Mon témoignage de cycliste parisienne

photo temoignage cycliste
Je sais pas si vous avez remarqué sur mon blog, mais je fais du vélo.
Surtout le weekend, car la semaine je prends les transports en commun…J’allais écrire « comme tout le monde »! Mais hélas non : c’est bien là le problème.
Les milliards de gens qui utilisent leur voiture, dans laquelle ils sont bien sûr tout seul (jamais pensé au co-voiturage? Naaaan).
La voiture, donc, ce fléau pour tout cycliste urbain. Et aussi pour l’environnement, mais c’est un autre débat.

Je ne fais du vélo qu’avec mon copain, car je pédale dans son sillage : je n’ai dû traverser la moitié de Paris que 2 fois toute seule. J’ai eu un peu peur et c’était moins sympa.
Mon copain a 5 vélos custom = des beachcruiser, low rider et un burrito -> un vélo ras du sol entièrement fait main (soudures des cadres, pièces rapportées etc.)
Quand on se balade dans Paris, il devient une star de la piste cyclable : les gens le prennent en photo, le filment, lui posent des questions et même parfois des touristes veulent monter sur ce burrito pièce unique, pour être pris en photo par leurs copains touristes.
C’est rigolo.
Ce qui l’est nettement moins, ce sont les automobilistes et aussi les piétons, sur les pistes cyclables.
Mais je ne voudrais pas être redondante dans mes propos. Effectivement (j’ai déjà rédigé cette chronique pour Paulette en novembre 2010) les gens dans leur voiture ou à pied sont des dangers potentiels à chaque instant d’une balade à vélo. Si seulement ils ne le faisaient pas exprès! Mais tout un chacun sait que l’homme est vil et mesquin, et certains prennent un malin plaisir à marcher exprès sur les pistes cyclables, à se garer dessus et à être d’une mauvaise foi totale ou dans le déni quand on le leur fait remarquer.
Mon copain a donc adopté une technique assez cocasse : il prévient au « dingdong » avec sa sonnette en avance puis, si pas de réaction du piéton sourd, il actionne sa sirène de vélo qui pète les oreilles et occasionne limite une crise cardiaque quand certains se retournent en sursaut. Je veux la même alarme de 780 décibels (je déconne) pour Noël !!

Une autre fois, un taxi (bourré ou juste délibérément méchant?) a percuté exprès la roue arrière du vélo de mon copain…J’ignore son but précis, puisque ce taxi a courageusement pris la fuite avant que mon mec ne lui défonce son pare-brise avec son vélo : outil de travail ruiné = plus pouvoir bosser.
Je précise que mon amoureux est TOUT sauf violent, mais mettre la vie d’autrui en danger peut foutre en rogne, vite fait.

En résumé, ce qui devrait à chaque fois être un moment sympa à se promener dans une des plus belles villes du monde, la truffe au vent et les yeux écarquillés, devient souvent un moment stressant et pénible. Obligés d’éviter les portières s’ouvrant à la volée, les taxis qui ne respectent pas le mètre de distance entre eux et le cycliste ou encore les quidams se pensant seuls au monde…
Dommage d’avoir une telle attitude, surtout quand on ne peut que subir et essayer tant bien que mal de tracer sa route. Même ça, parfois, s’avère compliqué.

Je suis cependant contente de ne pas être la seule à avoir des griefs contre les gens mal élevés, exaspérants et sans-gêne !! <- lire ces articles svp !!
Lire ces articles ne m’a pas seulement fait du bien, cela m’a conforté dans l’idée que l’on est tous « victimes » de gros cons, sans scrupules ni éducation, un moment ou un autre, dans sa vie.
♪ « Quand on est con, on est con« 
Que personne ne s’enflamme : je ne suis pas un ange et les autres tous des vilains.
Je passe simplement un petit coup de gueule, car chaque sortie à vélo est synonyme de frayeurs malgré nos comportements carrés (on ne roule pas sur le trottoir, on descend toujours pour mener le vélo à la main en cas de rue à sens unique, on ne grille pas de feux rouges à fond la caisse, etc.)
Je ne me permettrais pas de crier aux cons si j’avais une conduite inconsciente et à risques sur mon vélo.
Je rêve d’emménager à Amsterdam ou Stockholm, en fait…*soupir*
Et vous, des témoignages en tant que deux roues ?

Comments

  1. Salut Valentine,
    juste envie de réagir sur le fait que les cyclistes ne sont pas tous des anges non plus et qu’ils sont parfois bien relous et inconscients sur leur engin!
    Ne pas toujours remettre la faute sur l' »ennemi juré », c’est comme le motard VS l’automobiliste, c’est barbant! Y’a des sales cons partout, autant chez les cyclistes, que les motards, que les piétons, que les automobilistes….

  2. Ooo moi pendant des grèves, j’étais enceinte de 4 mois et ai dû traverser Paris à vélo (tout seule), du 7ème jusqu’à la Rue des Archives, pour aller travailler (j’étais consultante à l’époque). Merci bien…

  3. Je suis d’accord avec Katherina.
    Je pense que la plupart des piétons sont dans leur bulle et ne font pas gaffe où ils marchent, ils ne le font pas exprès pour faire chier les cyclistes ?! Même si j’avoue que c’est parfois pénible.
    Je suis cycliste et piétonne et il n’y a rien de plus agaçant que les 2 roues qui roulent sur le trottoir, qui slaloment entre les voitures, qui ne respectent pas les feux, ni aucune règle du code de la route… En tant sue conductrice, je vois aussi que certains cyclistes font n’importe quoi.
    Bref, si chacun respectait ls règles communes, on est d’accord que ça serait plus sympa pour tout le monde.

  4. moi je suis une grande piétonne et… je préfère marcher sur la piste cyclabe qui est belle est souvent entre des arbres, que sur le trottoir collé-serré à la route..
    et je déteste les sonnettes des vélos ! Quand je suis sur ces fameuses pistes à pieds, je fais pas la « relou » je me mets bien à droite 😀

    et puis ya aussi l’inverse, les vélo skoatent souvent le trottoir pour plus de sécurité parce que des fois la route ça craint.. moi ça me gêne pas, tant qu’on ne me sort pas la sonnette pour me doubler !

    🙂

    ah oui et en tant que jeune conductrice, je ne fais pas la maligne quand j’ai un vélo à côté de moi :s j’ai peur de lui faire du mal 🙁

  5. Hello, perso cet article m’interpelle vraiment! J’habite une ville, certes beaucoup moins grande que Paris, mais les deux roues sont des fléaux ici! Sincèrement, c’est pratiquement tous les jours que je suis à deux doigts de me faire shooter par un scooter ou un vélo!

    Je suis la première à vouloir rouler quotidiennement en vélo, mais j’avoue en avoir peur, car tout le monde fait du grand n’importe quoi!
    Je suis consciente que les cyclistes souffrent beaucoup du comportement des automobilistes, qui restent les plus dangereux, de plus, lors d’un accident, le cycliste est bien plus en danger et subit des dommages plus important que la simple tôle froissée d’une voiture!
    Mais sincèrement… pas mal de cyclistes abusent beaucoup! Niveau politesse déjà, pas plus tard que la semaine passée, je me suis faite traité de « pute » par un gars qui m’a roulé sur les pieds sur un trottoir (cela alors que ma réaction avait être de dire « mais.. ») sympa… après, c’est souvent qu’alors qu’une voiture me laisse traverser, un cycliste (aussi les scooters qui sont plus dangereux) me coupent la route et m’engueule. Oui,il y a une priorité piéton sur les passages cloutés !

    Et surtout, surtout, les feux de circulation! Pitié, que les cyclistes les respectent! ça, et ne pas rouler sur les trottoirs au moins…

    Alors certes, ça fait beaucoup. Je pense qu’on devrait limiter plus l’utilisation des voitures dans les grandes villes pour permettre aux cyclistes d’avoir plus d’espace, moins de stress, et ainsi peut-être plus de gens seraient motivés à ne pas polluer en prenant leurs vélos! Mais quand même… Faut comprendre qu’il y a des bases à respecter. Je ne sais pas comment c’est à Paris, mais ici il y a assez de pistes cyclables bien libres, et malheureusement pas employées.
    Alors commençons par la base : respecter les feux, et surtout pas d’insultes!

    Par contre, je tiens à souligner encore que les automobilistes ont souvent des comportements inadmissibles envers les cyclistes, ce qui est fort dommage…

  6. Tout à fait d’accord avec Katherina, ne sois pas trop médisante ou habite autre part que dans cette ville certes belle mais peuplée de fou! Où tu trouveras tranquillité pour rouler en vélo, c’est sur qu’à Paris c’est pas le bon compromis !
    Ciao et banzai.
    Zara.

  7. Salut Valentine,
    J’aime bien le ton de ton témoignage. Je vis à la campagne, et pour les mêmes raison je ne fais pas de vélo, j’ai la frousse de me faire renverser. Par contre, je fais pas mal de course à pieds, et je me fais régulièrement des frayeurs avec les cyclistes qui roulent sur la voie piétonne alors que la piste cyclable est à quelques mètres!
    Le comportement sans gêne et souvent dangereux n’est pas réserver à une classe d’usagers. Combien de piétons sur les pistes cyclables, Combien de cyclistes sur les pistes piétonnes, Combien d’accrochages entre automobilistes?
    Tout le monde quelque soit son mode de déplacement, doit être respectueux des autres usagers qu’ils se déplacent ou non de la même manière.

  8. Ahlala comme je me retrouve dans ton témoignage! J’habite Paris aussi et moi je prends le Velib..j’ai un beach cruiser mais j’ai trop peur de me le faire piquer ici donc il reste chez mes parents en Normandie pour le week-end 🙂
    J’ai aussi quelques frayeurs en vélo, je me fait souvent klaxonner (pour rien?) Et les voitures me frôlent la plupart du temps…j’ai essayé de détourner ça en jeu..c’est comme une danse entre les voitures et moi, j’essaie d’anticiper ce qu’elles vont faire au maximum..
    Par contre je ne suis pas d’accord avec ces cyclistes qui grillent les feux rouges..perso je m’arrête, je suis un vehicule comme un autre et justement ça montre que la route est à tout le monde!
    En général, je suis une adepte des pistes cyclables sans voiture! D’ailleurs je ne sais pas si tu connais l’endroit où il y a le musée de plein air, sur les quais en face du jardin des plantes..c’est très sympa par là, on n’entend presque plus les voitures!
    Peut-être qu’on se croisera un jour sur nos 2 roues 😉

  9. Je suis parfaitement d’accord avec Katherina! Les cyclistes sont parfois pires que les automobilistes ou les cyclistes, j’en vois quelques uns qui slaloment entre les bus et qui passent au feu rouge… Les cons sont vraiment partout, c’est ça le pire 😉

    Complètement hors sujet mais je passe sur ton blog tous les jours et je l’adore vraiment, de vrais articles avec de belles photos!
    C’est un réel plaisir! 🙂

  10. Moi aussi j’aime faire du vélo (même s’il n’y a pas de piste cyclable dans ma ville et que je ne me risquerait JAMAIS à en faire à Paris); mais je suis également piétonne (souvent) et automobiliste (parfois).

    Je ne parlerai pas des autres conducteurs (ou autres cyclistes, ou autres piétons, chacun son « histoire »), mais il m’est souvent arrivé de devoir marcher sur les pistes cyclables JUSTE parce qu’il m’était impossible de marcher sur le trottoir (amas de déchets ou poubelles, voitures garées,…). Et comme quand je suis dehors j’écoute mon iPod à fond je n’entends pas ce qu’il se passe autour de moi. On pourrait aussi prendre ça dans un autre sens entre les cyclistes qui roulent sur la route alors qu’il y a une piste cyclable juste à côté (ou qu’ils DOIVENT rouler dans le couloir de bus quand ce n’est pas le cas); ou les cyclistes qui roulent SUR LE TROTTOIR (ce qui est tout aussi dangereux)

    Quelle que soit ta « catégorie » (à pieds, en voiture, à vélo, en volant), il y a des cons PARTOUT hein.

  11. Moi je suis parfois cycliste mais bien plus souvent piétonne et je ne compte pas le nombre de fois où j’ai failli me faire renverser par un cycliste incapable de respecter le code de la route et par conséquent les feux tricolores … c’est encore pire s’ils sont sur une piste cyclables, ils en oublient qu’il existe des passages piétons avec des gens dessus …. En revanche tout à fait d’accord avec les voitures, c’est une galère autant pour les cyclistes que les piétons.

  12. Je suis d’accord avec le premier commentaire, comme on dit, il y a des cons partout. seulement, quand tu fais parti des honnêtes gens, c’est blasant de se voir si peut considérer par les autres… je n’ai jamais trop fait de vélo, j’allais toujours trop loin, et le covoiturage n’a pas été suffisamment possible pour contribuer à diminuer les dégâts sur la couche d’ozone bien malheureusement…
    Du coup, pas beaucoup de mésaventure à deux roues, les seules que j’ai eue (ou dont je me souvienne) à été une fois un vieux qui a ralenti à ma hauteur pour me demander ce qu’une si son hôtel était sur ma route et si ainsi l’y rejoindre allait être possible (alors d’une il propose pas de me prendre le macho mdrrr et de deux mais il avait l’âge d’être au moins mon grand père ça fait flipper…), et une autre fois je faisais du vélo par envie de faire du cardio le long de la mer, une voiture de jeunes cette fois ci me passe à côté à vive allure, et l’un d’eux me hurle « te fatigue pas tu resteras grosse toute ta vie!!! » bon.. ok… lol voilà pas des histoires qui comme toi mettent ma vie en danger au quotidien à vélo, mais c’était mes petites mésaventures ^^

  13. Je suis assez d’accord avec toi, et en même temps assez d’accord avec Katherina. Je suis piétonne, cycliste, automobiliste et usager des transports en commun (oui oui tout ça à la fois) et j’ai rencontré des cons partout. Et parfois à vélo, notamment sur les trottoirs… et se faire renverser par un vélo qui n’a pas compris que les trottoirs sont faits pour les piétons justement, ça fait mal, pour lui et pour le piéton. Et puis j’ai passé une petite semaine à Amsterdam, et j’ai été choquée par le comportement des cyclistes qui sont largement majoritaires. Il n’y a pas de trottoirs pour piétons ! Le vélo est le Roi du monde.
    Alors c’est sûr que lorsque les choses sont bien faites, et qu’il y a une chaussée, une piste cyclable et un trottoir, il serait souhaitable que les gens les utilisent comme il se doit… Mais nous n’avons malheureusement pas encore trouvé de remède à la débilité !
    Bref, vous devriez venir à Grenoble, il fait bon vivre pour les cyclistes ! 🙂
    D’ailleurs, on peut savoir ce que tu as comme vélo ? Les cruiser c’est tellement beau, mais argh cher aussi.. je voulais en offrir un à mon copain mais ça attendra !

  14. Hello Valentine,

    Moi je me rendais en travail en vélib’ (11e – 3e) tous les jours, et comme il n’y a pas de piste cyclable, c’est vrai que c’était parfois assez dangereux et tu compte tes morceaux quand tu arrives à destination (surtout que je roule un peu comme une kamikaze en vélo, mais je me soigne).
    Ce que je trouvais au final le plus importunant, c’est les fumées des pots d’échappement des voitures quand tu es coincé dans les bouchons le soir (et oui, ya pas de piste cyclable rue Reaumur…)

    En tout cas ça fait plaisir de te voir t’exprimer sur ce moyen de locomotion qui en plus d’être sympa, est pratique et fait de belles cuisses éhé

  15. Je rejoins l’avis de Katherina ! Les cyclistes ne sont pas tous des anges. Beaucoup de cyclistes ne respectent pas les règles non plus (comme certains piétons, certains motards etc…). S’arrêter à un feu rouge par exemple, ça ne vaut pas que pour les voitures 😉 Mais comme tu l’as dit (ou plutôt comme l’a dit Brassens) « quand on est con, on est con » que ce soit cycliste, piéton ou autre !
    Cependant chouette article, j’aime bien avoir de la lecture le matin, dommage qu’il n’y ai pas plus de photos de toi à vélo 😉 Bonne journée

  16. Je ne vis pas en ville et je fais rarement du vélo mais je monte à cheval. Et le peu de fois où je dois traverser une route c’est pas sans peine, y’a toujours un type qui n’a jamais vu de cheval de sa vie et qui par conséquant klaxone, chose super intelligente, les chevaux adorent ce genre de bruit venant d’il ne sait où qui le surprend, si bien qu’il se cabre (pour montrer son entousiasme ? Non je ne pense pas)

    Oh et j’ai le souvenir d’un rond-point à cheval… Un motard complètement fou pour aller traverser le terre-plein central histoire de fire peur aux chevaux, de risquer de se planter et de bien nous faire savoir qu’on le fait chier.

    Sinon à vélo… Promenade en forêt et battu de sanglier ça aussi c’est sympa… Ah la connerie humaine…

  17. Bonjour Valentine,
    Je suis d’accord avec Katherina : les cyclistes aussi peuvent être « des gens mal élevés, exaspérants et sans gêne ».
    J’aimais beaucoup venir flâner sur votre blog de temps à autre mais je suis franchement déçue par des articles de ce type.
    Bonne journée à vous 🙂

  18. Bonjour Valentine,
    Encore un super article…j’habite également Paris mais je frémis de peur à la simple idée de monter sur un vélo alors que c’était avant un de mes passe-temps favoris.
    Les automobilistes, les taxis, les bus, sont souvent à la limite de l’incivilité. Les deux seuls fois où je me suis risquée à louer un vélib, j’ai cru que ma dernière heure était arrivée! Des fous furieux.

    Belle journée à toi

  19. Moi je suis tout à fait d´accord Valentine!ça me fait plaisir de lire ton témoignage (même si je voudrais que ça se passe pas comme ça) et d´ailleurs j´avais bien envie de te poser la question depuis un moment car moi j´adore faire du vélo mais j´ai peur d´en faire dans la ville pour toutes ces raison que t´as expliqué dans l´article.
    Les gens ne respectent rien!même dans le métro, il y a toujours des c*** qui s´arrêtent à gauche dans l´escalier mécanique et voilà, personne peut continuer de monter les marches!!grrr

  20. Valentine,je suis tout à fait d’accord avec ton article ! J’habite à Tours, bon c’est plus petit que Paris et il y a moins de dangers, mais tous les matins, je vais en cours sur mon vélo et les automobilistes ne font VRAIMENT pas attention , j’ai d’ailleurs failli me faire renverser plusieurs fois et je trouve ça vraiment pénible.. Quant aux piétons qui ne se poussent pas, je les frôle , ça les calme. Depuis que je fais du vélo je fais bien plus attention aux cyclistes lorsque je suis au volant de ma voiture ! 😉

    Bonne continuation, ton blog est une bouffée d’oxygène,

    Aline !

  21. Je suis moi aussi une adepte du vélo pour les petits trajets et quotidiennement je dois affronter des piétons et des automobilistes malveillants qui ne font pas attention. Je suis même tombé une fois sur une bande de jeunes qui s’est volontairement placé sur la piste cyclable au moment où je devais passer. C’est du grand n’importe quoi mais on ne changera pas la bêtise humaine!!!
    Bonne journée à toi!

  22. Hello
    Moi je suis en scoot’ et je me considère comme respectueuse mais je vois aussi des vélos faire n’importe quoi se mettre au milieu des voitures et se prendre justement pour des scoot’ et donc se mettre volontairement en danger et boucher la circulation pour les scoot’!
    Mais je suis d’accord avec toi il y a un manque de civilité général, lorsque j’étais étudiante je ne circulait qu’en vélo et j’adore ça donc je fais toujours attention de laisser passer les cyclistes lorsqu’on est a une intersection par exemple car je sais qu’il est plus difficile pour un vélo de « repartir  » alors que moi je suis tranquillement assise sur mon scoot et que je peux je redémarrer en un coup de poignet! C’est comme les automobilistes qui empêchent les vélos, scoot, piétons de passer alors qu’il pleut et qu’ils sont au chaud dans leur voiture!
    un manque d’empathie général et puis aussi les gens que tu laisses passer et qui ne disent pas merci cela me rend folle!!!
    Sur ce je vais aller chevaucher ma « bécane » et aurais une petite pensée pour toi aujourd’hui en croisant des « bicyclettes »
    bises

  23. ahhhh, Valentine ! comme je te comprend ! mon copain et moi même avons quelques petites choses en commun avec le tien et toi-même ! nous sommes à quelques années de la même génération, travaillons tous 2 dans un domaine d’art appliqués connexe au tien 😉 et surtout, habitons aussi la capitale et pratiquons intensément le vélo ( mon copain est très collectionneur lui aussi car il soude la plupart de ses cadres lui même ) si bien que nous n’avons pas de carte de métro ! pour nous le vélo c’est tout le temps ! Et c’est avec grand plaisir que je te lis ce matin, car je me sens moins seule ! mon chemin du matin pour me rendre à mon agence est une piste cyclable tout le long, et TOUS les matins, au moins 5 ou 6 camions sont garés dessus, la moitié des piétons marche en plein milieu et le pire, des scooters me klaxonnent pour pouvoir me doubler sur MA piste cyclable ! pour finir, je me reconnais aussi dans l’anecdote des portières de voitures ouvertes à tout va, car j’en ai vu de très (trop) prêt, bien trop souvent ! courage ! entre 2-roues, on se soutient !(brooks forever !)

    Michèle

  24. Le vélo, j’adore mais à Paris c’est juste compliqué!! J’avais un super vélo, mais une fois dans mon nouvel appartement j’ai réalisé qu’il n’y avait ni cave, ni cour, ni garage à vélo, donc le joli vélo a commencé à rouiller dès les premières pluies…je l’ai donc abandonner 🙁

  25. Moi j’utilise mon vélo quasi tous les jours, mais à Lille ! Et je te promets que les gens sont bien plus civilisés. Déjà, on a beaucoup moins de taxi, donc ça facilite les choses. Les gens à pieds ne vont jamais sur les pistes cyclables, sauf si le chemin est libre et qu’ils veulent traverser, et les automobilistes ne sont pas dangereux (il y a évidemment des exceptions ^^). La seule chose qui a failli m’arriver, c’est de me prendre la portière d’un automobiliste qui sortait de sa voiture. Les 2 fois, les gens se sont excusés 🙂
    Je suis allée plusieurs fois à Paris et j’étais souvent piétonne, je dois avouer que les automobilistes sont très dangereux… Bon courage pour tes balades Valentine !

  26. Coucou Valentine 😀
    Comme toutes celles qui ont laissé un message plus haut je suis partagée… Chez moi (ville beaucoup plus petite que Paris) les pistes cyclables sont délaissées et les vélos empruntent la route (et quand je suis en voiture je les trouve carrément gonflés de ne pas les utiliser). Mais quand je suis piétonne le trottoir est tellement petit par endroit que j’avoue je marche sur la piste cyclable. Je marche bien sur le côté et quand j’entends une sonnette ou le fameux « Paaaardooonnn » je me sers encore plus pour le laisser passer. En bref quelque soit mon mode de transport j’essaye (mais c’est pas toujours facile) de faire au mieux tout en respectant les autres. Dur de voir et de lire les autres articles remplis de cons ! J’en ai jamais croisé autant moi… !ouf !!!
    Bisous ! et courage pour tes prochaines sorties Vélo 😉

  27. 12 ans que je fais 16 km de vélo pour aller bosser ….12 ans que ça m’nerveuhhhhhhhhhhhhhh ………un jour je vais en venir aux mains ………je pourrais écrire un ROMAN tellement j’ai vécu de situations plus stressantes les unes que les autres !!
    courage !

    Cécile

  28. Coucou

    je suis bien d’accord avec toi concernant les con sur la route, il y en a partout et je dis bien partout et dans tout mode de transport !
    Je peux te dire aussi que mainte fois, les conducteur de vélo m’ont fait peur !
    beaucoup ne respectent rien, passe au rouge alors qu’on traverse, essaye plus que tout de passer avant la voiture ???
    il y en a qui n’ont peur de rien et surtout pas d’avoir un accident …
    et certes des piétons marche sur les pistes cyclable, mais combien de vélo passe sur les trottoir ou passage piéton ?
    Je vais bientôt habiter Paris, je vais surement adopter le vélo, on verra comment de mon point de vue je gère tout çà 😉
    Bises
    mél

  29. Quand j’étais sur Lyon, j’avoue que j’avais peur d’être en vélo, j’ai un ami qui roulait toujours devant moi et jamais je ne me serais aventurer toute seule lol.
    A présent je ne fais plus trop de vélo car j’ai un vélo pliable et c’est assez pénible au niveau de la conduite..

    Bises
    Stéphanie

  30. Moi aussi, ça me fait réagir. Je n’ai jamais fait de vélo dans Paris et ça ne me donne vraiment pas envie. En plus, c’est du sport et on est censé en profiter avec plaisir, pas en redescendre avec du stress et des coups de gueule à n’en plus finir.J’ai déjà fait du vélo dans Londres (pour comparer entre 2 grandes capitales) et je dirais que Paris n’est pas vraiment l’idéal si on recherche la sérénité. Étant également conductrice depuis 14 ans, je n’ai jamais fait une seul accident en faisant attention. Pourtant, ce n’est pas toujours facile de voir un vélo débouler d’un angle mort, surtout quand on doit négocier un grand rond-point comme à République ou Bastille.
    Entre les travaux qui mordent sur les accès piétons ou les trottoirs, les types sur leurs vélos qui vous fusillent du regard, les voitures qui s’arrêtent dans les passages piétons et les motos qui ne vous calculent pas forcément,…Il y a mille raisons pour que je prenne les transports en commun tous les jours pour me déplacer dans Paris et j’ai rarement envie de hurler de rage en arrivant à destination. Question de bon sens…Je viens de lire ton article publié sur Paulette il y a 1 an déjà. Tu as eu le code depuis? Par exemple, les bus sont toujours prioritaires. Maintenant caricaturer tous les conducteurs comme des cons et tous les piétions comme des gens mal élevés et égoïstes, ça m’énerve. Non, on n’entend pas toujours les klaxons et on ne le fait pas exprès. Quand tu te promènes dans le Marais bondé le samedi et ses petits trottoirs, tu ne vois pas forcément le cycliste qui arrive dans le sens inverse de la circulation. Et que dire des cyclistes, tous des anges? Mais quand ils redescendent de leur vélo…C’est toujours le même type qui a foncé dans le tas et qui a distribué les quelques coups de coudes quelques instants auparavant. Et je ne lui ai pas donné un nom d’oiseau.

  31. Hello Valentine. I understand French but I feel easier writing in English. Well, you cannot separate people like that, as there are also cyclists that are very uncareful while on the road (saw an awful lot of them), whereas others – like you, as it seems – pay very much attention, which is a very good thing! It is nice of you to speak about such everyday topics, although I prefer your fashion topics, less deep, which make me in a better mood 🙂 I do not really appreciate your tone in this article, but I see you were a bit angry. See u!

  32. Salut!

    Je trouve amusant certains commentaires.

    Je ne dit pas qu’en vélo on as plus de droit que les automobilistes. C’est juste qu’en cas d’accident, le cycliste est mort alors que l’automobiliste n’as plus de pare-choc.

    Il y a donc une fragilité intrinsèque à la pratique du vélo. Et effectivement, pour palier à ça lorsque je roule, je ne respecte qu’une règle, celle de ne pas avoir d’accident. Le code de la route fonctionne si tout le monde le respecte. Or il suffit d’un automobiliste étourdit pour avoir un grave accident. Et lorsqu’on est en rééducation parce qu’un idiot qui allumait sa clope nous à roulé dessus, savoir qu’on n’est pas en tord est d’un maigre secours.

    Donc le discours consistant à dire « il y a des cons partout » permet surtout de ne pas remettre en question sa propre pratique en rejetant la faute sur l’autre parce que « c’est surement un con ».

    Après, il faut prendre ses responsabilité en vélo aussi, je suis d’accord. Les accidents sont plus le fait de cyclistes occasionnels sachant plus ou moins maitriser leur montures que des mecs en fixes qui bombardent sur les boulevards. Et c’est quasi toujours les poireaux (entendez par là les cyclistes raides et fébriles) qui râles contre les conditions de circulation, et pas vraiment les « messengers ».

    Et bonne journée !

  33. je comprends ton point de vue, mais je tiens aussi à souligner que les gens se baladant à vélo doivent aussi respecter certaines règles notamment les règles du code de la route (feu rouge pour les voitures, c’est aussi un feu rouge pour les cyclistes, signifiant qu’ils doivent s’arrêter et non passer en douce au risque d’écraser un piéton). Et puis, une personne à vélo qui se balade sur les trotoires qui ne sont fait que pour les piétons ou dans les zones piétonnières, alors là moi ça me mets en rogne; ils ont bien beau de dégainer leur sonnette à x décibels, non je ne me pousse pas.
    En voiture c’est pareil, j’ai eu à faire un pauvre mec qui avait pris un rond point en sens inverse, sous pretexte que ça allait plus vite, il a failli se faire percuter par un camion.
    Respect ok, mais le respect est réciproque et se mérite.

  34. Je comprends bien ce que tu veux dire puisque je vis la même chose, mais de l’autre côté : les cyclistes qui viennent sur la route. Crois moi que si t’as pas une patience de plomb et surtout les yeux grands ouverts, tu risques d’en butter plus d’un malheureusement. J’avais hier encore devant moi un collégien (?) qui zig-zaguait, y a rien de plus dangereux en mon sens. Chacun sa place ! Cohabiter sur la route, c’est difficile et dangereux.. et je pressens que tu vas te faire remonter les bretelles pour avoir dit que « quand on est con on est con », mais il n’empêche que c’est vrai. Et ce à bord de n’importe quel engin ! 🙂

  35. Ok les filles, j’admets ne pas avoir mis aussi les cyclistes dans le même panier que tout le monde, même s’il est ÉVIDENT qu’il y en a au comportement dangeureux!
    Personne n’est tout noir ou tout blanc; mais comme le précise intelligemment Paul :
    « Je ne dit pas qu’en vélo on a plus de droits que les automobilistes. C’est juste qu’en cas d’accident, le cycliste est mort alors que l’automobiliste n’as plus de pare-choc. »
    C’est tout.

    Ok Les cyclistes se doivent de respecter le Code de la route et les feux et les piétons et les voitures…MAIS ils font bien moins dégâts en cas de crash.

    Que personne ne s’enflamme : je ne suis pas un ange et les autres des vilains diables. Je passe simplement un petit coup de gueule, car chaque sortie à vélo est synonyme de frayeurs malgré nos comportements carrés (on ne roule pas sur le trottoir, on descend toujours pour mener le vélo à la main, en cas de rue à sens unique, on ne grille pas de feux rouges à fond la caisse, etc.)
    Je ne me permettrais pas de crier aux cons si j’avais une conduite inconsciente et agressive sur mon vélo 😉

    Je rêve d’emménager à Amsterdam ou Stockholm, en fait…*soupir*

  36. Le problème c’est que malheureusement, Paris n’est pas vraiment faite pour les vélos !
    j’ai vécu à Copenhague, et là il n’y a aucun soucis, il y a des pistes cyclables partout !Le vélo est considéré comme un moyen de transport comme les autres, et du coup il y a des infra structures prévues.Quand je suis rentrée à Paris c’était juste impossible pour moi d’en faire car ce n’est pas prévu pour en fait, c’est trop dangereux…
    à mon avis ton coup de gueule serait plus à adresser à la ville de Paris ou au pouvoir public…

    bises

    Caro.

  37. Moi perso c’est les cyclistes qui me gavent chaque jour ! Il arrive souvent qu’ils roulent sur les trottoirs à toute allure, tu ne sais même plus où te mettre. Et sinon ils roulent sur des pistes cyclables à contre sens (moi qui est l’habitude de marcher sur la piste cyclable quand je ne peux marcher ailleurs en me mettant face aux vélos qui sont censés venir de face). Mais je suis d’accord que les automobilistes ne respectent pas les vélos !! c’est d’ailleurs pour ça que les cyclistes préfèrent parfois rouler sur le trottoir tellement il est dangereux de rouler en bord de route.

  38. J’ai eu envie de réagir à ton article car, pour ma part je me déplace en Scooter dans paris, et c’est un petit peu le même combat.
    Surtout quand tu es une fille sur un scooter; tu es doublement moins respectée que/par les autres.
    Les motos te détestent sans raisons, te dénigrent pour le simple fait que tu es sur un scooter et non sur une moto, une espèce de gueguerre stupide.
    Les autres scooter conduis par des garçons te stressent volontairement sous pretexte que tu es une fille donc selon eux, tu conduis moins bien, moins vite qu’eux. Non tu fais juste gaffe .
    Tu te fais insulter parce que tu passes pas entre 2 voitures parce que t’as juste pas envie d’éclater tes rétros et ceux des voitures, bref tu passes pas,mais ils comprennent pas.
    Les voitures font comme si tu n’existais pas, et sont de mauvaise foi quand ils sont en tort, ils mettent tous les 2 roues dans le même panier, même si tu conduis bien. Prêts à te faire tomber juste pour ne pas te laisser passer par jalousie d’être bloqués dans les bouchons alors que toi tu peux passer.
    Bref c’est un combat quotidien. Et je passe les gros lourds qui te sifflent/interpèlent/insultent quand tu as le malheur de porter une jupe, si longue soit-elle… mais ça c’est un autre débat.
    Je compatis donc.

  39. Et que dire des cyclistes!
    Pour la piétonne que je suis la plupart du temps, c’est quand même les pires; pour l’automobiliste que je suis plus rarement, pas mieux.
    Si les cyclistes ne roulaient pas n’importe où n’importe quand n’importe comment, peut être que le gens seraient plus enclins à respecter les voies cyclables…

  40. en même temps c’est pas pour dire mais les cyclistes sont pas forcément les plus civilisés et respectueux des pistes cyclabes etc. bref des cons y en a partout, des automobilistes, des piétons, des cyclistes et ça changera jamais lol

  41. Je crois que le pire dans tout ça, c’est les insultes aussi. Quand tu es tranquillement sur ton vélo, sur la piste cyclable et qu’on te balance des insultes du genre : « Casse toi sale put*** avec ton vélo », ça énerve !
    Mais je continue à me déplacer à vélo parce que c’est mieux, pour l’environnement et ça fait les cuisses XD

    C’est la 1ère fois que je poste un commentaire sur ton blog, mais je te suis depuis quelques temps maintenant et j’apprécie vraiment tes articles 🙂

    BYE 🙂

  42. « Je rêve d’emménager à Amsterdam ou Stockholm » … ou Berlin !
    A l’instant, je regarde par la fenêtre et je vois plus de jolies vélos que de voitures. Même par ce froid hivernale qui commence sérieusement à s’installer pour quelques mois.
    Pas de danger, ici il y a des pistes un peu partout, les gens font bien attention de ne pas marcher dessus, les automobilistes regardent toujours avant de tourner s’il n’y a pas un cycliste en vue et surtout certains feu de signalisation sont à l’effigie de petit vélo!

  43. Je suis tentée de penser qu’à Paris, les gens sont pour la plupart égoïstes car il n’y a pas qu’en vélo que l’on en fait les frais. Même entre piétons, les gens te cognent et te marcheraient sur la tronche pour arriver en 1er à la porte du métro. Il y a des jours où j’ai envie de hurler tellement ces comportements m’exaspère.

    Après, le seul reproche que je ferais au cycliste c’est que très souvent, ils ne respectent pas le code de la route : pas plus loin que la semaine dernière, feu rouge, vert pour les piétons et j’ai failli me faire emplafonner par un cycliste qui estimait ne pas devoir s’arrêter au feu.

  44. Ahlala, le vélo en ville…
    J’ai peut-être pas bien saisi l’article mais il me semble que l’important n’est pas de savoir qui des piétons, cyclistes, scooters, automobilistes est le plus con. Je crois que chaque catégorie a sa part de beaux spécimens. Et puis on est toujours le con de quelqu’un 😉

    Je suis parisienne et j’ai tâté de tous les modes de transport mais j’adore rouler à vélo !
    Seulement je sais d’avance en prenant un Vélib que je devrai affronter les piétons et les voitures qui squattent la piste cyclable en plus des dangereux manquements au code de la route sur la chaussée.
    Alors tant que mon intégrité n’est pas en jeu, J’ESSAIE de prendre les choses avec calme pour pas alimenter un éventuel ulcère (même si concernant les bagnoles sur les pistes cyclables j’ai très envie de m’imprimer un stock de stickers « Je me gare comme une merde ! » histoire de décorer leur pare-brise arrière….).
    Mais tous les cyclistes ne sont pas aussi respectueux que ton mec et toi et moi-même j’en giflerais bien un ou deux alors…
    1 partout, balle au centre ? Et vive le vélo !!!

  45. Merci pour ces témoignages, à chaque fois très constructifs;)
    Tu me fais ouvrir les yeux, et ça c’est bien! Parce que moi qui habite en campagne (d’ailleurs la, j’ai pas trop le souci..Il y’a PERSONNE pour m’embêter en vélo;) , je pensais que Paris c’était LE REVE! Je me disais : « ouais, après le bac, direction Paris, et puis même si j’aime pas le métro, eh bien Il y’a le vélo ça a l’air cool », j’étais sure que c’était super agréable de se promener en vélo dans Paris, haha’! Même si je suis certaine que tu passes aussi de supers moments. 🙂
    Bisous.
    Margot.

  46. j’avoue que je me suis toujours demandée comme tu faisais à vélo dans paris. Mais tous les cyclistes ne sont pas des petits anges, moi je vis dans paris aussi et je vais au boulot à pied et le nombre de fois où j’ai failli me faire rentrer dedans par un vélo car, quand je vois vert piéton j’ai la mauvaise manie de traverser sans regarder et ÉNORMÉMENT de cyclistes ne respectent pas les feux rouges !!

  47. Ah ben, je reste perplexe.
    Les cyclistes ne respectent pas tous le code de la route et, surtout, alors qu’ils devraient avoir conscience d’être fragiles (un peu comme les motards d’ailleurs).
    Et euh, pour te dire qu’un cycliste, ça ne fait pas que abimer le pare-choc !
    Une portière pour ma part et c’est lui qui m’est rentré dedans: il a déboulé sur un passage pour piétons (sur son vélo) alors que le feu était rouge pour les piétons et juste au moment où je passais. Il n’a rien eu, enfin, je suppose puisqu’il a pris la fuite. Moi, portière défoncée, torticolis et 420 euros de franchise. Tu as raison, c’est toujours les cyclistes qui s’en sortent le moins bien lors de collision ;o) (Non mais je dis ça parce qu’il m’a bien énervé celui-là parce que j’ai bien conscience que tous les cyclistes ne sont pas comme ça!)

    Sinon, je sais que ce n’est pas très fashion (blagounette hein, aucune critique là dedans, je suis certaine que tu arriverais encore à être mi-mi avec ça sur la tête) mais, pourquoi ne portes-tu pas de casque lorsque tu fais du vélo?
    Je sais que ce n’est pas obligatoire, m’enfin, en cas de chute, c’est tout de même la tête qui risque de trinquer en premier lieu.
    LAe*

  48. Pourquoi as tu tant modifié ton article ? Je ne vois pas en quoi il le méritait ? Et puis tu es sur ton blog, tu as encore droit de dire ce que tu veux il me semble … Et si certaines ne sont pas capables de comprendre l attitude de ton boyfriend, eh bien, qu’elles aillent ailleurs.
    Signé une cycliste bien moins bienveillante que toi !

  49. J’ai vécu la sensation de danger dans les 2 sens, en voiture et en vélo. Dans mon ancienne ville, il y a peu de piste cyclable et bin je peux te dire qu’il y’a un bon paquet de cycliste fou !Il y a beaucoup (trop) de cyclistes qui ont tendance a oublier que sans piste cyclable, ils doivent respecter le même code de la route que nous. Et la mauvaise foi, mon dieu, beaucoup sous prétexte qu’il respecte plus l’environnement se sente devenir les roi des routes et avoir tout les droits du monde sur leurs vélos.
    La mentalité française appliquée au route est juste un véritable désastre, et le choc culturel c’est clair que tu le ressens quand tu vas au pays-bas, et tout autres pays nordique.
    J’habite à Montréal maintenant, fait que les rues étant parallèle et perpendiculaire, la cohabitation voiture-vélo est plus simple, et puis peu tente de sortir leurs vélo de mi-novembre à fin avril !

  50. Pellement, j’ai déjà fait du vélo à Paris lors des grèves de bus, et oui, j’ai rencontré quelques gens un peu « oublieux » (quelle idée de regarder dans son rétro quand on fait une marche arrière hein ? Ben du coup j’ai du tambourriner sur le pare-brise pour ne pas être écrasé), mais en revanche, je n’ai jamais rencontré de gens mal intentionnés.
    En revanche, j’ai aussi eu l’occasion de rouler sur Paris (et oui, quand on a déménagé à 75km et qu’on vient voir des amis encore sur la Capitale, non, on n’a pas envie de se faire suer à laisser sa voiture à Porte Maillot pour se taper encore 45minutes de métro, désolée) et honnêtement, des inconscients et des cons à vélo, il y en a aussi pléthore ! J’avais déjà remarqué à pied !
    L’idée du vélib’ est stupide car tout le monde ne sait pas faire de vélo ou tout le monde ne sait visiblement pas que le code de la route concerne AUSSI les cyclistes !
    Donc même si je comprends ton coup de gueule, j’enrage aussi contre ces crétins qui grillent les feux rouges à vélo, montent sur les trottoirs, te « sonnettent » pour que tu dégages de leur route, manquent de te renverser, etc, etc…Ca aussi c’est xarrément exaspérant !

    En fait je ne crois pas qu’il y ait d’un côté les « gentsil à vélo » de l’autre « les méchants à moteur » mais simplement des gens plus ou moins civilisés et responsables (bon les taxis par contre, j’avoue qu’ils abusent vraiment souvent sur Paris, c’est clair)…Et c’est bien dommage à cause de quelques crétins finis d’en arriver à maudire toute une catégorie de gens, finalement !

  51. Je n’ai pas lu à fond ton article, mais rien qu’en voyant l’intitulé et quelques commentaires, j’étais obligée de te faire part de mon opinion. Aujourd’hui, à Paris avec des copines nous nous rendions au macdonal’s pour y aller nous avons pris le bus. Nous sommes descendues et là c’est produit un accident d’une « extrême » violence qui m’a profondément choqué. Un vélo a fait une queue de poisson à un automobiliste (qui d’ailleurs était jeune). L’automobiliste n’a pas eu vraiment le temps de freiner et la personne s’est retrouvée coincer entre une camionnette et une voiture. Pour la première fois je voyais un accident avec un vélibe… ça a remis en cause pas mal de choses.
    1. je ne suis pas contre les vélibes, ni les vélos dans paris (mon père est un cycliste moi même je fais du vélo tout les dimanches) mais franchement je pense que les cyclistes devraient faire attention, comme les automobilistes et les piétons, c’est un fait…
    2. Mais je pense qu’une majorité de cyclistes ne respectent pas les règles.
    3. le port du casque – je voyais que ce midi, la personne ne portait pas de casque, elle aurait pu éviter de se cogner la tête contre le sol –
    4. je pense que le maire de Paris, au lieu par exemple de mettre des couloirs de bus aurait pu faire plus de piste cyclable et que bon dieu les cyclistes aillent sur cette piste.
    5. N’ayant pas le permis (et tout les matins je me pose la question si je vais le passer), moi et ma mère nous faisons un bout de chemin ensemble en voiture… je vois ce qui se passe et franchement sans commentaires …

    tout mon speech pour dire :
    OUI j’aime faire du vélo – mais je respecte les règles – et même si ce n’est pas beau je mets un casque et des vêtements voyants.
    OUI les piétons et les automobilistes devraient faire attention.

  52. Je suis tout à fait d’accord avec toi, les gens n’ont plus aucun respect! C’est « moi-je, moi-je,moi-je.. »
    Je ne suis pas cycliste mais piétonne et je sais que le manque de civilité est des deux côtés. Quand je vois des jeunes marchés en bande et s’aligner jusqu’à prendre le trottoir ET la piste cyclable, ça a le dont de m’agacer car en plus c’est qu’il y en a pas un qui bougerai pour te laisser passer…et puis les cyclistes qui roulent sur le trottoir et limitent te rentre dedans alors qu’il y a une piste cyclable…

    Bref je comprends ton coup de gueule, on nous bassine de prendre les transports en communs, de prendre le vélo ou de marcher simplement car c’est bon pour la planète (et pour nous) mais j’ai l’impression que rien ne favorise les gens qui respectent ça! Les voitures restent reines en centre ville et c’est bien malheureux!

    En ce qui concerne l’irrespect des gens, je me demande où on va! Ça devient de pire en pire… ça me donne juste envie d’aller élever des chèvres en montagnes tiens!

    Bises
    et bonne soirée

  53. J’aimerais bien voir le vélo fait main par ton copain en photo ça donne envie de le faire soi même.
    Pour réagir aux autres commentaires :
    Je suis d’accord que c’est difficile de circuler à vélo mais dès fois on ne se met pas assez du point de vue de l’autre et on s’aperçoit que les 2 acteurs ont peut être raison.

  54. Comme je te comprends… j’ai vécu 2ans à Amsterdam et si tu savais comme ça me manque (ça et les looks parfois « funs » des hollandais/ses).
    La vraie vie c’est ça: ne se balader qu’en vélo 🙂

  55. Comme l’ont fait remarquer certaines personnes je pense qu’à Paris les gens sont très égoïstes et mal polis ce qui fait qu’il n’ont que faire de respecter les règles (automobilistes, cyclistes, piétons) ce qui devient vite agaçant et rageant pour ceux qui les respectent… Personnellement, depuis que je suis à Paris et dès que je prends la voiture je sens le stress monté et suis hypertendu tout ça parce que les gens se croient tout permis et seuls au monde (ou aimeraient l’être?), à croire qu’ils essaient de remporter le prix de celui qui fera chier le plus de monde… AHHH vive paris (ironie of course), hâte de partir je te le dis 😉

  56. Je reconnais que j’ai connu de nombreuses frayeurs en vélo…Mais je tiens à préciser que j’en ai connu de nombreuses également en tant que piéton, à cause de vélos!!!!

  57. Je partage ton point de vue, il faudrait bientôt que les cyclistes aient un gyrophare et des
    bandes réfléchissantes partout pour les automobilistes les voient !! Je prends les transports en commun pour aller travailler mais il y a des jours où j’aurais bien envie d’y aller à vélo, histoire de « respirer » et ne pas être en mode « sardines en boîte » dans le bus, seulement il n’y pas de pistes cyclables partout et on manque de se faire tailler un short à chaque passage de voiture, plus les travaux pour la construction du tram (je vis à Tours)… Résultat: en vélo fais gaffe à ta peau !! Donc chapeau de rouler en vélo dans Paris !! 😉

    Cécile

  58. I live in Toronto Canada and I’m just too afraid to ride my bike in the city. Cyclists get hit by cars and die at least once a week here, and our mayor says that it’s their own fault and deserve to get hit by cars. He’s getting rid of most of the cities bike-lanes because « cars are more important ». It’s ridiculous! I’d love to live in Stockholm, where it seems that cyclists are appreciated and understood.

    I love your blog, by the way! You seem like a lovely person with great style. Also love Batman haha, he’s the cutest.

  59. Témoignage de piéton : les vélos sont super dangereux à Paris! Leurs pistes cyclables sont sur le trottoir, et du coup ils filent à une allure folle! Je trouve ce système très dangereux!

  60. Ben et les photos de ton copain sur son vélo DIY ?? ç’aurai été fun ahah.
    Quand j’habitais Lyon je prenais le vélov pour aller à l’agence…Pas toujours rigolo étant donné que les voitures sont pressés, que la circu les agace, mais honnêtement je les ai trouvé assez patient avec les cyclistes. Et pour être allé à Amsterdam 2 semaines, oui là bas, le vélo ça fait partit de l’identité nationale !

  61. Ca me rappelle la vidéo de Cyprien, le Vélo en ville ^^.

    Hélas les cons sont partout, à vélo, à pied, en voiture j’en ai la preuve chaque jours !

    Mais je compati à 100%, les gens sont mal éduqués c’est un fait ! Le respect des autres est visiblement trop difficile pour certains…. Haha je m’arrête parce que ce sujet à tendance à m’enflammer.

    Bisous

  62. En même temps, j’ai envie de dire que Paris n’est pas un lieu adapté au cyclisme et que je ne comprend spas bien de quel droit il le deviendrait ? Ca ne viendrait à l’idée de personne de perster car on a du mal à faire du vélo sur autoroute…Bon, au même titre que les camions ne peuvent pas circuler partout, ni les voitures en forêt, ben je me dis qu’en fait, si tu veux faire du vélo tranquille, sors de Paname ou emprunte la coulée verte !
    C’est un peu facile de taper sur untel ou untel, juste parfois quand on manque d’espace, il faut savoir changer de lieu, et en trouver un plus adapté ! D’ailleurs, toi qui prends les transports en commun, tu sais qu’à quelques dizaines d eminutes tu es en pleine forêt, en brod de seine, au vert et là, personne ne te cassera les pieds autant qu’à Paris intra-muros !

  63. Coucou!
    Je suis tellement d’accord!
    Mon cousin partait tous les jours au boulot en vélo. Jusqu’au jour où il s’est fait percuter par une voiture…Heureusement, l’automobiliste s’est arrêté et l’a emmené à l’hôpital. La rapidité des soins lui a permis de conserver la validité de ses jambes mais il a été immobilisé dans un fauteuil roulant pendant 1 an!
    L’automobiliste bien choqué n’avait pas regardé dans son angle mort…
    Pour avoir fait mes études dans les pays du Nord, j’ai eu la chance de découvrir et de profiter cette « culture du vélo ainsi que le respect du piéton!! Pourquoi ne sommes nous pas capable de telles civilités??

  64. Je suis d’accord avec toi…
    Mais ne penses-tu que certains de ces cyclistes qui ont aussi vilaines habitudes? Le cas typique est celui du cycliste qui arrive d’une rue à sens unique (qu’il a bien-sûr prise à contre sens), sur la gauche du conducteur, qui doit lui-même surveiller une priorité à droite. N’est ce pas ultra dangereux? J’ai une conduite très prudente, et plusieurs ont pourtant frôlé ma voiture de très très près en se conduisant ainsi.
    Et tous ces cyclistes qui roulent sur les trottoirs, souvent pressés et qui manquent de renverser les piétons?
    Il n’y a pas que les automobilistes et les piétons qui sont mal élevés. Certains cyclistes le sont aussi.

  65. Une petite pensée pour ces méchants piétons qui, subissant troittoirs en travaux ou voitures mal garées, sont obligés de poser une pied sur les pistes cyclables… :p
    Et témoignage d’automobiliste: l’incivilité est 3 fois plus énorme en voiture, ça devient un moment de stress et d’énervement.
    Les vélos sont aussi extrêmement dangereux: entre ceux qui zigzaguent sans faire attention, ceux qui n’ont pas d’éclairages aux heures tardives, ceux qui coupent la route ou n’indiquent pas s’ils tournent…

    Je pourrais aussi pousser mon coup de gueule, en tant que conductrice ou piéton! On est jamais contents de toute façon, et des cons, il y en a partout ;)!

  66. C’est vrai que j’apprécierais aussi de me balader à vélo si c’était moins dangereux qu’à Paris c’est tellement agréable.
    En attendant je suis surtout piéton et je constate surtout les vélos qui ne s’arrêtent pas aux feux rouges (et qui t’insultent si tu leur fait remarquer le feu) ou qui roulent à fond sur les trottoirs et arrivent de derrière toi à toute vitesse,quand tu as un enfant de 2 ans qui peut changer de direction à tout moment c’est flippant.Enfin tout ces comportement c’est jamais soi c’est toujours les autres bien sûr 😉
    Pour info il m’arrive de marcher sur les couloirs des vélos,contrainte et forcée (et pas sécurisée) car le trottoir est trop étroit pour une poussette ou pris d’assaut par des motos/vélos qui sont garés dessus.
    maiwenn

  67. Tu portes un casque quand tu roules? 🙂
    Classe ton mec ^^
    Je suis bien d’accord avec toi, une copine a eu un accident il y a quelques années, elle etait en vélo et une voiture l’a renversée : elle est tombée dans le coma pendant une semaine on pensait qu’elle allait mourir ou devenir tétraplégique…
    Mais non, par miracle elle est guérie et elle est maintenant en 4e année de médecine !!

  68. Félicitations pour votre blog est super beau!, sera sans aucun doute blogue .. S’il vous plaît suivez-moi et j’espère que vous aussi vos idées et commentaires, je parle peu le français mais j’aime salutations et baisers .. ♥

  69. Bonjour Valentine !
    Je suis totalement d’accord avec toi! Je n habite qua quelques stations de mon boulot mais après avoir tester le trajet en vélo a Paris je suis malheureusement obligée de m’y rendre en métro! C’est vraiment dommage dans une aussi jolie ville mais les gens sont trop égoïstes pour de soucier de l’autre (qu’il soit piéton, cycliste ou automobiliste chacun a le droit a sa part d’incivilité!) mais c’est malheureusement bien plus dangereux pour nous que pour celui qui est protègé par sa voiture enfin bon …
    J’ai séjourné a Amsterdam et a Rotterdam, on y accorde tellement plus de respect au cycliste et du coup ces villes sont tellement plus propres et accueillante!!!!
    Merci pour ce petit coup de gueule!
    Emma

  70. Sans vouloir créer de polémique, mais pour un automobiliste certains vélo sont aussi des dangers. Changement de direction sans prévenir, pas de lumière, utilisation des passages piétons sans descendre du vélo…et j’en passe. Quand tu roule en voiture tu as peur de voir surgir un vélo de n’importe où de le prendre sur le capot !
    La politesse devrai aller dans les deux sens !

  71. C’est marrant, l’autre jour c’est moi (piétonne) qui ai poussé un coup de gueule contre les cyclistes qui roulent à fond sur les trottoirs, en se permettant en plus de faire « ding-ding » afin qu’on leur cède le passage, ceux qui déboulent à fond la caisse d’un sens interdit et râlent parce qu’on les gêne, j’en passe et des meilleures. En moins d’un an, j’ai été percutée 3 fois par des cyclistes, avec blessures jusqu’au sang (et d’horribles cicatrices en bonus). Bref, qu’on soit piétons, cyclistes, automobilistes finalement on est tous confrontés au fait que la bêtise humaine se généralise et s’amplifie de jour en jour… Tout cela me donne envie de vivre sur un île déserte…

  72. Il est vrai que Paris devient terriblement détestable et dangereux pour les vélo ou même les piétons… Je te conseille Berlin où tout est propre et vraiment bien adapté au vélo, activité que je pratique là-bas tant pour aller travailler que pour me promener seule ou avec mon amoureux.
    Ainsi, j’envisage de déménager loin de Paris qui, à mon sens, devient invivable.

  73. Hello Valentine!
    Je découvre ton blog et j’adhère… à fond même!! ton univers est devenu THE blog que je suis au jour le jour sur mon Iphone…je suis une grande fan de tes cheveux et de ta coupe… j’ai d’ailleurs passé pas mal de temps à décortiquer le billet que tu avais fait sur ton passage chez ton coiffeur-miracle car je suis moi aussi une grande insatisfaite de ma capilarité et ton témoignage m’a aidé à y voir plus clair… Bref, ton style, ta prose, je suis fan de ta fraicheur et de ta spontanéité… et je voulais juste te le dire! continue! Julie

  74. Salut Valentine!

    T’as tellement raison!C’est affreux de faire du vélo dans les grandes villes de France!
    J’ai vécue 5 moi à Shanghai, et j’ai passé ma vie en vélo là bas. Vue que à Shanghai on a l’impression qu’il n’y a pas de code de la route existant, on devrait avoir peur qu’on meurt à chaque instant. Mais finalement, les pistes vélos sont biens respectées, et si on conduit dans la philosophie: ‘d’abord le plus fort’ bah on survit très bien ^^

    ps: toujours aussi fan de ton blog!

    Flo
    http://www.bubbleswing.blogspot.com

  75. hey! merci pour la petite référence!

    moi je ne ferai jamais de vélo autre part que dans la campagne parentale, j’aurai peur de mourir écrasée sous les roues d’un bus/taxi/autre vélo (rayer la mention inutile).

  76. Il n’y a pas que Paris qui fait peur à vélo. Personnellement, j’adore aussi faire du vélo mais chez moi, le week end, à Bordeaux. La semaine quand je suis en Ile de France, ça ne me viendrait même pas à l’idée tellement ça me fout la pétoche!
    En plus, j’ai eu un accident de vélo sauf que j’étais piétonne!!! Un mec sur son vélo a surgi de nul part alors que je marchais avec mes parents sur une route de campagne déserte et m’a percutée. J’ai fait un vol impressionnant et me suis retrouvée projetée en l’air. J’ai eu de la chance de m’en être sortie juste avec des plaies plus ou moins superficielles, des hématomes et des brulures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue