France

Chez Monet, à Giverny

♪♫♪ Claude Monet – Giverny « Les Nymphéas » ♪♫♪

Nous avons profité d’un week-end pour aller à Giverny (Fondation Claude Monet), à environ une heure de Paris. Il s’agit de la propriété du peintre impressionniste Claude Monet, où se situent sa maison et ses jardins qui lui ont inspiré ses fameuses toiles « Les Nymphéas », entre autres. Les jardins sont « séparés » en deux : le jardin d’eau (bassin aux nymphéas et pont japonais) et le jardin de fleurs (Le Clos normand). Pas besoin de vous préciser que c’est une vraie merveille. On peut évidemment visiter la maison ainsi que les jardins, tous les jours de 9h30 à 17h30 du 24 mars au 1er novembre.
Giverny comprend aussi le musée des impressionnistes, d’autres galeries d’art, de deux boutiques souvenirs, d’un charmant petit village où se situe un restaurant… Je vous recommande vraiment d’aller vous y échapper le temps d’une journée, tout en ayant réservé à l’avance votre billet coupe-file (ce que nous n’avons pas fait). ^^


We took advantage of a week-end to go to Giverny (Claude Monet Foundation) about an hour from Paris. It was the property of the impressionist painter Claude Monet, where his house and gardens are located, which inspired him his famous paintings « Les Nymphéas » among others. The gardens are « separated » in two : the water garden (basin with water lilies and Japanese bridge) and the garden of flowers (Le Clos Normand). Needless to say, it’s a real wonder. You can of course visit the house as well as the gardens, every day from 9:30 am to 5:30 pm from March 24th to November 1st.
Giverny also includes the Museum of Impressionists, other art galleries, two souvenir shops, a charming little village where a restaurant is located… I really recommend you go to escape there for a day, while having reserved in advance your cut-file ticket (what we didn’t do). ^^

Je porte une robe Manoush (très ancienne collection)
Espadrilles dispos ici
Panier via Sook Paris
Chapeau Lack of Color

À bicyclette sur la Véloscénie

♪♫♪ Douce France – Charles Trenet ♪♫♪

Cet article est très long, aussi je vous recommande de vous caler confortablement avec un verre de ce que vous aimez à portée de main, pour l’apprécier comme il se doit.
Début mai dernier, j’ai eu la chance d’être conviée en blog trip à vélo ! Une invitation très bien ciblée, comme vous vous en doutez 🙂 De plus, j’ai également pu venir accompagnée de mon amoureux, qui est à l’origine de mon goût pour la bicylette ! Au programme ? Vélo, découvertes et gastronomie locale, tout au long de la Véloscénie.
La Véloscénie est un itinéraire cyclable (voie verte et véloroute) longue de 450km, entre Paris et le Mont-Saint-Michel. Nous n’avons pas roulé non stop, mais avons alterné entre vélo et minibus avec une moyenne de 20km de vélo par jour. Le but de ce voyage était de visiter les splendeurs des territoires traversés, mais également partir à la découvertes de producteurs locaux, participer à des ateliers, visiter des musées et des châteaux, etc. Moi qui regrette de trop peu voyager en France, j’ai été enchantée par ces 4 jours, riches à tous points de vue !
Entre pistes aménagées, voies vertes, petites routes balisées et chemins forestiers, ce parcours cyclable nous a emmenés au coeur de la vallée de Chevreuse, dans le Perche et le bocage Normand. Nous avons pu visiter le château de Maintenon -vide de tout autre visiteur- la Cathédrale de Chartres de nuit, admirer la dentelle d’Alençon et enfin, terminer par la Baie du Mont Saint Michel avec visite privée de l’Abbaye ajoutée à l’ascension jusqu’au plus haut point de vue possible, dans le clocher (!!!!) Le programme était très riche, pour ne pas dire chargé, mais j’ai vraiment tout adoré de bout en bout.

Tous ensemble, avec Pascal, Julie, Jenny, Ingrid et Lauriane, nous avons embarqué dans un minibus au départ de Notre Dame de Paris, direction la Vallée de Chevreuse, les vélos à l’arrière. Adrien et moi avons pris le parti de ne pas utiliser les vélos électriques proposés, mais d’embarquer nos propres vélos (avec 3 vitesses chacun). Je peux vous assurer que dans les nombreuses côtes de la Véloscénie, on a bien bossé nos mollets et nos cuissots !!! Pourquoi ce choix d’avoir nos vélos à nous ?  Parce que je savais à l’avance que même baissée au plus bas, la selle des vélos électriques serait trop haute pour moi; j’ai eu raison. 🙂 Je ne sais pas et ne peux pas me hisser sur la selle en montant sur les pédales pour démarrer, ni reposer mes pieds au sol en freinant s’ils ne le touchent pas déjà, pour m’arrêter. 36 15 Vis ma vie de Minipouce.
Je vous emmène en balade à travers notre beau pays ?

Jour 1
Voie royale des Yvelines à L’Eure-et-Loir

Nous avons pu fabriquer notre propre sirop bio, sans colorants ni conservateur et l’emporter ensuite en bouteille. Grâce à Marc, l’artisan créateur siropier de l’Alchimiste à Chevreuse, nous avons décidé d’un commun accord de mélanger dans la marmite : de l’ananas, du citron vert et du gingembre ! Un délice. Depuis, nous en mettons dans de l’eau, sur un sorbet fruité (citron vert, mangue ou framboise) ou encore dans un yaourt (sans lactose, vegan). Cela se marie très bien ! J’ai acheté plusieurs sirops en guise de cadeaux et nous ai pris le sirop d’estragon pour nous deux, qui relève parfaitement les vinaigrettes de salades que je prépare avec du vrai estragon en plus. Miam !
Ensuite, déjeuner au Clos de Chevreuse suivi d’une balade à vélo au coeur de la verdoyante Vallée de Chevreuse, jusqu’au Domaine de Rambouillet. Fin de journée dans les jardins à la française du Château de Maintenon, avec visite guidée des appartements de Mme de Maintenon (Nommée secrètement – puis ouvertement après leur légitimation – gouvernante des enfants naturels de Louis XIV et de sa maîtresse Madame de Montespan. Elle devint ensuite secrètement son épouse, après la mort de la reine Marie-Thérèse en 1683). Moi qui ai adoré « L’Allée du Roi » de Françoise Chandernagor, j’ai été enchantée de cette visite privée.
Nous avons dormi à la Villa Saint Pierre, ravissante chambre d’hôte, après avoir dîné au Café Bleu, situé en face de la cathédrale de Chartres.
Le point fort et final de cette journée déjà riche en découvertes : la visite nocturne très insolite et spirituelle de la crypte romane de la cathédrale… Entre 22 et 23h, la cathédrale était entièrement pour nous, plongée dans le noir complet. Nous avions chacun une bougie pour éclairer à 2m devant, et notre guide était très inspirant, alternant entre anecdotes anciennes et chants a capella, se répercutant mystiquement le long des très hauts murs. Je n’ai pas pris de photo, il faisait réellement trop sombre. Mais c’était un moment vraiment incroyable, dont je me souviendrai très longtemps.
Chartes en lumières, de nuit :


Jour 2
En ordre de balade de L’Eure-et-Loir à l’Orne

En route pour les collines du Perche à vélo, de Thiron-Gardais au château de Nogent-le-Rotrou, suivi d’un massage du dos et des jambes, en duo avec Adrien, au Spa Pom à Condeau. Détente totale. Nous avons ensuite pu faire une brasse dans la piscine couverte mais lumineuse du Spa, situé en plein coeur du Perche dans les dépendances du château Villeray. Déjeuner au Domaine de Villeray, puis flânerie à la Ferme de l’Absoudière où nous avons pu caresser de superbes chevaux percherons. En fin d’après-midi, rencontre avec Grégoire Ferré, producteur passionné, à sa ferme cidricole des Mares. J’ai adoré les vergers de pommes et poires, et déguster ce qu’ils fabrique (personellement, je préfère le Cidre pas trop brut, légèrement sucré).
Installation pour la nuit à l’Hôtel du Tribunal à Mortagne-au-Perche et dîner chez Pigmallion (pas mon adresse préférée : ils proposent essentiellement des choses autour de la viande de cochon… Pas tellement une adresse « végé friendly ») 😉 C’est ma seule petite déception du voyage.
Il y avait une brosse qui trainait, il était un peu cracra…. C’est mon côté Monica Geller, ça. ^^

Jour 3
« L’en vert » du décor dans l’Orne

Nous avons démarré la journée par la visite fort intéressante du Musée de la dentelle, à Alençon. « Mon Dieu, cette dentelle! Mais regardez-moi cette dentelle! La finesse du point. Oh la la ! » (seules celles qui connaissent leurs classiques sauront). 😉
S’en est suivi un déjeuner au restaurant bistronomique Rive Droite, toujours à Alençon. Je vais faire une parenthèse ici car la superbe déco de ce lieu mérite qu’on en parle. Ce restaurant français raffiné, dispose de différentes salles colorées au décor hétéroclite évoquant une maison. En me rendant aux toilettes, j’ai découvert l’existence du carrelage métro argenté… Et ai passé plus de dix minutes à prendre des photos des murs sous tous les angles. J’étais littéralement en extase, la lumière est sublimée et renvoyée de mille façons différentes, façon pierre semi précieuse. Sachez que ce type précis de carrelage existe à la vente et que LE carreau coûte 4€ pièce. Tout est dit. Par conséquent, je compte lancer une cagnotte en ligne pour me permettre de récolter des fonds afin de faire poser ce carrelage chez nous, dans la salle de bain. hahaha !
Trêve de plaisanterie douteuse, il était temps de remonter en selle et de pédaler de l’Eglise de Colombiers à la Roche Mabile. Cet itinéraire ne représentant que 11km, nous nous sommes motivés à continuer jusqu’au château de Carrouges; soit 23km au total. J’estime qu’il y a eu approximativement 20km de montées. On les sent BIEN passer au niveau des cuisses, je vous assure !
Pour la nuit, nous avons résidé à l’Hôtel le Gayot et nous y avons également dîné.

Jour 4
Journée en Baie du Mont Saint-Michel

Dernier jour et dois-je le préciser : le gros point fort de ce blog trip. Direction le Mont Saint-Michel !!! 15km de vélo depuis la Pointe de la Roche Torin, puis pique-nique une fois arrivée sur place. Première fois que je m’y rendais, avec beaucoup d’excitation de le voir enfin ! C’est donc accompagnés d’un guide excellent et hilarant, que nous avons gravit les milliers de marches emmenant au point culminant de l’édifice. Nous avons également pu voir les anciens cachots : de par sa situation, le Mont est une prison naturelle idéale. C’est d’ailleurs ce qu’elle fut pendant de nombreuses années, du XVème siècle à la Révolution française. Le guide nous a fait la blague de nous enfermer à clé tous ensemble dans un petit cachot sans fenêtre… Malaise garanti d’imaginer ce que cela pouvait être de croupir ici !
Si j’ai un seul conseil à vous donner, si vous planifiez de vous rendre au Mont Saint-Michel : fuyez la foule de touristes et prenez un guide privé, qui vous fera découvrir les recoins cachés du public, avec explications intéressantes en sus.

Nous avons ensuite pu faire une randonnée insolite accompagnés d’un guide, autour du Mont, à la découverte des sables mouvants. Changement de tenue pour cela : short obligatoire, chaussures dans le sac à dos. La première partie fut épique dans de la glaise très très glissante, à tous manquer de tomber avec notre appareil photo à la main. Ingrid a été prise d’un fou rire monumental, très communicatif !!! Ensuite direction les sables mouvants, à environ 2km du Mont. Je me suis rapidement laissée distancer par le groupe, occupée à prendre des photos, mais surtout parce que j’ai des mini pattes et que mon sac pesait environ 15kg. haha ! ATTENDEZ MOUAAAAA !
Mais quelle vue, quel moment… j’ai adoré chaque minute de cette dernière journée, et ce voyage reste bien ancré dans mes souvenirs. C’est à faire, je vous assure !



Comme Julie l’a si bien écrit sur son blog, je me permets de reprendre son excellent récapitulatif :

  • Il est possible d’emmener son propre vélo et d’organiser son parcours en autonomie mais il est également possible de se faire accompagner par France à Vélo pour la location de vélo et le transport des bagages le long du parcours.
  • Tous les monuments visités sont considérés comme vélofriendly puisqu’ils possèdent tous des équipements pour attacher les vélos à proximité du lieu de visite. De même les hébergements ont un kit de réparation vélo à l’accueil.
  • Il est tout à fait envisageable de ne faire que des tronçons du parcours grâce à la proximité de gare TER le long du parcours. Pourquoi pas vous faire un week-end Véloscénie par exemple ?
  • Pour retrouvez tous les parcours balisés, les durées des circuits et les conseils d’hébergement, rendez vous sur le site : veloscenie.com

J’ai eu la chance de parcourir un peu de cet itinéraire vélo grâce à l’invitation des départements des Yvelines, de l’Eure-et-Loir, de l’Orne et de la Manche qui sont traversés par l’itinéraire de la Véloscénie. Un grand merci à eux ainsi qu’à Pascal pour cette belle opportunité !

Un long week-end aux Sybelles

♪♫♪ The Chainsmokers & Coldplay – Something Just Like This ♪♫♪

Après RisoulCourchevel, Gstaad – et sans compter réellement Font Romeu dans les Pyrénées et la Plagne, où je suis partie avant d’ouvrir mon blog – c’est cette fois à la Toussuire, une des six stations des Sybelles (les « six belles ») que j’ai eu la chance d’être conviée.
Les Sybelles ce sont six stations de sports d’hiver de Maurienne, La Toussuire, Les Bottières, Le Corbier, Saint-Sorlin-d’Arves, Saint-Jean-d’Arves et Saint-Colomban-des-Villards.
Je vous l’ai dit sur Instagram et Facebook, si jamais je dois retourner skier j’irai sans aucun doute possible à la Toussuire. J’ai littéralement a-do-ré skier là bas (même si ce fut bien trop court pour progresser… ha ha). Le domaine skiable y est incomparable : on peut réellement prendre du plaisir à skis avec un niveau débutant, ce qui est mon cas. De plus, nous avons eu un superbe soleil non-stop durant ces quatre jours et très peu de monde sur les pistes; un luxe ! Ceci dit, nous y étions hors période de vacances scolaires.
Ma chambre à l’hôtel Les Soldanelles était grande, car normalement destinée à une famille de 4 personnes. J’ai adoré avoir un balcon d’où j’ai admiré les montagnes, le coucher et le lever du soleil et même fait bronzette une petite heure… Avoir une vue aussi magnifique est une chance incroyable, en plus du fait que cet hôtel 3 étoiles comportait une piscine (couverte en hiver) et un petit spa ! Une idée lumineuse de profiter du hammam après le ski : zéro courbatures le lendemain grâce à cela.

Après une première soirée et un dîner au restaurant « Le Chamois » à La Toussuire, puis une bonne nuit à l’hôtel, nous avons chaussé nos skis pour une grosse matinée sur les pistes. J’étais plus que ravie de faire équipe avec Perrine car nous avons sensiblement le même niveau (Team pistes bleues !) Nous étions accompagnées de Martin, moniteur de l’ESF. Petite parenthèse sur Martin, à ce jour le moniteur le plus drôle jamais côtoyé. Il a été adorable car il  accepté de porter mon sac à dos rose Fjällräven (il s’est fait chambrer par tous les autres moniteurs que l’on a croisés… le pauvre !) ainsi que de porter et d’être responsable de mon appareil photo Nikon. J’avais trop peur de tomber et d’abîmer, voire de casser mon réflex. Il a vraiment géré car il a shooté non-stop durant nos descentes de pistes, grâce à lui j’ai plein de chouettes photos de Perrine et moi ! De plus, les stations disposent d’espaces dédiés aux apprentis skieurs : enfants comme adultes (tapis et téléskis adaptés). Je vous l’ai dit : c’est la station parfaite pour les skieurs débutants et confirmés car il y a de quoi prendre du plaisir quel que soit notre niveau.

SHOP TA TENUE DE SKI :


Ce soir là, avant de dîner dans un restaurant de la station Le Corbier, nous avons pu tester la motoneige!!! Alors, n’étant pas du tout familière avec les engins motorisés (dois-je rappeler que je n’ai toujours pas le permis de conduire ?) j’ai préféré monter derrière quelqu’un. Il se trouve que ce quelqu’un a été le « moniteur » ou plutôt le foufou de la vitesse qui connaît bien les pistes, même la nuit.
Nous étions donc la motoneige en tête et il a régulièrement tapé des pointes de vitesse à m’en renverser mon casque en arrière….
Les autres n’arrivaient pas trop à suivre le rythme, et je peux les comprendre parce que piloter de nuit, sans aucune autre lumière que les phares de la motoneige, euh…. Compliqué !
Ce fut une expérience frigorifiante, musculairement pénible (mes bras, crispés sur les poignées arrières s’en souviennent encore, haha) mais très forte en adrénaline ! J’ai adoré, mais à refaire de jour, pour mieux profiter des paysages que nous n’avons absolument pas vus.

Le lendemain, direction Saint-Sorlin-d’Arves pour faire une petite balade en chiens de traineau ! Nous sommes arrivés à hauteur des chiens attachés et ils nous ont fait fête, très contents d’avoir des câlins et des gratouilles. On sent que leur maître les aime vraiment beaucoup, il m’a cité les noms de chacun à ma demande, mais je n’ai pas pensé à les noter… Je me souviens juste de Sherpa, qui était le chien de tête dans l’attelage et de Choco, la jolie maman de plusieurs chiens de l’élevage.
Nous sommes montées en premier, à deux, Perrine et moi dans le traineau. Les chiens avaient une pêche d’enfer et ont foncé dès qu’ils le pouvaient. Je me souviens qu’on a ri, on a tellement ri, tout le long de cette courte balade énergique !!!! Ca secouait beaucoup, mais parce que c’était leur première sorie du jour et qu’ils avaient besoin de se dégourdir les pattes. Les deux autres petites balades pour les autres ont été bien plus calmes apparemment 🙂

Nous avons eu la chance de monter dans une dameuse et d’accompagner l’équipe de nuit du domaine de Saint-Sorlin-d’Arves dans le début de leur travail sur les pistes. C’est très impressionnant : à la queue leu leu, les dameuses se suivent et refont proprement les pistes de ski, pour le lendemain. La neige a tendance à s’éparpiller sur les côtés, il faut alors la rassembler au milieu et l’aplatir.
Une fois de plus avec Perrine, qui a fait rire tout le monde en félicitant les travailleurs grâce au talkie walkie, à l’issue de notre balade. ^^

La fin du voyage approche, on rend les skis au magasin de location et Perrine et moi profitons de la dernière matinée pour nous promener à pied au-dessus de la station, dans la poudreuse.
La vue sur le domaine de La Toussuire est à couper le souffle, la lumière changeante avec les nuages, mais superbe. L’air pur et les jolis chalets de bois donnent vraiment envie de revenir ici plus souvent !
Je portais :
total look noir de ski Décathlon (parka pour homme, mais on s’en fiche complètement)
Parka imprimée Roxy chez Décathlon (Soldes hiver 2016)
Masque de ski Oakley (Soldes hiver 2016)
Pull gris brodé Zara (Sold Out)
Moonboots en faux daim et fausse fourrure Minelli (Soldes hiver 2013)
Sac à dos Fjällräven Kanken rose
Bonnets Asos (Sold Out)
Lunettes de soleil via Shein (déjà vues ici)


Un très grand merci à l’agence Pop Spirit pour ce super blog trip, ainsi qu’à Sophie, Martin et à toutes les personnes adorables sur les domaines où nous sommes allés.
Une bise à Perrine, Jessica et Didier et un coucou aux journalistes adorables qui faisaient partie de ce voyage !

SHOP TA TENUE DE SKI :

Escapade à l’Ha(a)ïtza

♫♪♫ Kid Ory – Song Of The Wanderer ♫♪♫

Fin novembre, j’ai été conviée par la marque vegan REN Skincare à découvrir leur nouvelle gamme de produits pour le visage « Evercalm™ ». Nous sommes partis à plusieurs blogueurs et avons séjourné au superbe hôtel Ha(a)ïtza à Pyla sur Mer. Au programme : cocooning et bien être, exploration des environs, ascension de la dune du Pyla, gastronomie, mais surtout découverte des soins REN.

L’hôtel lui-même est une pépite. Une déco atypique, décalée, aux détails soignés et à l’atmosphère chaleureuse. Des références à l’Afrique, aux châlets de montagne, à l’art contemporain, aux cabines de plage… Les amateurs de belles choses apprécieront d’y poser leur valise. On s’y sent vraiment bien, zen, le personnel est charmant, le chef cuisine divinement. Un sans faute !
J’ai pu profiter de l’immense piscine de l’hôtel pour moi toute seule, d’une des cabines de soins pour un massage du visage avec les produits « Evercalm™ » de REN, qui sont SANS parabens, sulfates, phthalates, parfums, colorants, silicones, PEG, T.E.A, D.E.A, mais idéaux pour les peaux sèches, les rougeurs et la perte de fermeté et d’élasticité. Parfait pour moi qui ai dépassé la trentaine, afin de mieux affronter l’hiver. Nous avons eu la chance de tester lors du soin visage, puis de repartir avec :

  • Le Gel Nettoyant Doux Evercalm™ (formulé pour apporter purification et fraîcheur aux peaux sensibles sans laisser de sensation de dessèchement ou de tiraillement pendant et après le nettoyage).
  • Le Masque Apaisant Ultra Réconfortant Evercalm™ (spécialement formulé pour combattre les principales causes de la sensibilité de la peau. Composé d’un complexe unique qui atténue l’ensemble des symptômes liés aux peaux sensibles tout en ciblant la source de l’irritation).
  • Le Sérum Anti-rougeurs Evercalm™ (pour les peaux sensibles, ce sérum protège, réhydrate et uniformise visiblement le teint pour préserver la jeunesse des peaux sensibles plus longtemps).
  • La Crème de jour protection globale Evercalm™ (un hydratant formulé pour laisser les peaux sensibles et délicates parfaitement hydratées, apaisées, protégées et belles de santé).

Bref, cette gamme est un soulagement pour les peaux les plus sensibles et/ou fragiles sujettes aux rougeurs et irritations et sensibles à la pollution. Je l’ai définitivement adoptée et l’utilise quotidiennement.
Lors de ce blog trip, nous avons eu l’opportunité de déjeuner à la Co(o)niche sublime, élégant, avec une vue à couper le souffle sur l’océan et la dune du Pyla.
Une parenthèse enchantée, loin de tout mais proche de la nature. Quel bonheur d’aller voir l’océan en plein hiver… Il n’y a -quasiment- personne à des kilomètres à la ronde, on respire, on prend le temps, les pieds nus dans le sable froid. Revigorant, vivifiant et apaisant… Je vous embarque ?


Ma superbe chambre, avec un immense miroir au plafond, au-dessus du lit ^^
Moment de détente totale au spa de l’hôtel
Déjeuner à la Co(o)rniche

Balade sur la dune du Pyla, avec Alexandra, Nathanyel et Gabriel
Merci beaucoup à Alexandra ainsi qu’aux équipes de l’Ha(a)ïtza et de le Co(o)rniche pour les repas végétarien et leur accueil !

SHOP LES PRODUITS REN Evercalm™ :

Un weekend en Provence au Couvent des Minimes L’Occitane

helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_1Mi août, nous avons pris le TGV direction Marseille, afin de profiter de la quiétude du Couvent des Minimes à Mane. Après coup, c’est plutôt à Aix-en-Provence que l’on aurait dû descendre, mais nous le saurons pour une prochaine fois… ^^ Ah ces parisiens !
Une fois notre sublime Mini Cooper Cabriolet récupérée à la concession Mini Store Beach, direction Mane à environ une heure et demie de route depuis Marseille. Les paysages de garrigue et collines sont comme dans mes souvenirs d’enfance; nous sommes souvent partis entre St Tropez (avant que cela devienne ce que c’est devenu en plein été) Cap Estérel, Sainte-Maxime, le Lubéron… Bref, d’excellents souvenirs et l’excitation qu’Adrien découvre à son tour cette magnifique région. Etant originaire des Pyrénées Orientales, il n’était jamais venu de ce côté là de la France.
Le but de ce weekend ? Voir les champs de lavande en fleurs… Très fleur bleue (hé hé) je sais. Mais ce rêve me taraudait depuis très longtemps et j’ai profité de l’adorable invitation par l’Occitane à l’hôtel spa 5 étoiles Le Couvent des Minimes pour nous organiser cette petite escapade.  Le personnel de l’hôtel est adorable et prévenant, mention spéciale au délicieux petit déjeuner buffet ! Tout est fait maison et bio, local, sain et bien présenté. Nous avons été comme des coqs en pâte à profiter de ce cinq étoiles dans les meilleures conditions. Hello la piscine avec cascade au puissant jet délassant !

Bon à savoir : les derniers champs de lavande sont coupés mi juillet au plus tard. Nous avons eu beaucoup de chance de tomber par hasard sur un champ encore intact, dans lequel j’ai pu être photographiée. Pour l’anecdote sur l’araignée, c’est par ici… Je ne regrette pas cette frayeur, j’ai pu admirer ce décor apaisant et magique dans lequel nous étions parfaitement seuls. C’est précieux, car tellement rare !
Trois jours absolument enchanteurs, au calme, dans un décor idéal pour déconnecter. Imaginez une belle bâtisse en pierre blanche un peu ancienne, dont l’intérieur a été décoré avec goût.
Pour nous deux, une chambre atypique (la n°7) avec la salle de bain ouverte sur la chambre : la baignoire accolée à la tête de lit, du noir et blanc en déco, un balcon avec vue sur la piscine, et, en contrebas, un petit champ de lavande. Elle venait tout juste d’être coupée, mais à défaut d’avoir la vue, nous avions son odeur apaisante car les bottes de lavandes étaient mises à sécher au soleil. J’ai cette passion de la lavande depuis mon enfance : ma mamie avait l’habitude de me déposer quelques gouttes d’huiles essentielles sur les poignets avant que je m’endorme. Notre salle de bain comporte énormément de gel douche et soins divers à base de lavande. Addict !
Nous nous sommes promis de retourner explorer la Provence, mais plus tôt en saison cette fois. Au programme, balade à Sault, dans le village de Mane, vers Manosque… et un superbe feu d’artifice pour le 15 août tiré à Mane !

helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_2 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_3 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_4 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_5 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_19helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_20helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_21 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_13 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_22 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_bedroom_5 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_bedroom_6 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_bedroom_7 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_bedroom_8 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_bedroom_9 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_bedroom_10 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_bedroom_11

Quoi de mieux qu’un soin en duo au spa de l’hôtel ?! Nous avons choisi le « Duo en Provence« . En cabine double, gommage du corps suivi d’un massage relaxant du dos… La pure déteeeeeeeente. Nous sommes ressortis de là tellement zen. Tout simplement merveilleux; j’aimerais pouvoir me faire masser et dénouer les tensions du dos chaque mois. Croyez-moi, il y a du boulot !
helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_21 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_22 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_23 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_24helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_33helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_34helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_35helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_36helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_37helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_38 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_25helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_32helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_39helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_23 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_24 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_25 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_26 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_27helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_28helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_29helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_31helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_32helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_30helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_33helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_34helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_35helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_lobby_31Nos maillots de bain à Adrien et moi viennent d’ici et .

helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_36

Balade dans Mane :
helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_mane_20 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_mane_14 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_mane_15 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_mane_16 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_mane_17 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_mane_18helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_mane_19helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_mane_21helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_mane_22helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_mane_23feux_dartifice
Balade à Sault, en Mini Cooper Cabriolet (décapotée pour profiter du soleil !) :
helloitsvalentine_minicooper_provence_2 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_33helloitsvalentine_minicooper_provence_6 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_34helloitsvalentine_minicooper_provence_7 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_35Le chapeau d’Adrien vient d’ici.

helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_37 helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_38helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_46helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_47helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_48helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_41helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_42helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_43helloitsvalentine_minicooper_provence_1helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_39helloitsvalentine_minicooper_provence_3helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_44helloitsvalentine_minicooper_provence_4helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_45helloitsvalentine_minicooper_provence_5helloitsvalentine_couventdesminimes_provence_sault_40helloitsvalentine_minicooper_provence_21Un très grand merci à L’Occitane, le Couvent des Minimes, ainsi qu’à Alexandra et Mathieu, pour cette escapade ensoleillée !

LE COUVENT DES MINIMES
HOTEL et SPA – L’OCCITANE
Chemin des Jeux de Mai
04300 Mane

MINI Store Beach
104 Boulevard Charles Livon
13007 Marseille

Pour dîner dans Mane :
La Manne Céleste
(Pizzeria délicieuse, réservation obligatoire)
Le Grand Chemin
04300 Mane

Pour déjeuner et dîner :
Le Cloître
(sans réservation)
Chemin des Jeux de Mai
04300 Mane

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue