Kruger Park

L’Afrique du Sud, safari au Kruger Park

Il me tardait de poster au sujet de nos vacances en couple ! En 2017 il ne nous a pas été possible de partir au printemps, période à laquelle nous voyageons habituellement. Cela nous a laissé plus de temps pour réfléchir à notre destination.
Nous avons pas mal hésité, mais c’est l’Afrique du Sud qui nous a finalement attirés. Comme nous connaissions déjà bien le site Voyage Privé, nous avons épluché leurs offres de belles destinations et avons craqué pour ce combiné : Afrique du Sud + île Maurice. Une semaine pour chaque. On rêvait depuis longtemps (ok, surtout moi je l’avoue) d’aller faire un safari photos en Afrique. Je voulais vraiment voir des animaux sauvages dans leur milieu naturel.
Ce rêve de longue date est devenu réalité, entre fin octobre et mi novembre. Comme après chaque voyage, il m’a fallu du temps pour rédiger cet article, afin de mieux vous le raconter. Je publie évidemment sur Instagram et Facebook en quasi direct, d’où que je sois, mais rédiger un post complet ici nécessite un peu de recul. D’ailleurs j’ai eu du mal à démarrer la rédaction de ce compte-rendu, tant ces vacances ont très certainement été celles qui nous ont le plus marquées.

De l’Afrique du Sud nous avons vu : le Kruger Park (réserve naturelle protégée d’une superficie de 20 000km² où les animaux sauvages locaux vivent en totale liberté) Hazyview, Blyde River Canyon (cela sera l’objet d’un second post de blog) et notre hôtel près de l’aéroport de Johannesbourg (haha, moins intéressant je vous l’accorde). Notre combiné de voyages ne nous a pas laissé de temps pour visiter la ville de Johannesbourg, nous avons filé ensuite direction l’île Maurice.

J’ouvre le bal directement avec le parc Kruger, que nous avons rallié le lendemain de notre arrivée en Afrique du Sud. Via Voyage Privé nous avions comme logement une maisonnette type case circulaire, au Skukuza Camp, le plus grand camp du parc. Ce camp dispose d’une réception où on check in et check out, mais aussi où l’on réserve des safaris encadrés par des rangers locaux. Il y a aussi un camping, un supermarché, un restaurant, un spa et une piscine (où nous sommes allés nous reposer deux fois, entre des safaris).
Une fois arrivés, à peine le temps de jeter (littéralement) nos valises dans notre chambre, nous nous sommes dépêchés de rejoindre le “Sunset safari” prévu dans le tarif du voyage. À bord d’un 4×4 ouvert, d’environ 20 places, nous avons eu un premier aperçu de ce qu’allaient être nos 3 prochains jours sur place : au milieu de l’immense réserve qu’est le parc, des centaines de routes différentes sillonnent la brousse. Au hasard de leurs déplacements, on a alors la chance (ou non) d’apercevoir des animaux sauvages. Lors de cette première fin de journée, nous avons vu des rhinocéros blancs, des girafes, un serpent niché dans un arbre, plein d’impalas et… deux guépards.
Notre seule petite déception de ces trois jours inoubliables : ne pas avoir vu du tout de lion. Apparemment, la chaleur en journée les obligeait à se cacher à l’ombre de la végétation. Ils devaient peut-être se mouvoir et s’approcher des routes désertes la nuit. J’aurais adoré en voir, même de loin !

En prévision de ce safari photos, la marque Nikon m’a adorablement prêté deux objectifs pros, dont un téléobjectif absolument indispensable (à mon sens) si vous planifiez ce genre de voyage. J’ai reçu en prêt le réflex D7500 et j’ai essentiellement utilisé l’objectif 200-500 mm, qui permet d’obtenir de belles photos d’animaux situés à plus de 50m. J’ai été littéralement hystérique en recevant ce matériel haut de gamme en prêt, car sans cela je n’aurais pas du obtenir de beaux clichés ! Avoir l’opportunité de prendre en main ce boîtier et cet objectif a été une immense joie et source de pas mal d’émerveillement. Ce que vous voyez à l’œil nu peut être parfois très frustrant, surtout quand il s’agit d’animaux sauvages rares, que vous ne serez peut-être amenés à ne voir qu’une fois dans votre vie. Observer ces magnifiques créatures dans le viseur d’un appareil photo doté d’un méga zoom et pouvoir les scruter de très près…. pffffiou, je n’ai pas les mots pour décrire ce que j’ai ressenti !
Je crois que je pourrais parfaitement me lancer dans le dur métier de photographe animalier 🙂 C’est passionnant d’avoir en face de soi des êtres vivants d’une beauté à couper le souffle, mais qui peuvent éventuellement vous tuer en deux secondes. ha ha

Je vous laisse découvrir ma sélection de photos (la plupart prises avec le Nikons D7500 et le télé objectif 200-500mm, et certaines avec mon Olympus PEN E-PL7) :

Adrien en plein shooting. Concentré et efficace. Nous nous sommes réparti les photos, en fonction de qui était le mieux placé par rapport aux animaux (côté droit ou gauche de la voiture). Je suis ravie de notre travail en duo, reconnaissante d’avoir un partenaire de vie et de voyage avec lequel tout est si évident et drôle.
J’aimerais ne voyager qu’avec lui, mais son métier de webdesigner  en CDI est un énorme frein à cela, malheureusement.Au coucher du soleil, deux guépards dans les hautes herbes, à environ 50m de la route, parfaitement immobiles.
“(…) selon une étude parue fin décembre 2016 dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences, ces félins ne seraient plus que 7100 dans la nature contre 100 000 au début du 20e siècle. Désormais, ces animaux sont confinés sur un territoire représentant seulement 9 % de celui qu’ils couvraient auparavant.” (source)
Autant dire que nous avons eu une chance inouïe et que ce moment suspendu reste gravé dans ma mémoire. Il étaient majestueux. D’ailleurs, cet adjectif convient à absolument toutes les espèces croisées lors de nos trois jours de safari. Les impalas sont les mammifères que nous avons le plus vu au Kruger Park. Ils sont très nombreux, se déplacent en groupe et sont très peu farouches. Ils se méfient assez peu des voitures et nous ont à chaque fois observé en retour 🙂 Le jour où nous avons croisé ce troupeau de zèbres, nous les cherchions justement…. Le parc faisant 20 000km², nous avons poussé plus loin que prévu, prenant des routes jamais empruntées au delà du Camp Skukuza. Le soleil déclinait doucement, quand Adrien les a aperçus, de loin dans la végétation. Une fois le moteur de la voiture éteint, nous avons attendu qu’ils s’approchent, ce qu’ils ont fait tranquillement. Je crois n’avoir pas été aussi émue de tout le voyage. J’étais au bord des larmes, tant ils étaient proches de nous. Leurs rayures ont ce je ne sais quoi d’hypnotique, de magique. Ils sont d’une beauté à couper le souffle, vous ne trouvez pas ? Sur le chemin du retour au Camp, un attroupement de voitures et de 4×4 nous indique qu’il se passe quelque chose… C’était en effet l’heure de s’abreuver pour les éléphants ! Je n’arrive pas à m’étendre et j’en suis navrée, je trouve que les photos “parlent” pour elles. Rien que de revoir ces photos me bouleverse. ^^ Nous avons été subjugués par ces rencontres, toujours impromptues, avec les animaux. Facétieux babouins au sein du Camp Skukuza…. Ici on leur donnerait le bon Dieu sans confession ! 😉
Le dernier jour, quand nous sommes rentrés de safari photo, nous avons retrouvé notre cuisine privative (extérieure à la case) pillée. Les babouins avaient ouvert le placard et le frigo, dévoré notre pain, cassé une bouteille de vin rouge local non entamée et mis sens dessus dessous l’intégralité de la nourriture qu’ils avaient trouvé.
Nous n’avions pas pensé à locker le placard et le frigo, pourtant il aurait fallu ! Les gens du camp (gardien et femmes de ménage) ont été adorables et ont très rapidement tout réparé et nettoyé, avec notre aide. Je vous invite donc à la plus grande vigilance si vous stockez de la nourriture : pensez à fermer son accès avec un cadenas. Heureusement, que des dégâts “nourriture”, rien de grave au final.

Nous avons eu beaucoup de chance avec les éléphants ! Nous en avons vu quasiment tous les jours. Il étaient toujours en groupe, plus ou moins dense, mais jamais seuls.
Grâce au télé objectif, nous avons pu obtenir de très beaux clichés d’eux, et parfois de très près ! Ils sont impressionnants, très imposants,  avec un regard très doux. Leur attitude placide était un spectacle qui nous a laissés immobiles durant de longs moments, silencieux.
Les plus beaux et lointains voyages que nous ayons fait ensemble et qui ont été magiques (certains bookés via Voyage Privé, d’ailleurs) :

Voilà pour le récap des articles que vous auriez pu louper, sinon simple rappel de nos beaux voyages passés.

La suite de notre voyage arrive très vite ici !

 

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2018 · Theme by 17th Avenue