Blushing Heart

♪♫♪ Etta James – At Last ♪♫♪

J’ai reçu cette magnifique robe née d’une collaboration entre Mélodie Boitard et Dans les Baskets de la Mariée en avril dernier. La robe s’appelle d’ailleurs April.
J’avais posté cet Instagram mais je ne vous l’avais pas encore montrée ici sur mon blog. Mélodie est créatrice de robes de mariées/ prêt à porter mariage. Dans les Baskets de la Mariée est le nom donné à leur blog dédié au mariage, par Linda & Marie.
Ce post arrive de façon non prévue/ planifiée sur mon blog, alors que j’assiste au mariage de ma jeune tante ce vendredi ! La météo prévoit de la pluie, mais apparemment « mariage pluvieux, mariage heureux ». Bon, je ne porterai pas cette belle robe, mais j’avais en tout cas très envie de poster ces photos ici, car shootée aux Colonnes de Buren au Palais Royal, lieu parisien que j’adore. Cliché, mais vrai.
J’ai hâte de voir mon amoureux en costard noir vendredi; je crois bien que cela sera la première fois en bientôt 9 ans de relation que je le verrai habillé sur son trente et un… Une photo s’impose ! (Non, non, la Tweed Run à Londres ça ne compte pas. On était plus déguisés que sapés).
J’espère que ce look tout simple -mais avec des talons- vous plaira ?

SHOP TA ROBE BLUSH/ NUDE :

Robe « April » via Mélodie Boitard x Dans les Baskets de la Mariée
Slingback Zara (old)
Chapeau H&M (Soldes été 2017) Similaire ici ou
Boucles d’oreilles dispos ici
Vélo hollandais via TulipBikes (old)

SHOP TA ROBE BLUSH/ NUDE :

Relooking de notre cuisine

Home Staging, baby !!! Nous avons donc emménagé fin avril dernier dans un nouvel appartement type F3, après 7 ans passés dans un F2. Comme je vous l’avais raconté ici, ce fut un véritable coup de coeur en le visitant.
Mais malgré tous ses critères et points forts, le seul point noir de cet appart était la cuisine. Un évier et un micro bout de plan de travail, d’environ 40cm de long… C’est tout. Compliqué sur le long terme !
J’ai décidé de répondre point par point aux questions que vous m’avez posé en privé sur Instagram, suite aux Stories que je publiais chaque jour. Merci d’avoir été si nombreuses à réagir, j’ai réellement constaté que le sujet « déco » vous interpellait toutes !
Une vidéo filmée par mes soins et montée par Adrien vous attend en bas de l’article. Mais d’abord, j’ai beaucoup à vous dire.

Pourquoi entreprendre des travaux en n’étant que locataires ?

À mon sens, être locataire ne signifie pas se contenter de résider dans un appartement ou une maison en l’état. L’adapter à son goût est une possibilité qui doit s’envisager et tout se négocie avec le propriétaire, si l’on souhaite apporter des changements esthétiques, pratiques à l’usage et surtout plus de confort ! Ce terme semble inconnu de bon nombre de personnes, mais j’ai hérité de cette notion grâce à mes parents et je deviens de plus en plus exigeante avec l’âge 😉 Nous nous voyons rester longtemps ici et ne rien entreprendre pour créer une vraie cuisine aurait été idiot. Je connais plein de gens qui louent et qui ont fait poser une cuisine chez eux.
Mon copain adore cuisiner, il passe pas mal de temps aux fourneaux et depuis que nous habitons ensemble, nous n’avions jamais eu de vraie cuisine, moderne et intelligente. Nous rêvions donc depuis pas mal de temps (7 ans et demi pour être précise) d’une véritable cuisine qui nous permettrait de cuisiner confortablement, sur un vrai plan de travail. Pour cela, nous avons demandé son accord au propriétaire (un monsieur de 85 ans) en lui expliquant que nous allions apporter une plus-value à cet appartement, mais que nous comptions évidemment y rester très longtemps. Il s’est engagé à nous offrir deux mois de loyer, en contrepartie. Notez qu’un propriétaire n’est pas tenu de vous faire ce genre de fleur et que c’est selon son bon vouloir qu’il acceptera ou non de vous laisser entreprendre de tels travaux.

Vous avez fait vos travaux tous seuls ? Comment vous-y êtes vous pris ?

Nous ne sommes pas bricoleurs dans l’âme et n’avions pas du tout le temps de nous occuper de ces travaux. C’est extrêmement rare que j’accepte de déléguer, mais dans ce cas précis cela s’imposait ! ^^
J’ai donc une fois de plus fait appel à vous, mes chères lectrices, pour dénicher un prestataire de confiance afin de réaliser nos travaux. L’une d’entre vous a réagi à mon appel à l’aide sur Facebook en me conseillant Hellocasa. Je n’ai même pas eu le temps de leur écrire, que leur Community Manager m’avait déjà écrit en public et en privé (!!!) C’est ce que j’appelle être réactif ! Et croyez-moi, c’est un critère essentiel à mes yeux, quand on travaille avec des clients. J’adore ça. Cela m’a immédiatement rassurée, de constater que cette enseigne avait à coeur de réagir vite et bien à une demande.
Après de nombreux échanges avec le C.M, puis ensuite Jérôme Ourliac, le responsable commercial, ce dernier est passé chez nous pour constater ce qui était en place, prendre toutes les mesures nécessaires, nous conseiller et enfin nous établir un devis des travaux à réaliser.
Nous ne sommes pas spécialistes de ce genre de travaux et encore moins cuisinistes; faire appel à des pros qui savent de quoi ils parlent me semblait primordial. Nous nous sommes entièrement reposés sur Hellocasa et nous n’avons pas regretté cette décision !
Je précise que je ne suis pas rémunérée pour parler d’eux, mais qu’en contrepartie de la visibilité que je donne à Hellocasa ici et sur les réseaux sociaux, nous avons eu un rabais sur le total de notre facture. Cela n’a en outre aucune répercussion sur mon avis final. Leur prestation était excellente et je referai totalement appel à cette société si besoin.

Quelle cuisine avez-vous choisi ?

Après discussion avec Jérôme de chez Hellocasa, une cuisine IKEA nous a semblé évident. Nous avions déjà tous les meubles hauts, que nous avions récupéré de notre précédent appartement. Il nous a suffit de retrouver le nom de la gamme (BODBYN, en blanc cassé) pour assortir les façades de placards des meubles bas.
Une cuisine s’aménage au mm près, selon ses dimensions, sa hauteur sous plafond, son agencement. La nôtre était aménageable en L, de ce fait nous avons pu bénéficier d’un grand meuble d’angle pour ranger efficacement tous nos ustensiles de cuisine. Cela n’a pas été une mince affaire, et une fois de plus nous sommes enchantés de nous en être remis entièrement aux ouvrier pros de chez Hellocasa, car il a fallu découper un pan du meuble d’angle pour l’encastrer… La faute aux tuyaux qui bloquaient la pose de ce meuble. Je vous épargne les galères dues à nos erreurs et surtout aux erreurs d’IKEA : nous sommes retournés 3 fois, 3 jours d’affilés chez IKEA pour rendre (beaucoup !) et racheter d’autres choses. Celles qui sont déjà passées par là, sauront ! 😉
Si vous comptez faire poser une cuisine chez vous, je vous recommande vivement de prendre le temps d’aller chez le cuisiniste choisi, de prendre rendez-vous en avance ou sur place pour discuter de votre projet de cuisine avec un spécialiste. Nous sommes allés un samedi matin rencontrer un conseiller, qui nous a réalisé un plan en 3D de notre pièce et l’a aménagée en fonction de la place potentielle, en agençant chaque meuble, élément d’électro-ménager… Il a fait des erreurs de tiroirs et de finitions par contre, d’où le fait que nous ayons dû retourner rendre des choses, ainsi que pas mal d’autres accessoires inutiles. Malgré cela, nous sommes au final très satisfaits du résultat et de la qualité à l’usage.

Et le sol ? Pourquoi avoir recouvert des tomettes ?

Aaaah, ça on peut dire que le sujet « tomettes » aura fait parler de lui ! Mais ce n’étaient pas de vraies tomettes !!! (à clamer sur le ton de Ross Geller « We were on a breeeeeaaaak !!!« ) 🙂 haha
Après 7 ans à avoir vécu dans un vieil immeuble datant des années 30, j’ai eu comme une envie d’habiter dans une déco plus récente. Aussi, le sol en mosaïque beigeasse des pièces d’eau et la fausse tomette abîmée et sale de la cuisine m’ont très vite saoulées. Profitant de la présence d’Hellocasa, nous avons choisi un sol en lino clippable gris foncé imitation béton brossé (de chez Leroy Merlin) en harmonie avec le nouveau parquet. Ce type de sol se retire très facilement et ne nécessite aucune sous couche. Le raccord avec les murs se fait avec du silicone spécial, façon joint, dans la même teinte que le lino choisi.
En mode, comme en déco ou en food (n’importe quel sujet, en fait) chaque choix est subjectif. J’ai conscience d’avoir fait des « déçues » en recouvrant ce sol de cuisine, mais croyez moi, le résultat est bien plus joli maintenant. Du moins, bien plus à notre goût ! 🙂

Combien ça vous a coûté ?

La question budget était clairement à l’honneur, en réponses à mes Stories Instagram. ^^ Je n’ai répondu à personne, estimant que ce sujet était personnel et une fois de plus, subjectif : il me semble impossible que qui que ce soit obtienne exactement le même montant à son devis et le même montant en caisse à l’achat de sa cuisine IKEA (ou autre enseigne). Par contre, je peux concevoir qu’on souhaite avoir estimation globale de notre budget, et à cela je peux vous répondre : correct. Nous avons comparé avec ce qu’ont payé ma soeur et son conjoint, ainsi que des amis; globalement on est tous dans la même fourchette de prix. Ce qui varie est évidemment de s’en remettre à des pros et de les laisser bosser ou bien de tout faire soi-même. Nous avons choisi la première option et le tarif me semble juste.
Bref, pour avoir un devis (gratuit) pour estimer à combien s’élèveraient vos travaux, je peux vous recommander chaudement Hellocasa. Ils sont présents partout en France et vous avez 20€ de rabais sur votre facture jusqu’au 31 août 2017 avec le code HELLOVALENTINE. De quoi se débarrasser des travaux qui traînent !


Désormais, nous qui adorons cuisiner, avons une vraie cuisine moderne et intelligente. Pour ne citer qu’un point essentiel : le lave vaisselle. Un lave-vaisselle est un réel gain d’eau, de temps et d’électricité, comparé à un lavage à la main ! En moyenne, entre 9 et 12 litres sont consommés par une machine récente, contre environ 30 à 40l pour un lavage manuel, de la même quantité de vaisselle… Je suppose que ces chiffres se basent sur le fait de laisser le robinet ouvert.
J’avais écrit un article sur « 10 gestes écolos au quotidien » qui avait connu un joli succès auprès de vous. Ce qui me touche énormément d’ailleurs, car vous réagissez bien plus volontiers à ce type d’article « engagé » qu’à mes articles de looks.

Voici les différentes étapes des travaux de notre cuisine actuelle, en vidéo :
Top rayé H&M (old)
Jupe Tularosa via Revolve
Combi pantalon imprimée Scarlet Roos (old)
Espadrilles à perles (vegan) dispos ici
Robe à fleurs Zara nouvelle co.
Ballerines noires à noeud et bout pointu H&M (vegan) nouvelle co.
Bocaux achetés ici et similaires là, ici ou encore là

SHOP DE LA DÉCO ET DES USTENSILES  :


Les Parisiennes

♪♫♪ S-Crew – Les Parisiennes ♪♫♪

En parisienne de souche que je suis, je trouve que les cafés et bistrots sont de parfaits « spots » pour prendre des photos. Je ne me lasse pas de flâner dans le rues de ma ville, à pied, à vélo ou parfois en voiture et d’être à l’affût d’un joli café. J’en découvre tout le temps, il en existe tellement !
Ce jour là, c’est devant le ravissant « Les Parisiennes », complètement désert en plein mois d’août, que j’ai pris la pose. Nous avons ensuite profité de la terrasse pour boire un verre (un thé pour moi, scoop !) Ce qui m’avait tapé dans l’œil quand nous étions passés à plusieurs reprises en vélo avenue de la Motte-Piquet : le dessin de Kiraz sur la bâche. Peut-être connaissez vous déjà ? La silhouette élancée d’une jeune femme en robe fourreau, aux jambes interminables et au minois rehaussé d’un béret so cliché. J’adore ! Bref, connaissant le travail de Kiraz depuis ma plus tendre enfance, ce café me faisait les yeux doux et je suis contente d’avoir pu constater que le propriétaire semble vraiment très gentil. La preuve : il nous a laissé mitrailler devant son café sans rien dire. Nous avions juste envie de nous poser là ensuite, mais ne nous sommes sentis obligés de rien.

Je voulais ajouter un grand MERCI dédié à toutes celles qui achètent par le biais de mon blog. Que cela soit les vêtements que je porte et dont je partage les liens ici ou les suggestions que vous pouvez trouver dans l’onglet Wishlist, c’est très touchant de constater que vous suivez mes suggestions !
Pour celles qui l’ignorent, sachez que par votre achat, je perçois en petit % (ce qui ne change rien pour vous, au niveau du prix du vêtement). Mais l’affiliation est une des façons par lesquelles je gagne ma vie et je tenais donc à vous remercier d’être clientes de ce que je partage avec vous. Vous êtes des ♥.

SHOP TON IMPRIMÉ TROPICAL :


Ensemble chemise et short Monki (old)
Slingback Zara (old)
Canotier Brids and Freesia
Panier ? (old)

SHOP TON IMPRIMÉ TROPICAL :


Tangled Up In Blue

♪♫♪ Bob Dylan – Tangled Up In Blue ♪♫♪

Je sens que je vais radoter, mais j’ai un truc avec les combinaisons en ce moment. Vous ne trouvez pas ? Ces derniers temps, je n’ai porté que ça. C’est le vêtement le plus confortable au monde. Surtout quand elle est ample, comme c’est le cas avec ce modèle plissé bleu canard. Gros coup de cœur (un de plus !) pour les épaules dénudées et les petites manches à nouer. De plus, notez que la longueur ne nécessitait aucune retouche pour mon mètre 58, ce qui est absolument parfait car très rare ! ^^
J’ai complété cette pièce par mon immense fedora noir que j’adore, de grosses b.o dorées que je venais d’acheter; j’ai d’ailleurs perdu le fermoir de l’une des deux durant ce shooting… ainsi que des slippers que j’ai depuis des années maintenant. Vous avez pu les voir ici, et encore là, et ici aussi. Bref, je les rentabilise depuis l’automne 2013, comme vous pouvez le constater ! haha
Quant au petit panier, il est malheureusement déjà Sold Out mais je vous ai mis des articles similaires en fin d’article. Enjoy !

SHOP UNE COMBI BLEU CANARD :

SHOP UN JOLI PANIER :

Combipantalon Zara (prise en taille S)
Fedora Lack of Color
Slippers Petite Mendigote (old)
Panier Bershka (Sold Out)
B.O Mango (Sold Out)

SHOP UNE COMBI BLEU CANARD :

SHOP UN JOLI PANIER :

Rose framboise

♪♫♪ Frou Frou – Let Go ♪♫♪

J’ai l’impression que ce look de retour de plage, shooté début juillet sur l’île de Ré, était il y a mille ans… Le temps file et il s’est passé tellement de choses depuis, mais il y a surtout eu beaucoup de réflexions de mon côté. Comme d’habitude, en fait. Partager du contenu quotidiennement sur Instagram et en moyenne deux fois par semaine ici, cela force à essayer de se renouveler ou du moins, à tenter de ne pas vous lasser.

Cela m’a fait plaisir de constater que vous restiez fidèles au poste malgré les vacances d’été. Pour ma part, je reste focus sur celles (et ceux, en moins grand nombre) qui aiment vraiment le contenu que je partage, prennent le temps de me laisser des petits commentaires adorables, « Like » mes photos, s’intéressent à mes voyages, mes looks, mes balades à vélo… C’est peu de choses, mais réaliser que mes petites aventures trouvent écho en vous, que mes (rares) « coups de gueule » sont couronnés d’encouragements et de remerciements, ça n’a pas de prix.
Exemple très récent : la mention noir sur blanc dans ma bio Instagram « 🚫No fur & leather« . Pas de fourrure et de cuir. J’en ai parlé dans mes Stories, mais vous ne les regardez pas forcément. Par contre, nombreuses parmi celles qui les ont vus m’ont félicitée d’être quelqu’un se sensible et de m’exprimer sur ce sujet tabou.
Mon blog reste ma principale plateforme d’expression, donc je pense qu’il est plus judicieux de mettre par écrit ici ce que je souhaite vous dire.
Vous, vous le savez sûrement que je n’ai jamais et ne porterai jamais de vraie fourrure. Les nombreuses marques qui me contactent bien trop régulièrement, ne s’en doutent pas un instant, car beaucoup parmi elles contactent les blogueuses sans même avoir consulté leur blog, leur « Kit Média » (pourtant destiné à elles : les marques) ou s’être intéressées deux secondes à la personne derrière le blog. Alors j’affiche « végétarienne » et « pas de fourrure et de cuir » telle une définition très raccourcie de qui je suis. Une bio sert à cela, je crois ? Ce n’est peut-être pas la bonne façon de se présenter, mais tant pis. Je suis triste que l’industrie du cuir et de la fourrure ait le vent en poupe. Ce sont des matières cruelles, extrêmement polluantes pour la planète, très gourmandes en eau, tellement inutiles à accumuler. J’ai déménagé au printemps dernier et ai pu réellement voir et quantifier ce que je possède.
Assez, bien assez, de chaussures et de sacs. Pas besoin d’en avoir d’autres. J’utilise ce que j’ai, cela me convient, tant pis si je n’ai pas le dernier « it bag » au bras ni les dernières chaussures tendances aux pieds. Ce n’est plus ce que j’ai envie d’être ni ainsi que je veux apparaître publiquement. Mais c’est une démarche personnelle et loin de moi l’envie de critiquer par sous-entendus qui que ce soit. Je suis loin d’avoir une consommation irréprochable, exemplaire et parfaite (c’est de toute façon impossible, ça). Je porte encore mes sacs et shoes en cuir, même si cela peut sembler contradictoire aux yeux de certain(e)s.
Cela fait donc un peu plus d’un an que je n’ai pas acheté quelque chose qui soit en cuir. Plus d’un an que j’ai accepté pour la dernière fois de recevoir des chaussures en cuir (il s’agissait de sandales KJacques, si ma mémoire est bonne). Depuis, je n’ai rien engrangé dans cette matière et ce que vous me voyez porter provient forcément d’anciennes collections.

Retour de plage avec mes erzats de Birkenstock, de chez Jonak (datant d’il y a deux ou trois ans). Je les adore toujours, cela me plaît de garder le plus longtemps possible ce à quoi je suis attachée.
Quant à cette ravissante robe, coup de coeur instantané en la découvrant; elle coûte un certain prix, mais j’ai craqué, je l’adore. Son coloris rose framboise est tellement joyeux, et je ne préfère pas m’étendre sur les volants des bretelles et en bas, ainsi que la broderie anglaise ! Une merveille.

SHOP UNE ROBE FUSCHIA :

Robe « Cayman eyelet » Lovely Pepa Collection (prise en S)
Canotier en paille similaire ici ou ici et j’adore celui-ci
Sandales Jonak (old)
Lunettes de soleil Miu Miu
Panier similaire dispo ici ou autre modèle ici

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue