Mon métier ? Blogueuse.

En discutant de plus en plus régulièrement avec d’autres blogueurs, le constat que nous faisons tous est globalement le même : bloguer est compliqué. Que l’on vive de son blog ou non, d’ailleurs. Mais je parle en mon nom et du fait que ce blog soit devenu mon activité professionnelle à temps plein.
J’ai eu envie de partager avec vous mon expérience, acquise en bientôt huit années que je poste sur « Hello it’s Valentine ». Soit dit en passant, je me félicite (en toute modestie, ha ha) d’avoir choisi un nom qui ne dit rien du thème. On ne me catalogue alors pas directement, en lisant mon titre/ logo de blog, et j’en suis ravie. Peut-être que d’ici quelques années, si je ne l’ai pas fermé, « Hello it’s Valentine » sera devenu un blog entièrement dédié à la cause animale ou à autre chose ? Qui sait ? 😉

Quand j’ai démarré mon blog en juin 2009, j’étais graphiste et webdesigner. J’avais fermé mon compte Myspace quelques mois auparavant mais j’avais envie de continuer à publier les photos que je prenais. C’est assez chouette de penser que Myspace a été une sorte de « brouillon » de ce qui deviendrait mon job à temps plein, sans que je le sache un seul instant.
Tenir ce blog est une expérience hautement enrichissante, car j’apprends chaque jours énormément. Je découvre aussi par son biais, je m’enrichis culturellement, je fais des rencontres, je me remets en question continuellement. Partager des photos et mes pensées avec vous continue de m’enthousiasmer après toutes ces années, car aucun jour ne ressemble au précédent. J’adore ça !
Mais c’est un métier, un vrai, avec ses hauts et ses bas, ses points forts et ses énormes failles, la joie qu’il me procure et les déceptions amères auxquelles je suis fréquemment confrontée. Rien n’est jamais tout noir ou tout blanc dans la vie, même quand tout semble aller parfaitement bien à travers des photos.

Récemment, en déménageant, j’ai été confrontée à mon métier au sens propre du terme. Avoir le statut d’Auto Entrepreneur a été un frein, un motif de refus de notre dossier auprès de propriétaires d’appartements… J’ai énormément douté de moi, j’ai eu envie de falsifier mes papiers et ai aussi songé à tout arrêter car c’était devenu un calvaire d’enchaîner les visites d’appartements, les coups de coeur puis d’avoir des refus à la chaîne.
Je vous ai de toute façon préparé un article dédié au sujet de notre changement d’appartement, car j’avais trop à dire, et que mon expérience pourra peut-être vous être utile si vous envisagez de déménager.
Le fait d’avoir un statut méconnu, synonyme de revenus variables, effraye énormément les propriétaires. Cela laisse aussi beaucoup de gens perplexes; j’ai des dizaines d’exemples de gens m’ayant dit ou écrit « ah, blogueur c’est un métier ? ». Un tout nouveau métier, mais un métier quand même. Pour lequel je me donne à 300%, 365 jours par an, en essayant de le faire respecter. C’est, je crois, ce qui est le plus compliqué et ce ressenti est partagé par pas mal de connaissances dans l’univers du lifestyle, du voyage, de la mode, de la beauté.

Ce qui semble le plus ardu là dedans, est surtout qu’il n’existe à ce jour aucune réelle « Charte » ou des « Mentions Légales » quand on fait ce métier et que l’on gagne de l’argent par son biais. Pour vous expliquer plus clairement, nous sommes sollicités par des marques ou agences (qui font le lien entre les marques et nous, blogueurs) afin de créer du contenu publicitaire parfois rémunéré pour ces mêmes marques. Quand nous publions ces contenus, vous êtes à peu près assurées en tant que lectrices, de pouvoir lire quelque part dans la publication : #sponsored ou #ad (qui signifient « sponsorisé » et « pub » en anglais). Ou bien « article sponsorisé ». Uniquement dans le cas où l’on perçoit de l’argent. Pour ma part, je n’ai jamais dissimulé cela et j’assume entièrement le fait d’être rémunérée pour porter un vêtement, parler de cosmétiques, de bijoux ou -plus rarement- de destinations touristiques.
En disant cela, je ne souhaite absolument pas dénigrer ou lancer de pique à qui que ce soit ne procédant pas ainsi. Chacun est libre de bloguer comme il l’entend, bien que je désapprouve personnellement le fait de poster de la publicité cachée. Personne n’est dupe, de toute façon.

Le fait qu’à l’heure actuelle en France, aucune « Charte » n’existe sur l’éthique à avoir en tenant un blog, entraîne évidemment des comportements variés. On essaye tous de faire de notre mieux, sans réel « cadre » qui valorise notre activité. Je pense d’ailleurs en premier lieu, au fait que notre nouveau métier effraye les propriétaires d’appartement (exemple personnel qui m’a touchée, mais il en existe certainement beaucoup d’autres). Sans cadre, il y en a certains qui trichent. Tricher dans l’univers du blogging consiste à acheter ses visites de blog (comme falsifier des papiers, même topo) et/ ou ses followers sur les réseaux sociaux. En procédant ainsi, on veut paraître plus gros que le boeuf, quand on est une petite grenouille qui a envie d’aller plus vite, sans gravir un à un les échelons pour atteindre ses buts… Mais tricher porte préjudice aux autres blogueurs, qui ont gravi ces échelons en travaillant. Les agences et les marques ne savent pas du tout différencier les tricheurs des blogueurs honnêtes, et tout cela crée pas mal de confusion dans le milieu.

Cette discussion et ce constat, nous l’avons systématiquement entre blogueurs quand on se rencontre en blog trip ou sur des événements. Quand on tient un blog, presque tout se fait à la tête du client, au cas par cas, selon les affinités et le réseau. Ça, on ne nous l’apprend pas à l’école, mais c’est une réalité. Faire copain-copain avec tout le monde aide concrètement à avoir/ faire plus. Ne comptez pas uniquement sur votre travail bien fait, rendu dans les temps. Cela ne fonctionne pas aussi logiquement.
Je n’aime pas agir par intérêt : j’ai très très peu d’ami(e)s et je copine difficilement. Jamais dans un but intéressé, il faut qu’on ait mutuellement un coup de coeur amical pour que ça marche. Si je m’entends facilement avec les gens sympas, je ne mélange jamais travail et amitié. Mes très rares amies n’ont pas de blog et certaines ne sont pas sur les réseaux sociaux. Je les protège en les cachant, car je tiens à mon jardin secret.
Mes aventures (et mésaventures) m’apportent tellement que je peux affirmer une chose : bloguer en freelance m’a plus appris bien plus que plein des CDD et CDI dans diverses agences et boîtes, avec des directeurs et collègues à mes côtés. On apprend quoi que l’on fasse, mais devoir mener sa barque tout seul est un challenge que j’ai plaisir à relever chaque jour (week-end et vacances inclus). Cela me demande de la polyvalence, de la créativité, de la fermeté, de la diplomatie, des concessions, de relever des défis : tout est hautement stimulant. En cas d’échecs (et croyez-moi, il y en a souvent !) je me reprends en main tout de suite et continue ma route.
Une seule et unique chose que je retiens de mon parcours, à l’heure actuelle, ne plus jamais dépendre ou avoir besoin de quelqu’un pour gérer ce que j’arrive à faire seule. Mon avis étant que si l’on est apte à s’exprimer, personne n’a à s’exprimer à votre place ni en votre nom. Si l’on réussit à avoir une ligne éditoriale, il faut se bagarrer chaque jour pour la faire respecter en n’acceptant pas d’en dévier.
Je tiens un blog, je vis de mes passions. C’est sûrement loin d’apparaître comme envisageable pour des gens qui ne savent pas ce que c’est, ni qui considèrent que travailler de chez soi (en pyjama, parfois) sans avoir de patron ni de collègues autour est « normal ». Mais c’est un fait, j’en suis fière, je l’assume et je ne mens plus jamais quand on me demande ce que je fais dans la vie. Je suis blogueuse, c’est un nouveau métier, et j’arrive à en vivre sans être une « vendue » ni « bouffer à tous les râteliers » ou être « sponsorisée » en permanence. C’est bien ça le plus complexe d’ailleurs ! ^^

C’est une réflexion un peu décousue dans l’ensemble, je m’en rends compte. J’ai surtout à coeur d’être vraiment sincère avec vous, de vous dire les choses. J’estime être restée la même depuis les débuts de mon blog. La langue de bois est la chose la plus facile sur internet et dans la vie réelle : parler de choses légères, qui ne fâchent pas, sans prendre parti ou avoir des convictions, des valeurs. J’envie un peu celles et ceux qui n’ont jamais suscité la moindre critique ou le moindre « bad buzz », mais quand j’y pense, ce sont surtout des gens qui ne me ressemblent pas. Or on est unique, je n’ai pour but que de rester fidèle à moi-même. Tant mieux si ça ne plaît pas à tout le monde. Oui, tant mieux et pas tant pis : il ne faut pas vouloir plaire à tout le monde, d’une part car c’est impossible et d’autre part car « tout le monde » est un concept qui n’existe pas ! 😉
Si vous me suivez ici, depuis 8 ans, 8 mois ou 8 jours, je pense que c’est essentiellement car vous avez accroché avec quelque chose qui vous fait revenir. Qu’importe ce que c’est, je vous remercie de tout mon coeur d’être là, virtuellement et dans la vie réelle. Je connais ma chance de vous avoir et de vivre ce que je vis grâce à vous.

Combi-pantalon via Promod (similaire sans manches ici)
Baskets de running UltraBoost X via Adidas
Tote bag Brandy Melville (old)

Comments

  1. ❤️❤️❤️ Merci pour cette belle leçon Valentine, je pense que si je te suit au jour le jour c’est parce que je sens que l’on se ressemble pas mal en fait…
    J’ai hâte de suivre l’évolution de ton TRAVAIL parce que oui c’en est un (quand je vois à mon petit niveau le temps passé sur un billet look par exemple, pfiou ceux qui disent que c’est pas un boulot sont ignorants c’est tout!). Pleins de bisous et belle semaine à toi!
    Melodie
    http://www.happymelodie.com

  2. Coucou!

    Je te suis régulièrement, et j’apprécie tous tes posts sur instagram et sur ton blog.
    Je ne suis pas blogueuse mais je suis d’accord en tout point avec toi, je suis d’autres personnes du même milieu professionnel que toi (et oui, comme tu le dis c’est un métier ;)) depuis un certain temps maintenant. Avec le temps, je me rends compte qu’en effet, ces personnes s’entourent d’autres personnalitées connues sur les réseaux sociaux pour faire grimper leur cote ou augmenter leurs partenariats.
    Mais au contraire, et je me suis fais la réflexion il y a peu de temps, je crois que tu es l’une des seules blogueuses que je suis et qui continue à ne publier que ce que tu aimes et ce qui te tiens à coeur. On suit tes aventures à vélo ou tes voyages, et on sent que tu aimes réellement ça. Du moins, c’est ce que tu transmets comme message ^^

    Reste naturelle et sincère, ça te va bien 🙂

  3. Hellooooo !
    Je te suis depuis 2010 il me semble, oh la vache, ça date tout ça. Je ne sais pas vraiment pourquoi j’ai accroché à ton blog et pas celui des autres. Je ne cherche pas trop en fait, je suis tombée sur le tien et un autre un beau jour, et depuis vous êtes les deux seules que je suis. C’est comme ça, cela me fait du bien de vous lire, ou de simplement regarder, parfois je n’ai pas le temps et je survole. En tout les cas je t’encourage vivement à continuer, Blogger Power! 🙂

    Bonne journée

  4. Ton article est très sincère et très intéressant ! Que ce soit dans le travail ou autre, on le dit souvent qu’on « ne peut compter que sur sois-même ». Malheureusement beaucoup de choses marchent au « piston » ou au « réseau » aujourd’hui…
    Concernant les critiques, dès qu’on s’expose sur internet on s’expose aux jugements. Peu importe qu’on partage ses idées, ses jugements ou non, il y aura toujours des gens qui auront la critique facile. L’important c’est d’être clair dans ses baskets, d’être fidèle à soi-même et de tous les envoyer balader 😉

    Bel article ! Continue comme ça 🙂
    Bisous
    Pauline – http://confidencesduneblonde.com

  5. Coucou Valentine, ce billet illustre tout ce qui me fait te suivre depuis 4 ans et que je trouve rarement chez d’autres blogueurs : la simplicité, le naturel, l’honnêteté, le respect d’une ligne de conduite.
    Je prends toujours autant plaisir à te lire et à admirer tes photographies.
    Longue vie à ton Blog.
    Grosses bises depuis Dakar
    Alexandra

  6. Très joli article Valentine, tu le sais je te suis depuis tes débuts !
    Ce milieu « du blogging »m’a parfois l’air bien compliqué pour moi la provinciale … Je n’ai jamais souhaité vivre de mon blog car j’avais besoin de sécurité financière. Je comprend du coup toutes les difficultés auxquelles tu dois faire face !

    des bisous

  7. Moi ça fait des années que je suis avec plaisir « tes look », tu es une source d’inspiration dans le fait d’oser porter ce qui nous plaît. Je trouve que tu renouvelles sans cesse cette catégorie et c’est une prouesse! Je ne suis pas une fashion addict mais j’avoue que ça m’inspire et que je prend de plus en plus de plaisir à m’habiller.
    J’aime moins les contenus « engagés » concernant les animaux ou la cause végan/végétarien en général parce que ce n’est pas se que je viens chercher ici, je trouve ça moralisateur même si on comprend que ça a l’air de prendre une place de plus en plus importante dans ta vie. Continues à nous inspirer !

  8. Hello! Je te suis depuis très longtemps aussi, je me rappelle des doudous que tu faisais à l’époque par exemple (qui m’ont d’ailleurs inspiré pour faire des ptits doudous également par la suite, entre autres) et maintenant je bosse dans la couture…comme quoi!
    C’est vrai que ça peut paraitre un peu abstrait de se dire que c’est un métier. Mais on observe bien l’évolution de l’époque où « tout le monde » avait son blog et y postait des photos de sa vie pour un oui pour un non, là c’est un peu comme un magazine virtuel où l’on choisi une personne qui nous ressemble en quelques sortes et qui puisse nous faire découvrir des choses qui nous interpellent, qui nous plaisent, des intérêts communs. C’est clair que ça nous offre une autre vision de la vie bien que proche de la notre. C’est simple ce que je cherche à dire mais j’arrive à m’emmêler… Bref! Reste toi même ! Bien sûr qu’on ne peut pas plaire à tout le monde et alors? bonne continuation!

  9. Bonjour Valentine, Je visite régulièrement ton blog mais n’ai jamais commenté je crois.
    Merci beaucoup pour ce poste qui est très clair et permet de bien comprendre comment tu fonctionnes.
    Tu déplores plusieurs fois qu’il n’existe pas de charte permettant de réglementer l’activité de blogueur… et parce que je me suis intéressée à la question récemment (je suis juriste) j’ai appris que l’ARPP (Autorité de régulation de la publicité) a récemment mis en ligne une recommandation « communication digitale »: http://www.arpp.org/IMG/pdf/Reco_Comm_Pub_Digitale.pdf
    Bon, c’est un premier pas, mais il serait bon que les blogueurs et autres acteurs de ce milieu fassent leur retour à l’ARPP pour que ces règles puissent être affinées et ainsi avoir enfin une vraie charte du blogging 😉
    J’espère que cela t’intéressera, en tout cas, reste comme tu es !
    bonne journée

  10. Coucou Valentine 🙂

    Très bon article. Et mon Dieu que je te comprend! Pour nous aussi ça a été le parcours du combattant à chaque fois qu’on a voulu déménager. Mon copain étant intermittent et moi AE autant dire que tous les dossiers nous étaient refusés à chaque fois, alors qu’on gagne plus que certaines personnes en CDI et nous avons des revenus en progression. De plus ce que les gens ne comprennent pas c’est que nous avons plusieurs « patrons » ce qui signifie que nous ne pouvons pas être virés du jour au lendemain.
    Mais les mentalités ne veulent pas évoluer et se remettre en question de ce côté là, pourquoi à chaque fois c’est si dure pour faire changer les choses!
    Comme si être en CDI était synonyme de sureté pour l’emploi! Il n’y a qu’à voir les employés de Whirlpool… Et cette tendance a toujours nous voir comme des feignants, ça je ne le comprendrai jamais. Surtout quand souvent on en entend se plaindre de travailler les dimanches et jours fériés (ce que je comprend) alors que nous nous travaillons ces jours là et qu’il peut aussi nous arriver de travailler 16h dans une seule journée (ça arrive très souvent) sans paiement d’heures sup. Ce sont les mêmes qui se plaignent de ces conditions qui nous jugent sur notre façon de vivre.

    Bref tu aura compris que ton article m’aura fait réagir hahaha j’en ai aussi tellement à dire sur ce sujet :/

    Et pourtant malgré tout ça, chaque jour je me félicite d’avoir changé de métier et par la même occasion de vie. Car quand on veut faire le métier qu’on aime et qu’on veut garder ce privilège on devient 2 fois plus bosseur qu’aucun autre.

    Gros bisous et belle journée 🙂
    Alicia

  11. Coucou et bien je trouve cet article très intéressant, très touchant, mais il nous permet de mieux te comprendre.
    En tout cas j’ai beaucoup aimé le lire. En tout cas continue comme ça, vivre de ta passion c’est quelque chose d’énorme! Tu as vraiment de la chance et tu devrais en être fière.
    Bises

    Justine

  12. Si je dois retenir une chose qui n’a pas changé depuis tes 8 ans de blog (et je te lis depuis 5 ou 6 je pense), c’est ton côté pétillant.
    Je suis donc ravie de te suivre dans cette aventure, malgré ses bas. J’ai d’ailleurs l’impression que dans le blogging, ce qui déplait c’est que vous avez su créer un nouveau métier. C’est ce courage qui est pointé du doigt.
    Pourtant je t’admire pour ça, et pour ce que ça m’inspire !
    Belle journée Valentine 🙂
    Juliette

  13. S’il y a une chose qui ressort chez toi, depuis le temps que je te lis, c’est bien ton énergie et ta confiance en toi. Ce métier est « neuf », assez moderne et malheureusement, comme certains le disent plus haut, les mentalités ne suivent pas toujours. Je n’arrive pas à comprendre le manque d’ouverture d’esprit ou la jalousie parce que des personnesont refusé de faire le fameux « 9-5 job » et préfèrent suivre une voix différente. Continue d’être déterminée et d’avoir confiance en toi 🙂

  14. J’ai adoré lire ton message qui nous révèle un peu plus ton métier et ses difficultés.
    Je te vois comme une bonne copine lointaine qui partage ses coups de coeur, et parfois ses coups de g%&$e.
    Chaque jour, je fais la tournée de mes blogs favoris, et je passe toujours par chez toi… comme pour dire « Hello, comment ca va, quoi de neuf ?! »
    C’est toujours avec plaisir que je viens te rendre visite sur ton blog. Alors merci de tenir le coup depuis toutes ces années !!
    En passant, la combi que tu portes est vraiment chouette !

  15. Hello Valentine 🙂
    J’avais hâte de lire ce que tu avais écrit au sujet de ton métier et je partage beaucoup de choses que tu dis…Notamment :
    « Les agences et les marques ne savent pas du tout différencier les tricheurs des blogueurs honnêtes, et tout cela crée pas mal de confusion dans le milieu »
    J’y suis confrontée régulièrement. Je suis encore une toute petite blogueuse, avec pas beaucoup d’abonnés Instagram (y a que ça qui compte …). On me sollicite pour des partenariats en ventant la qualité de mes posts et de mon travail. Puis quand tu parles de devis, il n’y a plus personne ou alors on te répond « on ne peut pas te payer parce que tu n’as pas assez d’abonnés »…Bref, des attitudes absolument pas professionnelles à mon humble avis. Qu’on ait 100, 1000 ou 100K d’abonnés, un shooting photo reste un shooting photo (et on fait partie de la même team qui nous débrouillons souvent seule avec trépied, télécommande et cie), le temps de rédaction d’un contenu qualitatif prend du temps, etc…J’ai eu une expérience désastreuse en début d’année et ça m’a servi de leçon. Je me suis dit plus jamais je n’accepte de travailler « pour rien » ou pour rendre service. Car au final, ça ne te rend pas service et c’est un manque de respect pour ton travail.
    Enfin, à part ça, je reste passionnée par cet univers et je garde plaisir à créer mon contenu. Bloguer n’est pas mon métier à temps plein mais une activité qui prend pas mal de temps dans ma vie et à côté de mon travail de psy…Mais je ne regrette à aucun moment d’avoir commencé cette aventure. J’ai énormément appris sur des tas de sujets dont je n’imaginais pas. Je me suis découverte et affirmée encore plus. Bref, c’est une vraie et profonde expérience – qui est nourricière (et je pense que ça ne peut l’être que lorsque tu fais ça pour des « bonnes » raisons et non juste par l’appât du gain).

    Bonne continuation dans ton métier et tes passions,
    xxx

  16. Coucou Valentine,
    La vérité, c’est qu’il existe une obligation légale par rapport à google : la mention sponsorisée et le nofollow, pour ne pas « tromper » google et faire croire qu’il s’agit de contenu spontanné qui créérait du backlink.
    En le le faisant pas, les bloggueuses qui ne le signalent pas sont de fait, peu honnêtes avec leur lectorat, mais surtout passibles de 48000€ d’amende. Rien que pour cet aspect là et en mettant l’honnêteté de coté, je pense sincèrement que la mention est rentable 😉 !
    Quant au fait de blogguer je pense sincèrement qu’il faudra encore un paquet de temps pour voir les choses changer.
    Je commence à toucher du doigt la photographie culinaire sous un aspect plus professionnel, et vu comment les marques elles-mêmes prennent ça pour un passe-temps non rémunérable, y’a encore du chemin …
    Ne perdons pas espoir, un jour le sacro saint CDI sera aussi bien vu que l’entrepreneuriat! 😉

  17. Bonjour Valentine.
    J’ai bien aimé ton article, très clair et honnête, comme tu l’as toujours été avec nous.
    Et merci de pointer du droit la difficulté de paraître crédible lorsque l’on est entrepreneur… On déménage régulièrement du fait du métier de mon chéri, et on a souvent été confrontés au fait que « je suis auto-entrepreneur donc ce n’est pas un métier sûr ». Alors en plus je suis dans le domaine de la médiation culturelle alors je te raconte pas haha !
    Souvent on nous a refusé des visites d’appartement parce que ça faisait moins de deux ans que j’étais sous ce statut donc pas de moyen pour eux de savoir si mon activité est rentable ou non… ll leur faut 50000 documents, que mes parents se portent caution… Non mais quel rabaissement !! Mais bon, c’est une question de temps. Je pense que ce statut va se développer et qu’il faudra que tout suive et que les choses s’adaptent…

    Ensuite je voulais simplement te dire que tu es ma blogueuse préférée 🙂
    Pendant longtemps j’ai suivi plusieurs blogueuses, qui ont un peu changé leur ligne éditoriale. Je ne me retrouve plus dans leur univers. Sponsorisées par Dior, Chanel, invitées au Festival de Cannes… c’est très cool pour elles, et je leur souhaite que cela continue pour elles, mais moi je me sens un peu en décalage par rapport à tout ça et trop de « luxe » ça ne me fait pas rêver. De temps en temps oui, mais des fois j’ai l’impression que c’est tous les jours et trop c’est trop (avis personnel hein !)
    Bref, tout ça pour dire que j’aime ta spontanéité, le fait que tu communiques sur la cause animale, et sur le fait que tu ne paraisses pas inaccessible.

    Je te souhaite une belle journée, et je vais continuer à te suivre 😉

  18. Ah je retrouve des bribes de nos discussions à la véloscénie c’est vrai que c’est quelque chose qui s’apprend sur le tas, et qui se fait au relationnel souvent, à la qualité parfois, ou un mélange des deux. Concernant les amitiés personnelles, j’ai eu une amitié qui a commencé et terminé à cause de mon blog, mais j’ai aussi quelques bonnes amies rencontrées comme ça. Disons que c’est tout un équilibre, et qu’avec ces amies-là, je pense qu’on essaye chacun de faire notre blog « de notre côté » en évitant d’être tout le temps collée à l’autre pour ne pas tomber dans les travers du blogging (envie, jalousie, incompréhension) etc. Bref, à bientôt peut-être 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Latest from Instagram

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue