Hossegor

Blushing Heart

♪♫♪ Etta James – At Last ♪♫♪

J’ai reçu cette magnifique robe née d’une collaboration entre Mélodie Boitard et Dans les Baskets de la Mariée en avril dernier. La robe s’appelle d’ailleurs April.
J’avais posté cet Instagram mais je ne vous l’avais pas encore montrée ici sur mon blog. Mélodie est créatrice de robes de mariées/ prêt à porter mariage. Dans les Baskets de la Mariée est le nom donné à leur blog dédié au mariage, par Linda & Marie.
Ce post arrive de façon non prévue/ planifiée sur mon blog, alors que j’assiste au mariage de ma jeune tante ce vendredi ! La météo prévoit de la pluie, mais apparemment « mariage pluvieux, mariage heureux ». Bon, je ne porterai pas cette belle robe, mais j’avais en tout cas très envie de poster ces photos ici, car shootée aux Colonnes de Buren au Palais Royal, lieu parisien que j’adore. Cliché, mais vrai.
J’ai hâte de voir mon amoureux en costard noir vendredi; je crois bien que cela sera la première fois en bientôt 9 ans de relation que je le verrai habillé sur son trente et un… Une photo s’impose ! (Non, non, la Tweed Run à Londres ça ne compte pas. On était plus déguisés que sapés).
J’espère que ce look tout simple -mais avec des talons- vous plaira ?

SHOP TA ROBE BLUSH/ NUDE :

Robe « April » via Mélodie Boitard x Dans les Baskets de la Mariée
Slingback Zara (old)
Chapeau H&M (Soldes été 2017) Similaire ici ou
Boucles d’oreilles dispos ici
Vélo hollandais via TulipBikes (old)

SHOP TA ROBE BLUSH/ NUDE :

À bicyclette sur la Véloscénie

♪♫♪ Douce France – Charles Trenet ♪♫♪

Cet article est très long, aussi je vous recommande de vous caler confortablement avec un verre de ce que vous aimez à portée de main, pour l’apprécier comme il se doit.
Début mai dernier, j’ai eu la chance d’être conviée en blog trip à vélo ! Une invitation très bien ciblée, comme vous vous en doutez 🙂 De plus, j’ai également pu venir accompagnée de mon amoureux, qui est à l’origine de mon goût pour la bicylette ! Au programme ? Vélo, découvertes et gastronomie locale, tout au long de la Véloscénie.
La Véloscénie est un itinéraire cyclable (voie verte et véloroute) longue de 450km, entre Paris et le Mont-Saint-Michel. Nous n’avons pas roulé non stop, mais avons alterné entre vélo et minibus avec une moyenne de 20km de vélo par jour. Le but de ce voyage était de visiter les splendeurs des territoires traversés, mais également partir à la découvertes de producteurs locaux, participer à des ateliers, visiter des musées et des châteaux, etc. Moi qui regrette de trop peu voyager en France, j’ai été enchantée par ces 4 jours, riches à tous points de vue !
Entre pistes aménagées, voies vertes, petites routes balisées et chemins forestiers, ce parcours cyclable nous a emmenés au coeur de la vallée de Chevreuse, dans le Perche et le bocage Normand. Nous avons pu visiter le château de Maintenon -vide de tout autre visiteur- la Cathédrale de Chartres de nuit, admirer la dentelle d’Alençon et enfin, terminer par la Baie du Mont Saint Michel avec visite privée de l’Abbaye ajoutée à l’ascension jusqu’au plus haut point de vue possible, dans le clocher (!!!!) Le programme était très riche, pour ne pas dire chargé, mais j’ai vraiment tout adoré de bout en bout.

Tous ensemble, avec Pascal, Julie, Jenny, Ingrid et Lauriane, nous avons embarqué dans un minibus au départ de Notre Dame de Paris, direction la Vallée de Chevreuse, les vélos à l’arrière. Adrien et moi avons pris le parti de ne pas utiliser les vélos électriques proposés, mais d’embarquer nos propres vélos (avec 3 vitesses chacun). Je peux vous assurer que dans les nombreuses côtes de la Véloscénie, on a bien bossé nos mollets et nos cuissots !!! Pourquoi ce choix d’avoir nos vélos à nous ?  Parce que je savais à l’avance que même baissée au plus bas, la selle des vélos électriques serait trop haute pour moi; j’ai eu raison. 🙂 Je ne sais pas et ne peux pas me hisser sur la selle en montant sur les pédales pour démarrer, ni reposer mes pieds au sol en freinant s’ils ne le touchent pas déjà, pour m’arrêter. 36 15 Vis ma vie de Minipouce.
Je vous emmène en balade à travers notre beau pays ?

Jour 1
Voie royale des Yvelines à L’Eure-et-Loir

Nous avons pu fabriquer notre propre sirop bio, sans colorants ni conservateur et l’emporter ensuite en bouteille. Grâce à Marc, l’artisan créateur siropier de l’Alchimiste à Chevreuse, nous avons décidé d’un commun accord de mélanger dans la marmite : de l’ananas, du citron vert et du gingembre ! Un délice. Depuis, nous en mettons dans de l’eau, sur un sorbet fruité (citron vert, mangue ou framboise) ou encore dans un yaourt (sans lactose, vegan). Cela se marie très bien ! J’ai acheté plusieurs sirops en guise de cadeaux et nous ai pris le sirop d’estragon pour nous deux, qui relève parfaitement les vinaigrettes de salades que je prépare avec du vrai estragon en plus. Miam !
Ensuite, déjeuner au Clos de Chevreuse suivi d’une balade à vélo au coeur de la verdoyante Vallée de Chevreuse, jusqu’au Domaine de Rambouillet. Fin de journée dans les jardins à la française du Château de Maintenon, avec visite guidée des appartements de Mme de Maintenon (Nommée secrètement – puis ouvertement après leur légitimation – gouvernante des enfants naturels de Louis XIV et de sa maîtresse Madame de Montespan. Elle devint ensuite secrètement son épouse, après la mort de la reine Marie-Thérèse en 1683). Moi qui ai adoré « L’Allée du Roi » de Françoise Chandernagor, j’ai été enchantée de cette visite privée.
Nous avons dormi à la Villa Saint Pierre, ravissante chambre d’hôte, après avoir dîné au Café Bleu, situé en face de la cathédrale de Chartres.
Le point fort et final de cette journée déjà riche en découvertes : la visite nocturne très insolite et spirituelle de la crypte romane de la cathédrale… Entre 22 et 23h, la cathédrale était entièrement pour nous, plongée dans le noir complet. Nous avions chacun une bougie pour éclairer à 2m devant, et notre guide était très inspirant, alternant entre anecdotes anciennes et chants a capella, se répercutant mystiquement le long des très hauts murs. Je n’ai pas pris de photo, il faisait réellement trop sombre. Mais c’était un moment vraiment incroyable, dont je me souviendrai très longtemps.
Chartes en lumières, de nuit :


Jour 2
En ordre de balade de L’Eure-et-Loir à l’Orne

En route pour les collines du Perche à vélo, de Thiron-Gardais au château de Nogent-le-Rotrou, suivi d’un massage du dos et des jambes, en duo avec Adrien, au Spa Pom à Condeau. Détente totale. Nous avons ensuite pu faire une brasse dans la piscine couverte mais lumineuse du Spa, situé en plein coeur du Perche dans les dépendances du château Villeray. Déjeuner au Domaine de Villeray, puis flânerie à la Ferme de l’Absoudière où nous avons pu caresser de superbes chevaux percherons. En fin d’après-midi, rencontre avec Grégoire Ferré, producteur passionné, à sa ferme cidricole des Mares. J’ai adoré les vergers de pommes et poires, et déguster ce qu’ils fabrique (personellement, je préfère le Cidre pas trop brut, légèrement sucré).
Installation pour la nuit à l’Hôtel du Tribunal à Mortagne-au-Perche et dîner chez Pigmallion (pas mon adresse préférée : ils proposent essentiellement des choses autour de la viande de cochon… Pas tellement une adresse « végé friendly ») 😉 C’est ma seule petite déception du voyage.
Il y avait une brosse qui trainait, il était un peu cracra…. C’est mon côté Monica Geller, ça. ^^

Jour 3
« L’en vert » du décor dans l’Orne

Nous avons démarré la journée par la visite fort intéressante du Musée de la dentelle, à Alençon. « Mon Dieu, cette dentelle! Mais regardez-moi cette dentelle! La finesse du point. Oh la la ! » (seules celles qui connaissent leurs classiques sauront). 😉
S’en est suivi un déjeuner au restaurant bistronomique Rive Droite, toujours à Alençon. Je vais faire une parenthèse ici car la superbe déco de ce lieu mérite qu’on en parle. Ce restaurant français raffiné, dispose de différentes salles colorées au décor hétéroclite évoquant une maison. En me rendant aux toilettes, j’ai découvert l’existence du carrelage métro argenté… Et ai passé plus de dix minutes à prendre des photos des murs sous tous les angles. J’étais littéralement en extase, la lumière est sublimée et renvoyée de mille façons différentes, façon pierre semi précieuse. Sachez que ce type précis de carrelage existe à la vente et que LE carreau coûte 4€ pièce. Tout est dit. Par conséquent, je compte lancer une cagnotte en ligne pour me permettre de récolter des fonds afin de faire poser ce carrelage chez nous, dans la salle de bain. hahaha !
Trêve de plaisanterie douteuse, il était temps de remonter en selle et de pédaler de l’Eglise de Colombiers à la Roche Mabile. Cet itinéraire ne représentant que 11km, nous nous sommes motivés à continuer jusqu’au château de Carrouges; soit 23km au total. J’estime qu’il y a eu approximativement 20km de montées. On les sent BIEN passer au niveau des cuisses, je vous assure !
Pour la nuit, nous avons résidé à l’Hôtel le Gayot et nous y avons également dîné.

Jour 4
Journée en Baie du Mont Saint-Michel

Dernier jour et dois-je le préciser : le gros point fort de ce blog trip. Direction le Mont Saint-Michel !!! 15km de vélo depuis la Pointe de la Roche Torin, puis pique-nique une fois arrivée sur place. Première fois que je m’y rendais, avec beaucoup d’excitation de le voir enfin ! C’est donc accompagnés d’un guide excellent et hilarant, que nous avons gravit les milliers de marches emmenant au point culminant de l’édifice. Nous avons également pu voir les anciens cachots : de par sa situation, le Mont est une prison naturelle idéale. C’est d’ailleurs ce qu’elle fut pendant de nombreuses années, du XVème siècle à la Révolution française. Le guide nous a fait la blague de nous enfermer à clé tous ensemble dans un petit cachot sans fenêtre… Malaise garanti d’imaginer ce que cela pouvait être de croupir ici !
Si j’ai un seul conseil à vous donner, si vous planifiez de vous rendre au Mont Saint-Michel : fuyez la foule de touristes et prenez un guide privé, qui vous fera découvrir les recoins cachés du public, avec explications intéressantes en sus.

Nous avons ensuite pu faire une randonnée insolite accompagnés d’un guide, autour du Mont, à la découverte des sables mouvants. Changement de tenue pour cela : short obligatoire, chaussures dans le sac à dos. La première partie fut épique dans de la glaise très très glissante, à tous manquer de tomber avec notre appareil photo à la main. Ingrid a été prise d’un fou rire monumental, très communicatif !!! Ensuite direction les sables mouvants, à environ 2km du Mont. Je me suis rapidement laissée distancer par le groupe, occupée à prendre des photos, mais surtout parce que j’ai des mini pattes et que mon sac pesait environ 15kg. haha ! ATTENDEZ MOUAAAAA !
Mais quelle vue, quel moment… j’ai adoré chaque minute de cette dernière journée, et ce voyage reste bien ancré dans mes souvenirs. C’est à faire, je vous assure !



Comme Julie l’a si bien écrit sur son blog, je me permets de reprendre son excellent récapitulatif :

  • Il est possible d’emmener son propre vélo et d’organiser son parcours en autonomie mais il est également possible de se faire accompagner par France à Vélo pour la location de vélo et le transport des bagages le long du parcours.
  • Tous les monuments visités sont considérés comme vélofriendly puisqu’ils possèdent tous des équipements pour attacher les vélos à proximité du lieu de visite. De même les hébergements ont un kit de réparation vélo à l’accueil.
  • Il est tout à fait envisageable de ne faire que des tronçons du parcours grâce à la proximité de gare TER le long du parcours. Pourquoi pas vous faire un week-end Véloscénie par exemple ?
  • Pour retrouvez tous les parcours balisés, les durées des circuits et les conseils d’hébergement, rendez vous sur le site : veloscenie.com

J’ai eu la chance de parcourir un peu de cet itinéraire vélo grâce à l’invitation des départements des Yvelines, de l’Eure-et-Loir, de l’Orne et de la Manche qui sont traversés par l’itinéraire de la Véloscénie. Un grand merci à eux ainsi qu’à Pascal pour cette belle opportunité !

Last minute holiday shopping on Marks & Spencer

♪♫♪ Genesis – Home By The Sea ♪♫♪

Quelques jours avant mon départ sur l’île de Ré, j’ai eu l’opportunité de choisir quelques pièces sur le site de Marks & Spencer. Idéal pour compléter ma valise avec de jolies nouveautés, shoppées sur un site où j’achète très rarement, je l’admets. Ce que je préfère en étant blogueuse, ce sont les petits challenges de ce type : composer des looks provenant de marques que je connais peu. Cela m’enthousiasme et m’amuse énormément !
J’ai choisi ce top avec un volant brodé, très estival dans un esprit mexicain, car j’adore les blouses et top qui dénudent les épaules. Cela fait une jolie silhouette romantique. Celle ci est vraiment « Frida like » 😉
Les mules plates composées de brides croisées satinés beige sont également une première pour moi. Je n’avais qu’une paire de mules depuis l’année dernière et je me suis surprise à les adorer. Ces nouvelles sont très faciles à marier avec n’importe quelle tenue, ne mentionnons pas la rapidité qu’il faut pour les enfiler et les retirer. De vraies alliées pour l’été !
Enfin, ce superbe maillot de bain une pièce noir, col V profond devant, sort du lot grâce à son ravissant détail de sérigraphies cuivré brillante, sur les bretelles. Je porte de plus en plus de maillots une pièce, délaissant un peu les bikinis, car je trouve qu’ils font une allure très élégante.
Aussitôt arrivée sur mon lieu de vacances, j’ai pu étrenner ces belles pièces. Les balades à vélo rythment nos journées, autant vous présenter ce look à vélo !  Quant à l’océan Atlantique et ses vagues puissantes, cela offre à mon sens un joli décor authentique pour des photos en maillot. L’eau était même ttrès agréable ! Même pas eu froid, pour shooter 🙂


A few days before my departure on the island of Ré, I had the opportunity to choose some clothes and accessories on Marks & Spencer e-shop. Ideal to complete my suitcase with nice new things, shopped on a site where I buy very rarely, I must admit. That’s what I prefer, being a blogger. Those small challenges of this kind : composing some outfitss from brands that I know little. That excites me and amuses me a lot !
I chose this top with an embroidered frills, very summery like, in a Mexican spirit, because I love blouses and tops with cold shoulders. This makes a pretty romantic silhouette. This one is really « Frida like » 😉
The flat mules composed of satin beige cross ribbons are also a first for me. I had only a pair of mules since last year and I was surprised to adore them. These news are very easy to match with any outfit, do not mention the speed it takes to put them on and take them off.Real allies for the Summer !
Finally, this superb black one-piece swimsuit, V deep front collar, comes out thanks to its ravishing detail of brilliant copper-plated serigraphy, on the shoulder straps. I wear more and more swimsuits, leaving a bit my bikinis, because I think they look very elegant.
As soon as I arrived at my place of holidays, I was able to release these beautiful pieces. The bike rides rhythm our days here, so I’m showing you this outfit with my bicycle ! As for the Atlantic Ocean and its powerful waves, this offers a nice authentic decoration for photos in swimsuit. The water was even very nice ! Not even got cold, while shooting 🙂

Chapeau colombien via Siriri
Top « Bardot » brodé via Marks & Spencer
Short noir Topshop (old)
Mules croisées via Marks & Spencer
Montre Michael Kors

Canotier H&M (old)
Maillot de bain Rosie for Autograph via Marks & Spencer
Montre Michael Kors
Lunettes de soleil Céline

Plus de vêtements et accessoires pour l’été par ici !

[Cette collaboration est sponsorisée par Marks & Spencer et Shopping Links
This collaboration was supported and sponsored by Marks & Spencer and Shopping Links]

The London Tweed Run

♪♫♪ Be Your Own pet – Bicycle Bicycle, You are My Bicycle ♪♫♪

Le 6 mai dernier avait lieu la Tweed Run, à Londres. Il s’agit d’un événement qui rassemble une fois par an, depuis quelques années et le temps d’une journée, des gens à vélo, habillés en tweed. L’idée étant de se balader tous ensemble dans Londres, plus ou moins déguisés.
Comme je vous l’avais déjà raconté ici sur mon blog, ma soeur et moi étions tombées par hasard sur ce défilé de bikers tous plus stylés les uns que les autres, l’année dernière (en 2016) à Londres. Je m’étais promis de participer à mon tour en 2017 et c’est ce que j’ai fait ! Sachant que les tickets pour cet événement partiraient vite, j’ai suivi la page Facebook officielle de la Tweed Run, ai attendu que les organisateurs annoncent la date de mise en vente et ai été au taquet le jour J. Ce rassemblement se déroulant dans Londres, le nombre de places est forcément limité. Nous avons roulé de 11h à 13h puis avons fait une pause dans l’enceinte de l’Imperial War Museum, où nous avons pique-niqué jusqu’à 14h. Ensuite, nous avons fini la balade et avons pédalé jusqu’à environ 16h, dans une ambiance vraiment très cool ! La plupart des participants étaient londoniens, mais quelques étrangers avaient fait le déplacement exprès pour la Tweed Run. J’ai sincèrement adoré me joindre à tout cela et prendre des tonnes de photos de personnes très stylées et souriantes. Nos vélos custom et uniques à Adrien et moi, nous ont été prêtés par OCD Cycles. J’ai eu énormément de compliments sur ce vélo absolument incroyable, ainsi que sur mes derbies or rose 😉 (de la part de femmes… et d’hommes !) J’adore les anglais !!!!
P.S : Dans le même esprit que la Tweed Run, en France, il y a le Anjou Vélo Vintage, qui dure 3 jours. Je n’ai jamais pu y participer depuis que cela existe, mais cela doit être très sympa aussi. C’est sur ma « To Do list ».

Toutes les photos d’Adrien et moi ont été prises par Horst A. Friedrichs, l’auteur de Cycle Style que j’ai depuis des années. Cela a été un honneur de le rencontrer, qu’il nous photographie, mais aussi de le voir shooter ce jour là !


The Tweed Run was held in London, on May the 6th. This is an event that brings together once a year, for a day, people on bicycles, dressed in tweed. The idea being to ride together in London, more or less disguised.
As I already told you here on my blog, my sister and I had seen by chance this parade of bikers last year (in 2016) in London. They were all so stylish and seemed so happy to ride together that I promised to participate too in 2017 and that’s what I did ! Knowing that the tickets for this event would go quickly, I followed the official Facebook page of the Tweed Run, waited for the organizers to announce the date of sale and have been very reactive on the D-Day. This gathering taking place in London , The number of places is necessarily limited. We rode from 11 AM to 1 PM and then took a break at the Imperial War Museum, where we had a picnic until 2 PM. Then we finished the ride and pedaled until about 4 PM in a really cool atmosphere ! Most of the participants were from London, but some foreigners had made the express trip especially for the Tweed Run. I sincerely loved to join in all  of this and took tons of pictures of very stylish and smiling people. Our custom and unique bikes to Adrien and I were loaned by OCD Cycles. I had a lot of compliments on this absolutely incredible bike, as well as on my pink gold shoes 😉 (on behalf of women … and men !) I love the British !!!
P.S: In the same spirit as the Tweed Run, in France there is the Anjou Vélo Vintage, which lasts 3 days. I have never been able to participate since it exists, but it seems to be very nice too. It’s on my « To Do List ».

All the photos of Adrien and I were taken by Horst A. Friedrichs, the author of Cycle Style that I have for years. It was an honor to meet him, to be photographed by him, but also to see him shooting some people, that day !


Je portais :
Casquette en velours côtelé vintage
Veste ancienne co. Zara
Chemise blanche H&M
Gilet en tweed vintage
Cravate vintage Old River de mon père
Jean Monki
Chaussettes Décathlon
Derbies via Promod

Adrien portait :
Total look vintage (casquette, veste, chemise, gilet et pantalon from Guerrisol)
Dr Martens
Chaussettes Décathlon
Noeud papillon via Poisoncherryloup

Retrouvez toutes les photos de l’événement grâce au hashtag #TweedRun2017

Dream Big

♪♫♪ Ryan Shupe & the RubberBand – Dream Big e ♪♫♪

Cette combi-pantalon a été un véritable coup de coeur, lorsque je l’ai découverte sur le site de Freepeople en mars dernier. Voici d’ailleurs un look différent de celui-ci ! J’aime également son nom : « Dream Big » : « rêve grand ». C’est joli. Je l’ai porté plein de fois depuis que je l’ai : avec un t-shirt blanc ou un débardeur en dessous, un bomber par-dessus et sans rien, comme ce jour là, car il faisait très chaud.  Elle est très confortable, idéale pour rouler à vélo avec ou juste se balader en étant super à l’aise. Si je m’écoutais, je pourrais la porter tous les jours !

SHOP UNE COMBI FLEURIE :

Combi-pantalon « Dream Big » via Freepeople
Sandales en simili daim via New Look (old)
Panier Bershka (Sold Out)
Casquette de marin vintage (achetée en friperie)

SHOP UNE COMBI FLEURIE :

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue