10 gestes écolos au quotidien

Helloitsvalentine_1Cela faisait un moment que cet article me trottait dans la tête. J’essaye au maximum d’avoir des réflexes écologiques au quotidien et j’avais envie de les partager avec vous, sous forme de conseils ou astuces. Alors, je ne révolutionne rien, mais nous sommes tous humains et pouvons oublier ou être paresseux parfois. Aussi, ces dix points sont à prendre comme une sorte de pense-bête des petites choses essentielles à intégrer et partager autour de soi, transmettre à ses enfants, discuter entre amis ou collègues.
L’écologie, pour vous : c’est acquis ou peut mieux faire ?

♫♪♫ Zouk Machine – Maldon’ ♪♫♪

1 – L’eau

Stop au filet d’eau qui coule inutilement du robinet ! Qu’on se brosse les dents au lavabo (soit deux fois 3 minutes par jour) ou qu’on se savonne sous la douche, laisser couler de l’eau potable est inutile. 11 % de la population mondiale, soit 768 millions d’individus, n’a pas accès à l’eau potable… C’est un luxe à utiliser avec parcimonie, autant que faire se peut. Si besoin au début, se coller un post-it sur le miroir de la salle de bain peut aider.
Également, essayez de limiter sérieusement les bains. On se réserve ce petit plaisir une fois par mois, car cela utilise une quantité d’eau astronomique assez évitable. Et si vous chantez sous la douche : le temps de deux chansons, max !

2 – L’éclairage

Éteindre la lumière quand on quitte une pièce est un réflexe à adopter. Avons nous vraiment besoin d’allumer toutes les pièces de notre foyer, si nous n’y sommes pas ? J’ai pris l’habitude de toujours éteindre derrière moi quand je sors d’une pièce si je n’y retourne pas dans les deux minutes. D’ailleurs, le soir venu, je limite les lampes allumées; elles sont toutes pourvues d’ampoules basse consommation, de façon à respecter l’environnement. Dans la mesure du possible, essayez de choisir des produits avec l’écolabel européen (logo d’une petite fleur avec un euro au milieu). Les ampoules fluocompactes dites « basse consommation » et néons se recyclent, ce qui n’est pas le cas d’une ampoule classique à incandescence ou d’une ampoule halogène.

3 – La lessive

Limiter les lessives en machine à laver et prendre l’habitude de ne pas sécher le linge en sécheuse : cela génère beaucoup trop d’énergie inutile. Un étendoir à linge fait tout aussi bien l’affaire, surtout en été : votre lessive sera sèche en un claquement de doigts ! Pensez à ne pas surcharger en lessive ou adoucissant pour le linge et ne pas faire tourner une lessive pour trois t-shirts…

4 – Les déchets

Cela paraît évident mais pourtant il faut passer au tri sélectif systématiquement. Voici les bases, pour y comprendre quelque chose :

  • Dans la poubelle marron : les détritus quotidiens non recyclables.
  • Dans la poubelle jaune : le carton/ papiers et journaux/ bidons et bouteilles en plastique/ les briques de lait et jus de fruits/ les boîtes métalliques et conserves/ aérosols.
  • Dans la poubelle verte ou les conteneurs dédiés : le verre. Bouteilles et bocaux vides, rincés.
  • Les piles, les médicaments sont à rapporter chacuns dans des lieux dédiés : bac à piles usagées dans tous les supermarchés, boîtes et plaquettes de médicaments périmés en pharmacie. Ne jamais les jeter à la poubelle.

5 – Astiquez !

On oublie l’eau de javel ! Certes désinfectante, elle contient néanmoins du chlore, nocif pour votre santé et pour l’environnement. Privilégiez le vinaigre blanc ou le bicarbonate de soude. Recette express pour nettoyer les tâches, pour fabriquer vous même votre produit nettoyant 100% naturel : dans un seau, mélangez une cuillère à soupe de vinaigre blanc, une cuillère à soupe de bicarbonate de soude, une cuillère à soupe d’huile essentielle de votre choix pour la bonne odeur, puis ajoutez un litre d’eau chaude. C’est prêt, à votre éponge ou serpillère !
Pour nettoyer notre parquet d’époque (1930) nous n’utilisons que de la cire d’abeille écologique. Rien d’autre et surtout jamais d’eau : bois et eau ne font pas bon ménage (ha ha !). Le vinaigre blanc fait des miracles sur le carrelage. Usez et abusez-en dans votre salle de bain, pour le sol et les sanitaires. Il vous aidera également à désentartrer votre pommeau de douche ou les robinets, souvent plein de calcaire. Laissez le agir un moment et rincez.

6 – Avoir un chat

Pour la maison de toilettes de Batman, j’ai déniché de la litière végétale et agglomérante très absorbante. Ultra pratique d’utilisation, elle se jette directement dans les toilettes lorsqu’elle est souillée. De fait, plus besoin d’utiliser de sac en plastique pour jeter la litière sale et finies les mauvaises odeurs dans le sac poubelle ! Cette litière est compostable et 100 % biodégradable sans aucun additif artificiel et chimique. Le top. Batman est un chat facile : il s’adapte à toutes les litières et toutes les croquettes qu’on a pu lui proposer. Malgré le fait qu’il « sème » des copeaux de cette litière dans la salle de bain et ailleurs, nous l’avons tous plus que validée. Cela fait maintenant deux ans que je lui en rachète tous les 6 mois (3 paquets de 4,5kg à chaque fois).

7 – Et les vêtements ?

Régulièrement, je me débarrasse des vêtements et chaussures que je ne porte plus. Outre les fameux Vide Dressing en direct ou mon Vide Dressing en ligne, qui font des heureuses parmi vous (mais demandent beaucoup d’organisation, de l’énergie et de temps), je donne. Si vous désirez faire don de ce qui vous encombre, il existe plein d’associations comme le Secours populaire, Emmaüs ou bien la Croix Rouge. Plus d’infos sur leur site respectif.

8 – La voiture

Réduire la pollution de l’environnement en limitant ses trajets en voiture. Nous habitons sur un boulevard très passant : matin et soir aux heures de pointe, ce sont des milliers de voitures avec souvent une seule personne à bord, qui roulent. Les trajets domicile-bureau peuvent pourtant faire l’objet de co-voiturage ou simplement être évités en utilisant les transports en commun, un vélo… Je n’ai pas de voiture et pas le permis de conduire, donc cela me semble facile à dire, mais si chacun faisait l’effort de se rendre à son travail autrement qu’avec son automobile/ son scooter/ sa moto UN JOUR par semaine, cela serait formidable, non ? Moins de pollution, moins de stress, moins de bruit, moins d’accidents, moins d’incivilités. Secrètement je rêve de m’expatrier à Amsterdam en fait. 🙂

9 – Locavore

Essayer de consommer local, le plus possible. C’est certainement le plus compliqué, car faire ses courses relève de plus en plus du parcours du combattant : entre scruter les étiquettes au dos des produits pour traquer les saloperies type huile de palme ou autres, regarder d’où viennent les fruits et légumes, s’ils sont bio, combien de calories dans tels yaourts moins chers que leurs voisins, les dates de péremption, etc. C’est compliqué mais pas impossible. Vive le « Made in France », le « Origine France » et si en plus vous avez l’occasion de tester les AMAP ou encore La Ruche Qui Dit Oui, de façon à acheter directement au producteur : bingo !
Enfin, ralentir voire stopper sa consommation de viande : il faut 13 500 litres d’eau pour 1 kg de viande de bœuf… Ce chiffre ne vous fait pas froid dans le dos ? L’agriculture a besoin de quantités d’eau plus ou moins importantes selon les besoins des végétaux, des animaux et de la nourriture de ces animaux. À ces besoins en eau des organismes s’ajoutent ceux des processus de transformation des aliments, comme l’eau utilisée pour nettoyer les abattoirs, par exemple. Bref, limiter la viande à un repas par semaine est déjà un énorme pas en avant pour réduire le gaspillage en eau et préserver des vies. J’ai cessé d’en manger il y a deux ans et demi maintenant.

10 – Les cosmétiques

Quotidiennement, nous les filles, utilisons des produits et accessoires pour nous maquiller et démaquiller. Si je faisais partie de celles qui utilisent des disques de coton, c’est terminé. Ma sœur m’a fait découvrir les disques démaquillants lavables bio ! Au lieu de jeter les disques de coton que vous utilisez pour vous démaquiller, ceux là vous les lavez à la main ou en machine. Hop :  écolos à fond ! Les miens viennent de chez Naturalia et quelles économies je fais ! De plus, en portant depuis juin des extensions de cils, j’ai totalement changé ma façon de me démaquiller. Le coton étant interdit sur les yeux, si on veut garder ses extensions, j’utilise un démaquillant sur visage mouillé, que l’on frotte doucement et qui se rince à l’eau.
Enfin, last but not least, utiliser des cosmétiques vegan (ne contenant rien d’origine animale) bio et cruelty free (n’ayant pas été testés sur les animaux) est le meilleur conseil que je puisse vous donner. Scrutez le logo avec le petit lapin au milieu d’étoiles (Leaping Bunny), le lapin « cruelty free » ou encore la simple mention « non testé sur les animaux ». Ce super Document très bien fait vous renseignera en cas de doute sur les marques clean ou non. En revanche je suis en total désaccord avec le fait que Melvita et Weleda y sont rayéee : ces marques ne testent PAS sur les animaux.

J’espère que cet article vous donnera des idées ou à défaut, vous rappelera des petits gestes routiniers à adopter. Il manque évidemment beaucoup de choses, mais les commentaires sont ouverts et j’ai hâte de vous lire, si vous avez à votre tour des conseils à prodiguer, des astuces ou souhaitez partager votre routine écolo !

Helloitsvalentine_2Foulard issu de la Gambettes Box de juin
T-shirt Zara Trafaluc

Sources utiles à la rédaction de mon article :

http://www.ecoemballages.fr/grand-public/trier-cest-facile/le-guide-du-tri
http://www.topsante.com/forme-et-bien-etre/environnement/maison-ecolo/8-astuces-pour-prendre-soin-de-sa-maison-version-ecolo-9044
http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/qr/d/eau-faut-il-litres-eau-produire-932/
http://www.viande.info/elevage-viande-ressources-eau-pollution
http://www.madmoizelle.com/test-disques-a-demaquiller-lavables-94792
http://forums.madmoizelle.com/sujets/les-cosmetiques-non-testes-sur-les-animaux.83560/
http://cav.asso.fr/cruelty-free/list.html
http://label.one-voice.fr/

Comments

    • Tu me diras si tu en es satisfaite ? Je la trouve vraiment top, surtout que la maison de toilettes de Batman se trouve juste à côté des wc chez nous : c’est plus que pratique ! 🙂

  1. Article bien utile.
    Je suis la reine du bicarbonate, j’adooore ce produit. Mes copines se moquent d’ailleurs souvent de moi car dès qu’il faut nettoyer un truc, je sors ce fameux produit magique !
    Et quand à la lumière, combien de fois je peux dire à quelqu’un :  » c’est pas Versailles ici  »

    Belle journée douce Valentine

  2. Je ne connaissais pas cette litière biodégradable ! De bons conseils que j’applique déjà.
    Il faudrait que j’ajoute : acheter moins de chaussures ! Je n’ai que deux pieds, donc pas besoin de ces dizaines de paires ! Pareil pour les cosmétiques ! Globalement, moins acheter.
    Sinon, on peut ajouter également : acheter de la seconde main ! Au lieu de faire 2h30 de route pour aller chez Ikea j’arrive toujours à trouver les meubles que je veux d’occasion près de chez moi (et donc à petit prix !). Economie et écologie !
    et moins voyager car les avions polluent beaucoup. Bref, beaucoup à faire encore !

  3. Alors là tu viens de me faire connaitre quelque chose qui va me changer la vie : laruchequiditoui, je ne connaissais pas du tout, me voilà déjà inscrite dans une ruche vraiment très près de chez moi [moi qui pensait habiter loin de tout], j’ai même un TRES large choix de produit. Je n’en peux plus du supermarché !!! MErci Valentine pour ce super tuyau !

  4. De très bonnes suggestions, en revanche la litière souillée dans les toilettes, si je peux me permettre, je ne plussoie pas. Même si elle est biodégradable, sa dégradation prend du temps et les stations d’épuration, pour avoir vu récemment un reportage sur le sujet, peinent bcp avec tout ce que les gens jettent dans les WC convaincus ou non que c’est biodégradable. Nous, on utilise aussi une litière agglomérante aussi, on emballe les amas dans du papier journal et on les met à la poubelle, et pour les odeurs, qq gouttes d’huile essentielle sur un peu de litière au fond de la poubelle masque pas mal les effluves en tous genres de la poubelle. On a d’ailleurs opté pour un modèle pas trop grand pour la changer assez souvent.

    • Merci de ton avis Sissi. C’est en effet un point que j’ignorais pour la station dépuration liée à la litière.
      J’entends ce que tu me conseilles, mais ne lisant aucun journal (type quotidien) je ne pense pas repasser à la litière se jetant dans la poubelle. Mais bravo pour ton initiative ! 🙂

      • Ah oui, C vrai, sans journaux, c’est moins pratique, moi je récupère ceux de mon père car je fais plutôt ma revue de presse sur le web le matin. Et pour la litière, j’ai opté également pour une litière agglomérante, c’est tellement plus facile à nettoyer d’autant plus que j’ai 2 minous alors on la nettoie au minimum 3 à 4 fois par jour. D’ailleurs on se fait quelquefois rappeler à l’ordre par nos « patrons » si on est là, que l’un des 2 vient de faire caca et que l’autre veut aussi y aller, ce(tte) dernier(ère) miaule devant la litière pour qu’on la nettoie. Ils sont trop drôles. Mais bon ce pb de litière, c’est un aspect parmi bcp d’autres très bien abordés dans ton article. C’est bien qu’il y ait cette prise de conscience au sujet de la surconsommation et des déchets depuis plusieurs années car comme le dit un proverbe indien : « La terre n’est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent. », et autant ne pas leur laisser une terre poubelle vidée de toutes ses ressources.

  5. Oui super découverte laruchequiditoui.fr !!! Merci ! Je suis adepte de supermarché bio, pour ne pas citer son nom… mais j’avoue que si on peut être en contact direct avec les producteurs c’est encore mieux. Et comme d’autres, à ce que je vois, je préfère éviter les supermarchés.
    Merci Valentine !

  6. Bonjour Valentine!

    Merci pour cette petite piqûre de rappel, cela ne fait pas de mal 😉
    Tu as titillé mon intérêt par rapport aux cotons lavables, je vais tester ça de suite!
    Je voulais avoir ton avis concernant la marque The Body Shop, j’ai vu qu’elle était rayée de la liste, parce qu’appartenant à l’Oréal, mais il me semblait quand même qu’elle était plus « éthique », qu’elle ne testait pas sur les animaux ?!

    Bises,
    Anne-Laure.

    • Hello Anelou,

      The Body Shop est clean : L’Oréal a beau avoir racheté des marques de cosmétiques, elles n’ont pas vendue leur âme au diable pour autant. J’utilise quelques produits The Body Shop et ils ne sont pas testés sur les animaux.

      Bises

      • Bonjour,
        pour ma part je vois plus large. Si j’achète chez Body Shop, par extension je donne de l’argent à L’Oréal et du coup j’encourage les tests sur les animaux. C’est un peu plus compliqué qu’un petit logo/label sur un flacon en fait…

        • L’Oréal ne teste pas sur les animaux, Amandine. D’où tiens tu cette info ? Il ne faut pas non plus écouter tous les ragots qu’on lit, j’en ai parlé plusieurs fois ici. Ils sont leader dans le recherche alternative depuis des années, mais ils ne le font pas savoir et ne se défendent jamais quant à ces accusations qu’ils testent sur les animaux. J’en ai suffisamment discuté avec eux pour savoir de quoi il retourne concrètement.
          Il faut aussi cesser de colporter des mensonges et ne jamais citer ses sources… C’est facile de répéter ce qu’on lit, mais si c’est faux, alors on contribue à diffuser un mauvais message.

        • Je te remercie, mais je te retourne la question peux-tu également me citer des sources qui prouvent que L’Oréal est cruelty-free ? Qu’ils ne sous-traitent pas ?
          Je suis investie dans l’activisme vegan depuis des années, et je ne suis pas tombée de la dernière pluie…

        • Bonjour

          J’ai travailler dans les laboratoires de cosmétologie de l’Oréal (et Yves Rocher) et je confirme ce que dis Valentine. Cela fait plusieurs dizaines d’années que les tests sur animaux ont été arrêtés… Les tests sont maintenant fait sur des systèmes de peaux reconstruites (donc tout in vitro). La recherche se casse la tête à essayer de trouver des protocoles pertinents en respectant l’étique qui se durcit de plus en plus, sans parler des subventions pour la recherche qui baissent (ainsi que les emplois) donc c’est assez fatiguant de se trainer des préjugés de ce genre par des personnes mal informées..

        • Caroline :
          « personne mal informée », non je ne crois pas.
          C’est juste qu’une mention comme « En Chine, les autorités réglementaires conduisent dans leurs propres centres d’évaluation des tests sur nos produits finis avant leur mise sur le marché. Nous estimons que ces tests ne sont pas nécessaires mais nous ne pouvons pas les empêcher.  » ne me satisfait pas franchement. Je trouve ça même vraiment moyen et pas très révélateur d’une entreprise éthique qui s’engage jusqu’au bout…
          Bref, bonne soirée.

        • Ils s’engagent oui et ils travaillent apparemment à une uniformisation des protocoles car il est aussi écrit « L’Oréal a ainsi contribué en novembre 2013 à la première phase de validation d’une méthode alternative pour l’irritation de la peau en Chine. » mais je te l’accorde c’est dommage de voir que la filière Chine est à la ramasse. Pas facile d’accorder les violons de pays qui ne fonctionnent pas avec les mêmes lois éthiques.

  7. CE que je fais tous les jours dans la douche c, est de ne pas jetter l, EAU froide qui tombe en attendant l, EAU chaude: je remplis un chaudron que j, utilise pour le wc. Ça me fait sentir bien responsable.

      • Tu m’as fait sourire avec « chaudron » 🙂 C’est sacrément courageux de ta part : comment tu procèdes pour récupérer l’eau ??
        J’ai essayé d’imaginer faire pareil, mais je ne vois pas comment tu fais.

        Bises Isabel !

        • Je pense qu’elle met un seau sous son robinet. C’est assez technique, mais faisable quand même (j’ai dû m’y reprendre plusieurs fois pour y arriver mais une fois que tu as chopé le coup de main, ça se fait facilement !)

  8. Merci pour cet article, c’est toujours utile de rappeler de petits gestes quotidiens mais qui peuvent faire beaucoup en totalité (et oui, nous sommes tous des colibris ;)).
    Rassurée de voir que j’ai pu coché la plupart des points, ouf ! La prochaine sortie à Naturalia sera l’occasion d’aller chercher les cotons à démaquiller lavables.
    Et un triple oui pour l’AMAP, on est inscrits depuis l’année dernière et que du bonus : on rencontre le producteur tous les jeudis puisqu’il participe à la distribution des légumes et nous donne souvent des astuces ou des recettes ; j’ai « appris » à manger certains légumes, moi qui suis plutôt difficile ; et les légumes bio, c’est quand même beaucoup plus goûteux !

  9. Pour des cosmétiques Bios, vegan et cruelty free, qui ne génèrent pas ou presque pas de déchets, je ne peux que te conseiller la marque Lamazuna. Ils vendent notamment des lingettes demaquillantes qui ne necessitent que… de l’eau! Je suis totalement fan et bien que sceptique au début, complètement bluffée par leur pouvoir démaquillant. Je leur ai aussi acheté un.déo solide mais j’ai été moins convaincue par son efficacité, et une cup (en remplacements des tampons et serviettes) mais pas encore testée!

  10. Bonjour Valentine,

    Bravo pour cet article, une piqure de rappel fait toujours du bien.

    Je vis à Shanghaï et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n y a pour ainsi dire pas de conscience de l’écologie en Chine. Pas de tri collectif, suremballages et surconsommation à gogo, pollution et j’en passe…
    Les gens n’ont pas conscience de leur impact et il y a une absence totale de communication sur le sujet.
    C’est triste de voir ce beau pays franchir des limites telles que le retour en arrière ne sera pas possible.
    Bon c’est sur qu’en tant que français, rois des pesticides, on a de quoi faire chez nous avant d’aller regarder comment ça se passe chez le voisin…. Mais c’est tout de même frustrant et écœurant. Mes poubelles jaunes, vertes, marrons… me manquent des fois haha

    J’espère que ce genre d’article aidera cette conscience collective. Le consommateur est le maillon le plus puissant pour faire changer les choses.

    Céline

    • Bonjour Céline,

      Merci pour ton témoignage d’expatriée (?)
      J’imagine que je juge peut-être sans savoir, mais la Chine globalement, ne m’attire absolument pas. Je ne souhaite pas m’y rendre, je suis dégoûtée par plein d’aspects de ce pays et surtout le fait qu’ils y mangent du chat et du chien… entre autres. Bref, l’Asie encore plus globalement n’est pas sur ma « Wish list » de destinations qui me font envie et que j’aimerais visiter avant de mourir.
      Ta déception par rapport au manque d’écologie et de prise de conscience est fort compréhensible… Il y a encore un sacré bout de chemin à faire pour que tous les habitants de notre planète réalisent qu’on fait de la merde et qu’on court à notre perte.

      Belle soirée (ou journée ?) à toi 😉

  11. Pour la litière, comme dit plus haut, c’est pas idéal de la jeter dans les toilettes non plus, la consommation d’eau devient plus importante et ce que ça nécessite comme traitement après est aussi important. On utilise quasiment la même litière que vous et on la jette dans la poubelle, mais on a une petite poubelle et peu de déchets donc on la sort tous les 5 à 7 jours, et on en profite pour vider la litière. Du coup effectivement on a parfois quelques odeurs mais on ne consomme pas plus de sacs poubelles que d’habitude. Je préfère avoir quelques odeurs (largement supportables) qu’utiliser plus d’eau… mais avec vos toilettes à côté, j’avoue que ça doit être pratique !

  12. En plus le bicarbonate est un déodorant hyper efficace. Je l’ai adopté depuis plusieurs mois et je suis bluffée. Il suffit de mettre un peu de poudre dans sa main et de la passer sous l’aisselle.
    J’ai fait le test d’en mettre avant d’aller faire un footing et c’est incroyable la différence avec un déo du commerce.
    A bientôt Valentine

  13. L’écologie pour moi c’est encore « peut mieux faire » On peut toujours mieux faire ! Il a des gestes qui sont acquis dans mon quotidien, je fais très attention à l’eau, pendant la vaisselle également. pour la lumière aussi je suis même un peu chiante puisque je fais la guerre à mon chéri qui laisse sans cesse les écrans de tv ou d’ordi allumés pour rien. Il y a un point sur lequel je ne pourrais pas m’améliorer de suite, c’est la voiture, je vis dans un village a 20 kms d’Ajaccio et même si j’essaie de limiter les déplacements inutiles je reste malheureusement dépendante de ma voiture. Il y a un an mon village a quasi obligé les habitants au tri sélectif (nous n’avons pas toujours été bien sensibilité au tri des déchets en Corse) et c’est une très bonne chose. Sur du long terme j’aimerai pouvoir produire mon électricité mais ce n’est qu’un projet encore.
    Ton article est génial, se sont de très bonnes bases et j’ai appris plein de choses surtout sur les nettoyants de sols. L’écologie reste un sujet peu abordé sur les blogs qui pourtant ont une cible très large et c’est chouette que tu en ai parlé 🙂

    Bonne soirée à toi 🙂

  14. Bravo pour cet article Valentine, en effet une piqûre de rappel / apprendre de nouvelles choses ne nous fera jamais de mal :).
    Je ne connaissais pas l’astuce alternative aux cotons pour se démaquiller, c’est vraiment cool :).
    Concernant l’eau et l’électricité je dois dire que depuis quelques mois j’y fais beaucoup plus attention et je n’hésite pas à en parler à mes frères et soeurs ainsi que mes collègues, c’est d’une part économique (argument qui a beaucoup d’importance pour les gens) et écologique bien sûr :).
    Je ne suis pas une fan de viande (je dois en manger trois fois par an…) et étant de confession musulmane, je fais naturellement attention à ce que j’achète par mesure de précaution , ce qui fais que je consomme plus de poisson qu’autre chose :).
    Enfin, mon petit truc en plus et ce à quoi je fais le plus attention sont les sacs en plastique/carton et les bouteilles. Si je dois faire des courses je prends soin de prendre mon sac et je le réutilise la fois d’après et je fais également attention à ne pas gaspiller mes bouteilles d’eau mais plutôt les remplir une seconde fois, etc…

    Bonne initiative de ta part, au plaisir de lire d’autres astuces ;).

    Lilas ♡

  15. Je viens de me rendre compte en lisant ton article que je n’étais pas si peu écolo que je le pensais. Je me sentais souvent coupable en voyant la montagne de déchets que notre famille de 3 (bientôt 4) engendrait. Cependant, je trie, j’eteinds mes interrupteurs, je n’ai que des ampoules basse consommation, je n’ai aussi que des appareils ménagers basse consommation. Même ma maison est basse consommation 🙂 j’essaie au maximum de ne pas faire trop couler l’eau et de limiter les bains. Mon sèche linge je l’utilise peu et mon chauffage aussi (ma maison a été construite de telle sorte que le soleil la chauffe naturellement la majorité du temps). Et euh je me maquille peu. Je donne toujours mes habits aussi. Pour la voiture, jusqu’à présent, je la prenais peu habitant plus au centre ville mais la je suis un peu excentrée, donc, il faut bien mais ce n’est que de temps en temps . Bref, il n’y que la litière que je ne connaissais pas. Et je n’ai toujours pas eu le courage de me mettre aux couches lavables 🙂

    • Merci Laëtitia pour ton avis ! 🙂
      Je rebondis sur les couches lavables : je suis et adore deux blogs lifestyle/ maman américains. L’une des deux est très Boho green cool et avait parlé de ces couches lavalbles en machine. Je n’ai pas encore de bébé, mais j’avais été très impactée par son article, me disant que je trouvais cette solution tellement plus « green » que la tonne de couches jetables qu’un bébé utilise durant le laps de temps où il en porte…
      Bref, le temps n’est pas venu de me poser réellement la question, mais il est certain que j’y réfléchirai sérieusement au moment M !

      Belle soirée

        • Je suis au courant pour ce scandale autour des tampons. La jeune femme qui a perdu sa jambe était porteuse de la bactérie qui lui a déclenché ce chco toxique, lié au port trop long de son tampon.
          Un tampon se change très régulièrement et doit être d eformat mini. Bref, ces liens informeront peut-être celles qui ne sont pas encore au courant.

          Mais il n’y a pas de « pire » et « pas pire »… tout pollue, tous les jours. Et nous sommes tous responsables à notre petite échelle. 🙂

        • Pour rebondir sur cette histoire de tampon, la coupe menstruelle est écologique ET supprime tout risque de choc toxique, un pas de plus dans le bon sens ? 😉
          Même niveau confort, on ne me fera plus utiliser autre chose !

      • Bonjour Valentine,
        Merci pour ce bel article qui a bien été enrichi par les commentaires de tes autres lectrices. Pour ma part, j’aimerai savoir quels sont ces deux blogs lifestyle/ maman américaines.
        Merci d’avance et belle journée / bonnes vacances.

    • Hello !
      nous sommes nous aussi 3 et bientot4 mais vivant à paris dans un petit espace le seche linge n’est juste pas une option, c’est indispensable car je refuse de vivre avec des colonnes à linges en permanence en guise de déco 🙂
      j’ai été intéressée par les couches lavables, mais au final, est ce si green que ca? un bébé en sali quand même 7 à 8 par jour, comment les rincer avant de les mettre à la machine? je me vois mal les mettre directement au lave linge et ensuite laver mon linge la dedans ! ensuite si il faut bien les rincer avant de les mettre en machine j’en déduit qu’il faut des litres d ‘eau à chaque fois et sans compter que derriere je desinfecte mon lavabo (oui le caca de bébé c’est du caca d ‘ange mais quand meme si j’en met dans le lavabo je desinfecte derriere), bref au final des litres d ‘eau pour rincer, desinfecter et laver en machine … et surtout beaucoup beaucoup de temps, là ou , justement, on en manque de temps quand on est jeune maman.
      Voila c’est juste mon avis et il faudrait que je me renseigne plus mais pour le moment ce concept ne m’a pas seduite
      cécile

  16. Hello Valentine !
    Merci pour cet article. Tu as raison, je pense que des petits gestes au quotidien peuvent faire la différence, même si les gros pollueurs doivent aussi agir pour préserver la planète.
    Comme toi, je suis adepte du vinaigre blanc (mon copain, d’abord horrifié par l’odeur, a fini par reconnaître ses vertus ;-)!).
    Je n’ai pas de voiture (ni de permis non plus d’ailleurs). On se déplace en transport en commun et en train, ou en vélo.
    Pour les cosmétiques, j’ai découvert la boutique Veganmania à Paris, un coup de cœur ! Et j’essaie de consommer local le plus possible (je ne savais pas qu’on disait locavore :-)!).
    Voilà pour les petits gestes au quotidien.
    Par contre, comme tu le dis, on est parfois paresseux et il est bon de rappeler certaines choses ! Par exemple, moi je dois vraiment me calmer sur l’eau de vaisselle :-/
    Bonne soirée Valentine !
    Gros bisous,
    Pauline
    PS : Tu es absolument ravissante avec ce foulard 😀

  17. Chouette article! 🙂
    Malheureusement, mon chat ne supporte aucune litière végétale… Il fait systématiquement ses besoin à côté de la caisse. 🙁
    C’est vrai qu’on m’avait expliqué qu’il ne devrait rien y avoir d’autre dans les WC que nos besoins et le papier WC. J’avais visité une usine de traitement de l’eau avec mes élèves, et on nous avait expliqué qu’en fait, même nos mouchoirs ne devraient pas y passer, car ils doivent utiliser plus de produits pour nettoyer l’eau (autres microbes).

    Pour éviter les odeurs et d’utiliser des sachets en pastique chaque jour, il existe des poubelles exprès pour mettre les excréments, avec des sacs biodégradables. 🙂

    (J’adore ta nouvelle couleur de cheveux. 😉 )

  18. Merci Valentine, j’adore ce genre d’article, c’est aussi pour ça que je viens sur ton blog, on n’y trouve pas que de la mode mais aussi des conseils pour des lectures, les films et … pour l’écologie ! Je vais tester dès cette semaine la litière pour chat, merci !
    J’essaie aussi de minimiser mes déchets alors je me permets quelques petits conseils en plus, un petit sac cousu pour aller acheter le pain évite un emballage papier tous les jours, essayer aussi de faire le marché avec un cabas pour éviter tous les sacs plastiques, réutiliser les sacs papiers qu’on utilise pour l’achat en vrac, voir se coudre aussi des sacs…
    J’ai toujours un verre éco-cup dans mon sac pour éviter les gobelets plastique en pique nique ou à la fontaine à eau au travail.
    Et moins glamour, la cup pour nous, les filles est quand même bien écolo 🙂
    Bonne continuation avec ton blog, c’est toujours un plaisir de te lire (et mon copain rêve de se mettre aussi au vélo quand je lui fais lire les articles des Chopaderos) !

  19. Très bon article! Je m’aperçois qu’on a des réflexes communs 🙂
    Je peux te conseiller l’éponge konjac , j’utilise cette éponge végétale depuis 3 mois c’est géniale, toutes les personnes à qui j’ai conseillé sont conquises!
    Du coup je n’utilise plus de coton, c’est biodégradable et surtout ça masse le visage j’adore! Et j’utilise également l’huile de coco pour me démaquiller c’est top aussi!
    A bientôt!
    Cynthia

    http://look-at-my-shoes.blogspot.fr/2015/08/budapest-part-i.html

  20. Merci pour ces bonnes astuces. Justement comme j’ai un chat aussi (adorable petit Hector), je pense que je vais tester la litière biodégradable car l’idée de pouvoir le jeter dans les toilettes m’enchante bien plus que d’utiliser des sacs plastiques quotidiennement…
    Je viens également de publier un article sur mes 6 astuces pour réduire mes déchets, si tu as l’occasion de le lire, n’hésite pas à me donner ton avis 🙂
    http://laviequimeressemble.com/6-astuces-pour-reduire-sa-production-de-dechets/

  21. Super article!
    Bon ca va j’ai déjà pas mal de gestes écolos! ^_^
    Cela fait un moment que j’utilise cette litière pour mon chat et c’est vrai qu’elle est pratique, je la recommande.
    Perso je fais du co-voiturage pour me rendre au travail 😉
    Je me suis inscrite sur la ruche qui dit oui mais je n’ai encore jamais osé y aller…
    J’ai acheté des cotons lavables il y a un moment déjà mais pour finir je me démaquille à l’huile et je me rince le visage avec une serviette invité, je trouve cela plus pratique.

  22. Chouette comme article ça ! Je me reconnais dans certains points. Combien de fois je peux dire à mon chéri « éteints la lumière « , »les boîtes de conserve c’est poubelle recyclage « …, mais ça commence à rentrer ! Par contre le bio, je trouve ça encore trop cher c’est dommage…j’adore cuisiner, j’achète de bons produits mais le caddie revient deja vite cher… je profite des visites chez ma grand-mère pour emporter fruits et légumes de son jardin c’est tellement meilleur : ) Je vais tester la recette du produit nettoyant au vinaigre, ça m’intrigue. Merci pour tes astuces écolo !!

  23. J’adhère à toutes ces astuces et je suis contente de constater que je les applique presque toutes au quotidien! D’ailleurs j’avais consacré un article à ce sujet moi aussi, si ça t’intéresse: http://www.camomilleblend.com/2015/05/mes-petits-gestes-pour-la-planete.html

    Pour l’eau, l’éclairage, la lessive, les déchets (pour le tri j’ai les mêmes bacs que toi mais les consignes ne sont pas toujours les mêmes suivant les communes, c’est pas encore tout à fait harmonisé), le ménage, le chat (j’ai la même litière que toi et je valide : elle est super bien malgré les petits grains que le chat sème – un coup de balayette et c’est oublié ! Je jette seulement les excréments dans les toilettes par contre, je jette ce qui reste à la poubelle quand je la change entièrement, mais elle dure longtemps), les vêtements, pour l’alimentation je vais dans une AMAP + magasin bio et de moins en moins en supermarché, je ne mange quasi plus de viande même si je mange encore du poisson et que je ne suis pas encore végétarienne, les cosmétiques, je fais plus ou moins les mêmes gestes que toi.

    Cependant, pour la voiture, je suis bien d’accord, mais comme Tiphaine je n’habite pas dans une grande ou moyenne ville, et c’est très compliqué de s’en passer… J’habite en Savoie dans une petite ville, où les transports en commun sont limités, j’habite à 25 km de mon lieu de travail, il n’y a pas de transport en commun pour y aller et je n’ai aucun collègue qui fait le même trajet à peu près aux mêmes heures que moi. Je ne suis pas une grande fan de voiture, et j’adorerais aller au travail en vélo, seulement je n’ai pas trouvé de boulot dans ma ville… Après, en dehors du boulot, j’essaie de covoiturer, et prendre le train pour les longues distances.

    Merci de profiter de ton lectorat pour partager ces gestes qui semblent anodins, mais tellement importants au quotidien ! 😉 Bon dimanche!

  24. Des gestes que je fais déjà, à part pour le chat car je n’en ai pas ! Merci de partager avec nous tout ça … peut être que ça fera changer le comportement de certain et ça c’est cool !
    Beau dimanche à toi

  25. Hello Valentine,

    C’est vrai que ces « petits riens » en apparence sont significatifs quand on pense au nombre que nous sommes sur cette Terre…

    Moi qui ne commente jamais, je le fais cette fois-ci pour réagir à un commentaire posté plus haut à propos de The Body Shop et l’Oréal. Je travaille chez eux et ça me fait toujours un peu grincer des dents que les gens ignorent que les tests sur les animaux ne sont plus pratiqués depuis des années, et ce dans tous les pays du monde et pour tous les fournisseurs. La recherche innove même du côté des peaux reconstituées de façon artificielle, c’est plutôt fascinant.

    Je crois qu’il ne faut pas rester sur des listes de « gentils/méchants » sur ces sujets la, mais être toujours prêts à faire évoluer ses informations et questionner ce qui est fait aujourd’hui, versus ce qui était fait auparavant!

    Bonne journée!

    Claire

    • Les matières premières ne sont plus du tout testées ? aurais-tu un lien/communiqué de presse de la part des marques ?
      Qu’en est-il de la Chine ? Les marques qui y sont commercialisées acceptent d’être testées in vivo sur animaux.
      Le monde de l’industrie cosmétique c’est tout sauf le monde des Bisounours….

  26. Moi aussi, j’adore Weleda, mais ils utilisent de l’huile de palme dans certains de leurs produits : dans les savons . 🙁
    Du coup j’utilise du savon d’Alep et plus récemment du pain d’argile que je recommande vivement. C’est super bon pour la peau ! Et ca fait un petit gommage.
    De plus question écologie, ca réduit les embalages plastiques des gels douches.

    Bonne soirée à toi.

  27. Coucou!
    J’essaie de plus en plus d’être respectueuse et eco friendly.
    Pas de permis également,ce qui me vaut des remarques incessantes.Je vis dans une ville bien desservie(Rennes) par les transports en commun,métro et bus+pistes cyclables bien développées mais ici beaucoup utilisent leur voiture pour de petits trajets!!!!
    Bref,faisons tous l’effort car les industriels ,eux,s’en battent les c…. 🙂

  28. Bonjour Valentine,

    C’est toujours intéressant de profiter de sa notoriété sur internet pour diffuser des bonnes idées faciles à adopter au quotidien…En revanche, dommage que lorsque tu présentes les vêtements que tu portes sur l’article, nous lisons « Zara » qui n’est pas un marque irréprochable ..
    Comme beaucoup d’autres marques de « prêt à jeter » d’ailleurs encore trop visibles sur les blogs en général!
    Bonne soirée,
    Anne

    • Bonjour Anne,
      Zara du « prêt à jeter » ? Je ne jette jamais mes vêtements, même quand je ne les porte plus… De toute façon il faut bien des critiques, le positif ne vient jamais sans négatif 🙂 Je ne porterais que des marques éthiques, je serais critiquée pour autre chose : leur prix inabordable, le fait que ce serait peut-être des cadeaux reçus… On ne peut pas faire l’unanimité. Tu ne t’habilles jamais chez H&M et Zara toi ? 🙂
      Excellente soirée

      • Bonjour Valentine,

        Disons que la qualité de ces vêtements fait que nous ne les gardons pas forcément très longtemps. Ces marques jouent sur le prix plutôt bas mais oublient la qualité du produit…
        Bien sûr je suis d’accord avec toi les marques comme Ekyog par exemple qui vendent à prix d’or des vêtements soit disant plus éthiques, mais ce n’est que pour vendre plus…
        J’ai bien sûr porté du H & M et du zara plus jeune. Maintenant je ne m’habille que dans les trocs et les friperies et en braderie, et j’arrive à me faire plaisir en portant des vêtements sympas pour un prix dérisoire…Je couds aussi pas mal, ce qui me donne l’occasion de ré ajuster un vêtement ou en créer un à partir d’un tissu. Du coup je fais plus attention à prendre soin de ce que je porte!

        Ce n’est pas une critique négative; ce débat je l’ai très souvent auprès de mes ami(e)s ou famille, et c’est toujours intéressant d’échanger à ce sujet. Seulement, je pense que lorsqu’on fait le choix d’émettre une opinion sur internet il faut le faire tout en veillant à éviter de trop grosses contradictions…(Bien sûr tout être humain est fait de contradiction!).
        Bien à toi,

        Anne

  29. Hello Valentine !
    Merci pour cet article très intéressant.
    J’ai à peu près les mêmes réflexes que toi : bicarbonate et vinaigre blanc mais aussi savon noir bio et écolo pour le grand ménage.
    A Toulouse on a la chance d’avoir une méga grande parapharmacie qui vend plein de trucs dont toute une gamme de produits d’entretien écolos et de fabrication française (cocorico !) donc pratique pour trouver de la lessive et de l’assouplissant qui font moins mal à l’environnement !
    Je trie mes déchets et ai mis un composteur à côté du garage (oui je sais en appart’ c’est moins facile, j’ai la chance d’être en maison) et du coup les déchets biodégradables y passe et pas besoin d’engrais dans mon jardinet : la nature fournit !
    Enfin marché bio Place du Capitole le samedi ( j’y vais en métro ) avec de supers légumes bio qui viennent de Toulouse ou de villes voisines !
    Et j’arrête là ma liste avant de passer pour une mamie 😉 !

    Passes une belle journée !

    Bises

  30. Cet article fait écho à la remise en question que j’opère actuellement, et notamment sur la question du « consommer local ». Avec tout ce qui se passe dans le monde agricole et la grande distribution actuellement, j’avoue avoir très envie de me tourner vers une alimentation plus « éthique ». La viande fait partie de mon alimentation et je ne compte pas devenir végétarienne, mais essayer d’en réduire la quantité, aller chez le boucher plutôt que dans les grande surface pour acheter de la viande de meilleur qualité et dont on connait l’origine; me semble aujourd’hui une priorité. De même, je suis en train de chercher la meilleur solution pour acheter mes fruits et légumes aux producteurs locaux. La ruche qui dit oui me semble être une chouette option. Bref, c’est chouette de faire ce petit rappel, ça rappel les bons gestes et c’est important que chacun y mette du sien je pense!

  31. Coucou, il me semble quon ne peut plus ramener les médocs inutilisés en pharmacie…cyclamed nexiste plus… a confirmer…..bises 😉

  32. Bonjour Valentine,

    Merci pour ce billet, ces petits gestes quotidiens tout simples sont encore bien méconnus de beaucoup de gens, alors c’est important de leur rappeler !
    De mon côté cela fait deux ans que je cherche à faire de mieux en mieux pour l’écologie. Comme j’ai fait un Master dans le domaine de l’eau, on a beaucoup étudié le concept de « water footprint », et de là j’ai commencé à revoir mes habitudes alimentaires concernant ma consommation de viande, je n’en mange depuis plus que deux fois par semaine grand maximum, poisson et poulet quasi exclusivement. Peut-être qu’un jour je deviendrai végétarienne, je ne sais pas ! En parallèle j’ai aussi arrêté d’utiliser tous les produits cosmétiques « classiques », de grande surface ou pas, gels douche, shampoings, démaquillant, eau micellaire et j’en passe. Les huiles et beurres végétaux bio (coco, jojoba, avocat, argan et karité) ont remplacé très facilement ma crème de jour, crème de corps, démaquillant (plus besoin de cotons non plus d’ailleurs quand on se démaquille à l’huile quelle qu’elle soit, on rince son visage juste à l’eau tiède ou avec un gant de toilette), et me servent également pour mes cheveux. D’ailleurs depuis six mois je me suis également lancée dans la confection de mes propres shampoings solides, avec le minimum d’ingrédients possible: un seul tensioactif (le plus doux qui soit: le SCI), deux ou trois huiles/beurres, de l’argile et du shikakai et quelques gouttes d’huiles essentielles. La confection me prend 20min, revient à moins d’1,50€ par shampoing de 50g et chacun dure plus de trois mois.. J’ai convaincu mon copain, ma famille et mes amis, à qui je prends plaisir d’offrir ces petits galets personnalisés ! Idem pour le déo, fabrication maison (huile de coco, beurre de karité, bicarbonate de sodium, fécule de maïs et huiles essentielles). Quand je veux une version qui ne fonde pas je rajoute juste un peu de cire végétale et hop ! D’une redoutable efficacité. Petit à petit on fabrique de plus en plus de choses nous-mêmes chez nous, lessive maison, produit vaisselle maison.. Bien sûr il est important de ne pas tomber dans la surconsommation de tous les produits de base non plus ! Je cherche toujours à utiliser le minimum absolu, du moment que le produit fonctionne. Notre dernière acquisition: un compost d’appartement. On habite en plein centre de Lyon mais ça ne pose aucun problème: il est dans la cuisine, petit, pas de vers ni de mouches, une très légère odeur de levure (il fonctionne anaérobie grâce à des micro-organismes efficaces) quand on l’ouvre mais surtout une réduction considérable de déchets dans notre poubelle ! On la change trois fois moins souvent, et le compost ira enrichir la terre du jardin des beaux-parents.
    Ce commentaire est très long et je m’en excuse, mais peut-être qu’il permettra de montrer que même avec de petits moyens (nous sommes un couple encore étudiant) on peut acheter bio, manger sainement (marché chaque semaine, refuser tous les sacs plastiques), fabriquer ses propres produits d’entretien et cosmétiques avec quelques ingrédients de base (bio aussi) seulement. A chacun de faire selon ses moyens, ses envies, ses combats ! L’important est de se dire que c’est avec tous ces petits efforts que les choses finiront par changer.
    Bonne journée Valentine

  33. Je suis trop fière de moi, parceque c’est vrai que je fais attention au quotidien ,mais je pensais pas au final être aussi écolo.
    Je fais effectivement le ménage au vinaigre blanc et bicarbonate de soude. J’ai un nettoyeur vapeur, que j’utilise tout le temps. Je fais attention au nombre de lessive par semaine.
    J’ai poussé le « vice » à fabriquer ma propre lessive après avoir visité (par deux fois) des stations d’épuration avec mes élèves et j’avoue qu’avoir vu la mousse des tensio actifs dans les cuves, couplés à tout ce qui est collé dans les grilles, m’a fait réfléchir. Je n’utilise pas d’adoucissant (vinaigre blanc suffit). Je me lave avec des pains de savon pour éviter les flacons. Je me démaquille au doigt et avec une éponge konjac. Je mange au maximum Locavore (mais en même je vis dans un département agricole donc c’est facile) et je ne conduis pas… (Alors là je mentirai si je disais que c’est uniquement par écologie, c’est juste que je suis persuadée que je vais tuer quelqu’un …) mais du coup, je préserve à toute petite dose, la planète 😉

  34. Super article ! Je découvre la litière écolo et ça m’intéresse carrément !! Peux-tu m’en dire plus sur ton usage stp : A quelle fréquence la renouvèles-tu complètement ? Je comprends que tu jettes aussi les copeaux dans les toilettes quand tu la renouvèles ou j’ai mal compris ? Je suppose qu’on la trouve aussi en animalerie ?

    J’ai été aussi ravie de découvrir les cotons lavables et suis impressionnée par tes extensions de cils ! Je note l’adresse pour une période de budget plus faste ! 😉

  35. Super article! Depuis toujours, mes parents ont ces petits gestes qui comptent et j’essaye de pousser le vice plus loin. Même si je suis encore loin d’être parfaite en gestes écolos. Finalement, ce sont plein de détails du quotidien qui peuvent être repensés!
    Autres conseils:
    – On réfléchit à ce qu’on va prendre dans le frigo avant de l’ouvrir plutôt que de le laisser ouvert de longues (trop longues) secondes. C’est peut-être bête mais ce comportement m’exaspère!
    – On évite les Dettol et cie qui sont en fait des biocides (= « qui tuent la vie »).
    – On préfère une gourde en métal ou en verre à des centaines de bouteilles en plastique par an.
    Je conseille à toutes et à tous ce blog zéro déchet et minimalisme : http://www.trashisfortossers.com/ Bonne lecture! 🙂

  36. Jsuis au poil 🙂 A part pour la litière du chat, donc merci pour le tuyau ^^ Pour les machines à laver, pas trop le choix, obligée d’en faire tous les 2 jours pour les couches lavables de ma fille (avec lessive bio et adoucissant maison quand même), mais au moins pas de kilos de couches à la poubelle.

  37. Valentine , ton article est super. Je trouve les conseils facile à mettre en place et pleins de bon sens. Je te rejoins vraiment pour la consommation d’eau, si tout le monde faisait un minimun d’effort, nous ferions des économies formidables. De plus, merci pour le tuyau sur le demaquillage, je ne savais pas qu’il existe des disques lavables, je vais vite aller voir. Autant je te rejoint sur le locavore, c’est à mon sens la façon de consommer qui a de l’avenir pour notre bien être et celui de la planete par contre je trouve que la Ruche qui dit oui est un peu cher même si c’est super.

    Bonne journée,
    Anais

  38. Bonjour Valentine

    Les marques Melvita et Weleda ne sont pas vegan, certains produits contiennent miel, cire d’abeilles… Alors une mention « produit non testé sur les animaux » est absurde si la compo n’est pas vegan, on reste dans l’exploitation animale.

    Bon article et bonne continuation !

  39. Parfois il suffit de peu pour respecter la planète. 🙂 Après pas tout le monde peut mettre en pratique tous les conseils, comme ne pas prendre la voiture : je fais 100 km par jour pour aller bosser alors en vélo ça serait impossible ^^

  40. Il est vrai que quelques gestes très simple et qui ne demandent pas tellement d’effort peuvent être très efficace pour la planète, donc pour nous ! Je suis ravie de voir tes conseils car j’applique tous ceux qui me concernent. Pour ce qui est de la litière du chat biodégradable, lorsque je rentre dans ma famille, nous en profitons pour le mettre dans le petit tas de fumier au fond du jardin. Cela est excellent ensuite pour le jardinage. Comme toi, je n’utilise que très peu de lessive et c’est tout aussi propre, il est bien souvent inutile de mettre la dose recommandée). Chez le primeur, j’ai également remarqué que beaucoup de personnes prenaient des sacs plastiques pour chaque fruit/légume, alors qu’un cabas type Monoprix est parfait. Je fait également une bonne partie de mes courses chez Biocoop, en y regardant de plus près, j’ai constaté que la majorité des produits en vrac y étaient moins cher qu’au supermarché. Et voilà, maintenant j’ai des pots parfaits que je remplis selon les besoins et c’est beaucoup plus joli. Enfin, je ne laisse jamais mes appareils en veille, j’éteins mon ordinateur lors que je sors. Désolé d’avoir écris un roman, mais cela peut être encore quelques astuces que tout un chacun peut mettre en place sans trop d’effort.

  41. Bonjour Valentine 🙂

    Je trouve cet article vraiment très intéressant dans le sens où ça ne fait pas de mal de se rappeler ces petits gestes du quotidien. Même s’il est je pense trop tard pour la planète, ce n’est pas une raison pour la polluer davantage.

    Je cherche actuellement un nouvel appartement pour me rapprocher de mon boulot et utiliser bien plus les transports en commun ou le vélo que ma voiture. En plus de polluer moins, ça use moins d’essence donc réduit le budget!Ecologique et économique!

    Quant à la litière biodégradable, je pense de plus en plus à adopter un petit chaton quand j’aurai trouvé cet appartement, elle va donc m’être très utile car oui ça demande de l’entretient ces petites bêtes & autant qu’il soit bien dans ce petit coin & qu’on ne pollue pas plus avec des sacs plastiques pour tout jeter!

    En parlant de sac, j’utilise autant que possible des sacs en papiers recyclable, que ce soit pour les courses, transporter quelque chose etc qui font en plus de ça très américain 🙂

    & enfin je te remercie pour la découverte des lingettes démaquillantes lavable, je ne connaissais pas du tout! J’aime bien cet idée que ce soit réutilisable. En revanche, faire des machines ou acheter du coton donc utiliser tout autant d’eau, je ne me rends pas trop compte de ce qui est le plus écolo.

    Enfin j’aimerai savoir si tu connais Bea Jonhson et son livre Zero Dechet, si tu l’as lu et ce que tu en penses? Merci!

  42. Il y a pas mal de petites choses qui deviennent des réflexes lorsque cela fait partie de nos habitudes ou lorsque l’on a été élevé comme ça. Pour ma part, mes parents ont toujours fait attention à ces petites choses (éteindre la lumière, fermer le robinet, faire attention au gaspillage alimentaire). Je peux paraître parfois obsessionnelle pour certaine personne (je fais parfois râler mon copain à ne rien vouloir jeter, à préférer couper un aliment un peu abimé ou moisi plutôt que de le jeter) mais tous ces petits gestes sont utiles pour la planète ! Et ça me désole qu’une grande majorité de la population ne se préoccupe pas de ça, que des gens continuent de jeter des papiers, cigarettes par la fenêtre de leur voiture, que le gaspillage alimentaire est quasiment partout, etc…
    Je te remercie pour cet article et je vais aller faire un tour sur le site internet qui vend des cotons démaquillants réutilisables !

    Bises

  43. Bonjour,

    Je ne suis pas une écolo parfaite, plutôt une écolo apprentie.
    J’aurais aimé dans cet article qu’un élément important soit abordé. Dans la période de fécondité d’une femme (de 15 à 55ans environ), il est possible d’utiliser près de 15.000 protections hygiéniques. Ce sont des déchets qui ne pourront jamais être recyclés car ils sont souillés par les menstruations féminines. J’aurais envie de dire que c’est un désastre écologique.

    Aujourd’hui il existe une réponse simple à cela, la cup menstruelle. C’est un petit objet en silicone médical d’une durée moyenne de 10 ans. Non seulement ça évite de se balader avec une valise de tampons/serviettes pendant les vacances, mais ça nous fait également réaliser de nette économie et un énorme impact sur la planète. Pour finir, stop les produits chimiques que l’on impose à notre corps tous les mois.

    Il y a une bonne raison de la méconnaissance de ce produit, la cup est une réelle concurrence aux diverses marques de tampons/serviettes. Pourquoi acheter tous les mois ses paquets de tampons quand on peut prendre une cup pour 10 ans?! Les commerciaux l’ont bien compris, il vaut mieux faire taire l’existence de la cup.

    Bref, pensez à votre santé, à celle de la planète et à votre porte monnaie.
    Ça change la vie.

    Merci.

  44. Hello ! Merci pour cet article, j’ai bien envie de tester les cotons à démaquiller lavables tiens ! Concernant la litière pour chats, nous venons d’emménager dans une maison avec jardin et compost donc je vais peut-être me renseigner pour en prendre une compostable, en attendant que mes chats fassent dehors directement !
    Sinon niveau nourriture nous ça va être locavore à fond, on essayait déjà de le faire au maximum au marché ou chez le primeur, mais là c’est royal : une ferme à 5 min à pied qui fabrique et vend son pain ; une autre ferme à 10 min en voiture qui vend ses produits directement (légumes et volaille), et une chèvrerie pour les fromages de chèvre + autres produits locaux. En ajoutant que nous faisons nous-même nos yaourts (et notre pain mais ça c’était avant) ; il n’y a plus beaucoup d’aliments qui ne seront pas locaux chez nous !

  45. Coucou Valentine,
    Ces 10 gestes du quotidien seraient tellement à adopter pour tout le monde. Mais ils préfèrent utiliser le Monsieur Propre pour nettoyer le calcaire sur le robinet, manger du Nutella sur leurs tartines ou encore garder une ambiance éclairée chez eux tout en savourant une coupette de champagne dans leur bain.
    Baaaaaaa…on tue notre planète à petits feux… :/ Et le pire c’est que la majorité de notre population ne s’en rend pas compte.
    Donc, ce que j’essaie de faire moi, à ma toute petite échelle, c’est d’orienter une habitude de consommation, celle des nouveaux parents.
    -Je sais tu vas me dire que je t’en ai déjà parlé et que l’on se fait par nous-mêmes et que l’on grandit par notre propre travail et que tu n’es pas concernée par le sujet ; je suis d’accord et là n’est pas le souci du tout- Je pense juste que ce serait top que certains connaissent les nouveaux concepts qui s’offrent à eux en matière de bienfait sur notre environnement, que les tissus sont encore plus doux et surtout que çà peut être joli et même très joli <3
    La preuve avec Au rêve éveillé qui propose un colis de naissance clé en main en matières naturelles (coton bio/pima), de la layette spéciale prématuré en matières naturelles, des cadeaux de naissance bébé (et bébé fratrie) avec des accessoires en bois naturel et tellement ludiques ! Qui plus est, pour l'achat d'un colis de naissance clé en main, les vêtements devenus trop petits sont rachetés aux parents pour être revendus d'occasion à d'autres parents.
    Parce que l'écologie, la seconde vie et tout ce qui attrait au bon vivre me tient à cœur.
    A très bientôt Valentine,
    Douce soirée,
    Stéphanie

  46. Coucou Valentine.
    J’avoue que je n’ai pas lu tous les commentaires donc désolée si le mien fait doublon.
    Tu dis jeter les déchets de ton chat dans les toilettes. Dans le livre zero waste home de Béa Johnson, elle explique que les excréments de chats renferment une bactérie qui tue certains animaux marins, celle-ci n’étant pas détruite dans les stations d’épuration. Je fais pareil que toi et me suis retrouvée bien embêtée. face à cette révélation.
    Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue