blabla

35

♪♫♪  The Interrupters – She’s Kerosene ♪♫♪

J’ai eu 35 ans le 26 avril dernier. Rien de fou à raconter, je ne fête plus spécialement mon anniversaire depuis longtemps. Tout au plus, nous partageons un gâteau en famille et j’ai de jolis cadeaux et un bouquet de fleurs, mais je ne suis vraiment pas fan des fêtes « en grandes pompes ». ^^
Pour marquer le coup ici, j’ai eu envie de lister 35 choses que je souhaite accomplir avant la fin de ma vie (il aurait été bien trop ambitieux d’écrire « durant cette année », ha ha). 35 choses, c’est beaucoup. Elles ne sont pas classées par ordre d’importance.

  1. Continuer d’être une meilleure personne chaque jour
  2. Partir en voyage au Japon avec mon amoureux
  3. Adopter un chien dans un refuge ou une association (race type Jack Russel mais version bâtard, à poils un peu plus longs)
  4. Continuer mon changement de consommation, aussi bien pour l’alimentation que pour le reste : prêt-à-porter et cosmétiques
  5. Me détacher encore plus du négatif, même si je suis déjà très fière de mes facultés à lâcher prise
  6. Être une super Tatie pour ma nièce d’amour
  7. Retourner en Inde et explorer le reste de cet immense pays (je n’ai vu qu’un peu du Tamil Nadu)
  8. Essayer de rester inspirée et inspirante en tant que blogueuse
  9. Si la fin de mon blog arrive, essayer de trouver une reconversion qui me convienne
  10. Répandre un peu de joie ou de divertissement dans la vie d’autrui
  11. Réussir une réelle « détox digitale » plus de 5 jours d’affilée
  12. Ne jamais me lasser de la beauté de la nature et des choses
  13. Garder mon âme d’enfant jusqu’à la fin
  14. Continuer de sauver des animaux en donnant de l’argent et en signant des pétitions, à défaut de le faire « sur le terrain »
  15. Pédaler sur mon vélo aussi longtemps que possible
  16. Passer le permis. Ou pas… J’ai trop peur des autres sur la route et c’est sûrement trop tard
  17. Continuer de rire de moi; ne pas me prendre trop au sérieux
  18. Ne travailler qu’avec de belles personnes, respectueuses et bienveillantes
  19. Lancer ma propre ligne de chapeaux
  20. Guérir ou atténuer mon acouphène permanent dans l’oreille droite, que j’ai depuis mes 17 ans
  21. Me forcer à être plus ordonnée, ne plus perdre mes affaires (j’ai perdu une de mes boucles d’oreilles à vélo, le jour de ces photos)
  22. Rester droite dans mes bottes, intègre et fidèle à mes valeurs
  23. Acquérir un Schwinn Stingray vintage
  24. Vivre dans un cottage pas loin de la mer, dans le Sud de l’Angleterre
  25. Peindre ma maisonnette en rose
  26. Y avoir un potager, où je pourrais cultiver mes propres fleurs, fruits et légumes
  27. Visiter tous les endroits qui m’attirent : le Mexique, le Canada, la Crète, le Cap Vert, voir plus des USA, retourner à Rome…
  28. Apprendre à ma nièce à faire du vélo, avec l’aide de mon amoureux
  29. Être moins dure envers moi-même vis-à-vis de mes erreurs; me pardonner plus facilement
  30. Partir vivre à Londres pendant un an ou deux
  31. Réussir à continuer de lire des romans à une cadence soutenue (2 à 3 par mois, c’est ma moyenne)
  32. Apprendre à danser une danse étrangère, je ne sais pas encore laquelle
  33. Arriver à apprécier la nourriture épicée
  34. Accepter tous mes défauts et être en paix avec eux
  35. Vieillir heureuse et en bonne santé avec Adrien jusqu’à la fin ♥

« April girls are Sunshine mixed with a little Hurricane »

Adepte du Positive Thinking : je vous explique tout

♪♫♪ Whitney Houston – I Wanna Dance With Somebody ♪♫♪

Si comme moi vous êtes accros à vos tasses de thés quotidiennes, je pense que cet article va vous plaire.  Le thé est un rituel que je n’observais que chez ma grand-mère maternelle, qui en buvait religieusement une grande tasse chaque matin et chaque après-midi. Quand elle m’en proposait quand j’étais adolescente, je déclinais systématiquement. J’avais goûté une ou deux fois, et je trouvais totalement inintéressant ce goût d’eau chaude parfumé, légèrement amer. Je rajoutais 3 sucres par tasse, ce qui est complètement stupide !
Puis, vers l’âge de vingt ans un copain m’a fait découvrir le thé aromatisé à la pèche (pas tellement qualitatif, j’en conviens) mais j’ai commencé à aimer ça. Toujours un peu sucré, mais petit à petit, sur la durée, j’ai vraiment pris goût au thé. J’ai fini par arrêter totalement de le sucrer il y a une dizaine d’années (vers 25 ans, donc). Comme pour le bon vin, il y a de bons thés (et il en va de même pour la piquette, qu’on peut comparer aux « thés » bas de gamme, qui sont en fait plus des résidus de poudre de thés pas chers). Quand on commence à goûter à de la qualité, on y tient et on reste exigeant.
De ce fait, je ne bois plus QUE du thé ou des infusions bio. Cela exclut donc une grosse partie de l’offre du marché… C’est primordial, ce label doit figurer sur le packaging de ce que j’achète ou reçois parfois en cadeau. Quand YOGI m’a contactée pour que je  teste 3 produits parmi les 13 de leur gamme, j’ai été évidemment très enthousiaste. Je connais cette marque depuis longtemps. J’était déjà cliente, par conséquent il m’a semblé logique de vous en parler. Vous savez que je privilégie ce qui pourrait vous intéresser avant tout, en me demandant à chaque fois si cela sera pertinent de vous en parler ici.
J’ai reçu ces 3 infusions bio :

  • Bonne humeur : stimule cette sensation de bonne humeur en nous, et sa composition pétillante transforme chaque gorgée d’infusion en un merveilleux instant. Profitez des vertus tonifiantes naturelles du basilic, du gingembre et du citron – et offrez-vous un instant particulièrement gourmand.
  • Detox Énergie : parfois, notre corps et notre esprit ont soif d’une purification intérieure pour renouveler leur énergie, leur force et leur joie de vivre. Nous vous offrons notre aide pour cela : le pissenlit aromatique stimule le métabolisme, l’ortie a un léger effet diurétique et le citron vivifiant rafraîchit le corps et les pensées. Le véritable bien-être selon l’ayurvéda.
  • et Matcha Énergie : Réveillez-vous et profitez de la vie ! Quoi de mieux que de réveiller son corps et son esprit de façon naturelle : avec la caféine stimulante que contiennent le thé vert et le Matcha raffiné, une spécialité de thé vert. Ces deux plantes délicieuses et hautement stimulantes activent notre métabolisme et nous confèrent une nouvelle force pour la journée. La menthe poivrée rafraîchissante ajoute une note merveilleusement pétillante.

J’ai une préférence pour le Matcha Énergie, car vraiment fan du Matcha (qui a un goût très particulier, je le reconnais). J’apprécie que la marque YOGI soit accessible et innovante. Vous pouvez d’ailleurs retrouver la gamme dans les rayons Bio / Diététiques notamment en grande surface (contrairement à YogiTea qui elle est vendue en magasins Bio).

Le « Positive Thinking » (« pensée positive ») m’importe énormément. On a tous mille et unes raisons de subir du stress chaque jour; se laisser surmener est récurrent. J’essaye de contrer le négatif en travaillant sur moi pour ne pas me laisser envahir et que cela me gâche la vie. Car cela a longtemps été le cas, en m’occasionnant maux de ventre et insomnies. Je suppose que cela revient très ponctuellement, mais rien à voir avec mes syndromes d’il y a encore quelques années.
Penser de façon positive est loin d’être facile, cela m’a demandé pas mal d’années et quelques changements dans ma vie, notamment un déménagement. Ce dernier a évidemment été une grosse source de stress avant et pendant, mais le après n’a été que du bonheur. Je vous en parlais dans ce article d’ailleurs. Pouvoir enfin vivre au calme, dans un plus grand appartement, plus moderne, mieux isolé, entourés de voisins que l’on entend quasiment jamais a fortement contribué à ce que je sois mieux dans mes baskets.
Autre changement : éloigner les personnes toxiques et ne pas me laisser manquer de respect. Ne plus évoluer dans l’univers du travail (bureau, patron, collègues) a également bouleversé positivement ma vie. Je ne supportais pas ce cadre, j’y étais malheureuse. Je n’y ai croisé que très peu de gens sensibles, empathiques, intéressants, agréables ou amusants. J’ai heureusement appris, durant ces longues années, mais je dois dire que d’être indépendante et devoir tout faire seule, est la meilleure façon de mûrir et de s’épanouir, à mon sens.

Aussi, dans ma famille, le thé est un réel « prétexte » pour que l’on se réunisse. Selon chez qui cela a lieu, on apporte des pâtisseries et on papote pendant des heures autour d’une théière. Nous n’avons pourtant pas d’origines britanniques, mais je vous répète que je me plairais parfaitement à Londres ! ^^ Déguster du thé fait partie intégrante de mon quotidien, et contribue fortement à ma bonne humeur. Boire du mauvais thé trop infusé me gâche complètement le plaisir : en avion par exemple, c’est forcément le cas. Au lieu d’être un petit moment d’apaisement, je zappe les trois quart du temps de tendre ma tasse à l’hôtesse car leur thé est infâme. L’adage « On est jamais aussi bien servi que par soi-même » est véridique en ce qui concerne le thé, pour moi !

Enfin, j’ai remarqué que le thé ou les infusions accompagnent beaucoup de moments clés dans mon petit quotidien : quand je rédige un article ici, quand j’arrête de travailler et que je me pose, en cas de mauvaise nouvelle… une tasse fumante est à portée de main. C’est assez sain comme réflexe, c’est ma pause à moi. Certains pourraient s’allumer une cigarette, sortir promener leur chien, même boire un verre d’alcool. Je suis personnellement attirée par le bien-être et me chouchouter, afin d’être plus épanouie. Pour ça, ces 3 infusions YogiTea sont parfaites 🙂 Sur chaque étiquette rattachée au sachet de thé ou d’infusion, il y a un mantra/ une petite citation positive en anglais. Sur ces photos : « Love, compassion and kindness are the anchors of life » (« L’amour, la compassion et la gentillesse sont les ancres de la vie »). J’adore ce concept très joyeux et inspirant !

Si j’ai quelques conseils à vous distiller, afin de vous encourager à vivre plus dans le positif, les voici. J’aimerais voir plus de personnes sourire : dans la rue, dans les transports en commun. Moins de smartphones qui abrutissent et nous robotisent, la nuque cassée en deux, absents du monde qui nous entoure. Ouvrez un bon livre dès que vous avez 5 minutes de libres et laissez vous happer par l’histoire. Votre trajet sera plus enrichissant, votre sommeil se fera plus aisément et vous aurez peut-être retenu une jolie phrase ou ri d’une tournure d’esprit ou d’un dialogue.
Ne laissez personne vous rabaisser, essayez coûte que coûte de ne pas vous laisser marcher sur les pieds, nulle part. Il n’y a pas que la sphère professionnelle dans laquelle les gens peuvent être infectes. Dites tout haut mais calmement ce qui vous rend malheureuse ou vous impacte négativement. C’est loin d’être simple et évident, on a tous notre lot d’impératifs, souvent que cela nous plaise ou non. La manière dont un aborde un problème ou une difficulté peut par contre totalement en améliorer l’issue. Même quand on n’a pas le cœur à sourire, se forcer aide invariablement notre moral. Essayez, vous verrez !
Surtout : faites au moins une chose par jour qui vous fait plaisir. Que ce soit prendre soin de vous dans la salle de bain avec un rituel de démaquillage adapté à votre peau, envoyer un mail ou un texto à la personne que vous aimez ou à votre meilleure amie, observer la nature ou le ciel pendant une pause, ou encore déguster une infusions réconfortante après une longue journée fatigante.

«La consommation du vrai thé – je veux dire du bon thé – permet d’étancher la soif, de dissiper la stagnation des aliments non digérés dans l’estomac et de guérir certaines maladies…. L’infusion du thé a le mérite d’améliorer l’acuité visuelle, de favoriser les activités du cerveau, d’évacuer le stress et de rafraîchir la bouche trop grasse. C’est pourquoi je dirai qu’on ne peut pas vivre sans prendre de thé, ne serait-ce qu’un seul jour.» Hua Tuo (110-207 ap. J.-C.)

« You cannot have a positive life and a negative mind. »
{Citation de Joyce Meyer}

Ma soeur porte un pull Pimkie et une jumpe Mango (old)
Je porte une combi pantalon Zara (collection actuelle) et la montre Minuit Mesh Rose Gold/ Black via Cluse

[article sponsorisé]

Happy 2018 !


J’aurais adoré qu’il neige à Paris… Une ville sous un beau manteau blanc est tellement plus photogénique ! Tant pis pour la vraie neige, il y en avait de la fausse sur les grands sapins, devant l’hôtel Crillon, place de la Concorde. C’est un joli décor pour des photos et puis, mon vélo hollandais était assorti.
Après le bilan de mon année 2017, je tenais à aborder un peu plus ce que je souhaite pour 2018. Je suppose que si vous faites la démarche de venir sur mon blog (que je sais délaissé au profit d’Instagram) je déduis que ce que je raconte ici vous intéresse encore un peu 😉 Du moins, je l’espère.

Si 2017 a été une année riche en voyages, en découvertes et en expériences pros et persos, j’aborde cette nouvelle année moyennement sereine. Mon blog est désormais mon activité professionnelle. J’ai démarré mon activité d’auto-entrepreneur très peu de temps avant de me lancer à temps plein ici, en 2011. Quand on est à son compte, on vit presque au jour le jour. Les propositions de travail arrivent sans prévenir, rares sont les collaborations sur le long terme (pourtant, je les privilégie et les chéris). Ne pas pouvoir réellement se projeter dans le futur est assez effrayant, je ne suis jamais complètement détendue. Je ne fais pas de projets à plus de trois mois, je ne me « vois pas dans 10 ans » : je n’ai aucune idée d’où je serai ni de ce que je ferai.
Récemment, une copine m’a conseillé de déconnecter, en ne publiant rien pendant une semaine entière. Je lui ai répondu que je ne pouvais pas me le permettre, car j’ai un loyer et des factures à payer. Passer à côté d’une proposition par mail, parce que je serais en mode « farniente » ? Inenvisageable.

Je me mets la pression tout le temps, c’est un fait.

Cette angoisse de freelance je ne la partage pas avec vous, car d’une part étaler ses craintes ne les résout pas, et d’autre part je sais pertinemment que vous venez chercher ici un petit « rayon de soleil » dans votre quotidien. Pas pour lire mes inquiétudes. Bref, si je vous exprime cela, c’est avant tout car je ne vous ai jamais menti et ne souhaite rien vous cacher. Vous faites partie de ma vie au quotidien, même si on ne se connait pas toutes personnellement. Vous parler à cœur ouvert reste ma priorité et je sais que vous me suivez essentiellement pour mon franc-parler.

Réussir à vivre de son blog est un énorme travail. Au delà des mails, des négociations, des échanges, je vise surtout de rester droite dans mes bottes. De ne pas tout accepter pour gagner de l’argent. En agissant ainsi, je me ferme des portes et refuse par conséquent de l’argent. Bloguer en ayant une éthique est difficile, car les marques les plus « green », vegan ou engagées sont très rarement celles qui ont du budget pour rémunérer mon travail de promotion. Cet article de Victoria m’a énormément « parlé », je vous invite sincèrement à le lire dans on intégralité.
Vous m’encouragez énormément en me disant votre soutien au sujet de mon engagement pour la cause animale (en premier lieu) et pour cela, merci mille fois. Continuer à me suivre et à me lire ici est la meilleure façon de me « porter ». Sachez-le. Même si Instagram a pris le relais, vous êtes encore nombreuses à rester fidèles au blog, et cela me touche au delà des mots.

J’aspire à essayer de trouver une certaine sérénité dans mon travail, mais je suis lucide, je pense que cela n’arrivera pas de sitôt. Il y a trop de paramètres en jeu et il me semble impensable de tenir pour acquis cette activité. D’ailleurs, rien n’est jamais acquis dans aucun domaine. Même un CDI peut prendre fin, alors penser que quoi que ce soit est gravé dans le marbre… Je suis encore naïve parfois (je ne vois JAMAIS venir les débats et autres « bad buzz », je ne réfléchis pas en pensant au négatif qui pourrait découler de ma spontanéité) mais je suis fière d’avoir réellement appris de mes expériences. J’ai encore un travail sur moi-même à effectuer, pour devenir une meilleure personne, encore plus épanouie et confiante. Cela ne se fait pas en un claquement de doigts; mais j’ai la chance d’avoir une famille très proche qui me soutient plus que quiconque.

Ce blog que j’ai crée, tout ce travail réalisé en coulisses pour ne partager avec vous que de jolies photos et des textes destinés à vous divertir un peu, j’en suis fière. C’est un « lieu » qui n’appartient qu’à moi, qu’à nous, sur lequel il n’y a pas de « Like ». En changeant de design de blog il y a plusieurs mois, le petit ♥ cliquable servant à quantifier le nombre de passages, a disparu. Je n’ai pas souhaité le remettre. Lire ce que vous avez envie de m’écrire m’importe plus que de savoir combien de lectrices sont passées sur mon post.
Pour ça, il y a Instagram, et ces histoires d’algorithme et de chiffres font parfois plus de mal qu’autre chose. Je suis loin d’être la seule à l’avoir souligné.

Voilà en quelques points ce que j’ai envie d’améliorer chez moi, pour moi, en 2018 :

  • Voyager peut-être moins mais en étant uniquement entourée de gens qui me connaissent, pour être à même de créer du contenu de meilleure qualité.
  • Faire de voyages engagés, éthiques. Aller aider à quelque chose, me servir des mes dix doigts en faisant. C’est d’ailleurs un projet qui me trotte dans la tête depuis bien trop longtemps; il faut que ça ait lieu tant que j’en ai l’énergie et la volonté.
  • Continuer d’avoir une éthique et réussir à être rémunérée par des marques qui sont sur la même longueur d’ondes que moi.
  • Me trouver, car malgré toutes ces années, je peux dire que je me cherche encore parfois au niveau de mes attentes professionnelles
  • Parvenir à gérer des relations humaines souvent compliquées, savoir lâcher prise quand la situation m’échappe et me contrarie trop.
  • Répondre à TOUS vos commentaires, ici.

Enfin, de nouveau un immense merci à vous, qui me lisez, qui suivez mes petits périples, qui aimez mes photos ou prenez le temps de commenter mes publications.
Vraiment, MERCI infiniment d’être là, même si je me répète ! À vous, les filles, je souhaite le meilleur dans tout, ne lâchez rien, soyez encore plus extraordinaires. Je vous embrasse fort.

SHOP MON LOOK :

Manteau long Zara (old)
Pull via Pimkie
Pantalon Mango (old)
Derbies vegan via Minuit sur Terre
Boucles d’oreilles tournesols Rock’n rose

SHOP MON LOOK :

Bye bye 2017, récap des moments forts

♪♫♪ Janis Joplin – Summertime ♪♫♪

J – 2 avant de changer d’année ! Le temps file à une vitesse, c’est fou… 2017 aura été une très chouette année, pour ma part. Une année emplie de voyages, de changements positifs, d’améliorations, de petits ajustements, d’épanouissement personnel, de bonnes nouvelles. BREF. Le bilan est clairement positif.
J’ai eu envie de me remémorer les temps « forts » (à mes yeux) de l’année, et de glisser mes photos préférées. Vous les avez sûrement déjà vues, si vous me suivez depuis longtemps. Il est parfois bon de se retourner brièvement sur le passé et de sourire face à ce qui aura été positif.

Début 2017, j’ai les cheveux longs, très brillants car en bonne santé et je les chouchoute ! Mon premier article ouvrant le bal comportait des photos shootées sur le pont de Bir Hakeim. Je portais du Kookaï, dans le cadre de notre collaboration qui aura duré 9 mois. J’ai adoré être leur « ambassadrice », choisir mes pièces préférées pour les shooter et vous faire redécouvrir cette marque.

Puis, je postais en décalé deux articles voyages : Madrid en amoureux et Arcachon où je suis partie cette fois en blog trip, fin 2016. Ensuite, cap sur Arcachon. Si j’ai été emballée par notre bel hôtel et ses environs à Arcachon (la dune du Pylaaaa !) je n’ai pas gardé un souvenir ému de Madrid. Cependant, j’ai adoré le Palacio de Cristal et faire du vélo dans le Parque de el Retiro :

J’ai ensuite eu la chance de pouvoir rechausser des skis à la géniale station de la Toussuire aux Sybelles. Le top a été de pouvoir bénéficier des leçons de notre moniteur Martin (accessoirement le parfait photographe d’un jour, capable de skier en arrière pour nous shooter pendant que l’on descendait les pistes bleues) ^^
En février, je vous annonce officiellement la grossesse de ma sœur aînée, enceinte de 8 mois et demi, d’une fille. Cette photo Instagram de nous deux, est la 4ème la plus vue et la 7ème la plus « Liké » de l’année !  Ma sœur a accouché le 8 mars dernier (journée internationale de la lutte des femmes pour l’égalité des droits). J’ai gardé le prénom de ma nièce secret, ainsi que son visage, parce qu’à mon sens un bébé (ou un enfant) n’a pas à être exposé sur internet. D’autant qu’il ne s’agit pas de ma fille, donc je respecte le choix de ses parents de ne pas du tout l’exposer. Mais nous sommes tous complètement gagas d’elle. Elle est si belle, expressive (ses grands yeux !) drôle, gracieuse (elle est fine avec de longues jambes et a les mêmes sourcils que ma sœur) elle rigole tout le temps et est très facile à vivre. ♥

Adrien et moi sommes partis en week-end « rituel » en amoureux, à Bruges. Complètement sous le charme de cette ravissante ville ! J’ai littéralement été conquise par ses ruelles pavées, le long desquelles s’alignent de jolies maisons de brique. Et que dire de notre appartement de poupée, situé au rez-de-chaussée d’une maison ?! J’aurais pu y emménager sur le champ.

À la même période, je vous ai posté un article qui m’a demandé du temps à rédiger : végétarienne depuis 3 ans, mon bilan et mes conseils. Je me suis évidemment beaucoup documentée pour vous fournir des faits véridiques, agrémentés des liens vers mes sources. Cet autre article sur mes conseils de livres au sujet du végéta*isme vous a également bien plu, je crois.
Recevoir régulièrement des messages privés et mails de votre part, m’expliquant que grâce à moi vous avez pris conscience des faits et que par conséquent vous avez modifié votre alimentation/ mode de consommation vaut à mes yeux, tout l’or du monde !!!!
Je suis fière et touchée d’être lue par des filles intelligentes, souvent prêtes à se remettre en question, à essayer de changer les choses, à communiquer autour d’elles sur des sujets importants. Merci pour ça, vous êtes des astres !

Au printemps, je ne poste que des articles look : je suis en partenariat avec Kookaï et avoir tous ces vêtements en prêt me rend très productive en terme de contenu ! Le 26 avril, c’est mon anniversaire, j’ai 34 ans. J’adore le printemps, c’est ma saison préférée, je renais en même temps que la nature refleurit !

Fin avril, je m’envole pour Costa Navarino, dans le Péloponnèse en Grèce (pour la deuxième fois). Sublime, parfait. Je vous recommande cette destination que vous soyez solo, en couple, en famille ou entre amis : c’est tout simplement magnifique et reposant.
Puis, j’enchaîne avec la Thaïlande, à Chiang Mai (la seconde partie du voyage est ici). Je suis littéralement tombée sous le charme des thaïlandais, leur gentillesse, leur sens de l’accueil, leur calme. Ils nous ont reçus comme des hôtes d’importance, avec beaucoup de chaleur et de sourires. J’ai mangé les meilleurs mets végétariens de toute ma vie là bas. Tout était bon, raffiné, subtil, relevé parfaitement. L’architecture des temples et à couper le souffle, et Chiang Mai regorge de petits cafés et restaurants canons pour se poser et se rafraîchir avec un mix de fruits pressés minute. Je n’ai qu’une hâte : retourner en Thaïlande avec mon copain. Ce voyage m’a enchantée, conquise, charmée. Nous avons quitté nos hôtes à l’aéroport en étant tous émus. J’ai eu la sensation que nous disions au revoir à des amis (et c’était un blog trip, donc voyage pro organisé… Je n’ai, à ce jour, jamais revécu cela).
J’ai également comme projet de faire plus de voyages engagés et solidaires en 2018 : j’adorerais aller aider dans un sanctuaire pour éléphants (ceux où ils ne sont absolument pas exploités, où on les soigne, les baigne et les nourris).

Avril a également rimé avec DÉMÉNAGEMENT !!!! Je vous ai raconté notre recherche d’appartement et notre déménagement ici. Pour moi, ce changement était non seulement nécessaire, mais surtout vital. J’ai vécu ce changement de domicile comme une bouffée d’oxygène, je vous assure. Je ne supportais plus rien de notre précédent F2 dans de l’ancien mal isolé, entourée de voisins pénibles et de bruits incessants.
Je revis dans notre F3 lumineux, calme, parfaitement isolé, où j’ai recréé une déco qui me plaît mieux et dans lequel nous avons UNE VRAIE CUISINE MODERNE ! ha ha. Comment ça, j’ai l’air trop enthousiaste à l’idée de pouvoir cuisiner ?! 😉
P.S : Avec le code HELLOITSVALENTINE30 vous avez – 30€ sur votre déménagement participatif Déméclic, à valoir jusqu’au mardi 1er mai 2018, pour un montant minimal du devis de 300€.

Début mai, avec Adrien, nous sommes partis passer un week-end à Londres à l’occasion de la Tweed Run. Le concept : participer à une balade à vélo dans Londres, avec des gens ultra stylés (en tweed). Nous avons vraiment passé une journée incroyable, les londoniens sont ultra fans de ce genre d’événements. Avant et après la balade, à pied dans la rue, nous avons récolté énormément de compliments sur nos tenues ! Si vous trouvez l’idée cool, pensez dès à présent à être au taquet sur la mise en vente des billets pour participer au printemps prochain ! Les places partent vite et sont limitées.

En juin, je vous parle de la pétition d’envergure internationale lancée par The Body Shop : Forever Against Animal Testing. L’objectif étant de mettre fin définitivement aux tests sur les animaux, en laboratoires. Cruelty Free International estime que chaque année, plus de 500 000 animaux sont utilisés dans le monde, pour des tests cosmétiques. Il est grand temps que cela s’arrête définitivement ! Ajoutez votre signature et SIGNEZ ICI !

J’ai également couru les 10 km pour Elles, sous 30°… La course officielle la plus difficile physiquement, je l’ai bouclée en environ 1h, au bout de ma vie. Depuis, je ne me suis pas réinscrite à une quelconque course. haha !

La veille de mon départ pour nos vacances annuelles en famille sur l’île de Ré, j’ai eu l’opportunité d’accéder aux toits de Paris, depuis l’appartement d’un pote d’un pote. Je sais que mes parents ont horreur de ça, que c’est dangereux (voir interdit) mais je raffole des toits parisiens. Ils sont si photogéniques !!! 😉

J’enchaîne l’île de Ré avec la Véloscénie : voie verte cyclable entre Paris et le Mont Saint Michel. Fait inédit : c’est le tout premier blog trip avec Adrien à mes côtés !!! Autre fait inédit : j’ai découvert un coin de la France que je ne connaissais absolument pas. Mention spéciale au Mont Saint Michel, encore plus beau, mystérieux et imposant que ce que j’imaginais.
Lors de ce voyage de 5 jours complets, je fais de chouettes rencontres : les blogueuses voyage sont décidément très cool, bien plus accessibles que d’autres et on s’entend toutes parfaitement. Excellent souvenir que cette escapade en France, nous avons fait et vu mille choses !

Après cela, décollage pour le Maroc, au Mazagan Beach Resort à 80km au Sud de Casablanca !

Je n’ai pas posté d’article sur l’île de Ré où je suis partie quinze jours début juillet (j’avais tellement de photos à trier que cela m’a découragée et le temps a filé….). En août, nous sommes allés à Giverny découvrir la maison où a vécu Monet. Excellente idée de balade, à 1h30 de Paris !

Suite à vos nombreuses demandes, j’ai enfin posté un article « tuto » pour apprendre à nouer un long foulard sur sa tête, façon escargot 🙂 La vidéo est ici.

Je vous ouvre les portes de notre nouveau salon et de sa déco :

Autre article « Blabla » important, qui m’a demandé pas mal de temps de rédaction : j’ai arrêté d’engranger du cuir. Cela a permis de répondre à la question type et récurrente : « Tu es végétarienne mais tu portes encore du cuir ? » ou simplement d’expliquer mon actualité, à celles qui me pensaient vegan. Cela fait environ un an et demi que je n’ai rien acheté ni reçu en cadeau qui soit en cuir. Tout ce que j’ai acheté en synthétique tient parfaitement la route, est de bonne qualité et sachez que le cuir POLLUE mille fois plus à produire que du synthétique ! Il faut le savoir, le dire et le répéter, que les consciences s’éveillent.
Dommage que les nombreuses marques de maroquinerie qui me contactent par mail ne lisent pas mon blog et ne s’intéressent pas plus en détails aux blogueuses, de façon individuelle (ça prend du temps, oui). Nous ne sommes pas toutes à mettre dans le même panier, et nous ne sommes pas là pour faire de la publicité à tout et n’importe quoi, sans aucune éthique ou réflexion personnelle. Je remercie donc chaleureusement les créateurs vegan, qui m’ont repérée et contactée cette année : Flore et Line et Minuit sur Terre

J’ai été invitée en blog trip durant une semaine en Serbie : le plus long voyage organisé, mais celui que j’ai le moins apprécié… Dommage, me direz vous ! Je ne me suis pas du tout étendue sur les raisons qui ont fait que je n’ai pas aimé la Serbie (ni l’accueil glacial qui nous a été fait, à de nombreuses reprises). Certaines parmi vous me connaissent et ont perçu que mon « silence » par écrit signifiait beaucoup. Je place ce voyage au même titre que les autres, dans cet article récap, car les paysages sont beaux en Serbie. Mais je ne vous recommanderais pas spécialement d’y aller.
Bon, c’était quand même chouette et puis j’ai retrouvé des copines blogueuses voyage 🙂

Un des mes plus beaux voyages de 2017 aura sans aucun doute été l’Inde. En blog trip, nous avons sillonné le Tamil Nadu. De Chennai à Pondichéry en passant par Mahabalipuram. Je vous laisse voir ou revoir mon article sur Chennai et Mahabalipuram puis mon article sur Pondichéry et Chennai.

Fin septembre, gros bouleversement chez nous : nous avons adopté un deuxième chat !!! Mon article de blog a été relayé par 30 Millions d’Amis, dans une de leur newsletters mais aussi sur leur site ! J’en ai été vraiment touchée, mais c’est vraiment moi qui remercie cette fondation. C’est grâce à elle que j’ai trouvé Onyx et que nous l’avons adopté pour toute sa vie. Ce chat est un AMOUR. Le plus doux, le plus câlin, le plus mignon des matous. Il est parfaitement à l’aise chez nous, depuis plus de 3 mois qu’il y habite. Ce n’est pas le grand love entre lui et Batman, pour le moment. Ils se tolèrent, il cohabitent, ils jouent ensemble parfois. Mais la plupart du temps, ils sont chacun de leur côté, pour dormir ou méditer… Il n’y a jamais eu de bagarre, juste des petits coups de pattes et un ou deux feulements.
Je pense qu’Onyx se fait bien plus à son nouveau chez-lui que Batman se fait à la présence de ce petit nouveau. Il a eu l’habitude d’être seul pendant 7 ans et ce « petit frère » doit l’enquiquiner car il empiète sur son territoire. Mais pas une seconde nous n’avons regretté cette adoption. Nous avons désormais deux matous au caractère très différent, et du coup, cela fait « chacun son chat ». Batman préfère Adrien et Onyx me préfère 🙂 Tout le monde est content.

Je suis très en retard, je n’ai pas encore publié d’article au sujet du Vietnam, d’où je suis rentée début décembre, ni de nos vacances en amoureux entre octobre et novembre : l’Afrique du Sud et l’île Maurice. Une semaine pour chaque destination. J’ai tellement de photos à trier, et tellement tellement tellement de choses à vous dire au sujet de l’Afrique du Sud…. ! Je n’arrive pas à décider si j’ai préféré l’Inde ou l’Afrique du Sud, car bien que complètement différentes, ces destinations ont été mes plus beaux voyages jamais réalisés.
J’ai une chance inouïe de pouvoir voyager librement comme je le fais, j’en ai conscience. Voyager m’a entre autre ouvert les yeux sur beaucoup de choses, dont les privilèges qui sont les miens. J’ai essayé d’être une touriste respectueuse partout où je suis allée, même si je suis au courant que voyager pollue. Je tente de faire de mon mieux en me « rattrapant » au quotidien, chez moi. 🙂
Voyager est une passion, j’ai cette chance folle de pouvoir découvrir le monde tous frais payés (= les blog trips) et tant qu’on m’invite, je refuse peu de destinations. Tout ceci aura une fin, alors j’en profite à 300% tant que cela dure !

Enfin, pour lire mon article au sujet de mon métier de blogueuse, mon post au sujet de ma taille : je suis petite et j’assume, ou encore de ce que j’aime bien chez moi, c’est par là.
Puisse 2018 m’apporter autant et continuer de me faire évoluer en tant que personne. Je me sens enrichie de belles rencontres faites cette année, le négatif et les déceptions m’ont permis de me rendre plus forte. Je sais désormais clairement ce que je veux et ne veux plus dans ma vie et dans mon travail.

Ce qui m’aide à me lever le matin : penser à vous, qui êtes présentes (derrière vos écrans certes) mais qui m’encouragez en me lisant, et commentez ce que je partage, au quotidien. Sachez que cela est réellement très important pour moi. Vous savoir avec moi, attentives, bienveillantes, pleines de bons conseils ou de mots rigolos, en public comme en privé, reste mon moteur quotidien. Je dois me forcer à ne pas oublier qu’en plus de vous, mes lectrices fidèles ou nouvelles, il y a aussi d’autres gens qui me suivent (ou devrais-je dire qui m’épient). C’est ça internet. C’est pour ça que je n’expose pas ma nièce chérie. Il n’y a pas que de la bienveillance mais c’est normal. Au travers d’un faux anonymat, beaucoup se permettent bien trop, ne ne censurent pas, sont les pires êtres humains.
Je fuis cela, mais je fuis aussi les gens toxiques dans la vraie vie. Ils ne sont pas toujours facile à repérer, ou ne se montrent pas immédiatement sous leur pire jour… Mais dès qu’ils vous empoisonnent l’existence ou ne vous acceptent pas tel que vous êtes, coupez les ponts. Sans scrupules. C’est un cheminement personnel peu évident, mais je vous assure qu’on se sent tellement mieux dans ses baskets, une fois les liens rompus avec des gens qui ne vous estiment pas. On ne peut pas plaire à tout le monde, mais « Plaire à tout le monde c’est plaire à n’importe qui » a dit Sacha Guitry. Désormais j’essaye d’accepter avec plus de philosophie tout le négatif : je fuis les dialogues de sourds, les faux débats, les échanges stériles qui démarrent sur de la pure méchanceté.

Le maître mot de mon métier reste : M’AMUSER, car sans le fun, je ne serais pas à même de vous faire un peu voyager à travers mes photos, ou de vous inspirer à travers mes tenues. Rester une enfant intérieurement m’aide beaucoup à rester légère et ne pas me prendre au sérieux. On ne sauve pas des vies en tenant un blog, alors autant envoyer de la paillette autant que faire se peut !
Tiens toi prête 2018 : ça va envoyer du sequins par pelletées ! 😉 Dites, vous serez là ?

Bérêt à pompon dispo ici (acheté en boutique à Paris)
Manteau dispo ici
Body noir Zara (old)
Pantalon Mango (old)
Boots Zara en simili achetée à l’automne
Boucles d’oreilles « Pensée » taille Medium via Elise Tsikis
Rouge à lèvres chocolat Velvet mat Bourjois

Team Petite !

♪♫♪♪♫♪ L – Petite ♪♫♪♪♫♪

On remerciera la nouvelle fonctionnalité InstaStory avec ses sondages auxquels tout le monde peut répondre en votant par « OUI » ou « NON ». Par ce biais, j’ai reçu une large majorité de « OUI » en réponse à ma question « Un article sur comment s’habiller lorsque l’on est petite vous intéresse t-il ? » 🙂

Mesurer un peu moins d’1,60m n’a jamais été un réel problème dans ma vie, au quotidien. Je ne vois pas cela comme une tare, au contraire. J’ai souvent plus de place que les autres pour mes jambes dans les trains, avions, bus… Au delà de ça, nous ne choisissons pas cela dans notre physique, alors mieux vaut clairement faire avec ! Ma taille n’étant pas un complexe, je m’habille comme je le veux et ce depuis quasiment toujours. Après tout, la vie est courte, les gens nous jugent quoi que l’on fasse (ou que l’on ne fasse pas d’ailleurs) alors pourquoi s’empêcher de se mettre ce qu’on aime sur le dos ?
Il est en tout cas certain que mon blog m’a énormément permis de m’émanciper stylistiquement. Le fait de « devoir » vous présenter des tenues ici m’a poussée à oser. On ne niera pas mes faux pas, je vous laisse décider s’ils ont été nombreux, cela n’a pas d’importance pour moi. Il faut se tromper, dans tous les domaines, pour arriver à ce que l’on aime, pour soi.
Le prêt-à-porter est un jeu, un très vaste terrain de jeu sur lequel je m’éclate littéralement depuis des années. Croyez bien que cela a commencé longtemps avant que je démarre « Hello it’s Valentine » en juin 2009 !

D’ailleurs, même si je crois l’avoir déjà écrit ici, au collège j’étais la seule à m’habiller « baba cool » en troisième. Rien d’original en soi, mais dans mon collège, j’étais je crois la seule à « oser » alors que la tendance était aux affreux bombers « Schott » et aux ignobles chaussures à plateformes « Buffalo ». Cela m’avait donc valu un joli graffiti au marqueur sur une des portes du collège : « Valentine la clocharde« . Je détonais trop, apparemment… L’année suivant, la fille qui avait écrit ça arrivait au lycée dans lequel j’étais déjà, habillée elle aussi en « baba cool »… ^^ « La critique est l’art d’admirer » selon Henri Boucher (issu de « Pensées et réflexions » – 1866) 😉

Toujours est-il que je rejette en bloc l’idée de devoir coller à des attentes, porter une uniforme au quotidien, devoir se fondre dans la masse pour passer inaperçue. Je trouve cela extrêmement triste et dommage, cela équivaut à s’effacer soi, pour ne pas être remarqué(e) ni regardé(e).
Alors quand je vous lis en privé, me remercier de vous avoir aidées à oser, quelle récompense !
Oser un rouge à lèvres très vif, oser des mix and match d’imprimés, oser un kimono, oser vous faire une coiffure que vous ne vous faites jamais, oser porter une combi-pantalon en était petite… J’ai côtoyé des nanas grandes; oui elles portent tout très bien car les vêtements « tombent » mieux sur elles. Est-ce que pour autant j’ai trouvé qu’elles avaient systématiquement de l’allure, de la grâce ou du charisme ? Absolument pas. Cela n’a rien à voir avec la taille que l’on fait.

J’avais lu dans la salle d’attente d’un médecin il y a des années, un article dans un magazine féminin type Marie-Claire, au sujet de jeunes asiatiques se faisant opérer les tibias pour se faire rallonger les os… J’en garde un vif souvenir, tant les photos et le texte m’avaient choquée. Elles devaient rester alitées durant des mois, pour que leurs os se reconstituent après avoir été sciés. Souffrance inimaginable ajoutée à un résultat inesthétique au possible : leurs cuisses et leurs bras restaient courts, eux. J’ai ressenti énormément d’empathie pour elles, qu’on se torture sciemment ainsi me paraît toujours, des années après, fou. Autant que possible, assumons à 300% d’être nous, avec nos cm « en moins », cela ne doit pas être un critère sur l’échelle de notre bonheur personnel.

Cela dit en écrivant cet article, je réalise que je suis assez mal à l’aise avec les conseils. Ils ne sont jamais une vérité générale et je ne me sens pas forcément légitime pour me poser en conseillère en chef. ^^
Pour rester vague, ce qui me vient avant tout est de vous diriger plus directement vers les onglets « Petite » de certaines marques anglo-saxonnes. Je pense à Asos, New Look, Topshop, Miss Selfridges. Les sites asiatiques comme SheIn, Oasap et Romwe proposent des vêtements taillés pour des nanas de moins d’1,60m.
Je me rends au rayon Kids chez Zara, Boden ou Mango, pour ma part. J’y trouve des vêtements en taille 13-14 ans (équivalent à un 36) et je suis enchantée de ne pas les retrouver sur beaucoup de femmes adultes 😉
Enfin, dernier conseil utile : vous dénicher un retoucheur dans votre quartier. Le mien est une perle, il est Bangladais et est lui-même petit (je pense qu’il doit faire moins d’1,65m). Alors à chaque fois que je reviens le voir avec des vêtements, je n’ai même plus besoin de lui expliquer le souci. hé hé. Il sait ce qu’il doit faire : je lui apporte un jean « témoin » pour qu’il se calque dessus et il me retouche les jeans à la même « longueur » (riez avec moi) et la même largeur à la cheville. Il travaille hyper bien, mais il est couturier à la base donc ça aide.

Je conclurais sur cette parfaite citation de Gérard Holtz « L’important, c’est de ne pas être petit dans sa tête. » Ha ha ha !
Que vous soyez « team petite » ou non, merci de me lire ici, merci de me soutenir, de m’écrire chaque jour ici ou en privé,  vous êtes des amours. ♥

SHOP TA COMBI À FLEURS :

Combi-pantalon via Missguided (prise dans ma taille habituelle, pas besoin d’ourlet)
Boots en simili Zara (collection actuelle)
Lunettes Zara (achetées cet été)
Boucles d’oreilles via Loveless Paris
Sac « Zoé » vegan via Flore et Line

SHOP TA COMBI À FLEURS :

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2018 · Theme by 17th Avenue