Landes

Échappée au Maroc, au Mazagan Beach Resort

♪♫♪ Ibrahim Maalouf – All the Beautiful Things ♪♫♪

Je connais peu le Maroc, je n’y étais allée qu’une fois en 2014 pour le festival Mawazine, à Rabat. Bien qu’ayant été conviée cette année au Rallye des Gazelles Aïcha du Maroc, avec mon amie Perrine, j’avais malheureusement dû décliner pour cause de déménagement imminent. #jaipasuneviefacile ^^
Par conséquent, l’invitation à découvrir le superbe Mazagan Beach Resort à 80km au Sud de Casablanca m’a immédiatement enthousiasmée !
Au programme de ce petit séjour : découverte de l’hôtel et de ses environs, massage au Spa, visite d’El Jadida, équitation sur la plage, repas délicieux et piscine… L’hôtel est situé dans la station touristique développée par Kerzner International, dans la région d’El Jadida, et dispose d’un parcours de golf, du plus grand Casino du Maroc, de salles de conférence et d’une large variété de restaurants servant toutes les cuisines du monde. Peut-on parler de la nourriture marocaine, s’il vous plait ?!??!!
Dès lors que je voyage, je suis amenée à très bien manger, c’est un fait. Mais la cuisine marocaine, oh la laaaa ! Le chef nous a cuisiné un couscous improvisé, après que nous ayons déjà dîné (!!!) Nous n’avions plus faim, mais tant pis ! C’était tellement bon (même en étant végétarienne).
Alors certes, cet hôtel est assez loin d’une grosse ville, mais les habitués y viennent justement pour y trouver le calme total qu’ils recherchent. Séjourner au Mazagan est une vraie parenthèse iodée : situé directement face à l’océan Atlantique (à vous les couchers de soleil !) la plage s’étend sur des kilomètres de part à d’autre. Vous y serez seuls, ce que personnellement j’apprécie plus que je ne pourrais l’exprimer. C’est réellement ça, à mon sens, le vrai luxe quand on voyage : parvenir à être seul quelque part, bénéficier d’une vue à couper le souffle, écouter le silence, profiter de se retrouver avec soi-même, en couple ou en famille…

J’ai également pu remonter en selle et galoper sur cette immense plage, dans la lumière déclinante du soleil, en compagnie de Perrine et Pedro. Mon magnifique cheval s’appelait Atlas. Un grand moment de sensations, moi qui n’avais pas galopé depuis au moins une décennie. J’ai mon Galop 4, mais j’ai arrêté l’équitation l’année du Baccalauréat et n’avais refait que du pas, en balade, en Ecosse l’année dernière. Les pur sang arabes sont des chevaux magnifiques, plein de fougue mais très doux.
Le seul reproche que je pourrais émettre est qu’ils sont dressés à la voix (donc réagissent à leur dresseur plus qu’au cavalier qu’ils ont sur le dos) et ont la bouche « dure ». On leur tire bien trop sur le mors et je déteste ça. Parenthèse refermée.
Le superbe cheval de Perrine s’appelait Stardust ♥
Visite de El Jadida :
#WindowSeat Forever !!!
Retrouvez une grande partie de ce que je portais dans l’onglet SHOP ou DERNIERS ACHATS.

Un grand merci à l’agence Pascale Venot pour cette invitation, ainsi qu’au Mazagan Beach Resort pour leur accueil parfait !

À bicyclette sur la Véloscénie

♪♫♪ Douce France – Charles Trenet ♪♫♪

Cet article est très long, aussi je vous recommande de vous caler confortablement avec un verre de ce que vous aimez à portée de main, pour l’apprécier comme il se doit.
Début mai dernier, j’ai eu la chance d’être conviée en blog trip à vélo ! Une invitation très bien ciblée, comme vous vous en doutez 🙂 De plus, j’ai également pu venir accompagnée de mon amoureux, qui est à l’origine de mon goût pour la bicylette ! Au programme ? Vélo, découvertes et gastronomie locale, tout au long de la Véloscénie.
La Véloscénie est un itinéraire cyclable (voie verte et véloroute) longue de 450km, entre Paris et le Mont-Saint-Michel. Nous n’avons pas roulé non stop, mais avons alterné entre vélo et minibus avec une moyenne de 20km de vélo par jour. Le but de ce voyage était de visiter les splendeurs des territoires traversés, mais également partir à la découvertes de producteurs locaux, participer à des ateliers, visiter des musées et des châteaux, etc. Moi qui regrette de trop peu voyager en France, j’ai été enchantée par ces 4 jours, riches à tous points de vue !
Entre pistes aménagées, voies vertes, petites routes balisées et chemins forestiers, ce parcours cyclable nous a emmenés au coeur de la vallée de Chevreuse, dans le Perche et le bocage Normand. Nous avons pu visiter le château de Maintenon -vide de tout autre visiteur- la Cathédrale de Chartres de nuit, admirer la dentelle d’Alençon et enfin, terminer par la Baie du Mont Saint Michel avec visite privée de l’Abbaye ajoutée à l’ascension jusqu’au plus haut point de vue possible, dans le clocher (!!!!) Le programme était très riche, pour ne pas dire chargé, mais j’ai vraiment tout adoré de bout en bout.

Tous ensemble, avec Pascal, Julie, Jenny, Ingrid et Lauriane, nous avons embarqué dans un minibus au départ de Notre Dame de Paris, direction la Vallée de Chevreuse, les vélos à l’arrière. Adrien et moi avons pris le parti de ne pas utiliser les vélos électriques proposés, mais d’embarquer nos propres vélos (avec 3 vitesses chacun). Je peux vous assurer que dans les nombreuses côtes de la Véloscénie, on a bien bossé nos mollets et nos cuissots !!! Pourquoi ce choix d’avoir nos vélos à nous ?  Parce que je savais à l’avance que même baissée au plus bas, la selle des vélos électriques serait trop haute pour moi; j’ai eu raison. 🙂 Je ne sais pas et ne peux pas me hisser sur la selle en montant sur les pédales pour démarrer, ni reposer mes pieds au sol en freinant s’ils ne le touchent pas déjà, pour m’arrêter. 36 15 Vis ma vie de Minipouce.
Je vous emmène en balade à travers notre beau pays ?

Jour 1
Voie royale des Yvelines à L’Eure-et-Loir

Nous avons pu fabriquer notre propre sirop bio, sans colorants ni conservateur et l’emporter ensuite en bouteille. Grâce à Marc, l’artisan créateur siropier de l’Alchimiste à Chevreuse, nous avons décidé d’un commun accord de mélanger dans la marmite : de l’ananas, du citron vert et du gingembre ! Un délice. Depuis, nous en mettons dans de l’eau, sur un sorbet fruité (citron vert, mangue ou framboise) ou encore dans un yaourt (sans lactose, vegan). Cela se marie très bien ! J’ai acheté plusieurs sirops en guise de cadeaux et nous ai pris le sirop d’estragon pour nous deux, qui relève parfaitement les vinaigrettes de salades que je prépare avec du vrai estragon en plus. Miam !
Ensuite, déjeuner au Clos de Chevreuse suivi d’une balade à vélo au coeur de la verdoyante Vallée de Chevreuse, jusqu’au Domaine de Rambouillet. Fin de journée dans les jardins à la française du Château de Maintenon, avec visite guidée des appartements de Mme de Maintenon (Nommée secrètement – puis ouvertement après leur légitimation – gouvernante des enfants naturels de Louis XIV et de sa maîtresse Madame de Montespan. Elle devint ensuite secrètement son épouse, après la mort de la reine Marie-Thérèse en 1683). Moi qui ai adoré « L’Allée du Roi » de Françoise Chandernagor, j’ai été enchantée de cette visite privée.
Nous avons dormi à la Villa Saint Pierre, ravissante chambre d’hôte, après avoir dîné au Café Bleu, situé en face de la cathédrale de Chartres.
Le point fort et final de cette journée déjà riche en découvertes : la visite nocturne très insolite et spirituelle de la crypte romane de la cathédrale… Entre 22 et 23h, la cathédrale était entièrement pour nous, plongée dans le noir complet. Nous avions chacun une bougie pour éclairer à 2m devant, et notre guide était très inspirant, alternant entre anecdotes anciennes et chants a capella, se répercutant mystiquement le long des très hauts murs. Je n’ai pas pris de photo, il faisait réellement trop sombre. Mais c’était un moment vraiment incroyable, dont je me souviendrai très longtemps.
Chartes en lumières, de nuit :


Jour 2
En ordre de balade de L’Eure-et-Loir à l’Orne

En route pour les collines du Perche à vélo, de Thiron-Gardais au château de Nogent-le-Rotrou, suivi d’un massage du dos et des jambes, en duo avec Adrien, au Spa Pom à Condeau. Détente totale. Nous avons ensuite pu faire une brasse dans la piscine couverte mais lumineuse du Spa, situé en plein coeur du Perche dans les dépendances du château Villeray. Déjeuner au Domaine de Villeray, puis flânerie à la Ferme de l’Absoudière où nous avons pu caresser de superbes chevaux percherons. En fin d’après-midi, rencontre avec Grégoire Ferré, producteur passionné, à sa ferme cidricole des Mares. J’ai adoré les vergers de pommes et poires, et déguster ce qu’ils fabrique (personellement, je préfère le Cidre pas trop brut, légèrement sucré).
Installation pour la nuit à l’Hôtel du Tribunal à Mortagne-au-Perche et dîner chez Pigmallion (pas mon adresse préférée : ils proposent essentiellement des choses autour de la viande de cochon… Pas tellement une adresse « végé friendly ») 😉 C’est ma seule petite déception du voyage.
Il y avait une brosse qui trainait, il était un peu cracra…. C’est mon côté Monica Geller, ça. ^^

Jour 3
« L’en vert » du décor dans l’Orne

Nous avons démarré la journée par la visite fort intéressante du Musée de la dentelle, à Alençon. « Mon Dieu, cette dentelle! Mais regardez-moi cette dentelle! La finesse du point. Oh la la ! » (seules celles qui connaissent leurs classiques sauront). 😉
S’en est suivi un déjeuner au restaurant bistronomique Rive Droite, toujours à Alençon. Je vais faire une parenthèse ici car la superbe déco de ce lieu mérite qu’on en parle. Ce restaurant français raffiné, dispose de différentes salles colorées au décor hétéroclite évoquant une maison. En me rendant aux toilettes, j’ai découvert l’existence du carrelage métro argenté… Et ai passé plus de dix minutes à prendre des photos des murs sous tous les angles. J’étais littéralement en extase, la lumière est sublimée et renvoyée de mille façons différentes, façon pierre semi précieuse. Sachez que ce type précis de carrelage existe à la vente et que LE carreau coûte 4€ pièce. Tout est dit. Par conséquent, je compte lancer une cagnotte en ligne pour me permettre de récolter des fonds afin de faire poser ce carrelage chez nous, dans la salle de bain. hahaha !
Trêve de plaisanterie douteuse, il était temps de remonter en selle et de pédaler de l’Eglise de Colombiers à la Roche Mabile. Cet itinéraire ne représentant que 11km, nous nous sommes motivés à continuer jusqu’au château de Carrouges; soit 23km au total. J’estime qu’il y a eu approximativement 20km de montées. On les sent BIEN passer au niveau des cuisses, je vous assure !
Pour la nuit, nous avons résidé à l’Hôtel le Gayot et nous y avons également dîné.

Jour 4
Journée en Baie du Mont Saint-Michel

Dernier jour et dois-je le préciser : le gros point fort de ce blog trip. Direction le Mont Saint-Michel !!! 15km de vélo depuis la Pointe de la Roche Torin, puis pique-nique une fois arrivée sur place. Première fois que je m’y rendais, avec beaucoup d’excitation de le voir enfin ! C’est donc accompagnés d’un guide excellent et hilarant, que nous avons gravit les milliers de marches emmenant au point culminant de l’édifice. Nous avons également pu voir les anciens cachots : de par sa situation, le Mont est une prison naturelle idéale. C’est d’ailleurs ce qu’elle fut pendant de nombreuses années, du XVème siècle à la Révolution française. Le guide nous a fait la blague de nous enfermer à clé tous ensemble dans un petit cachot sans fenêtre… Malaise garanti d’imaginer ce que cela pouvait être de croupir ici !
Si j’ai un seul conseil à vous donner, si vous planifiez de vous rendre au Mont Saint-Michel : fuyez la foule de touristes et prenez un guide privé, qui vous fera découvrir les recoins cachés du public, avec explications intéressantes en sus.

Nous avons ensuite pu faire une randonnée insolite accompagnés d’un guide, autour du Mont, à la découverte des sables mouvants. Changement de tenue pour cela : short obligatoire, chaussures dans le sac à dos. La première partie fut épique dans de la glaise très très glissante, à tous manquer de tomber avec notre appareil photo à la main. Ingrid a été prise d’un fou rire monumental, très communicatif !!! Ensuite direction les sables mouvants, à environ 2km du Mont. Je me suis rapidement laissée distancer par le groupe, occupée à prendre des photos, mais surtout parce que j’ai des mini pattes et que mon sac pesait environ 15kg. haha ! ATTENDEZ MOUAAAAA !
Mais quelle vue, quel moment… j’ai adoré chaque minute de cette dernière journée, et ce voyage reste bien ancré dans mes souvenirs. C’est à faire, je vous assure !



Comme Julie l’a si bien écrit sur son blog, je me permets de reprendre son excellent récapitulatif :

  • Il est possible d’emmener son propre vélo et d’organiser son parcours en autonomie mais il est également possible de se faire accompagner par France à Vélo pour la location de vélo et le transport des bagages le long du parcours.
  • Tous les monuments visités sont considérés comme vélofriendly puisqu’ils possèdent tous des équipements pour attacher les vélos à proximité du lieu de visite. De même les hébergements ont un kit de réparation vélo à l’accueil.
  • Il est tout à fait envisageable de ne faire que des tronçons du parcours grâce à la proximité de gare TER le long du parcours. Pourquoi pas vous faire un week-end Véloscénie par exemple ?
  • Pour retrouvez tous les parcours balisés, les durées des circuits et les conseils d’hébergement, rendez vous sur le site : veloscenie.com

J’ai eu la chance de parcourir un peu de cet itinéraire vélo grâce à l’invitation des départements des Yvelines, de l’Eure-et-Loir, de l’Orne et de la Manche qui sont traversés par l’itinéraire de la Véloscénie. Un grand merci à eux ainsi qu’à Pascal pour cette belle opportunité !

Escapade luxueuse à Costa Navarino

Seconde fois que je me rendais à Costa Navarino, près de Pilos, au cœur du Péloponnèse. Souvenez-vous de mon premier séjour là bas, il y a bientôt deux ans !
Costa Navarino abrite deux hôtels de luxe 5 étoiles, The Romanos, un Luxury Collection Resort et The Westin Resort. Entre les deux se situent le Spa Anazoe de 4 000 m², faisant également centre de thalassothérapie, deux terrains de golf exclusifs, plus de 20 restaurants gastronomiques, un large éventail de sports, activités extérieures et culturelles, ainsi qu’un éventail de services 5 étoiles. Costa Navarino s’engage dans tous les aspects de la protection environnementale : renouvellement de l’eau, contrôle des dépenses énergétiques, programme intégré de recyclage des déchets solides et liquides. On aime !

Cette fois, nous n’avons résidé qu’au Westin Resort. Le Romanos était encore fermé, car il bénéficiait de quelque travaux avant la saison. Par ailleurs, j’ai eu la chance de loger dans une sublime suite familiale de 70m², avec une baignoire à côté du lit. Suite donnant sur l’une des superbes piscines du Resort, entourée de verdure et avec vue mer, au loin. Un cadre enchanteur ! Si vous cherchez à vous y rendre, sachez que l’aéroport de Kalamata se trouve à seulement 45min de voiture (vols au départ de Paris disponibles de début mai à fin septembre) alors que celui d’Athènes est à 3h de route.

Je vous recommande vraiment cette destination, idéale en famille, en couple ou même en solo, si vous êtes à la recherche de beauté pure des paysages. Chacun peut trouver de quoi s’occuper sur place ou de se laisser aller à une totale farniente, souvent bien méritée…

Nous avons également pu nous rendre à la sublime plage de Voidokoilia, véritable lagon en forme de fer à cheval, située à deux pas de Pylos, Niokastro et Gialova.  Photo prise par Perrine et Pedro, avec leur drone : Durant ce voyage, nous avons pu visiter entièrement Navarino Dunes, entre les deux hôtels, le Spa Anazoe, les espaces dédiés aux enfants (pour tous les âges) ainsi que la partie aire de toboggans aquatiques ! Ils sont surveillés en permanence par des maître nageurs, ce qui permet de rassurer entièrement les parents décidant de laisser leurs enfants sachant nager, y jouer seuls.
Ensuite, déjeuner absolument délicieux au Kafeneio dans l’enceinte de Costa Navarino, accompagné de chants typiques grecs, par des femmes. L’après-midi, un soin au Spa nous était réservé et j’ai bien failli m’endormir tellement ce moment a été délassant. Les portes-fenêtres de la salle de massage étaient ouvertes sur le jardin potager de l’hôtel…. Zzz. Fin de journée détente. Nous profitons de la mer et de la piscineLes coulisses de nos shootings 😉 ha ha Sans aucun doute ma photo préférée de ce beau voyage ! Prise avec le drone de Perrine et Pedro :

Autre sujet qui me tient particulièrement à coeur : Navarino Pet Community. Il s’agit d’un refuge né en 2015 pour chiens et chats errants, sauvés dans la région dans des situations difficiles ou dangereuses. Le but étant qu’ils soient tous adoptés. Cela se passe à Costa Navarino même ! Il suffit d’emprunter une voiturette de golf pour se rendre sur le terrain où plusieurs chiots et chiens adultes, disposent d’un grand enclos et vivent ensemble en attendant qu’une famille aimante les adoptent.
Sur place, TOUT est mis en oeuvre pour vous faciliter l’adoption, compagnie aérienne incluse. Renseignez-vous si vous êtes prêt à adopter un compagnon là bas ! Voici le hashtag officiel sur Instagram.
J’ai décidé d’appeler cette jolie fille « Batgirl » car elle n’avait pas encore de nom ! Je suis sûre qu’elle se serait très bien entendue avec notre chat Batman ^^

Comme lors de mon premier séjour à Costa Navarino, nous avons cuisiné avec deux femmes locales, un vrai déjeuner typique. J’ai aussi fêté mon anniversaire là bas, le 26 avril dernier. On m’avait adorablement préparé un gâteau personnalisé eeeeeet….. j’ai pu réalise une envie de longue date : conduire une voiturette de golf !!! Haha, je me doute que vous devez trouver ça complètement débile, mais n’ayant pas le permis de conduire, c’était un petit challenge personnel. Il y avait 6 personnes en plus de moi, dans la voiturette et je peux vous assurer qu’elles étaient tous assises à la place du mort 😀 Mouhahaha !

Un immense merci à Perrine (bis) pour cette très jolie surprise et l’organisation que cela a dû demander ! ♥

Merci également à Perrine, Pedro, Bouchra et Amélie, pour les bons souvenirs et les éclats de rire.
#lespetitesfrancaisesacostanavarino

Ma combi noire est une Claudie Pierlot (old)
Combi pantalon rayée via SheIn (old)
Veste kimono via Bubble Mood
Sandales en corde douce vegan Nomadic State of Mind (prises en pointure 34)
Robe tunique « Jacqueline » Tularosa via Revolve (Sold Out)
Canotier H&M (old, acheté à Oslo)
Chapeau style abat-jour H&M (old, acheté à Oslo)
Top blanc en broderie anglaise Zara
Short en jean blanc Levi’s vintage
Maillot de bain une pièce imprimé feuillage via Juniqe Art Shop
Maillot de bain une pièce à pois via Boden

Chiang Mai, Thaïlande – Jour 2 et 3

Suite et fin de notre blog trip à Chiang Mai, en Thaïlande ! Lire ou relire mon premier article ici.
Nous n’avons passé que 3 jours complets sur place, c’est un peu court, mais notre programme était chargé. Ainsi, nous avons pu voir, visiter, découvrir beaucoup de choses et  déguster pas mal de délicieux plats (végétariens pour moi).
Ce qui ressort de ce voyage : les thaïlandais sont des gens vraiment souriants, gentils et bienveillants. Notre guide local s’appelait M. O, la bonhommie incarnée ! Tout ce qu’il nous a raconté sur les temples, les lieux visités etc. était conté avec coeur, passion et beaucoup de sourires sincères. Aimer son travail change tout, et je dois dire que peu de gens donnent l’impression de s’investir à fond dans leur job. C’est la première (et à ce jour unique fois) que je suis repartie chez moi en étant très triste de quitter nos hôtes… Des personnes adorables et qui nous ont accueillis comme si nous étions de leur famille.

Le dernier soir, lors du dîner d’adieux, nous avons eu chacun notre prénom traduit par écrit en thaï, ainsi qu’un surnom attribué selon notre caractère et ce que l’on avait dégagé pendant ces quelques jours à Chiang Mai. Je suis การ์ดแสดงความรัก et mon surnom est ทับทิม, qui signifie « Rubis » et se prononce « thạbthim« .
Pour la dernière nuit à Chiang Mai, nous avons eu la chance de résider dans une suite au Méridien. J’étais au 12ème étage, avec une une vue magnifique sur la ville. Perrine et moi avons profité de la dernière matinée pour tester la piscine à débordement, au dernier étage de l’hôtel.
J’ai personnellement adoré la déco moderne et élaégante du lobby, ainsi que celle de ma chambre.
Nous avons également visité une fabrique d’ombrelles sur San Kamphaeng Road (ou « the handicraft highway ») Kampong Coffee & Homestay où nous avons fabriqué des petits coussins remplis de feuilles de thés séchées, à l’ombre.
Un moment suspendu, où je me suis sentie réellement apaisée, loin de tout, dépaysée mais dans le bon sens du terme. Vous aviez pu suivre tout ça en direct dans mes Stories Instagram 🙂


Bye bye Chiang Mai ! Je reviendrai, c’est sûr.

Un grand merci à l’agence ArticleOnze Tourisme, à l’Office de Tourisme de la Thaïlande ainsi qu’à tous nos adorables contacts et hôtes sur place, à Chiang Mai.

Chiang Mai, Thaïlande – Jour 1

Il me tardait de partager avec vous mon ressenti sur ce magnifique voyage en Thaïlande. Il y a deux mois, j’ai eu la chance de partir quelques jours en compagnie de mon amie Perrine et de Nicolas, notre accompagnateur français, bilingue thaï. Nous avons été conviés à Chiang Mai par l’Office National de Tourisme de Thaïlande. Cette cité nonchalante incarne parfaitement ce qui rend la Thaïlande unique et fabuleuse. Située dans les contreforts du Nord et blottie contre la montagne Doi Suthep, elle possède des centaines de temples sacrés, tous aussi merveilleux et splendides les uns des autres.
J’ai réalisé en triant mes photos qu’un seul un unique article ici allait être beaucoup trop indigeste à lire. Aussi j’ai préféré découper par jour. Voici le récit et les photos de notre première journée et demie sur place.

Nous avons atterri à Chiang Mai, après deux vols via la super compagnie Thaï Airlines. Epuisés mais ravis d’être arrivés, le programme s’est enchaîné : nous avons pu bénéficier d’un massage thaï traditionnel au Spa Rarinjinda. Première fois en Thaïlande pour moi et premier vrai massage thaï également… J’en ai gardé des bleus sur les jambes pendant longtemps ! Très dynamique (un peu trop ? ha ha) la masseuse a utilisé ses pieds, le poids de son corps et tous ses bras en plus de ses mains, pour pétrir mes jambes, mon dos, mes bras et mon ventre. J’étais habillée d’un sarong et d’un haut en soie pour cette séance de torture de 2h. Outre l’impression d’être passée sous un rouleau compresseur, ce pétrissage m’a fait un bien fou : il a totalement fait disparaître le mal de tête que j’avais, lié au manque de sommeil. Magique ! Voici la carte du Spa et les tarifs.

Ensuite nous sommes allés déposer notre valise au sublime Na Nirand Romantic Boutique Resort. C’est un hôtel composé de luxueuses villas au style colonial, proposant de chambres très spacieuses et décorées différemment les unes des autres. Ma chambre était au premier étage et donnait sur la magnifique piscine carrelée de noir. Tellement chic et plus apaisant que de la mosaïque bleue !
Ce Boutique Resort est situé au bord du fleuve Ping River. Un grand arbre centenaire vient ponctuer cet espace absolument enchanteur, où l’on a plus que plaisir à se prélasser. Nous n’y avons passé que trop peu de temps, à mon grand regret.

Notre dîner de bienvenue a eu lieu à Lhong Kao Lum, dans un grand jardin entouré d’une maisonnée typique. L’accueil a été à l’image des thaïlandais : chaleureux, très souriant, simple mais fastueux dans la profusion de plats différents. Ici, on mange bien et ce que j’ai adoré est que tout est servi en même temps. Il n’y a pas de concept « d’entrée puis plat ». On pioche dans tous les mets disposés sur la table et on se fait sa propre assiette.
Les danses traditionnelles sont magnifiques, cela m’a fait un peu penser à Bali (où nous sommes allés en septembre 2009) : les danseuses sont d’une grâce infinie à travers tous leurs jeux de poignets, de doigts, de tête et de regards.
Nous sommes repartis avec en cadeau une ombrelle de la couleur de notre choix… ♥

Dès le lendemain, direction Wat Phra Singh; Situé dans la partie occidentale du vieux centre-ville de Chiang Mai, qui se trouve dans les murs et les fossés de la ville. Le temple abrite une importante statue de Bouddha de 1500 ans : le Phra Bouddha Sihing qui donne son nom au temple.
J’y ai appris que toute représentation de Bouddha (sculptures, dessins, tatouages etc.) est très mal perçu dans le Bouddhisme. Toutes ces sculptures de la tête de Bouddha que l’on peut trouver dans nos magasins de déco occidentaux, vont complètement à l’encontre des valeurs de cette religion. Sachez-le. 🙂
L’ombrelle reçue en cadeau la veille au soir m’a été très utile, sous ce soleil de plomb ! Il régnait un calme apaisant dans l’enceinte de ce temple. J’aurais pu passer beaucoup plus de temps, à flâner dans les allées ombragées.

Cap sur Chiang Mai Celadon, une petite entreprise de création de vaisselles, vases, pots, objets de déco en porcelaine. J’ai adoré observer le travail ultra minutieux des artisans, sculptant et peignant à la main afin de créer des pièces uniques.
Nous avons déjeuné là, à l’ombre d’une des maisons et j’ai pu avoir un repas entièrement végétarien. Nos hôtes m’avaient adorablement préparé un menu sur mesure, sans chair animale. Un immense merci à eux pour ces délicieux mets, servis dans de la magnifique vaisselle céladon !

La suite de notre séjour dans un prochain article !

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue