5 romans que je n’ai pas aimés

Helloitsvalentine_5livres_1Parenthèse lecture. Mais cette fois, au lieu de vous présenter des livres que j’ai aimés comme je le fais dans mes articles « 1 livre, 1 DVD, 1 CD« , j’ai eu envie de partager avec vous des romans qui ne m’ont pas plu (du tout, pour certains). Le plus drôle est que je me suis aperçu après avoir rédigé ce post, que la choupi Vicoria avait fait exactement la même chose, en format vidéo sur son blog ! Je ne vais pas parler des mêmes livres qu’elle, mais je vous en présente cinq moi aussi. Hasard complet, encore une fois.
Une fois n’est pas coutume, j’espère que mon avis sur ces lectures ne vous dissuadera pas forcément de les lire, car nous avons tous des avis et une sensibilité différents. Si vous les avez lu et avez adoré, n’hésitez vraiment pas à me laisser un commentaire en m’expliquant votre point de vue. J’adore échanger avec vous et surtout… vous lire !
Helloitsvalentine_5livres_2

« Esprit d’Hiver » de Laura Kasischke

Helloitsvalentine_5livres_3Je crois bien n’avoir jamais rien lu d’aussi glauque et pourtant je suis une fervente amatrice de polars/ thrillers, parfois hyper sombres et torturés. C’est vraiment la chute de ce roman qui m’a glacé le sang et m’a laissé complètement choquée par l’explication du mystère qui planait durant les 272 pages… Pourtant, j’ai adoré tous les autres romans de cette écrivain, mais celui-ci m’a vraiment déplu et mise très mal à l’aise. Ma mère l’a également lu et a eu le même ressenti.
Résumé :
Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d’angoisse inexplicable. Rien n’est plus comme avant. Le blizzard s’est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant.

« Les Morues » de Titiou Lecoq

Helloitsvalentine_5livres_5Au départ assez emballée par le résumé quand j’ai acheté ce livre de poche, j’ai finalement déchanté après l’avoir terminé. Les personnages sont tous assez caricaturaux, hystériques, grandes gueules ou complètement amorphes, peu attachants. Les Morues c’est un trio de copines trentenaires, passant leurs soirées dans leur bar préféré à picoler comme des trous et à essayer d’élucider le suicide de Charlotte, l’amie d’enfance d’Ema, l’héroïne. En parallèle de leur quotidien pas très glamour (voire franchement déprimant et prise de tête au possible) on découvre ce qui s’est passé en amont du suicide de Charlotte. On plonge alors dans une sorte de pseudo thriller mêlant politique et secte secrète, qui m’a laissé fort perplexe. Je ne sais pas ce que cela apporte concrètement à l’histoire, à part nous prouver que l’auteure a étudié son sujet. Je ne me suis pas un quart de seconde reconnue dans ce portrait de cette génération, époque Myspace. Un autre roman que j’ai refermé assez mal à l’aise.
Résumé :
C’est l’histoire des Morues, trois filles – Ema, Gabrielle et Alice – et un garçon – Fred –, trentenaires féministes pris dans leurs turpitudes amoureuses et professionnelles. Un livre qui commence par un hommage à Kurt Cobain, continue comme un polar, vous happe comme un thriller de journalisme politique, dévoile les dessous de la privatisation des services publics et s’achève finalement sur le roman de comment on s’aime et on se désire, en France, à l’ère de l’internet. C’est le roman d’une époque, la nôtre.

« Passé Imparfait » de Julian Fellowes

Helloitsvalentine_5livres_4Mes parents et ma sœur l’ont dévoré cet été, ils l’ont tous adoré. Logiquement, j’aurais dû accrocher aussi : les mots clés qu’ils m’ont donné étant « ambiance so British », « humour so British », « Downton Abbey » (l’auteur en est le scénariste). Tout ce que j’adore. Je me suis néanmoins arrêtée à la page 75 (de 644 pages). Impossible d’entrer dans le récit, de m’attacher au personnage principal et d’apprécier ce que je lisais. J’ai trouvé le rythme atrocement lent, n’ai pas souri une seule fois, ce qui ne m’a pas motivée à poursuivre. J’y reviendrai peut-être une autre fois.
Résumé :
Lorsque commence cette histoire, le narrateur est sans nouvelles de Damien Baxter depuis près de quarante ans. Inséparables durant leurs études à Cambridge, leur indéfectible amitié s’est muée en une haine féroce, suite à de mystérieux événements survenus lors de vacances au Portugal en 1970. Aussi, le jour où notre homme reçoit une invitation de Damien, la surprise est-elle de taille. Après des retrouvailles déconcertantes dans un magnifique manoir de la campagne anglaise où Damien vit seul, entouré de son personnel, ce dernier fait à son invité une révélation inattendue : il est atteint d’une maladie incurable et n’a pas d’héritier à qui léguer son immense fortune. À moins que… Quelques années auparavant, une femme lui a adressé une lettre anonyme dans laquelle elle prétendait qu’il était le père de son enfant. Une femme rencontrée entre 1968 et 1970. Damien propose alors à notre héros de partir à la recherche de ses anciennes conquêtes, cinq jeunes filles de bonne famille que les deux amis ont fréquentées dans le Londres des Swinging Sixties. C’est le début d’un voyage vers un passé plein de fantômes, de secrets et de révélations surprenantes. Retraçant l’évolution de la haute société anglaise depuis la fin des années 1960, Julian Fellowes dresse le tableau d’une classe et d’un pays en pleine mutation. Il nous offre surtout un personnage inoubliable qui, au rythme de révélations qui le bouleverseront tout autant que le lecteur, va peu à peu prendre conscience que si les temps ont changé, lui aussi.

« La femme qui décida de passer une année au lit » de Sue Townsend

Helloitsvalentine_5livres_6Ce roman, je l’ai lu de bout en bout. Mais sans apprécier de l’avoir terminé. Suite à un burn-out quand elle réalise qu’elle a passé sa vie à s’occuper de ses enfants (venant de partir à l’université au début du roman) et de son mari complètement assisté, Eva prend la décision de ne plus quitter son lit (au sens propre du terme). Même plus pour se laver ou aller aux toilettes. Le ton est forcément cynique, satirique, grinçant. Mais si on est supposés rire de la situation ubuesque, j’ai eu du mal à comprendre Eva. Pourquoi s’installer dans son lit et ne plus jamais en sortir, au lieu de se mettre à profiter de sa vie de femme ? J’ai lu des avis enthousiastes, certains parlent d' »une réflexion très touchante sur le temps qui passe, sur le sens de la vie. » c’est vrai, mais cela ne m’a pas tellement touchée, moi qui suis pourtant si sensible.
Résumé :
Le jour où ses jumeaux quittent la maison pour entrer à l’université, Eva se met au lit… et elle y reste. Depuis dix-sept ans que le train de la vie l’entraîne dans une course effrénée, elle a envie de hurler : « Stop ! Je veux descendre ! » Voilà enfin l’occasion. Son mari, Brian, astronome empêtré dans une liaison extraconjugale peu satisfaisante, est contrarié. Qui lui préparera son dîner ? Eva ne cherche qu’à attirer l’attention, prétend-il. Mais la rumeur se répand et des admirateurs par centaines, voyant dans le geste d’Eva une forme de protestation, se pressent sous la fenêtre de sa chambre, tandis que son nouvel ami, Alexander, l’homme à tout faire, lui apporte du thé, des toasts, et une sollicitude inattendue. Depuis son étrange prison, Eva va-t-elle trouver (enfin) le sens de la vie ?

« Le goût des pépins de pomme » de Katharina Hagena

Helloitsvalentine_5livres_7Impossible de terminer ce livre, dont le rythme est tellement lent et l’action complètement inexistante, à mon sens… Je me suis ennuyée à mourir, à la lecture des souvenirs de l’héroïne, qui hérite de la maison familiale dont elle redécouvre tous les recoins ainsi que le grand jardin. Trop de descriptions (aussi jolies soient elles) trop d’effets « dominos » dans les souvenirs qui remontent à la surface (un souvenir en entraîne un autre, c’est leeeeent). Bref, je n’ai pas croqué la pomme jusqu’à en atteindre ses pépins, je l’ai à peine entamée.
Résumé :
À la mort de Bertha, ses trois filles et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l’Allemagne, pour la lecture du testament. À sa grande surprise, Iris hérite de la maison. Bibliothécaire à Fribourg, elle n’envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu’elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin, ses souvenirs font resurgir l’histoire émouvante et tragique de trois générations de femmes. Un grand roman sur le souvenir et l’oubli.


Sinon, en ce moment je dévore « Wild » de Cheryl Strayed (mais en français, après l’avoir acheté en version originale…). J’ai vu le film au moins 5 fois et recommande cette lecture de tout mon cœur. Un livre que je pense relire d’ici quelque temps, tellement cette histoire (autobiographique) est forte et son héroïne courageuse.
N’hésitez pas à partager votre lecture du moment, dans un commentaire sous cet article. J’aime beaucoup quand vous partagez vos conseils et avis !

P.S : Je porte un pull SheInside

Comments

  1. Douce Valentine,

    J’aime quand tu parles lecture, il nous manque plus qu’une tasse thé et je pourrais parler pendant des heures de livres.

    Tout comme toi, j’ai été incapable de finir le livre « Le goût des pépins de pomme » de Katharina Hagena. C’est loooong, c’est lent, c’est d’un ennui mortel.

    En ce moment je suis en train de lire  » Il est de retour  » de Timus Vermes. Genre littéraire que je n’ai pas l’habitude de lire, j’en suis au tout début, on verra bien ce que ça donne.

    Le dernier roman que j’ai lu et que je te conseille :  » Trois mille chevaux vapeur  » d’ Antonin Varenne.
    Birmanie, 1852. Arthur Bowman, sergent le la Compagnie des Indes orientales est choisi pour accomplir une mission secrète durant la 2e guerre anglo-birmane. Mais l’expédition tourne mal et les hommes sont capturés et torturés pendant plusieurs mois. Seuls dix d’entre eux en sortiront vivants.
    Londres, 1858. Alors qu’il se noie dans l’opium et l’alcool, luttant avec ses fantômes, Bowman découvre dans les égouts le cadavre d’un homme mutilé. La victime semble avoir subi les mêmes sévices que ceux qu’il a endurés dans la jungle birmane.
    Persuadé que le coupable est l’un de ses anciens compagnons de captivité, Bowman décide de partir à sa recherche. Une quête qui s’achèvera douze ans plus tard, en 1864, sur les rives d’un autre continent.

    Belle journée douce Valentine
    Des bises enneigées de Chamonix

  2. Je vais à la médiathèque de ma ville découvrir des romans vers lesquels je ne me serais pas forcément tournée au rayon livres de la Fnac. Et j’ai eu quelques déceptions aussi parfois. Je lis de tout, et en ce moment un livre que mon chéri m’a offert, Revival de Stephen King. J’adore Stephen King !! J’attends que sortent en format poche le dernier Musso, D de Vigan et Millenium 4. J’aime beaucoup tes articles sur les livres, souvent ça me donne des idées sur quoi chercher à la médiathèque !! J’avais lu Retour à Whitechappel après que tu en ais parlé. Je ne connaissais pas trop trop l’histoire de Jack the ripper, j’ai adoré ce livre. Alors merci pour tes articles : ) : )

    • Je suis également inscrite à la bibliothèque de ma ville mais je suis la personne qui rend systématiquement les livres en retard (et paye une amende).
      Cela m’a donc un peu saoulée de ne pas avoir assez de temps pour lire ma pile de romans, j’ai arrêté d’y aller depuis cet été. Mais c’est pratique pour ne pas accumuler de bouquins chez soi 🙂
      Merci de tes idées de lectures, j’en ai lu une tonne de Stephen King, mais Revival je ne connais pas du tout…
      Merci de m’avoir lue et d’avoir laissé un commentaire ! 🙂
      Bises

      • Mais c’est avec plaisir ! j’adore te lire ! ! Et j’ai toujours plein de choses à dire ! A la médiathèque, je prends les livres par trois et je prolonge l’emprunt au maximum pour être tranquille. Revival c’est le tout dernier de King. Il a une bonne critique alors on verra bien…j’en suis au tout début.

      • Olala comme je te comprends pour les pénalités de retard… du coup je me suis désinscrite ça m’agaçais trop.
        Et pour Wild de Cheryl Strayed il fait partie de mon top 3 voire il remporte carrément la médaille d’or. Et le film idem, j’ai surligné et marqué certaines pages qui font office de mantra pour moi.
        Après dans le même style j’avais adoré On the Road, et dans mon top 3 comme Wild, étant une grande passionnée de loups, je te conseille Loup de Nicolas Vanier.

  3. Coucou ma belle !

    J’aime beaucoup cette idée de partager ton avis sur des livres que tu n’as pas aimé ! Le seul que je connaisse c’est le Goût des Pépins de Pommes. A l’époque je l’avais acheté car le titre m’avait emballé et puis ensuite, plus rien. D’un coup il ne m’a plus inspiré et il est resté dans un coin, oublié. Bref, je ne l’ai jamais ouvert !
    En ce moment, je dévore le Cœur Cousu de Carole Martinez. Un roman magnifique qui nous plonge au fin fond de l’Andalousie, entre réalisme et magie. Bref, je te le conseille vivement !
    Des bisous
    Carmelita

    • Coucou toi !
      Comme toi, j’ai mis du temps à ouvrir ce petit roman, acheté il y a pas mal de temps… je l’avais acheté car la couverture m’avait beaucoup plu.
      Merci pour ton idée de lecture, j’en prends bonne note 🙂
      Gros bisous

  4. Bonjour,

    C’est assez comique parce que quand on lit les résumés que tu présentes ici, je trouve que cela donne généralement envie de lire les livres, et je comprends bien pourquoi tu les avais choisis. Cela montre bien qu’un résumé ne fait pas tout, moi aussi j’ai déjà été déçue par un livre qui me faisait envie… Du coup, c’est vrai que aujourd’hui je me fie bien aux avis que je lis ou aux petits commentaires que certains libraires mettent sur les livres pour m’aider dans mon choix, mais comme tu dis, un avis n’est pas l’autre et cela n’est pas non plus une garantie que l’on aimera le livre…
    Par contre je suis un peu gênée car j’avais offert les pépins de pomme a un ami, et je me dis maintenant que ce n’était pas le meilleur choix… Je n’ai jamais eu de commentaire en retour, ceci explique peut être cela…

    Belle journée et merci pour cet article!

    • Hello,
      Oui c’est vrai que la plupart du temps les résumés donnent envie d’acheter le livre pour le dévorer 🙂
      Mais « les goûts et les couleurs » comme on dit.
      Pour le roman que tu as offert, si c’est quelqu’un dont tu es proche, n’hésite pas à lui poser la question. Savoir si ça lui a plu ou pas ? Il n’y a aucun mal à ne pas avoir aimé un livre, c’est très personnel et subjectif. Cela n’en fait pas un cadeau raté pour autant, je pense.
      Belle journée à toi et merci de m’avoir lue

    • Ah oui, c’est un des moins noirs de Zola. On avait lu « Au Bonheur des Dames » au Lycée (Terminale L) ça allait encore.
      Mais mon mec a dû lire « La Bête Humaine » et au secours ! C’est d’une noirceur absolument abyssale, déprimante…
      Belle journée à toi, gros bisous !

      • Oulala non, Nana est ultra dark, je l’avais étudié et adoré au lycée avec L’Assomoir… Un titre qui faisait bien ricaner toute la classe d’ailleurs 😉
        Bon paradoxalement, cet article sur les livres que tu n’as pas aimé me redonne envie de lire, haha ! En commençant pas ceux que j’ai acheté recemment et qui dorment sur mes étagères… Bon we !

  5. Je lis beaucoup. J’ai toujours aimé ça… et j’ai la très mauvaise habitude de ne jamais laisser un livre en cours de route. C’est atroce…. le livre a beau être ennuyeux, mortel, épuisant…. je n’arrive jamais à le fermer de rage et à le laisser de côté. Il me faut le finir. Je me dis toujours que peut-être je vais finir par aimer, même si parfois, je suis certaine du contraire. C’est incompréhensible : je dois le terminer quoiqu’il arrive, même si à la dernière page, le constat est là : je déteste toujours autant.

    Je suis donc toujours très déçue quand je n’entre pas dans un livre. Cela n’a parfois rien à voir avec la qualité de celui-ci : simplement je n’entre pas dans cette histoire. Les pages ne me font rien, elles ne m’absorbent pas, elles ne m’entraînent pas. C’est triste parce que je sais que du coup je vais passer quelques jours à me coltiner une lecture fade et sans saveur.

    Oui, je crois que je frôle le pathologique, mais que veux-tu…. c’est un peu comme le « fini ton assiette » que les parents disent à leurs enfants-moineaux.

    J’ai lu quelques livres d’Amélie Nothomb (oui, parce qu’en plus je suis une acharnée) et je dois dire que c’est une littérature qui me laisse froide : je n’y arrive pas. Je déteste. Malgré les diverses tentatives, aucun n’a su se révéler à moi.

    J’ai aussi voulu essayer un livre de Jean Genet…. la lecture était tellement ardue que j’avais des fou-rires à l’idée de ne rien comprendre du tout malgré toute ma bonne volonté.

    En tout cas, merci pour ton article, j’aime lire les avis sur les livres…………………………………………………………… même si je ne les suis pas. Bises, jolie valentine.

  6. Ton article m’a fait rire Valentine , parce que je viens de terminer un bouquin que j’ai trouvé vraiment médiocre et grandiloquent et que ça faisait relativement longtemps que je n’avais pas trouvé un bouquin franchement pas terrible ( ceci n’étant que mon avis bien entendu, les gouts et les couleurs, comme tu dis ! ) .
    J’ai eu une méga phase Fred Vargas , je les ai tous enchainés avec délectation et enthousiasme, et ensuite… eh bien il a fallu que je passe à autre chose, et ce fut un peu compliqué (je suis un peu excessive, quand j’aime un auteur, j’y vais à FOND et après, le vide ! ahah ) . Je n’ai lu aucun des romans que tu présentes ici, mais je me laisserais bien tenter malgré tout par Passé Imparfait, pour voir ! En ce moment dans ma pile « à lire » j’ai le dernier James Ellroy ( l’auteur du Dahlia Noir) et « l’Embellie » , même si j’ai du mal à trouver le temps pour profiter à fond de ma lecture ces derniers temps ! Merci pour tes avis 🙂 bisous !

  7. Bonjour Valentine,

    Lectrice de l’ombre comme tant d’autres, je ne peux pas résister cette fois-ci à partager un coup de cœur lecture qui date de mes années collège (bien lointaines ; -) !)… et qui perdure encore plus de 20 ans plus tard, c’est dire … Il s’agit du livre « Des fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes. Un roman où le fantastique est en même temps si proche de la nature humaine qu’il en est bouleversant….

    Il raconte l’histoire d’un attardé mental (Charlie) qui est choisi par des scientifiques pour bénéficier d’un traitement visant à le rendre intelligent, suite à des tests concluants pratiqués sur une souris (Algernon) … tout fonctionne jusqu’au jour où les facultés de la souris déclinent …

    le roman est sous forme du journal de bord de Charlie, et en cela même l’écriture est intéressante car Charlie écrit en fonction de ses facultés mentales d’où un texte simple et bourré de fautes au départ (il veut devenir « un telijan »…) puis une écriture très soutenue …

    bref ce livre nous fait comprendre qu’on aime les gens pour ce qu’ils sont et non pour leur pseudo culture/intelligence, une réflexion sur la tolérance envers autrui qui reste indémodable …

    Pour une fois que je commente j’en profite pour te féliciter pour ton blog qui est un des rares que je suis quotidiennement ! Pour moi il te reflète complètement : naturel, tourné vers le partage, green friendly, parfois insolite et surprenant… et avec une qualité de photos particulièrement excellente.
    Bonne continuation à toi !

  8. Ton avis est très intéressant moi qui comptais lire « le goût des pépins de pommes » je suis un peu refroidie haha Par contre, j’ai très envie de lire Wild!! Sinon pour mon conseil lecture, je viens de finir « le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » de Annie Barrows et Mary Ann Shaffer et j’ai vraiment adoré!! un roman épistolaire qui se passe en Angleterre juste après la seconde guerre mondiale et qui pourtant est une bouffé d’optimisme !!

    • « Wild » est à lire absolument, ce n’est peut être pas de la grande Littérature, mais ça se dévore. Une vrai roman d’aventure et le fait d’avoir mis les pieds en Californie me donne très envie d’y retourner en lisant son itinéraire le long du Pacific Crest Trail.
      J’ai failli ajouter « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » à ce post, mais c’est encore un bouquin que j’ai refermé bien avant de l’avoir terminé. Je n’arrivais pas à entrer dedans à cause de la forme épistolaire (je me suis pris la tête à me demander qui est qui ? C’est qui lui ? Il est qui pour elle…?) bref, il faudra que je m’y replonge 🙂
      Ma mère l’a adoré et toi aussi.

      • Coucou Valentine et Samsha,

        Pour le coup Samsha, moi j’ai adoré « Le gout des pépins de pommes » et ses scenes lentes et contemplatives…j’ai eu l’impression d’etre dans un tableau impressioniste du début a la fin…
        Pour ce qui est du « Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates »…un peu comme toi Valentine…j’ai toujours pas compris qui était qui 🙂
        Je suis en plein dans la série de 5 livres « Le Quinconce »: une histoire de famille et d’héritage au 18eme siecle mélé a du thriller…olalalaaaa je viens d’acheter les deux derniers et j’ai hate de connaitre la suite! Valentine toi qui aime les polars, j’ai lu il y a longtemps « La lionne blanche » ou « La trilogie berlinoise » 🙂
        Moi j’en ai un que je n’ai JAMAIS pu finir c’est « les 4 filles du Docteur March »…pourtant j’ai essayé a plusieures reprises mais rien n’y fait!Et puis c’est cucul 🙂
        O Jolie Valentine continues a nous faire découvrir des choses!!!
        Gros bisous a vous les filles
        Camille

  9. Mince alors, tu dégommes deux des lives que j’ai adoré lire! 😉
    J’ai eu du mal à entrer dans « Passé imparfait », mais après quelques descriptions certes un peu longuettes, je me suis justement amusée à découvrir cette société britannique bien particulière, avec ce savoureuxpetit parfum de « Downton Abbey » … Ma mère l’a lu aussi et a aimé. J’en garde un souvenir plutôt vif, ce qui n’est pas le cas de tous les romans que je lis, c’est le signe qu’il m’a marquée.
    Le 2e, c’est « Esprit d’hiver » : oui c’est sinistre et le malaise est palpable, mais Kasischke est maître dans cet art d’interpeller et de « manipuler » ses lecteurs, avec en prime une très belle langue et beaucoup de poésie/mélancolie. On ne referme jamais un de ses livres sans un moment d’arrêt et de réflexion, c’est en ça que je la trouve très talentueuse. Et plus basiquement, j’avais été séduite par cette chute impossible à anticiper, j’aime bien les surprises, aussi glaçantes soient-elles.

    J’aime bien ce genre de rubrique, n’hésite pas à nous reparler des livres que tu aimes/n’aimes pas! (Petit faible aussi pour la rubrique a day an hour…)

    • Dégommé ? Rrrroh je trouve le terme fort 🙂
      Mais tu as tout dit : si on doit attendre trop longtemps pour entrer dans une histoire, si elle a du mal à démarrer, s’il n’y a rien qui se passe avant cent pages au moins, je perds patience.
      Je crois que je ne suis pas quelqu’un de patient, même si je m’améliore avec l’âge (et avec un chat très tonique ^^)
      Pour moi, un bon roman doit te « happer » direct, dès les premières lignes. Mais c’est mon avis.

      Merci pour ton mot (et c’est « A picture an hour » = une photo par heure) hihi !

  10. C’est drôle, le roman de Julian Fellowes et celui de Sue Townsend m’attendent sagement parmi ma pile de livres empruntés en VO à la bibliothèque ! J’espère donc que je ne vais pas être aussi déçue que toi à leur lecture 😉 J’avais beaucoup aimé la série des « Adrian Mole » de Sue Townsend – j’avais déniché la collection complète pour 1 pound (état comme neuf) dans un book fair dans le Kent ! Je comprends que l’histoire puisse être déroutante mais je suppose qu’il faut aller au-delà de nos attentes purement réalistes et se laisser embarquer par l’humour absurde… J’ai lu des critiques mitigées sur le roman de Fellowes, nombreuses sont celles qui disent que l’intrigue met du temps à démarrer et que ça ne devient prenant qu’après une centaine de pages. Peut-être faut-il lui donner une deuxième chance ? Mais bon, comme dirait Doris Lessing, il est inutile de perdre son temps avec les livres qui ne nous attirent pas ou parce qu’ils sont « tendance », mieux vaut aller vers ceux qui nous passionnent et revenir sur ceux qui nous semblaient ennuyeux plus tard dans notre vie où ils nous ouvriront peut-être des portes.
    Bises et bonne lecture 😉

    • C’est drôle de vous lire : certaines ont adoré ces livres, d’autres n’ont pas du tout aimé… C’est pour ça que j’adore tenir un blog !
      Avoir vos retours, conseils, ressentis… C’est hyper fun !

  11. Bonjour Valentine,

    Pour ma part j’ai craqué sur ton pull que je trouve très mignon !! Commandé dans la foulée 🙂

    Je suis en train de lire 22/11/63 de Stephen King, j’en suis encore au début mais on m’a dit que c’était très politique, j’espère que ça ne sera pas trop ennuyeux…

    Belle soirée

    • J’en suis à plus de la moitié de ce pavé de Stephen King, refermé depuis de longs mois.
      Non pas parce qu’il m’a déplu, mais j’ai acheté et on m’a passé plein d’autres livres entre temps, du coup je l’ai mis de côté momentanément. Il est très très long, je pense que l’auteur aurait pu faire bien plus court par moments.
      Mais je vais le finir et je vous en parlerai, promis !

      Belle soirée à toi 🙂

  12. J’adore cette nouvelle rubrique, bon … j’adore les livres donc je ne suis pas trop objective.
    Je n’ai lu aucun de ces livres, mais j’en ai tellement en attente … j’ai une librairie en Alsace du coup j’en ai à foison (et les retours aussi … hihi)
    Je te souhaite un bon week-end

  13. J’ai personnellement adoré La Femme qui… même si ta remarque (pourquoi ne se met-elle pas à vivre sa vie de femme ?) m’a aussi traversé l’esprit. Mais ce côté, est-ce que mon monde peut tourner correctement sans moi m’a fait marrer ! Et étrangement, tu m’as donné envie de découvrir L’esprit d’hiver! J’ai envie de savoir ce qui est si glauque que ça :p

    Au fait, juste un petit mot pour te dire que j’adore ces petits billets « lecture », ça change et j’aime voir mes blogueuses préférées parler de ma passion !

    • Hello, chère homonyme ! 🙂
      Ton blog m’a drôlement donné envie de lire « Le Diable Sur Les Epaules » de Christian Carayon.
      Je vais essayer d’aller l’acheter aujourd’hui. Un grand merci pour ton petit mot ici, ça me fait hyper plaisir qu’une livres addict comme toi ait pris le temps de commenter cet article.
      Belle journée

      • Héhé ! Nous avons un si joli prénom :p

        Merci pour ta réponse ! Je ne pouvais pas ne pas laisser un petit commentaire sur un billet lecture d’une de mes blogueuses préférées ! N’hésite pas à me dire ce que tu auras pensé du « Diable sur les Épaules » si et quand tu l’auras fini ! J’espère qu’il va te plaire. Je te souhaite de bonnes lectures et un joli mois de décembre.

        A bientôt et une belle journée à toi aussi

  14. Bonsoir Valentine,

    C’est très intéressant comme article et ça change. Merci Valentine! Je demande toujours les avis auprès de mon entourage pour choisir mes livres et je suis rarement déçue. Dès que j’entre dans une librairie, je ressors avec au minimum 2 livres… J’ai donc une sacrée pile en attente. Je suis sur le point de finir « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » d’Harper LEE, un vrai petit bijoux que je recommande vivement.
    Ah et c’est un réel plaisir de te lire à nouveau. C’est la première fois que je commente un de tes articles (sans doute parce que je n’ose pas ce qui est complètement stupide) mais je n’en rate pas un en tout cas!
    Bonne soirée à toi

  15. Hello, Valentine! Alors moi je suis allée au bout de « Passé Imparfait » cet été, je l’avais choisi car j’adore Downton Abbey, mais j’ai finalement été déçue… L’auteur passe son temps à rappeler que l’époque qu’il raconte est révolue (on sent une nostalgie latente qui plombe le roman, on a l’impression que le ton n’est jamais « souriant » à cause de cela) , s’éternise sur certains détails qui sont moins digestes en littérature que dans la série (qui est certainement très précise sur tous les petits détails, et c’est pour ça qu’on l’aime, mais ça passe mieux à l’écran). Le dénouement est pas mal, mais aucun personnage n’est réellement épanoui, il y a ce que j’appelle une « descente aux enfers », et c’est un procédé scénaristique qui me donne toujours le bourdon… !

  16. Bonjour Valentine,

    je suis un fervent lecteur de James Ellroy, Si tu aimes les thrillers n’hésite pas. Et puis on apprend pas mal de chose sur l’Histoire des US même si c’est un peu voire beaucoup revisité. A ce titre Underworld USA est l’un de ses meilleurs selon moi (j’ai lu tous ses livres).

    Sinon question aventure il y a Robert Margerit, magnifique auteur français injustement non reconnu car de Limoges…, et son île des perroquets, le pendant de Stevenson et son île au trésor, superbe récit d’initiation et d’aventures.

    Enfin un dernier conseil est la Vouivre de Marcel Aymé qui manie la langue française magistralement. Son récit est avec ce livre prenant et ouvre une grande fenêtre d’imagination a son lecteur .

    Voilà ma contribution!:-)

    A plaisir de te lire et toujours superbe photos!

    Olivier

  17. Je ne connais aucun de ces livres mais bizarrement, ces critiques négatives me donnent envie de les lire pour pouvoir me faire mon propre avis. Je suis surtout intriguée par « Esprit d’hiver ». Comment un livre peut-il donner un tel ressenti?! Je le note sur ma liste (interminable et « interminée ») de livres à lire.

  18. Haha, bizarrement tu m’as bien donné envie de lire « Esprit d’Hiver ». J’aime quand c’est glaucos et sinistre à souhait 🙂
    Mais je retiens tes commentaires pour les autres!

  19. Hello Valentine 🙂

    Très sympa cette rubrique car je trouve que ça donne envie de lire les livres pour voir si on partage le même avis ;). Je vais essayer de caser ces lectures dans les bouquins que je dois lire ;).

    Me concernant le dernier livre qui m’a vraiment marqué est celui de Nelson Mandela, « Un long chemin vers la liberté ». Aaaaaaah que cet Homme m’a marqué, j’ai dévorée ce livre que je recommande à tous/tes 😉

    À bientôt,

    Lilas ♡

  20. Merci Valentine pour cet article original; on parle souvent des livres qu’on aime mais assez peu de ceux que l’on n’aime pas et pourtant, c’est finalement aussi important ! Je connais quelques-uns des titres que tu cites mais n’en ai lu aucun.
    Par contre, j’avais tenté de lire A rebours, de Joris-Karl Huysmans, il y a quelques années (un esthète décadent et excentrique, Jean des Esseintes, s’enferme chez lui pour dresser un catalogue de ce qu’il aime et de ce qu’il déteste) et mon dieu ! que ce livre était ennuyeux ! Je suis pourtant sensible aux histoires pleines de nostalgie, mais là, je ne crois pas avoir réussi à le finir …
    Dans un autre style, c’est Rien ne s’oppose à la nuit, de Delphine de Vigan que j’ai du mal à terminer (je n’arrive à le lire que chapitre après chapitre…) : l’as-tu lu ? Bonne journée.

  21. Valentine 🙂

    J’apprécie beaucoup lire cet article avec comme thématique la lecture 🙂
    J ai pu avoir l occasion de lire les ouvrages d’ Agnès Martin Lugand. Elle a publié trois livres qui sont passionnants, je les ai dévorés durant les vacances 🙂
    Peut être que tu aimeras 😉
    Affaire à suivre 🙂

    Je t’ embrasse

  22. Bonsoir Valentine.

    C’est la primiere fois que je te commente sur le blog, mais j’adore lire et je crois que c’est l’occasion parfaite pour apporter mon avis. Je ne suis pas française, et pour ça, peut être que je faisais erreurs pendant mon commentaire, et pour ça je te présente mes disculpes.
    Je n’ai pas lu aucun livre que tu as partager. Peut être que le roman qui m’a attiré beaucoup c’est le dernier, mais je crois que c’est parce que titre est très jolie. Pourtant, je crois que, je ne le lirai pas.

    En ce moment je lis Brooklyn de Colm Tóibin. Jusqu’à présent il a belle allure. Je te recommande les romans de Pierre Lemaitre. Probablement tu les as déjà lu, mais ici en Catalogne je les ai découvert récemment, et je suis attirée. Je te recommande aussi un roman d’un auteur espagnol que j’adore, c’est Savoir perdre de David Trueba.

    Des bisous

    Anna

  23. Je suis moi aussi en train de lire un livre qui me déplaît. Des vies en mieux d’Anna Gavalda… Le livre regroupe 3 nouvelles, je n’ai pas terminé la première, la deuxième va suivre le même chemin et les premières pages de la suivantes ne sont pas plus emballantes… Des histoires où il ne se passe rien, ça tourne en boucle autour des états d’âme du personnage… Je n’avais pas réussi à arriver au bout de la consolante. J’avais adoré ensemble c’est tout mais ses nouveaux livres ont plutôt tendance à filer le cafard… Qu’est ce que c’est lent et ennuyeux!!! Par contre j’ai lu de Barbara Abel Derrière la haine, Après la fin, Duelle, Un bel âge pour mourir ce sont des polars qui sont addictifs. J’ai aussi adoré long w-e de Joyce Maynard, Les filles de l’ouragan et aussi Entre mes mains le bonheur se faufile de Agnès Martin-Lugand.

  24. j’ai adoré les pépins de pommes pas pour les descriptions mais pour le côté un peu conte et la douceur qui émane de ces lignes sans pour autant être niais. Il y a peu d’actions parce que c’est une pause sur sa vie: les souvenirs et puis qu’est-ce que je fais maintenant. Il y a un côté Colette (et j’aime cette écrivain).

  25. Je n ai lu aucun des livres cites plus haut mais Esprit d Hiver me donne envie de le commencer, je ne saurais dire pourquoi ma curiosite a ete piquee, quitte a etre decue 🙂

    J ai devore deux livres recemment: Eat, pray, love (une revelation, je n avais jamais regarde le film en entier car je n avais jamais trop accroche,, je me le suis donc repasse une fois le livre ferme et ce qui devait arriver arriva: j en ai ete extremement decue! mais le livre est pour moi devenu culte), et The way we were de Elizabeth Noble que j ai lu, en anglais, assez bien ecrit, se laisse lire mais ne m a pas laisse un souvenir imperissable.
    Grande fan du Middle East je commence maintenant Au dela des Pyramides, de Douglas Kennedy.
    Dans les rayons de la Fnac, sa 4eme de couv m a fait trop envie!

    Bonne journee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue