Have you met Léonard Paris ?

 photo ml0_zpsb790a064.jpg
J’avais l’intention de tenir à jour cette nouvelle rubrique de façon bien plus régulière… Ahem !

En fait, comme c’est  Alexia Vauvrecy, la responsable du studio Léonard Paris que j’ai interviewé, mais n’ayant pas pris de photo d’elle (à sa demande), j’illustre cet article/ interview autrement et vous emmène découvrir le showroom et les ateliers de créations de cette enseigne de prêt-à-porter.
Je me réjouis d’assister au défilé Léonard en mars prochain et espère que ces quelques questions-réponses de cette personne incroyablement enthousiaste, vous plairont…
Quel est votre rôle au quotidien chez Léonard ?
Tout le suivi de la coordination de la collection : des input de départ, qui deviennent ensuite des croquis jusqu’à tout le suivi en atelier. On fait la mise au point des vêtements par des toiles, des études, des recherches de volumes, le choix des matières, des couleurs et là s’en suit un premier vêtement. Des fois une deuxième, pour des raisons de conformité ou si finalement on change d’avis et qu’on le développe autrement. Je vous passe la partie technique (faire une fiche technique, avoir la nomenclature avec tous les détails : il prend 2,50m d’imprimé, tant de boutons et 4 heures de temps), pour devenir ensuite un vêtement qu’on peut présenter au showroom et mettre à la vente avant la production.
Mon rôle est vraiment d’être là pour tout le processus de prototypage.
Au moment des Fashion Weeks bi-annuelles, êtes vous sollicitée pour d’autres tâches ?
Ah mais complètement ! Pour moi les tâches habituelles c’est déjà être multitâches. Donc la période des défilés, et en plus j’adore ça : pouvoir mener de front et mener à bien à bien ce projet, car finalement le défilé est dans la concrétisation. Il y a d’ailleurs quelque chose de très frustrant là dedans parce que 12 minutes de show, on remballe tout et on rentre… C’est terrible ! C’est un moment de bonheur et en même temps c’est limite avec les larmes aux yeux.
Sinon oui, la semaine qui précède le défilé et surtout les derniers jours dédiés aux casting et fitting, on court pour chercher la bonne pointure de chaussures, finalement il nous manque telle chose, on va aller faire encore une course, la réception des mannequins, travailler avec des horaires différés; il y a quelque chose de très familial, amical. Tout le monde met la main à la pâte, il y a beaucoup de pression donc il faut aussi savoir se détendre. Bon, on dort un peu moins hein ! Mais c’est quelque chose de très exaltant. 
C’est la jeune créatrice Yiqing Yin qui est la nouvelle Directrice Artistique de la marque depuis un an, comment avez-vous repéré son talent et qu’est-ce qui a fait la différence ?
Le choix de la styliste revient à M. Tribouillard (directeur de la Maison Léonard), qui a eu un vrai coup de cœur pour cette jeune femme. Nous on l’a accueillie à bras ouverts. Là on a vu sa première pré collection, qui est à présent vendue dans notre showroom. On est en train de travailler sur la prochaine collection qui sera présentée en mars et surtout j’ai eu la chance de voir son talent et son travail à l’occasion de son défilé haute couture. On comprend mieux tout son univers et toute son exigence. C’est vraiment une artiste, cela va au delà du stylisme. Chez elle, elle doit davantage s’éclater car c’est de la couture, nous on a quand même quelques critères prêt-à-porter.
Est-ce que travailler dans un maison de Mode était une évidence pour vous ?
Ah mais moi c’est une évidence depuis toujours ! Je n’étais pas encore en sixième que je savais que je voulais faire ce métier. Alors, à l’époque je ne mettais pas de nom sur le travail, qui était le stylisme et la création, mais je savais en regardant les défilés que je voulais être derrière ça. Avant même de connaître le mot « backstage » : être derrière tout ça. Et qu’est-ce qu’il y a derrière tout ça ? Il y a le côté modélisme, stylisme, donc j’ai eu cette formation de styliste-modéliste et puis, de par mes premières expériences (assistante styliste, assistante de création), je suis arrivée ici comme assistante studio, donc vraiment au cœur du studio. Depuis presque 6 ans je m’éclate dans ce job qui est de suivre l’ensemble de la création, en étant ni bras droit ni pied gauche (rires) au fait de tout, garante de questions et de réponses entre les différents services. C’est vraiment comme une plateforme, il y a quelque chose de carré, de logistique et coordonner toute la collection n’est pas pour me déplaire. Aujourd’hui pour moi, c’est clairement une évidence !

Propos recueillis par Valentine Vanesse.
Merci de ne pas les utiliser, copier ou reprendre sans mon accord préalable.

 photo ml11_zps1cbfd142.jpg
 photo ml4_zps499feb52.jpg
 photo ml9_zps70c0e3bd.jpg
 photo ml6_zps5f5c6ec4.jpg
 photo ml8_zpsf6c7a3b6.jpg
 photo ml1_zpsb39e7519.jpg
 photo ml7_zpsa9b10551.jpg
 photo ml2_zpsd37c4cd7.jpg
 photo ml5_zpsd8e475d1.jpg
 photo ml3_zps29d18075.jpg
 photo ml18_zps86f4b281.jpg
 photo ml15_zps2e2813b2.jpg
 photo ml13_zps6f2bbcb7.jpg
 photo ml19_zps1cb02abe.jpg
 photo ml12_zps6a54770e.jpg
 photo ml20_zpse14bf5ec.jpg
 photo ml16_zpsa5f3998e.jpg
 photo ml14_zpsc8a53267.jpg
 photo ml17_zpsb4872bb9.jpg
 photo ml10_zpsf728a99c.jpg
Photos prises avec mon smartphone – appareil photo Samsung Galaxy Camera

Mille mercis à Morgane et Alexia de la Maison Léonard, ainsi qu’à Mikael pour cette belle opportunité !

Comments

  1. C’est une super idée cette rubrique « Have you met …  » j’espère moi aussi que ces articles seront plus réguliers !

    Quelle opportunité en effet de visiter un atelier de stylisme, dans l’intimité de la marque et de pouvoir voir la matière première et le création aboutie, un métier qui me passionnerait si je n’étais pas une quiche en couture…
    J’aime vraiment la légèreté, le dessin et les teintes aquarelles de cette marque, une belle surprise !

    Plein de bises, merci pour ce reportage 😉

  2. Comme ces couleurs font du bien au moral !!!
    Tout est fait à la main ????
    Ces tissus sont magnifiques. Et à la fois troublants: ils peuvent faire vieillot d’une certaines façon, tout comme ils peuvent être hyper modernes et originaux.
    Cette collection semble ultra féminine! Moi qui adore les robes, je jetterais bien un oeil sur leur collection.
    J’imagine malgré tout que cela doit avoir un coût…
    Une chouette interview que tu nous proposes là.
    Est toi qui a pu choisir ta blouse?
    Une création pleine de douceur, de poésie. Un peu japonisante.
    J’adore.
    Mille bécots,
    Sonia, JCVD’s secret daughter

    • Coucou Sonia !!!
      Merci pour ton mot une fois de plus très enthousiaste 🙂

      Tous les tissus imprimés sont des motifs qui ont été dessinés et peints à la main au préalable, oui.
      Quant à la fabrication, c’est du Made in France et Made in Italy.

      Oui j’ai pu choisir un vêtement et un carré en soie. Dur dur de jeter son dévolu sur un seul modèle parmi toute une collection sublime et très fournie. J’ai hésité longtemps pour le foulard, moins pour la blouse (je l’avais repérée dès mon arrivée dans le showroom) 😉

      Passe une très belle journée !

      Bisous

  3. Hello!

    Jolie catégorie d’articles! Jte cache pas l’envie de devenir une fille Have You Meet si un jour je fais quelque chose de si chouette! 😛 Ben on peut rêver hein 🙂

    Je suis ravie de voir que les motifs sont réfléchis, comme peints à l’aquarelle, une technique que j’aime, que j’exerce parfois et qui a un rendu lumineux et spontané!

    Cette demoiselle aux mutliples casquettes a l’air heureuse et c’est vraiment cool!
    Ta blouse est jolie, aérienne.

    Bravo et bonne continuation à cette Maison!

  4. Un article que je me languissais de découvrir depuis la présentation de ta magnifique blouse aux jolies pivoines (mes fleurs préférées avec le lys).
    J’avoue avoir été totalement charmée par tes photos, toutes ces teintes d’aquarelle et ces matières si fluides quel régal pour les yeux.
    Je suis un peu moins emballée par l’interview (mille excuses). je pense que tu as choisi de retranscrire mot pour mot l’interview et je dois dire que j’ai été un peu perdue dans les réponses de ton interlocutrice (surtout la question 2)
    Je pense que c’est un exercice à poursuivre, ça apporte un vrai plus à ton blog mais à mon avis, il faut un peu retraduire en langage écrit, le langage parlé.
    J’espère que tu ne prendras pas ombrage de cette critique qui se veut avant tout constructive et en aucun cas négative car j’ai quand même découvert cette marque de luxe grâce à toi et je t’en remercie car elle illumine nos journées hivernales par ces belles couleurs.
    Bises
    Leslie

    • Merci pour ton avis, Leslie.
      Je suis ravie de vous faire découvrir des choses à travers mon blog et d’en découvrir moi même plein ! 🙂 Quelle aventure formidable !!
      Je comprends très bien ta remarque et n’en prends pas ombrage un instant. C’est vrai qu’il est très difficile de « retraduire » ce qui a été dit, je ne suis pas journaliste et je craindrais d’interpréter les propos de la personne… Tu sais, une nana m’a reproché mon style d’écriture « emprunté » ces derniers temps, alors j’aurais un peu de mal à satisfaire tout le monde 😉
      En tapant précisément ce qu’Alexia m’a répondu (enregistrement vocal), on a certes une impression bien nette de langage parlé, d’hésitations et de forme moins « jolie » que de l’écrit qui serait plus pensé. Mais au moins, je trouve que le résultat est carrément spontané et franc du collier. Malgré les phrases hachées et le ton plus familier, c’est certain.

      Qu’en penses-tu ?

      Bises

    • Coucou Valentine,

      Je comprends tout à fait ta position et la difficulté de l’exercice. Le choix est cornélien en effet. Choisir de laisser le langage parlé de manière brute pour conserver la spontanéité et la vivacité de la personne ou choisir de réadapter quelques phrases en langage écrit pour une meilleure compréhension des lecteurs.
      Je respecte tout à fait tout choix et ton point de vue.
      J’ai hâte de découvrir les prochains articles en tout cas car ce sont de belles découvertes.
      Quant à ton style, c’est ce qui me fait pour ma part adhérer totalement à ton blog…J’ai fait un petit commentaire clin d’oeil sous ton article « 20 choses sur moi » où je me dévoilais un peu et malgré mon côté très cartésien, je suis une littéraire de coeur et j’aime les jolis textes qui accompagnent tes articles.
      Belle continuation et bonne semaine
      Leslie

  5. Chouette nouvelle rubrique ! J’adore !
    Les photos de l’atelier, l’ambiance, les croquis… j’ai hâte de découvrir les photos du défilé !
    Seras-tu dans les backstages ou dans le public ?
    Tu nous montres une photo de la blouse que tu nous as présenté récemment & cette robe bleue ?! Tu as pu la porter ? 🙂
    Belle soirée !

  6. Wahooo, que c’est beau toutes ces couleurs… Merci pour la découverte, pour moi, Léonard était une marque pour une clientèle d’un certain âge… Je révise mon jugement.
    Bonne journée
    Caroline

  7. Bonjour Valentine,
    Merci pour cette jolie découverte encore une fois. Ces couleurs, ces motifs, sont vraiment frais et pétillants. C’est un véritable plaisir visuel. Les motifs sont très beaux, même si j’avoue que je ne porterais pas forcément les vêtements.
    Ce travail est remarquable, j’aurais beaucoup aimé être à ta place.
    Je te souhaite une bonne après-midi. Bises

  8. Super génial ce nouvel article dear Valentine, ta blouse est juste magique (déjà repérée dans ton article du 07 février) aérienne gaie une peu « fée » elle te va à merveille. Et puis découvrir les ateliers Léonard TOP ! tes photos nous donnent presque l’impression de pouvoir toucher ces sublimes tissus soie, mousseline, I LIKE !! Merci de nous faire partager tout cela et tu te régaleras surement au défilé en mars.
    Bises corses dear Valentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue