Vietnam

Quelques jours au Vietnam – Le marché flottant de Cai Rang à Can Tho sur le Delta du Mékong

J’ai décidé de morceler mon article sur le Vietnam, il aurait été trop imposant (donc un peu indigeste). Conviée en blog trip au Vietnam fin 2017, j’ai une fois de plus mis du temps à poster mon compte-rendu de voyage. Je préfère publier pas mal de temps après, au sujet de voyages que j’effectue. J’ai besoin que cela décante, afin d’être à même de vous raconter ce que j’ai aimé, les souvenirs qui restent vraiment ancrés en moi, et avoir tout simplement plus de recul sur ce que j’ai eu la chance de vivre. Voyager est une réelle chance, un luxe même, et à force de voyager je réalise que nous ne voyageons vraiment pas tous de la même façon, en ayant les mêmes attentes ou envies.

Après mon premier article sur l’île de Côn Đảo (ou île Poulo-Condore) je vous emmène cette fois découvrir le marché flottant de Cai Rang à Can Tho sur le Delta du Mékong. Nous nous sommes levés avant l’aube pour avoir la chance d’assister à ce spectacle très matinal.
Ce marché est l’un des plus populaires du Delta du Mékong, au bord de la ville de Can Tho. Il s’agit en fait de centaines de bateaux différents, remplis de victuailles. Certains vendeurs proposent des fruits, d’autres des légumes, du riz, du café chaud, des vêtements ou des produits d’épicerie.
Le marché flottant de Can Tho a lieu tous les jours de 05h jusqu’à 11h. L’heure de pointe étant à 8h, mais nous étions déjà repartis pour de nouvelles aventures ! Pour s’y rendre, sachez que le marché flottant de Cai Rang occupe la totalité de Tho River, au sud de la ville du même nom et s’étend à 6 km de l’embouchure de la rivière Can Tho dans le delta du Mékong. Pour embarquer, le Pont de Cai Rang est un bon point de départ. Renseignez-vous sur place pour vous faire emmener par des locaux, en échange de quelques Dongs (monnaie locale). Si vous venez d’Ho-Chi-Minh-Ville, des bus peuvent vous y emmener en environ 3 heures, contre 3 à 6€.

Ce marché flottant et le marché sur la terre ferme que nous avons traversé juste après, ont été un régal à la fois pour mes yeux et pour mon objectif. Toutes ces couleurs, ces gens sous leur chapeau vietnamien et ces animaux mignons… Je m’en suis donné à cœur joie ! C’est précisément dans ce genre de moments en voyage, que je trouve du sens et de la beauté dans l’acte même de voyager. On fait peut-être quelque chose de “touristique”, mais voir les locaux vivre et saisir des bribes de leur culture est très enrichissant. Je me sens très privilégiée de pouvoir partager ces photos avec vous aujourd’hui. Ces souvenirs me procurent beaucoup de bonheur.
Je vous laisse avec mes photos, que j’ai vraiment adoré prendre !
Lever de soleil sur le Delta du Mékong

Encore un très grand merci à Vietnam Airlines, pour ce beau voyage !

Côn Đảo

J’inaugure mes publications sur le Vietnam ! Il était temps. J’ai été conviée en blog trip par Vietnam Airlines, compagnie aérienne proposant 14 vols directs par semaine au départ de Paris et au départ de 19 villes de province avec TGVair. Vietnam Airlines dessert 21 villes à travers le Vietnam et 28 destinations internationales en Asie, Europe et Australie

Pour débuter ce carnet de voyage : l’île de Côn Đảo ou île Poulo-Condore. Celle-ci fait partie d’un archipel de seize îles, devenues réserve naturelle protégée. Située au sud-est du Vietnam, dans la province de Bà Rịa-Vũng Tàu, nous y avons passé quelques jours  au sein de notre blog trip en décembre dernier. Un autre article sur le reste de nos destinations au Vietnam arrive dans la foulée de celui-ci.
Cette île de 51 km² est située à 1 petite heure de vol depuis Ho Chi Minh Ville. L’aéroport de Côn Đảo est le plus petit que j’ai jamais vu de toute ma vie ! ^^ En arrivant sur place, une sensation d’apaisement instantané avec les villes visitées. Ici, comme sur beaucoup d’îles, on est au calme absolu, loin de toute nuisance sonore. La nature est omniprésente, et la mer absolument magnifique. Nous avons séjourné au Poulo Condor Resort : une pépite haut-de-gamme, nichée dans la verdure, en bord de mer. On ne peut entendre que le pépiement des oiseaux et le chant des cigales au sein de ce resort : c’est tout. Le silence est un luxe dont j’ai pleinement conscience et qui m’est indispensable au quotidien. Si je souligne autant ce ressenti qui a été le mien, c’est pour pleinement vous faire comprendre l’ambiance invitant à l’apaisement et l’atmosphère unique qui règne sur cette île.
Les photos sur la plage privée de 750m de long ont été prises sur celle attenant à l’hôtel. Les chambres (Junior Suites) sont immenses, situées dans de charmants bungalows de style colonial. Le service est discret, attentionné, parfait. Cette île a été une vraie “coupure” bienvenue au sein de ce voyage rythmé, j’ai adoré avoir la chance de découvrir un petit bout du Vietnam et d’être allée sur Côn Đảo.
Je vous reparlerai plus longuement de notre génial guide local, durant ce voyage, dans mon autre article. Il est vietnamien mais parle un français impeccable ! Très sincèrement, je crois bien n’avoir jamais eu de guide aussi passionnant durant un blog trip. Il s’appelle Tung et il accompagne des groupes d’individuels entre juin et octobre; les autres mois, il a de nombreuses demandes de groupes et ne peut forcément répondre aux demandes. Si vous êtes intéressés, voici son email : tungobservateur@gmail.com

J’espère que ces clichés vous plairont ? Êtes vous déjà partie au Vietnam ? J’adorerais lire votre avis dans un commentaire.

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2018 · Theme by 17th Avenue