Have you met Reha Hutin ?

 photo reha_1_zps4a9a5b29.jpg
Quand j’ai reçu ce mail, me proposant d’interviewer en tête à tête Madame Reha Hutin, présidente de la fondation 30 Millions d’Amis, je crois que je n’ai jamais été aussi heureuse d’avoir la possibilité de poser des questions à quelqu’un.
Vous n’ignorez pas que la cause animale est un sujet qui me touche, à titre personnel. Je relaie des pétitions, news et articles que j’estime devoir être relayés, mais je me censure énormément et ne partage pas un dixième de ce que je vois passer, au quotidien. D’une part car trop d’information tue l’information et d’autre part car je risquerais de faire mal passer le message. Je tiens un blog « mode » et « lifestyle » (puisqu’il faut coller des étiquettes sur tout), mais cela ne me résume pas et ne dit pas qui je suis, ni les valeurs que je soutiens.
Aussi, peut-être que certain(e)s d’entre vous passeront leur chemin en comprenant que cet article ne sera pas axé sur un look ni sur une balade à vélo, mais cela m’importe tellement plus que de partager un peu de futilité, certes bien agréable !
Reha Hutin est une femme bavarde, pétillante, altruiste et classe. Elle n’a pas attendu mes questions pour commencer à me raconter des anecdotes de son quotidien qui va à 3000 à l’heure, ni ses combats pour les animaux. Hors interview, elle m’a parlé de Mabrouka, la mascotte berger allemand de l’émission de télé 30 Millions d’Amis, qui nous a quittés en 2006, ainsi que de tous ses animaux (chèvres, âne, cheval, poules, chat…) qui l’entourent au quotidien et plein de petites choses que j’ai souhaité garder pour moi.
Je vais essayer tout de même de retranscrire l’heure complète (!) d’échanges que nous avons eus, en étant concise et que ses propos soient respectés.

Quel est votre quotidien au sein de la fondation 30 Millions d’Amis ?

Alors, on arrive au bureau et on a des dizaines de mails au sujet de maltraitance. Des gens qui nous demandent de l’aide, sans parler de nos 300 refuges. Ils appellent au bureau et selon la période de l’année le sujet varie : les abandons, là c’était pour le statut juridique de l’animal, la nouvelle campagne qui arrive pour cet été… Ce sont des cas précis, sinon. Là il y a 60 chevaux qui ont été sauvés, il faut organiser leur transport, voir où les placer, juridiquement aussi être en accord avec le juge qui a ordonné ce retrait des chevaux à leur propriétaire qui les maltraitait, se porter partie civile pour essayer de faire condamner ce dernier. On a en moyenne dix cas par jour de ce type à traiter.
Sans parler des campagnes, sensibiliser la presse pour qu’ils fassent passer le mot (elle me montre la prochaine campagne qui va sortir bientôt, contre les abandons en période de pré grandes vacances). Contre les abandons, on a mis en place tout un tas d’outils pour accompagner les gens. C’est complètement gratuit, les gens peuvent l’avoir sur notre site internet : c’est le kit des vacances. Dedans vous avez le dictionnaire, conseils, petits jeux, cartes postales et médaille à accrocher au collier de votre chien ou chat. En plus de ça, vous avez l’application smartphone qui vous indique selon la région où vous partez, toutes les plages, hôtels et lieux qui acceptent les animaux. On apporte cette assistance pour que les gens n’abandonnent pas leur animal.
Par rapport aux chiffres officiels, on ne sait pas trop, quand j’ai commencé il y a des années, on parlait de quatre cent mille abandons. Maintenant on en est à soixante mille. Mais ce qui est horrible c’est les chats, car les gens croient qu’en jetant leur chat dehors, il va se débrouiller tout seul. Mais en fait, pas du tout ! Il y a aussi des hamsters et des furets qui sont abandonnés…

Est-ce que le fait de ne pas être vegan est selon vous un frein à soutenir la cause animale ?

C’est là que je suis très triste de voir que c’est dans nos rangs qu’on nous critique le plus, qu’on se fait le plus attaquer. Il n’y a qu’à voir avec le statut juridique de l’animal (en apprendre plus) on a eu un consensus énorme de la part de tout le monde : députés, fondation Bardot, etc. Quand même : on fait accepter une évidence ! Cela fait plus d’un siècle qu’on attendait ça, l’animal n’est pas un meuble. Eh bien il n’y a que des associations de défense animale pour se plaindre que ce n’est pas assez. Ça c’est moche. Parmi ces gens, il y a des vegan et d’autres non.
L’homme est carnivore. Moi par exemple, je mange les œufs de mes poules : j’ai des poules de douze ans dans mon jardin. En dehors de ça, je n’aime pas la viande. En plus quand on voit des reportages horribles sur l’élevage intensif, où les vaches ne sont que de la chair vivante, enfermées dans des cages trop petites pour qu’elles bougent, mais quand on a vu ça on n’a même pas envie de manger de la viande !
Ce midi par exemple, je suis sortie m’acheter un sandwich végétarien et en terrasse des cafés ils étaient tous attablés avec de gros steacks devant eux, mais les gens sont en train de se tuer avec ça, c’est mauvais on le sait.
Mais là, critiquer le fait d’être vegan ou pas, c’est n’importe quoi. On est une énorme communauté de gens qui soutiennent la cause animale et c’est ça qu’il faut retenir. Bienvenue dans la protection animale : il faut prendre des coups ! (rires)

Ce changement du statut juridique de l’animal, comment y êtes vous parvenu ?

C’est un travail énorme, cela ne se fait pas comme ça du jour au lendemain. Il a fallu convaincre les députés, leur prouver par les faits et que surtout cela ne sert à rien de vociférer et s’énerver.
Pour l’histoire de la fourrure de peaux de chats et de chiens, j’étais partie en Chine avec une caméra cachée. Il y avait des tas énormes de peaux empilées… Vous imaginez votre chat, là ? Bon, on revient avec ces images en France, je suis allée voir les pouvoirs publics avec en ayant également découvert que ce commerce était arrivé en France : j’ai trouvé des manteaux en peaux de chats en boutiques à Paris ! Pour appuyer ces images, on a pris un chat vivant et on l’a posé ici même, sur mon bureau avec une peau de chat de la même couleur… Quelle horreur. Là, quand même, on a commencé à leur faire comprendre qu’on peut porter son chat en manteau, que c’est possible. À partir de là, il a fallu huit ans pour arriver à faire interdire ce commerce en France. Pour ça, il a donc fallu aller chercher les preuves, faire des analyses ADN, prouver que c’est bien une peau de chat ! Sinon ils ne nous croyaient pas.
La même chose s’est passée en Suisse : trafic de peaux de chats ! Évidemment, ils ne font pas partie de l’Union Européenne. Du coup à nouveau on recommence, je suis allée voir le président de la Confédération Suisse… Tout ça pour dire que c’est un énorme combat et qu’il y a des moments où on nous déteste.

Est-ce que relayer des choses sur les réseaux sociaux aide, concrètement, à faire évoluer les choses ?

C’est génial ! Depuis 5-6 ans, les gens qui auparavant pouvaient dire « j’aime les animaux » sont beaucoup plus dans la démarche « j’aime les animaux, je veux agir, qu’est ce que je peux faire concrètement pour aider ? » Moi j’appelle ça la génération 30 Millions d’Amis. En ça les réseaux sociaux sont fabuleux, ils servent à mobiliser les gens. Il y a quelques années on était tous seuls, à se battre.
Par exemple, avec l’histoire de la fourrure de chats, on est allés dans les classes et les maîtresses ont mis au point tout un programme sur un trimestre. D’ailleurs nous n’allons pas les chercher, ce sont les maîtresses d’écoles qui viennent vers nous. Nous mettons tout en œuvre pour leur fournir ce qui leur faut. Il y a aussi l’Assemblée Nationale des enfants. Enfin, ce qui est primordial, c’est qu’il y a aussi des intellectuels qui se mobilisent. Il y a 25 philosophes, intellectuels, scientifiques qui parlent de nous et embrassent notre cause, donc les gens se disent tout d’un coup « Tiens ! C’est sérieux ». Ça a changé les mentalités.

La plupart des expérimentations sur les animaux sont absurdes et inefficaces, alors pourquoi continuent-elles ?

On essaye juridiquement de faire au mieux, notamment contre l’expérimentation animale. Il faut que ce soit quelque chose qui viennent de l’Europe et on est très actifs, vis à vis des députés européens. Nous sommes en train de financer une méthode alternative pour créer de la peau. Mais c’est très difficile car les chercheurs ont accès à toutes ces vies, dont ils disposent comme ils veulent, il n’y a aucune réglementation. Par contre, nous n’avons aucun accès aux chiffres et on se demande pourquoi des milliers d’animaux donnent leur vie. Le modèle animal n’est pas bon. Par exemple les animaux supportent très bien l’arsenic alors que nous, nous en mourrons. Donnez du chocolat à votre chat et il en meurt, c’est du poison pour lui, alors que nous pouvons en manger sans problème.
C’est criminel pour eux de les utiliser mais également pour nous, car nous ne sommes pas faits pareil. Mais le fait d’avoir une émission à la télé depuis 38 ans aide aussi à en faire prendre conscience. Il y a quinze ans, ils ont voulu implanter une usine de reproductions de Beagle à Montpellier (le Beagle est une race de chiens avec une tête bien ronde, ils sont très gentils et ne mordent jamais), destinés aux expérimentations sur eux, en laboratoires. Le jour où on a diffusé les images de violence qui était infligée à ces pauvres chiens, notre pétition a atteint un million cinq cent mille signatures contre les tests en laboratoires sur les animaux.

Quels sont vos prochaines grosses actions ?

On n’a jamais fini. Quand on a fini là, on a besoin de nous ici. Quand ce n’est pas le scandale de la viande de cheval, les animaux dans les cirques, c’est la maltraitance… Tous les jours il y a un truc qui tombe, avec internet en plus ceux qui se filment et partagent leur vidéo de violence. Il faut être prêt, envoyer nos avocats attaquer ces individus, créer des pétitions… Mais avec le statut juridique de l’animal modifié, j’espère que les peines vont être vraiment alourdies. Même si c’est un tout petit pas, on ne pourra plus juste leur mettre une petite amende ou un mois avec sursis : un animal n’est pas une chaise.

 photo reha_2_zps7d888ca4.jpg

Un immense merci à Olivia M. qui a rendu cette rencontre possible, ainsi qu’à Reha Hutin et son équipe, pour le temps qu’ils m’ont accordé et leur combat quotidien.
On est avec vous, surtout continuez !!

J’ai enregistré cette conversation grâce au Dictaphone Digital Voice Tracer 5000 PHILIPS offert par Olivia T. :)

Je portais :
Cardigan H&M (old)
Jean Monki

Turn on your JavaScript to view content

Comments

  1. Hello Valentine,

    J’espère que tu vas bien.

    Je tenais à te remercier pour ce genre d’article ! Beaucoup de personnes ont du mal à comprendre ce combat pour les animaux mais, personnellement, je ne sais pas ce que je ferais sans eux. mon petit chat Archibald, mes chiens, mon oiseaux, mes lapins, … ils nous apportent tellement au quotidien ! A paris ce n’est pas toujours facile d’avoir un animal mais je ne me verrai pas vivre sans. Le chat que j’ai à Paris, je l’emmène partout avec moi: sud, ski, vacances, weekend … & je ne comprends pas que des gens puissent abandonner leurs animaux … c’est triste & répugnant en même temps.

    En tout cas, tu as eu de la chance de rencontrer Reha Hutin et son équipe.

    A bientôt !
    Je t’embrasse & un bisou à Batman <3

    AudreyHPBN

  2. Jolie rencontre 🙂 ! C’est dommage de critiquer ceux qui ne sont pas vegan et qui veulent tout de même aider les animaux. Je suis vegan, mais je suis toujours contente d’entendre quelqu’un dans mon entourage me dire : j’arrête d’utiliser des produits testés, je diminue la viande etc. C’est déjà un grand pas. Comme elle le dit si bien : ce n’est jamais assez pour certains. Mais il faut le voir autrement ! Je trouve justement que 30 millions d’amis n’est pas « extrême » et est accessible à tous ! Il faut qu’ils continuent comme ça, leur travail est incroyable ! Merci pour cette interview ! Bises !

  3. Article très intéressant, la sensibilisation est extrêmement importante, et c’est certain qu’internet aide pour beaucoup !
    Ma petite pierre à l’édifice contre l’abandon des animaux : l’adoption il y a 2 ans d’une petite minette à la SPA et sa stérilisation !! J’aimerais d’ailleurs savoir ton point de vue là dessus (stérilisation / castration), et où est ce que tu as adopté ton Batman ? 🙂

    Très bonne journée!

    • Merci pour ton mot Julie.
      Il FAUT faire castrer son chat ou stériliser sa chatte, absolument ! Je suis contre laisser son chat « entier », qu’il vive en appartement ou en maison et qu’il en sorte. C’est contribuer à la reproduction inutile qui feront, dans les cas les plus courants, des chatons « à tuer » (je vois passer des horreurs sur Facebook, où je suis des pages d’assos et des particuliers qui font F.A).
      Bref, on ne s’improvise pas soi-même éleveur en laissant son animal avoir des portées : cela n’est ni responsable ni utile.

      Comme je l’ai écrit dans divers articles au sujet de Batman, on ne sait pas d’où il vient. Il a été sauvé de la rue par une copine, qui l’entendait miauler à la mort, depuis son appartement.
      Elle l’a recueilli mais ne pouvait pas avoir un 3ème chat dans son 2 pièces, elle a montré sa bouille en photo sur Facebook et dès qu’on a pu le prendre, on est allés le récupérer. On ne sait pas quand il est né précisément ni ce qui lui est arrivé, pour se retrouver en bas de cet immeuble, plein de puces et tout sale.
      Abandon ? Malveillance ? En tout cas c’est très bien d’adopter en refuge, SPA etc. Ne JAMAIS acheter en animalerie.

      Bonne journée à toi 🙂

    • Merci pour cet article ! Je suis bien contente, encore une fois que tu partages avec nous plus que des looks ou des paysages bien que ces articles là m’intéressent aussi 😀 Cet article sur la cause animale me touche, me parle et je suis à 100% avec vous! Tu dis dans cette réponse qu’il ne faut jamais acheter en animalerie, mais quand je passe devant les vitrines ou je vois des mini chiens enfermés dans des cages sans rien à part du papier journal en lambeau, j ai justement qu’une seule envie c’est de tous les prendre pour les sauver de là. Ahh c’est compliqué 😉
      Bisous bonne journée !

  4. Bonjour Valentine,

    Je suis ton blog depuis quelques mois et j’apprécie beaucoup tes articles.
    Celui-ci est un des meilleurs. Je suis vraiment touchée par cette cause et essaie au maximum de m’impliquer pour éviter des situations d’horreur.
    Le bonheur que peut apporter un chat ou un chien (ou d’autres animaux!) est indescriptible. Parfois un regard, une attention sont plus puissants que des mots.

    Merci pour cet interview et longue vie à 30 millions d’amis!

    Bonne continuation,

    Mélissa

  5. Cette dame a beaucoup de courage, je soutiens à 100 % la cause animale mais je suis incapable d’agir ou de regarder certaines images car je suis trop sensible… Je fuie même les animalerie, surtout s’il y a des chats !!! Bravo à cette association.

  6. Hello cutie!

    Merci pour cette interview, 30 millions d’amis a bercé mon enfance.
    Et oui les chats malgré leur indépendance ont besoin de nous, ils savent être de gros pots de colle à leurs heures. Le chat des voisins ne nous calcule pas quand ils sont là, mais lorsqu’ils partent en vacances, même si quelqu’un vient le voir tous les jours, il est triste et vient nous voir. Sacré Rocco!
    En voilà une femme d’action, persévérante et qui ne fait pas de jugement sur les choix alimentaires! Avec des personnes comme ça on avance. Jdis ça parce que je me suis déjà fait taper sur les doigts par quelqu’un de la Peta. Le jour où ils comprendront qu’en poussant le monde dans ses retranchements ne fait rien avancer aussi.

    Zou, bisous la reporter!

  7. hello valentine^^
    je suis ton blog tous les jours j’adore…
    juste une question, je vois que tu commande sur le site SHEINSIDE
    j’hésite car on m’a dit que les tailles étaient petites et que les délais de livraison étaient long voir pas de livraison
    peux tu me dire
    merci
    et continue comme ça 😉

    • Hello Anonyme,

      Je suis en partenariat avec ce site, en effet. Oui, les délais de livraison sont extrêmement long : cela vient d’Asie donc il faut compter entre quinze jours et trois semaines d’attente.
      Oui, ça taille petit : moi qui prend du S partout, chez eux c’est plutôt M ou parfois L… Voilà

      Merci pour ton encouragement, laisse ton prénom la prochaine fois, c’est plus sympa 🙂

  8. Hello Valentine,

    Je suis très touchée par cet article. Les animaux ont et continué à bercer ma vie. Je ne supporte pas que l’on puisse maltraiter ces petites bêtes innocentes. Il est vrai que j’évite de trop regarder les images trop choquantes que l’on peut voir circuler mais je ne reste pas moins sensibilisée pour autant.
    Reha Hutin est une vraie mine d’informations sur le sujet. 30 millions d’amis, son mari Jean Pierre et leurs chiens Mabrouck, Junior et Mabroucka ont berçé mon enfance. Rien que de l’écrire j’ai le générique et la musique qui me viennent en tête.
    Le seul point de désaccord que j’ai sur cet interview est le fait qu’il faut forcément être vegan pour être défenseur des amis.
    Je mange de la viande et du poisson, ce n’est pas pour autant que la cause animale ne me tienne pas à coeur. J’aime les animaux, ils ont toujours fait partie de ma vie.
    Bonne continuation à toi
    Leslie, Marseille

    • Merci à toi Leslie pour ton mot.

      Par contre, je pense que tu as mal compris la question/ réponse :je demandais à Reha si, à son avis, il fallait obligatoirement être vegan pour défendre à son échelle, la cause animale. Je me fais attaquer à ce sujet par des anonymes qui critiquent le fait que je porte du cuir, mais ne mange juste pas de viande ou foie gras et ne porte pas de fourrure, ce qui semble illogique à leurs yeux.

      Reha Hutin me répond globalement que, quoi qu’on fasse, on se fait attaquer. Que soutenir une cause, c’est prendre des coups (plus ou moins bas) et que ça fait partie du combat.
      Voilà 🙂

      Bonne journée ensoleillée !

  9. Bonsoir Valentine,

    Merci de partager avec nous cette rencontre, Mme Hutin fait un travail admirable, une tâche à la fois pénible par ses tristes constats mais surement stimulante pour toutes ses victoires.
    Vous parliez des réseaux sociaux et de leurs avantages pour la diffusion de la cause animale, c’est une très bonne chose en effet mais quel désastre en revanche pour toutes les vidéos des actes « plus ou moins inoffensifs » sur les animaux, diffusés et partagés sans aucun remords. On ne peut prétendre aimer son animal en cherchant à tester sa résistance physique, c’est de la pure cruauté, je suis surprise de constater cette tolérance globale.
    À un autre niveau, l’expérimentation scientifique pour les cosmétiques est tout autant révoltante et absurde ! Je constate Valentine que tu prends soin de sélectionner des marques qui bannissent cette pratique, j’en suis ravie, c’est un vrai casse-tête pour en avoir la certitude…
    Enfin, tu as raison de rappeler qu’il vaut mieux acheter son animal à la SPA, un bon nombre ont été victimes de violence, la crainte des premiers jours se dissipe rapidement quand on parvient à mettre l’animal en confiance, et lui donner l’affection qui lui manquait. Quel bonheur de les voir épanouis ! (notre chat est devenu une vraie crème, des câlins aux quotidiens)

    En espérant que tes lectrices soient sensibles à cet article,
    Ne te prive pas de partager encore cette cause, quitte à en lasser certains, ce blog est aussi l’occasion d’échanger.

    Plein de bises

  10. Salut V.,
    Cela fait quelques années que je te suis et j’ai un peu « muri » en te suivant.
    Quand j’ai commencé à te lire régulièrement j’ai été très touchée par ton investissement envers la cause animale.
    Moi qui était encore jeune (17/18 ans, tu ne réfléchis pas forcement quand tu achètes) je ne me préoccupais pas du tout de tout ça malgré le fait que j’ai toujours vécu avec des chats, que j’adore comme la prunelle de mes yeux.
    Puis j’ai lu un de tes articles où tu en parlais et ça a vraiment été une révélation pour moi !!
    Je ne suis pas encore végétarienne (j’aurais du mal à me passer de saucisson je l’avoue ^^) mais j’ai nettement réduits ma consommation de viande et je ne m’en porte que mieux. Je fais aussi de plus en plus attention aux produits que j’achète (surtout pour les cosmétiques) où j’évite le plus possible les produits testés sur les animaux. Aujourd’hui je travaille sur mon projet de diplôme (pour être graphiste) sur un possible appli qui permettrait de savoir ,en scanant les produits, s’ils sont testés ou non sur les animaux, bio et/ou équitable. J’essaie aussi au mieux de sensibiliser mes amies à cette cause chère à mes yeux. Grâce à toi et à ton blog j’ai vraiment pris conscience de pleins de choses par rapport à ma petite existence et j’avais juste envie de te remercier car aujourd’hui je suis fière de faire attention à ce genre de chose. J’espère sincèrement ne pas être la seule que ça à fait réfléchir.
    Il me semblait important de te dire tout ça, de te faire un retour de mon expérience.
    Encore merci !!

    Zoey

    • Merci beaucoup Zoey ! 🙂
      Je suis très touchée d’être un peu contributrice de ta démarche de remise en question. Vraiment.
      Bravo et fais passer le mot autour de toi !

  11. Valentine ,

    Franchement merci pour cet article , qui change mais qui surtout est utile !
    Il faut que les choses changent , nottament certains comportements vis a vis des animaux .
    J’ai moi même adopté mon chien a la SPA , et mon chat vient de la rue , je l’ai receuilli alors qu’il venait de ce faire percuter par une voiture .. on a du lui emputer une patte arrière ..

    Encore merci pour cet article !

    Bises

    Gaelle

  12. Bonjour Valentine,

    Merci pour cette itw super intéressante !

    Juste une petite chose cependant : je ne comprends pas quand elle dit que l’Homme est carnivore (ce qui est faux) tout en semblant défendre le végétarisme dans les phrase suivantes … Peux-tu m’éclairer ?

    Au plaisir de te lire,

    Sonia

    • Bonjour Sonia,

      Je t’avoue ne pas bien comprendre ta question, puisque tu me demandes quelque chose que je n’ai pas dit. Comment puis-je expliquer la pensée d’une tierce personne, que j’ai eu l’opportunité de rencontrer et avec qui je ne suis pas en contact au quotidien ?
      Pourquoi « bloques » tu sur cette phrase ?

      Oui, l’interview est très intéressante dans sa globalité, tiquer sur une phrase qui a été dite dans le vif du sujet et que j’ai retranscrite par souci de respect de notre échange, me laisse perplexe.
      Désolée donc, je ne peux t’éclairer mais je suis ravie que tu aies trouvé ce compte-rendu pertinent 🙂

      Bonne journée

    • Bonjour Valentine,

      Cette phrase m’a sauté aux yeux car le coup de « l’homme est carnivore » est quelque chose qu’on entend fréquemment pour justifier la consommation de viande. Or c’est faux, l’homme est omnivore : il peut digérer de la viande mais peut aussi parfaitement s’en passer. Donc ça me laisse complètement perplexe de voir cette phrase sortir de la bouche d’une végétarienne. Si elle pense que l’homme est carnivore, alors ne met-elle pas sa santé en danger en étant végé ? Bref, « je suis comme une truie qui doute » 😀

      Merci d’avoir pris le temps de me répondre en tout cas !

      Bonne journée,

      Sonia

  13. Chère Valentine,

    J’avais hâte de te lire, et j’ai trouvé cette interview très intéressante. Il est formidable de voir que la cause animale prend de l’ampleur, et que de plus en plus de personnes tiennent à s’y investir. 30 Millions d’amis, c’est un incontournable en France, et je suis heureuse qu’une telle association existe. Mon combat, ce sont les abattoirs. Je suis végétarienne, dans ma conception, je ne mange aucune viande animale. Je mange du poisson et des oeufs, peu souvent, et que j’essaie de choisir au mieux selon des normes de production qui me conviennent. Le problème en soi, comme le dit Reha Hutin, ce n’est pas la consommation de la viande en elle-même, mais sa « surconsommation » et sa « surproduction ». D’une part, les élevages intensifs sont une aberration et une monstruosité sans nom, et d’autre part, consommer trop de viande est un risque pour la santé, il n’y a qu’à se pencher sur les chiffres de l’OMS… C’est là un vrai combat, d’autant plus que la plupart des gens qui consomment de la viande ne voient pas « l’animal » derrière ni la manière dont celle-ci est produite. Alors bien entendu, il n’y a pas que la production intensive de viande, d’autres voies existent, et il est urgent d’y réfléchir et de mettre fin aux horreurs de la viande. Merci encore pour cet article, et ces élans positifs ! J’aime beaucoup te suivre et voir que l’on peut adopter un style de vie sans tomber dans l’excès et le jugement, et cela fait un bien fou ! Ce n’est pas évident tous les jours d’être au moins « respecté » sur ce point alors que l’on respecte ceux qui nous jugent 🙂
    Hâte de te lire à nouveau !

    Gwen
    portugalifestyle.blogspot.pt

  14. Je suis d’accord sur beaucoup de point mais je coince sur l’expérimentation animale. Je suis d’accord sur le fait qu’on pourrait s’en passer en cosmétique par exemple mais pour ce qui est de la pharmacologie et de la médecine, c’est très délicat. Il existe des modèles qui sont adaptés en fonction des observations que l’on souhaite faire de façon à ce que cela soit le plus représentatif possible de ce qui se passe chez l’homme. Sans ces étapes préliminaires il n’y aurait plus jamais de nouveaux médicaments ou compléments alimentaires. De plus en europe tout cela est régi par un comité d’éthique et il y a des règles bien précises. Oui c’est parfois un peu cruel de se dire qu’on les sacrifie mais c’est un mal nécessaire aux avancées, on ne peut pas vraiment faire autrement.
    Et avec les nouvelles réglementations sur les allégations de santé, le nombre d’animaux va augmenter! Nous voulons tout: ne pas tuer d’animaux mais être certains que les compléments alimentaires/médicaments que nous prenons font bien leur job et ne risquent pas d’être toxiques !!
    Ceci étant dit; j’en reviens à 30 millions d’amis qui est une émission que j’aime beaucoup et que mon chat regarde aussi de temps en temps (quand il y a des bruits d’autres animaux =)) Très bon compte rendu, très pertinent, merci pour toutes ces informations!
    Bonne soirée!
    Carole

  15. Oh j’avais raté cet article, c’est vraiment une belle femme (à tous les niveaux).30 millions d’amis, j’avoue ne plus regarder maintenant mais toute mon enfance, je ne loupais pas une émission. J’ai toujours vécu avec des animaux (chats et maintenant chien), je ne peux concevoir ma vie sans eux. Je ne conçois pas non plus qu’on puisse se débarrasser d’un animal sous prétexte qu’on ne peut pas partir en vacances, qu’il faut le sortir ou une quelconque raison en fait. Mes parents m’ont élevé avec comme valeur que mes animaux sont comme un membre de ma famille. A chaque décès, c’est un véritable déchirement, j’en ai les larmes aux yeux rien que d’y penser. Alors les tests divers et variés sur eux…je préfère taire ma pensée pour rester polie ^^

    Super article en tout cas!

    xx

  16. J’ai lu tout ton article avec attention car moi aussi je suis très sensible à la cause animale, tout le monde le sait autour de moi!
    J’aime beaucoup cette association , et je suis d’accord avec elle les réseaux sociaux ont contribué à ce que des choses horribles soient révélées(Pétition, vidéos etc.)
    Moi aussi j’ai un blog de mode et ma vie ne se résume pas à çà, les animaux nous ramènent à de vraies valeurs et me font du bien!
    Cynthia
    http://www.look-at-my-shoes.blogspot.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue