Road trip en Californie #4 : Yosemite (ou pas)

Helloitsvalentine_yosemite_road_0J’avais posté un unique Instagram, légendé d’un immense paragraphe, pour vous raconter nos péripéties d’un jour à propos de Yosemite National Park, souvenez-vous.
Ce parc étant sur notre « to do » list du voyage, je tenais à vous en parler dans un article dédié malgré ma déception et le fait que cette étape n’a finalement pas eu lieu. Dans la continuité de ne pas toujours parler que de sujets positifs et trouver que tout est génial, ce post sera mon petit « coup de gueule », à l’image de mon immense déception durant notre voyage en Californie.
Nous avions réservé à l’hôtel White Chief Mountain Lodge (un 2 étoiles) via Booking.com, situé au 7776 White Chief Mountain Road, Fish Camp, CA 93623. C’est à Mammoth Lakes que nous devions nous rendre, notre GPS pourvu d’une voix féminine à l’accent québécois (merci Zaz pour ce prêt fort utile !) nous indiquant la route à emprunter. Partis vers 10h du matin de San Francisco, à bord d’une Chrylser S200 de location, c’est enchantés que nous laissions la ville derrière nous pour un peu de nature sauvage et de randonnée. Ou pas. (Teasing de folie….)
Helloitsvalentine_yosemite_road_1La route est assez longue entre ces deux destinations (environ 6 heures) mais les paysages sont incroyables. Musique à fond, arrêt dans un immense Walmart pour faire le plein de nourriture, boissons, petit moulin à vent d’enfant à 0,90$ pour moi et fringues Dickies pour Monsieur, l’humeur était au beau fixe, on avait hâte d’arriver. Après environ cinq heures de route, nous arrivons au « péage » de Yosemite : une cahute en bois tenue par une femme au chapeau de ranger. Taxe d’entrée : 30$. BIM ! Nous ométtons naïvement de lui donner notre destination, le GPS nous indiquant encore 1h30 de trajet. On était confiants. À partir de là, la météo se dégrade, il se met à bruiner, puis pleuvoir à verse, puis neiger…. On se dit que c’est un peu chiant, je porte des sandales et Adrien est en t-shirt. Plus loin, le GPS nous indique de tourner à gauche : ah ok, mais impossible, nous tombons sur un panneau en travers du chemin « Road closed » (=Route barrée). On repère une autre cahute en bois, qui fait office de magasin/ station de route et je fonce en sandales en courant sous la neige, demander à un autre ranger, quelle itinéraire bis emprunter pour arriver à Mammoth Lakes. Notre GPS, lui, est catégorique : il ne nous indique que la route barrée et rien d’autre.
Problème : il neige très fort, il va nous falloir emprunter une autre route qui fait touuuuuuut le tour du parc, afin d’emprunter la seule route ouverte. Ce trajet prend 7 heures. Il est alors déjà 16h…

Helloitsvalentine_yosemite_road_2Helloitsvalentine_yosemite_road_3Je vais résumer car cela risque d’être trop long, mais après avoir décidé d’y aller quand même, malgré la fatigue et la météo qui se dégrade, on fait un pit stop (on prend de l’essence dans une station) et là, la dame derrière le comptoir nous annonce que non, toutes les routes pour Mammoth Lakes sont fermées et que celle qu’on nous a indiqué n’est pas ouverte à la circulation. On a envie de chialer, il va faire nuit et on est super déçus de la mauvaise communication des « professionnels » dans Yosemite. Bye bye les 30$ de taxe qu’on ne reverra pas. C’est juste dommage qu’on ne nous ai pas demandé où nous allions, afin de nous éviter de perdre du temps, de l’argent et de l’énergie en roulant des heures à la recherche d’un trajet. On dirait que ce n’est pas leur job de renseigner les visiteurs du parc, juste d’encaisser leurs sous. Ah pardon, on a eu une carte du parc, contre ces 30$, cela dit… J’étais surtout en colère contre moi-même de n’avoir pas du tout pensé à checker la météo avant de prendre la route, Mammoth Lakes étant une station de ski en hiver et station de rando en été. En demie-saison, c’est déserté des touristes. Mai fait partie de la demie saison, où la météo est encore très incertaine, on aura compris.

Helloitsvalentine_yosemite_road_6Helloitsvalentine_yosemite_road_5Helloitsvalentine_yosemite_road_8Je réussis à joindre l’hôtel par téléphone, un monsieur très gentil me répond qu’il a eu beaucoup d’annulation ce même jour, à cause du mauvais temps. Il nous conseills de rebrousser chemin, nous apprenant que Yosemite vaut la peine d’y venir plus longtemps que 48h et que la neige ne nous permettra pas de profiter. Booking me confirme ensuite l’annulation de nos 2 nuits, sans aucun frais et avec plein de mots rassurants, nous souhaitant de conduire prudemment suivi d’un « be safe ». J’adores les américains, même s’ils en font parfois des tonnes, mais cette extra empathie du moment nous rebooste un peu et je suis soulagée de ne pas avoir à payer pour deux nuits d’hôtel où nous n’iront pas. Merci Booking pour ce professionnalisme, je repasserai par vous c’est une évidence !
Nous finissons donc la journée en trouvant un motel très correct (le Best Western Inn à Manteca) pour DORMIR et réfléchir aux deux jours à venir. Nous avons jeté notre dévolu sur Santa Cruz. Mais ça, je vous en parle dans mon prochain article…

Un immense MERCI à toutes celles et tous ceux qui s’était manifestés sous mon Instagram désespéré, à propos de Yosemite. J’avais trouvé ça adorable que vous nous donniez plein de conseils sur où aller, quoi faire, où manger, votre propre expérience, associés à des petits mots d’encouragements et de soutien dans ces péripéties de voyage.
C’était la première fois que nous faisions un road trip, je n’avais jamais expérimenté ce genre de « fail » et vous lire m’avait vraiment fait du bien. On s’était rendu compte qu’on n’était pas seuls du tout dans ce style de galère et savoir que plein de choses super cool nous attendaient nous a bien remonté le moral.
Merci d’être là, de me suivre, de me lire, d’être bienveillantes. À très vite pour la suite de nos aventures en Californie ! Yosemite, on reviendra !!!

Helloitsvalentine_yosemite_road_4Helloitsvalentine_yosemite_road_7Helloitsvalentine_yosemite_road_9

Comments

  1. Dommage c’est vrai que tu n’es pas vu Yosemite, c’est vraiment beau. Mais ca te donnera une autre raison pour revenir en Californie! Et merci pour le recit de ton magnifique roadtrip an Californie! Ca me fait du bien de revoir des photos de mon ancien chez moi! Surtout SF!

  2. Ca fait partie du voyage! Le fait que tout ne se passe pas comme prévu, ça a du bon aussi! Tu as sûrement fait des choses que tu n’aurais pas faites sans ça!
    C’est sûr que c’est hyper décevant, surtout quand on fait un programme et que ça en fait partie! Mais ça te donnera une occasion d’y retourner!
    La photo des héoliennes est magnifique!!!
    Des bisous

    Le monde des petites
    http://www.lemondedespetites.com/

  3. Heureusement que Booking a été si « gentil » avec vous! 20% du prix de la chambre payé sur leur site leur revient (soit généralement la marge que peut se faire un hôtel sur la réservation d’une chambre), donc ils ont tout intérêt à faire ce genre de geste avec ceux qui réservent encore via leur site… Vous n’avez pas suivi tous les récents conflits qu’a eu Booking avec les hôteliers? Ce site est une horreur, et tous les hötels vous l’assureront, ils détestent leurs conditions de vente et préfèrent que vous réserviez directement auprès d’eux: Ils donnent les meilleurs chambres aux « clients directs », l’accueil est toujours meilleur et ils offrent même parfois le petit-déjeuner ou un extra ! Et les conditions d’annulation sont souvent plus faciles que sur booking. Aucun intérêt donc de réserver sa chambre via Booking !
    Pour le séjour à Yosémite: Un voyage n’est pas un vrai voyage quand tout est rose et facile! C’est ce qui en fait le charme et rend addict aux voyage: il y a toujours un imprévu et on apprend tous les jours!

  4. Awww, je compatis! J’avais eu des péripéties au Yosemite également. Toutes les routes étaient bloquées par cause de chaleur et d’incendies. Au final, nous avions atterri dans une petite ville digne d’un western et avions passé la soirée a jouer au billard dans le saloon du coin, une des meilleures soirées du voyage! J’attends la suite et espère que ça s’est mieux déroulé 🙂

  5. Ah quand la météo s’en mêle en montagne, on ne sait malheureusement jamais sur quel pied danser. Le 14 mai -à Chamonix- j’ai pris un bon coup de soleil et le 16 il a tellement neigé que ma filleule a fait de la luge.
    Dans ton périple, tu pourras au moins te dire que tu as tout tenter. Et je ne suis pas sûr que même si tu avais regardé la météo, le temps n’aurait pas changé entre temps. En montagne, c’est souvent incertain.

    Je me répète une dernière fois : tu es RADIEUSE.

    Belle journée douce Valentine

  6. Ce sont les mésaventures de ce genre qui font les meilleurs souvenirs à raconter parfois 😉
    Même si j’imagine ta déception , je suis sûre que tu as du bien rebondir ! Hâte de lire la suite de tes aventures .
    Bonne journée , bisous !

  7. On a dû y aller le même jour, nous aussi bloqués à l’entrée alors qu’on avait vérifié le matin-même que le parc était ouvert pour éviter les 6 h de route en détour…. 9a a fermé 30 minutes avant notre arrivée. Du coup à la place on a vu Bodie la ville fantôme (extraordinaire) (sous la neige aussi !) puis détour par le nord via le lac Tahoe et Sacramento.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue