Landes

Escapade luxueuse à Costa Navarino

Seconde fois que je me rendais à Costa Navarino, près de Pilos, au cœur du Péloponnèse. Souvenez-vous de mon premier séjour là bas, il y a bientôt deux ans !
Costa Navarino abrite deux hôtels de luxe 5 étoiles, The Romanos, un Luxury Collection Resort et The Westin Resort. Entre les deux se situent le Spa Anazoe de 4 000 m², faisant également centre de thalassothérapie, deux terrains de golf exclusifs, plus de 20 restaurants gastronomiques, un large éventail de sports, activités extérieures et culturelles, ainsi qu’un éventail de services 5 étoiles. Costa Navarino s’engage dans tous les aspects de la protection environnementale : renouvellement de l’eau, contrôle des dépenses énergétiques, programme intégré de recyclage des déchets solides et liquides. On aime !

Cette fois, nous n’avons résidé qu’au Westin Resort. Le Romanos était encore fermé, car il bénéficiait de quelque travaux avant la saison. Par ailleurs, j’ai eu la chance de loger dans une sublime suite familiale de 70m², avec une baignoire à côté du lit. Suite donnant sur l’une des superbes piscines du Resort, entourée de verdure et avec vue mer, au loin. Un cadre enchanteur ! Si vous cherchez à vous y rendre, sachez que l’aéroport de Kalamata se trouve à seulement 45min de voiture (vols au départ de Paris disponibles de début mai à fin septembre) alors que celui d’Athènes est à 3h de route.

Je vous recommande vraiment cette destination, idéale en famille, en couple ou même en solo, si vous êtes à la recherche de beauté pure des paysages. Chacun peut trouver de quoi s’occuper sur place ou de se laisser aller à une totale farniente, souvent bien méritée…

Nous avons également pu nous rendre à la sublime plage de Voidokoilia, véritable lagon en forme de fer à cheval, située à deux pas de Pylos, Niokastro et Gialova.  Photo prise par Perrine et Pedro, avec leur drone : Durant ce voyage, nous avons pu visiter entièrement Navarino Dunes, entre les deux hôtels, le Spa Anazoe, les espaces dédiés aux enfants (pour tous les âges) ainsi que la partie aire de toboggans aquatiques ! Ils sont surveillés en permanence par des maître nageurs, ce qui permet de rassurer entièrement les parents décidant de laisser leurs enfants sachant nager, y jouer seuls.
Ensuite, déjeuner absolument délicieux au Kafeneio dans l’enceinte de Costa Navarino, accompagné de chants typiques grecs, par des femmes. L’après-midi, un soin au Spa nous était réservé et j’ai bien failli m’endormir tellement ce moment a été délassant. Les portes-fenêtres de la salle de massage étaient ouvertes sur le jardin potager de l’hôtel…. Zzz. Fin de journée détente. Nous profitons de la mer et de la piscineLes coulisses de nos shootings 😉 ha ha Sans aucun doute ma photo préférée de ce beau voyage ! Prise avec le drone de Perrine et Pedro :

Autre sujet qui me tient particulièrement à coeur : Navarino Pet Community. Il s’agit d’un refuge né en 2015 pour chiens et chats errants, sauvés dans la région dans des situations difficiles ou dangereuses. Le but étant qu’ils soient tous adoptés. Cela se passe à Costa Navarino même ! Il suffit d’emprunter une voiturette de golf pour se rendre sur le terrain où plusieurs chiots et chiens adultes, disposent d’un grand enclos et vivent ensemble en attendant qu’une famille aimante les adoptent.
Sur place, TOUT est mis en oeuvre pour vous faciliter l’adoption, compagnie aérienne incluse. Renseignez-vous si vous êtes prêt à adopter un compagnon là bas ! Voici le hashtag officiel sur Instagram.
J’ai décidé d’appeler cette jolie fille « Batgirl » car elle n’avait pas encore de nom ! Je suis sûre qu’elle se serait très bien entendue avec notre chat Batman ^^

Comme lors de mon premier séjour à Costa Navarino, nous avons cuisiné avec deux femmes locales, un vrai déjeuner typique. J’ai aussi fêté mon anniversaire là bas, le 26 avril dernier. On m’avait adorablement préparé un gâteau personnalisé eeeeeet….. j’ai pu réalise une envie de longue date : conduire une voiturette de golf !!! Haha, je me doute que vous devez trouver ça complètement débile, mais n’ayant pas le permis de conduire, c’était un petit challenge personnel. Il y avait 6 personnes en plus de moi, dans la voiturette et je peux vous assurer qu’elles étaient tous assises à la place du mort 😀 Mouhahaha !

Un immense merci à Perrine (bis) pour cette très jolie surprise et l’organisation que cela a dû demander ! ♥

Merci également à Perrine, Pedro, Bouchra et Amélie, pour les bons souvenirs et les éclats de rire.
#lespetitesfrancaisesacostanavarino

Ma combi noire est une Claudie Pierlot (old)
Combi pantalon rayée via SheIn (old)
Veste kimono via Bubble Mood
Sandales en corde douce vegan Nomadic State of Mind (prises en pointure 34)
Robe tunique « Jacqueline » Tularosa via Revolve (Sold Out)
Canotier H&M (old, acheté à Oslo)
Chapeau style abat-jour H&M (old, acheté à Oslo)
Top blanc en broderie anglaise Zara
Short en jean blanc Levi’s vintage
Maillot de bain une pièce imprimé feuillage via Juniqe Art Shop
Maillot de bain une pièce à pois via Boden

Chiang Mai, Thaïlande – Jour 2 et 3

Suite et fin de notre blog trip à Chiang Mai, en Thaïlande ! Lire ou relire mon premier article ici.
Nous n’avons passé que 3 jours complets sur place, c’est un peu court, mais notre programme était chargé. Ainsi, nous avons pu voir, visiter, découvrir beaucoup de choses et  déguster pas mal de délicieux plats (végétariens pour moi).
Ce qui ressort de ce voyage : les thaïlandais sont des gens vraiment souriants, gentils et bienveillants. Notre guide local s’appelait M. O, la bonhommie incarnée ! Tout ce qu’il nous a raconté sur les temples, les lieux visités etc. était conté avec coeur, passion et beaucoup de sourires sincères. Aimer son travail change tout, et je dois dire que peu de gens donnent l’impression de s’investir à fond dans leur job. C’est la première (et à ce jour unique fois) que je suis repartie chez moi en étant très triste de quitter nos hôtes… Des personnes adorables et qui nous ont accueillis comme si nous étions de leur famille.

Le dernier soir, lors du dîner d’adieux, nous avons eu chacun notre prénom traduit par écrit en thaï, ainsi qu’un surnom attribué selon notre caractère et ce que l’on avait dégagé pendant ces quelques jours à Chiang Mai. Je suis การ์ดแสดงความรัก et mon surnom est ทับทิม, qui signifie « Rubis » et se prononce « thạbthim« .
Pour la dernière nuit à Chiang Mai, nous avons eu la chance de résider dans une suite au Méridien. J’étais au 12ème étage, avec une une vue magnifique sur la ville. Perrine et moi avons profité de la dernière matinée pour tester la piscine à débordement, au dernier étage de l’hôtel.
J’ai personnellement adoré la déco moderne et élaégante du lobby, ainsi que celle de ma chambre.
Nous avons également visité une fabrique d’ombrelles sur San Kamphaeng Road (ou « the handicraft highway ») Kampong Coffee & Homestay où nous avons fabriqué des petits coussins remplis de feuilles de thés séchées, à l’ombre.
Un moment suspendu, où je me suis sentie réellement apaisée, loin de tout, dépaysée mais dans le bon sens du terme. Vous aviez pu suivre tout ça en direct dans mes Stories Instagram 🙂


Bye bye Chiang Mai ! Je reviendrai, c’est sûr.

Un grand merci à l’agence ArticleOnze Tourisme, à l’Office de Tourisme de la Thaïlande ainsi qu’à tous nos adorables contacts et hôtes sur place, à Chiang Mai.

Chiang Mai, Thaïlande – Jour 1

Il me tardait de partager avec vous mon ressenti sur ce magnifique voyage en Thaïlande. Il y a deux mois, j’ai eu la chance de partir quelques jours en compagnie de mon amie Perrine et de Nicolas, notre accompagnateur français, bilingue thaï. Nous avons été conviés à Chiang Mai par l’Office National de Tourisme de Thaïlande. Cette cité nonchalante incarne parfaitement ce qui rend la Thaïlande unique et fabuleuse. Située dans les contreforts du Nord et blottie contre la montagne Doi Suthep, elle possède des centaines de temples sacrés, tous aussi merveilleux et splendides les uns des autres.
J’ai réalisé en triant mes photos qu’un seul un unique article ici allait être beaucoup trop indigeste à lire. Aussi j’ai préféré découper par jour. Voici le récit et les photos de notre première journée et demie sur place.

Nous avons atterri à Chiang Mai, après deux vols via la super compagnie Thaï Airlines. Epuisés mais ravis d’être arrivés, le programme s’est enchaîné : nous avons pu bénéficier d’un massage thaï traditionnel au Spa Rarinjinda. Première fois en Thaïlande pour moi et premier vrai massage thaï également… J’en ai gardé des bleus sur les jambes pendant longtemps ! Très dynamique (un peu trop ? ha ha) la masseuse a utilisé ses pieds, le poids de son corps et tous ses bras en plus de ses mains, pour pétrir mes jambes, mon dos, mes bras et mon ventre. J’étais habillée d’un sarong et d’un haut en soie pour cette séance de torture de 2h. Outre l’impression d’être passée sous un rouleau compresseur, ce pétrissage m’a fait un bien fou : il a totalement fait disparaître le mal de tête que j’avais, lié au manque de sommeil. Magique ! Voici la carte du Spa et les tarifs.

Ensuite nous sommes allés déposer notre valise au sublime Na Nirand Romantic Boutique Resort. C’est un hôtel composé de luxueuses villas au style colonial, proposant de chambres très spacieuses et décorées différemment les unes des autres. Ma chambre était au premier étage et donnait sur la magnifique piscine carrelée de noir. Tellement chic et plus apaisant que de la mosaïque bleue !
Ce Boutique Resort est situé au bord du fleuve Ping River. Un grand arbre centenaire vient ponctuer cet espace absolument enchanteur, où l’on a plus que plaisir à se prélasser. Nous n’y avons passé que trop peu de temps, à mon grand regret.

Notre dîner de bienvenue a eu lieu à Lhong Kao Lum, dans un grand jardin entouré d’une maisonnée typique. L’accueil a été à l’image des thaïlandais : chaleureux, très souriant, simple mais fastueux dans la profusion de plats différents. Ici, on mange bien et ce que j’ai adoré est que tout est servi en même temps. Il n’y a pas de concept « d’entrée puis plat ». On pioche dans tous les mets disposés sur la table et on se fait sa propre assiette.
Les danses traditionnelles sont magnifiques, cela m’a fait un peu penser à Bali (où nous sommes allés en septembre 2009) : les danseuses sont d’une grâce infinie à travers tous leurs jeux de poignets, de doigts, de tête et de regards.
Nous sommes repartis avec en cadeau une ombrelle de la couleur de notre choix… ♥

Dès le lendemain, direction Wat Phra Singh; Situé dans la partie occidentale du vieux centre-ville de Chiang Mai, qui se trouve dans les murs et les fossés de la ville. Le temple abrite une importante statue de Bouddha de 1500 ans : le Phra Bouddha Sihing qui donne son nom au temple.
J’y ai appris que toute représentation de Bouddha (sculptures, dessins, tatouages etc.) est très mal perçu dans le Bouddhisme. Toutes ces sculptures de la tête de Bouddha que l’on peut trouver dans nos magasins de déco occidentaux, vont complètement à l’encontre des valeurs de cette religion. Sachez-le. 🙂
L’ombrelle reçue en cadeau la veille au soir m’a été très utile, sous ce soleil de plomb ! Il régnait un calme apaisant dans l’enceinte de ce temple. J’aurais pu passer beaucoup plus de temps, à flâner dans les allées ombragées.

Cap sur Chiang Mai Celadon, une petite entreprise de création de vaisselles, vases, pots, objets de déco en porcelaine. J’ai adoré observer le travail ultra minutieux des artisans, sculptant et peignant à la main afin de créer des pièces uniques.
Nous avons déjeuné là, à l’ombre d’une des maisons et j’ai pu avoir un repas entièrement végétarien. Nos hôtes m’avaient adorablement préparé un menu sur mesure, sans chair animale. Un immense merci à eux pour ces délicieux mets, servis dans de la magnifique vaisselle céladon !

La suite de notre séjour dans un prochain article !

Un week-end à Bruges

♪♫♪ The Mamas & the Papas – Dedicated To The One I Love ♪♫♪

Notre petit rituel est de partir quelque part, tous les ans à la mi février. Nous « célébrons » l’anniversaire d’Adrien et la St Valentin (faux prétexte total, mais c’est plus symbolique qu’autre chose). Depuis 8 ans et demi que nous sommes ensemble, nous n’avons jamais dérogé à notre règle : tous les ans nous partons en week-end à ce moment là :

  • Berlin 2009 (avant que j’ouvre mon blog en juin de cette année)
  • Bruxelles – février 2010
  • Florence – février 2011
  • Berlin – février 2012
  • Deauville – février 2013
  • La Baule – février 2014
  • Biarritz – février 2015
  • Milan – février 2016
  • Bruges – février 2017

Bruges est une destination que nous voulions voir depuis longtemps. Cela a donc été tout à fait logique que cela soit notre destination de week-end en février. Je vous passerai les détails  pénibles de nos voyages en train aller ET retour… Nous avons eu la pire poisse possible et j’ai rarement été aussi mécontente d’un trajet, avec un train raté de peu, un retard à quelques kilomètres de Bruges de plus d’une heure et demie. Bref, privilégiez les trajets les plus directs possibles, avec un délai suffisant entre chaque train, en gare de Bruxelles.
Nous sommes passés par Abritel pour l’appartement où nous sommes restés. J’ai fait la surprise du lieu à Adrien, il se savait pas où nous allions dormir et je suis ravie de mon choix ! L’appartement « Lady Anna« , situé au rez-de-chaussée d’une maison typique de Bruges, est un bijou. De là, on est à 10 minutes à pied du centre ville. C’est un petit deux pièces ravissant, avec tout le confort nécessaire, une sublime salle de bain avec un puits de lumière, une chambre aussi accueillante que confortable et une déco très campagne anglaise, cosy chic. Les propriétaires vivent ici la moitié du temps, ils ont donc logiquement pensé à tout pour cuisiner, se sentir comme chez soi et avoir tout ce qu’il faut pour être bien. D’ailleurs, il suffit d’ouvrir et de parcourir les pages du Livre d’Or laissé à disposition : tous les avis sont dithyrambiques ! Si je reviens un jour à Bruges, je reviendrai chez Lady Anna, c’est une évidence. C’est la première fois que nous avons profité de la cuisine au point de nous préparer un excellent dîner le dernier soir (pâtes aux champignons et épinards revenus dans de la bière locale et gâteau aux poires). Totale improvisation !
Voici des photos de cet appartement de rêve :


Bruges (du moins son centre ville) est toute petite, et tout est faisable à pied. Cependant vous connaissez notre attirance pour le vélo : nous en avons loué le premier jour pour faire le tour de Bruges. C’est à mon sens plus pratique de découvrir un lieu à bicyclette : on va plus vite et on se fatigue moins qu’en marchant. Une fois en selle, nous avons simplement longé le Kanaal Gent-Brugge dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et traversé Minnewaterpark. Le soleil s’est montré, tout était très paisible, ce fut une super journée ! L’architecture de briques est vraiment esthétique et dès qu’on longe le Kanaal, il y a plein de moulins qui bordent la route.

Nous avons loué nos vélos chez De Ketting (un magasin qui fait aussi réparation de vélos) situé Gentpoortstraat 23, 8000 Brugge, Belgique (+32 50 34 41 96). Accueil assez neutre, mais vélos en très bon état, freins impeccables et petit prix.


Déjeuner chez Jilles Beer & Burgers (Braambergstraat 10, 8000 Brugge). Le restaurant est sublime ! J’avais tellement faim par contre que j’ai complètement oublié de prendre des photos, car il était bondé. Je n’aime pas prendre de photos quand il y a plein de gens, mais mention spéciale au superbe bar et à la déco. Les serveuses sont overbookées mais l’attente de nos plats valait le coup. J’ai pris un burger végétarien, mais je ne me souviens plus de son nom. Les frites étaient également délicieuses !!!
Petit déjeuner/ brunch au Pain Quotidien, près de la place de Bruges (Simon Stevinplein, 15). Une valeur sûre, on y mange végétarien, bio et pour pas cher. J’adore l’ambiance de cette chaîne (grandes tables en bois, hauteur sous plafond, service toujours adorable, nourriture préparée à la commande avec des ingrédients frais et de bonne qualité). Nous avons sauté le déjeuner après ça !
Je vous recommande vivement d’aller voir Bruges et de vous perdre dans ses petites rues pavées, le long du canal, sur les ponts… Il y règne une ambiance tellement apaisante ! Ce qui nous a frappé à Bruges c’est le calme. Peu de voitures, peu d’habitants, du silence, une atmosphère très agréable ! J’ai adoré y séjourner comme si on y habitait, avec une épicerie ouverte tard à 3 minutes à pied de notre appartement cosy. J’ai pu aller y acheter ce qu’il nous manquait pour faire le gâteau, à 21h passées. Un très grand merci à Abritel, ainsi qu’à Nina et son mari pour l’appartement.
Nous reviendrons certainement ! ^^
(Tout ce que je portais est issu de collections anciennes, manteau camel vintage, manteau à carreaux et col en synthétique Zara).

Un long week-end aux Sybelles

♪♫♪ The Chainsmokers & Coldplay – Something Just Like This ♪♫♪

Après RisoulCourchevel, Gstaad – et sans compter réellement Font Romeu dans les Pyrénées et la Plagne, où je suis partie avant d’ouvrir mon blog – c’est cette fois à la Toussuire, une des six stations des Sybelles (les « six belles ») que j’ai eu la chance d’être conviée.
Les Sybelles ce sont six stations de sports d’hiver de Maurienne, La Toussuire, Les Bottières, Le Corbier, Saint-Sorlin-d’Arves, Saint-Jean-d’Arves et Saint-Colomban-des-Villards.
Je vous l’ai dit sur Instagram et Facebook, si jamais je dois retourner skier j’irai sans aucun doute possible à la Toussuire. J’ai littéralement a-do-ré skier là bas (même si ce fut bien trop court pour progresser… ha ha). Le domaine skiable y est incomparable : on peut réellement prendre du plaisir à skis avec un niveau débutant, ce qui est mon cas. De plus, nous avons eu un superbe soleil non-stop durant ces quatre jours et très peu de monde sur les pistes; un luxe ! Ceci dit, nous y étions hors période de vacances scolaires.
Ma chambre à l’hôtel Les Soldanelles était grande, car normalement destinée à une famille de 4 personnes. J’ai adoré avoir un balcon d’où j’ai admiré les montagnes, le coucher et le lever du soleil et même fait bronzette une petite heure… Avoir une vue aussi magnifique est une chance incroyable, en plus du fait que cet hôtel 3 étoiles comportait une piscine (couverte en hiver) et un petit spa ! Une idée lumineuse de profiter du hammam après le ski : zéro courbatures le lendemain grâce à cela.

Après une première soirée et un dîner au restaurant « Le Chamois » à La Toussuire, puis une bonne nuit à l’hôtel, nous avons chaussé nos skis pour une grosse matinée sur les pistes. J’étais plus que ravie de faire équipe avec Perrine car nous avons sensiblement le même niveau (Team pistes bleues !) Nous étions accompagnées de Martin, moniteur de l’ESF. Petite parenthèse sur Martin, à ce jour le moniteur le plus drôle jamais côtoyé. Il a été adorable car il  accepté de porter mon sac à dos rose Fjällräven (il s’est fait chambrer par tous les autres moniteurs que l’on a croisés… le pauvre !) ainsi que de porter et d’être responsable de mon appareil photo Nikon. J’avais trop peur de tomber et d’abîmer, voire de casser mon réflex. Il a vraiment géré car il a shooté non-stop durant nos descentes de pistes, grâce à lui j’ai plein de chouettes photos de Perrine et moi ! De plus, les stations disposent d’espaces dédiés aux apprentis skieurs : enfants comme adultes (tapis et téléskis adaptés). Je vous l’ai dit : c’est la station parfaite pour les skieurs débutants et confirmés car il y a de quoi prendre du plaisir quel que soit notre niveau.

SHOP TA TENUE DE SKI :


Ce soir là, avant de dîner dans un restaurant de la station Le Corbier, nous avons pu tester la motoneige!!! Alors, n’étant pas du tout familière avec les engins motorisés (dois-je rappeler que je n’ai toujours pas le permis de conduire ?) j’ai préféré monter derrière quelqu’un. Il se trouve que ce quelqu’un a été le « moniteur » ou plutôt le foufou de la vitesse qui connaît bien les pistes, même la nuit.
Nous étions donc la motoneige en tête et il a régulièrement tapé des pointes de vitesse à m’en renverser mon casque en arrière….
Les autres n’arrivaient pas trop à suivre le rythme, et je peux les comprendre parce que piloter de nuit, sans aucune autre lumière que les phares de la motoneige, euh…. Compliqué !
Ce fut une expérience frigorifiante, musculairement pénible (mes bras, crispés sur les poignées arrières s’en souviennent encore, haha) mais très forte en adrénaline ! J’ai adoré, mais à refaire de jour, pour mieux profiter des paysages que nous n’avons absolument pas vus.

Le lendemain, direction Saint-Sorlin-d’Arves pour faire une petite balade en chiens de traineau ! Nous sommes arrivés à hauteur des chiens attachés et ils nous ont fait fête, très contents d’avoir des câlins et des gratouilles. On sent que leur maître les aime vraiment beaucoup, il m’a cité les noms de chacun à ma demande, mais je n’ai pas pensé à les noter… Je me souviens juste de Sherpa, qui était le chien de tête dans l’attelage et de Choco, la jolie maman de plusieurs chiens de l’élevage.
Nous sommes montées en premier, à deux, Perrine et moi dans le traineau. Les chiens avaient une pêche d’enfer et ont foncé dès qu’ils le pouvaient. Je me souviens qu’on a ri, on a tellement ri, tout le long de cette courte balade énergique !!!! Ca secouait beaucoup, mais parce que c’était leur première sorie du jour et qu’ils avaient besoin de se dégourdir les pattes. Les deux autres petites balades pour les autres ont été bien plus calmes apparemment 🙂

Nous avons eu la chance de monter dans une dameuse et d’accompagner l’équipe de nuit du domaine de Saint-Sorlin-d’Arves dans le début de leur travail sur les pistes. C’est très impressionnant : à la queue leu leu, les dameuses se suivent et refont proprement les pistes de ski, pour le lendemain. La neige a tendance à s’éparpiller sur les côtés, il faut alors la rassembler au milieu et l’aplatir.
Une fois de plus avec Perrine, qui a fait rire tout le monde en félicitant les travailleurs grâce au talkie walkie, à l’issue de notre balade. ^^

La fin du voyage approche, on rend les skis au magasin de location et Perrine et moi profitons de la dernière matinée pour nous promener à pied au-dessus de la station, dans la poudreuse.
La vue sur le domaine de La Toussuire est à couper le souffle, la lumière changeante avec les nuages, mais superbe. L’air pur et les jolis chalets de bois donnent vraiment envie de revenir ici plus souvent !
Je portais :
total look noir de ski Décathlon (parka pour homme, mais on s’en fiche complètement)
Parka imprimée Roxy chez Décathlon (Soldes hiver 2016)
Masque de ski Oakley (Soldes hiver 2016)
Pull gris brodé Zara (Sold Out)
Moonboots en faux daim et fausse fourrure Minelli (Soldes hiver 2013)
Sac à dos Fjällräven Kanken rose
Bonnets Asos (Sold Out)
Lunettes de soleil via Shein (déjà vues ici)


Un très grand merci à l’agence Pop Spirit pour ce super blog trip, ainsi qu’à Sophie, Martin et à toutes les personnes adorables sur les domaines où nous sommes allés.
Une bise à Perrine, Jessica et Didier et un coucou aux journalistes adorables qui faisaient partie de ce voyage !

SHOP TA TENUE DE SKI :

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue