sport

Cheveux : comment j’entretiens mon balayage

Qu’ils soient longs ou courts, j’entretiens mes cheveux avec soin. Compléments alimentaires anti-chute et densifiant, shampoings et soins sans Sulfates, Parabènes et Silicones, un masque nourrissant après chaque lavage (même sur cheveux courts, oui oui). Je les chouchoute car en vieillissant je sens et vois bien qu’ils perdent en densité, ce qui est normal. De plus, une fois par trimestre depuis bientôt 4 ans, je me rends dans un salon de coiffure pour refaire mon balayage. Un balayage a tendance à dessécher la fibre capillaire, d’où la nécessité de les hydrater au maximum. Pour entretenir ces mèches blondes, sur ma base de cheveux châtains (dixit mon coloriste -on a toujours tendance à se croire plus foncée qu’on ne l’est réellement-) je dois utiliser des produits spécifiques.
Aussi, c’est avec une immense joie que j’ai découvert les produits capillaires vegan et Made in France Patrice Mulato. Coiffeur de profession, Patrice Mulato prend rapidement conscience des risques de santé auxquels les professionnels de la coiffure sont quotidiennement exposés. Lui même allergique à certains produits colorants, il décide en 2007 de lancer sa propre marque afin de proposer une alternative aux colorations classiques à base de soins repigmentants naturels. La marque est aujourd’hui disponible pour les professionnels et accessible également pour le grand public. Distribuée par plus de 800 grossistes en France, les produits de la marque sont également commercialisés en vente directe dans plus de 2000 salons de coiffure. Les produits sont aussi disponibles directement depuis la boutique en ligne.

La marque se base sur des principes simples qui font sa philosophie :

  • Naturalité : la marque tire ses inspirations au cœur des plantes, des fruits, de la mer et de la terre les plus respectueuses pour les cheveux comme pour la planète.
  • Efficacité : l’idéal beauté de Patrice Mulato se base sur l’alliance d’une marque professionnelle naturelle qui prend soin de tous les cheveux, les abîmés, les fourchus, les bruns, les frisés, les longs et ceux des tout-petits.
  • Sensorialité : le rituel de soin des cheveux doit avant tout être un moment de détente et de plaisir, les produits mêlent ainsi senteurs délicates et des textures voluptueuses, optimisant l’efficacité des formules.
  • Solidarité : La marque s’inscrit dans une logique associative en établissant sur le long terme une étroite collaboration avec l’ADAPEI : Association Départementale de Parents et amis de personnes Handicapées mentales, qui assure le conditionnement et gère la logistique de toutes les gammes de produits.

En ce qui me concerne, j’utilise donc à chaque lavage des produits bleus, pour neutraliser les reflets oranges qui ont tendance à apparaître au fil du temps, là où mes cheveux ont été décolorés. Ces soins aident à modifier, intensifier et sublimer la couleur sur cheveux colorés, méchés ou naturels.

Pour parfaire le tout, ces produits sont :

  • Sans ammoniaque
  • Sans eau oxygénée
  • Sans résorcine
  • Sans paraben
  • Sans silicone

et comme je vous l’ai précisé plus haut, vegan : aucun produit d’origine animal dedans et ils n’ont bien évidemment pas été testés sur les animaux.
J’ai choisi le Shampoing Repigmentant Terre Bleue composé à 92% d’ingrédients d’origine naturelle et du Soin Crème Cendreur composé à 96% d’ingrédients d’origine naturelle. Pour savoir quels produits vous conviendraient le mieux, par-rapport à votre couleur naturelle ou votre coloration, rendez-vous sur le nuancier de la marque.

Comme vous êtes très nombreuses à me demander ce que je fais précisément comme couleur, c’est très simple. D’abord si je vais dans un salon où je ne suis jamais allée auparavant, je montre des photos issues de ma board Pinterest spéciale cheveux. Cela permet au professionnel de savoir ce que j’attends et qu’il me dise ce qui sera possible comme résultat sur moi. Nous avons tous une base différente et une nature de cheveux différente. De ce fait, maintenant que j’ai trouvé mon salon et mon coloriste attitré, il sait ce que je souhaite. Cela ne nous empêche pas d’en discuter de nouveau à chaque trimestre, en fonction de pas mal de petits détails.

Ce qui peut varier selon les coloristes, si comme moi, vous faites un balayage : qu’ils crêpent les racines des cheveux ou non. Les crêper permet un résultat plus « fondu », mais la différence est subtile quand on ne me les crêpe pas. Je ne peux donc pas vous affirmer que cela est absolument nécessaire. Mes mèches sont  décolorées dans un blond miel, et une fois sur deux, j’ai une patine qui permet de « fondre » le tout avec mes cheveux non méchés. Le meilleur conseil que je puisse vous donner si vous envisagez d’aller chez le coiffeur : montrez des photos d’inspiration. Un bon coloriste ou coiffeur aura à cœur de communiquer avec vous pour bien comprendre vos attentes et réaliser ce que vous attendez.

Enfin, mes derniers petits conseils pour le quotidien : je lave mes cheveux tous les trois voire quatre jours. Plus vous les lavez, plus ils regraissent vite aux racines; essayez d’espacer votre shampoing d’un jour si vous le pouvez, en utilisant une à deux fois par semaine un peu de shampoing sec. Soyez douces avec vos cheveux : ne tirez jamais dessus en les démêlant, pré-séchez les doucement avec une serviette éponge avant de les sécher avec un sèche cheveux intelligent (le mien est génial, je vous ai déjà parlé ici).
Pour finir, à raison d’une fois tous les quinze jours environ, j’enduis mes longueur d’huile de coco ou d’huile d’argan, et je laisse poser toute la nuit (avec une serviette sur mon oreiller). Le lendemain matin, je les shampouine deux fois d’affilée pour retirer toute l’huile. Cela nourrit la fibre capillaire en profondeur et rend les cheveux hyper doux et brillants !
Avez-vous d’autres conseils à partager ?

Code promo -20 % sur tout le site Patrice Mulato : hellovalentine2018
Jeu concours  sur mon Instagram → lot : A GAGNER 3 lots de 2 produits (de la même gamme). Soit 3 gagnantes au total !

Je porte cette blouse à pois
Salopette Topshop
Boucles d’oreilles via Loveless Bijoux
Chat noir et blanc hyperactif, ne veut pas rester pour la photo ^^

{article sponsorisé}

Petite routine du visage matinale avec la gamme « Advanced génifique » de Lancôme

Je vous parle assez peu de cosmétiques ici, et ce n’est pourtant pas faute de recevoir de nombreuses demandes sur le sujet. Je crois que je vais vraiment me lancer plus assidûment sur ce thème, car prendre soin de moi fait partie intégrante de mon quotidien. J’adore me chouchouter, mais il faut que ce soit relativement rapide et efficace ! Cela fait du bien de se laisser poser un masque, de se faire une jolie manucure/ pédicure, mais je vous avoue ne pas penser systématiquement à partager tout cela avec vous.

Aujourd’hui, focus sur ma routine visage, du matin. J’ai pris ces clichés dans notre chambre, car la lumière naturelle est bien plus sympa que la lumière artificielle qui a tendance à rendre jaune en photo. Rituel hydratation intense dès le réveil !
J’ai reçu le sérum inconique anti-rides de Lancôme, Advanced génifique, qui est un activateur de jeunesse. Il s’agit d’ailleurs d’un de leurs Best Seller. Ce sérum iconique est à utiliser comme premier geste fondamental de mon rituel beauté. Il permet d’activer tous les signes jeunesse de ta peau, et de conserver tonicité, fermeté et éclat… Bref, un produit prometteur. Il s’adapte à tous types de peau, et les résultats sont prouvés cliniquement.
Ce sérum Advanced Génifique agit de façon ciblée sur les 10 signes de jeunesse :
• texture
• tonicité
• élasticité
• fermeté
• rebond
• ridules
• rides profondes
• éclat
• uniformité
• clarté du teint

Je l’utilise donc assidûment depuis environ quinze jours et je dois avouer que j’adore l’ensemble : la forme du flacon qui tient bien en main, la pipette doseur de produit et à l’application, le fait qu’il se fonde très rapidement dans la peau, sans effet collant. J’utilisais déjà un sérum en base de tout, une fois ma peau nettoyée. Celui-ci tient vraiment ses promesses : je sens mon teint plus unifié, d’ailleurs depuis que je l’utilise je n’ai pas eu un seul bouton (ça c’est plutôt chouette).
Pour l’appliquer, j’en dépose quelques gouttes sur le front, les joues et le menton; puis je le répartis uniformément en faisant des gestes du centre, vers l’extérieur du visage, pour un effet lissant. Je termine mon rituel en insistant légèrement sur la zone T (front, nez et menton) et le contour des lèvres.

Ensuite, deuxième étape : le sérum Advanced Génifique Yeux Light-Pearl contour des yeux. Mon complexe n°1 ? Les cernes sombres qui ne me quittent jamais. Mon souci principal est de traiter cette zone du contour de l’œil, où la peau est très fine et nécessite un soin particulier, dédié. Ce sérum est très frais et léger. J’adore l’embout type perle, qui permet d’en appliquer très facilement, sans sur-dose. L’effet « flouteur » est immédiat et mes première petites ridules aux coins des yeux sont lissées, les cernes sont réduits et les poches subtilement décongestionnées. Résultat : un regard défatigué et un regard plus jeune.

Enfin, j’ai délibérément évité de faire une photo avec, mais j’ai aussi reçu le masque Advanced Génifique. Directement inspiré des routines asiatiques, ce masque seconde peau en cellulose naturel s’applique durant 20 minutes. Au final ? L’équivalent de 7 jours d’application du sérum ! La peau est vraiment plus lumineuse, plus « liftée » visuellement et j’ai noté un réel éclat.

Suite à cette routine, j’applique une crème hydratante (qui change selon les jours et mon besoin du moment : plus riche et hydratante en hiver, plus légère en été) pour finir par un maquillage rapide et que je tiens à garder assez naturel. Je vous promets de continuer sur ma lancée et de vous proposer plus régulièrement des articles axés sur les produits cosmétiques que j’utilise, que j’adapterai en fonction de la saison.

Enfin, dernier point primordial que je démarre également au réveil et continue tout au long de la journée : l’hydratation. J’essaye de boire le plus d’eau possible. Entre 1,5 et 2,5l par jour, en alternant entre de l’eau du robinet et du thé ou des infusions. De toute façon, mon corps me « rappelle à l’ordre » dès que je ne bois pas assez. J’ai immédiatement un mal de tête qui se déclenche.
Je n’aime pas les sodas donc ce n’est pas une option de boisson qui me tente, mais cela n’est de toute façon pas terrible niveau sucres. ^^
Ma routine du soir est également très importante dans mon quotidien. Je ne zappe jamais l’étape du démaquillage, même si je ne me suis pas maquillée de la journée. Vous me demandez très régulièrement comment je fais pour garder un teint lumineux ou frais : j’essaye de prendre soin de ma peau et de moi. Cela me prend quelques minutes par jour, mais elles sont essentielles pour que je me sente bien dans mes baskets en simili ! 😉

Caraco noir Kookaï (old)
Kimono « Frida » via Bubble Mood
Headband « Cara » via Anatolie Paris

{article sponsorisé}

TUTO : comment je boucle mes cheveux avec un fer à lisser

Vidéo demandée un grand nombre de fois, alors la voici enfin !
J’ai les cheveux naturellement bouclés, frisottant presque par temps humide ou si je ne les sèche pas à l’aide d’un sèche cheveux. Sur la vidéo, j’avais délibérément lissé mes cheveux avec une grosse brosse ronde pendant leur séchage, afin de partir d’une base bien nette. Ainsi, les boucles ressortent mieux, le résultat est plus « visuel » pour vous. Je ne laisse pas sécher mes cheveux naturellement d’une part car ils mettent beaucoup de temps (et peuvent rester humides plus de 24h après… en hiver c’est moyen agréable).  D’autre part car j’aime avoir une coiffure définie et des boucles dessinées, là où je choisis de les placer.
Vous pouvez vois mes cheveux au naturel sur mes photos de vacances ou voyages au soleil, quand ils sont humides : boucles et pointes qui rebiquent à gogo !

Je récapitule les étapes AVANT de démarrer les boucles (hors vidéo) :

  • Sur cheveux propres et secs (très important, ne jamais utiliser de fer à boucler ou lisser sur cheveux humides, cela les brûlerait !) je vaporise ce spray thermo protecteur vegan à la noix de coco, au jojoba, cactus et agave. Il sent très bon et je l’utilise aussi sur cheveux humides avant le sèche cheveux.
  • Je branche le Digital Sensor de Babyliss et règle sur le température minimum : 180° en activant le mode « Protect ».
  • Puis je démarre les boucles par les mèches les plus courtes, en dessous, en remontant. Je termine par les mèches qui encadrent le visage : celles qu’on voit le mieux.

Video asked a lot of times, so here it is finally!
I have naturally curly hair, almost frizzy in wet weather or if I don’t dry them with a hair dryer. On the video, I deliberately « straightened » my hair with a big round brush while drying, to start from a clear base. Thus, the curls stand out better, the result is more « visual » for you. I don’t let my hair dry naturally because it takes a lot of time (it can remain wet more than 24 hours… in Winter it’s not really nice). But mostly because I like having a defined hairstyle and pretty curls.
You can see my natural hair on my pictures of trips in the sun, when it’s wet : rebel curls all over my head!

I summarize the steps BEFORE starting the loops (out of video):

  • On clean and dry hair (very importantly, never use curling iron or smooth on wet hair, it would burn them!) I spray this vegan protective spray with coconut, jojoba, cactus and agave. It feels very good and I also use it on damp hair before the hair dryer.
  • I plug the Babyliss Digital Sensor and set the minimum temperature : 180° by activating the « Protect » mode.
  • Then I start the culs with the shortest strands, underneath, going up. I end with the locks that frame the face : the ones we see best.

Enfin, APRÈS avoir terminé de les boucler :

  • J’éteins mon fer (et le dépose loin d’un accès à mes chats)
  • Je passe mes mains dans mes cheveux pour déstructurer les boucles et les rendre moins « sages »
  • J’utilise très occasionnellement un peu de laque (environ trois fois par an) si je veux que le mouvement tienne mieux. Autrement je laisse mes cheveux vivre leur vie après les avoir mis en forme. Les boucles retombent légèrement toutes seules, au fil du temps.
  • Le sur-lendemain, il m’arrive parfois d’utiliser un peu de shampoing sec aux racines, surtout devant. Comme pour la laque, j’en fais un usage occasionnel.

Mes boucles tiennent parfaitement pendant trois à quatre jours, puis je lave mes cheveux et je recommence. 😉 Je peux également utiliser un fer à boucler, le résultat est quasiment similaire. C’est juste une question d’humeur et d’envie, en ce qui me concerne.
J’espère que ce court tuto vous aura été utile ?


Finally, AFTER I finish curling my hair:

  • I turn off my iron (and remove it from access to my cats)
  • I put my hands in my hair to disrupt the curls and make them less « wise »
  • I use very occasionally a little hairspray (about three times a year) if I want the movement to hold on. Otherwise I let my hair live its life after having it in shape. The curls fall slightly on their own, over time.
  • The next day, I sometimes use a little dry shampoo on the roots, especially in front. As forhairspray, I make occasional use.

My curls fit perfectly for three to four days, then I wash my hair and start again. 😉 I can also use a curling iron, the result is almost similar. It’s just a matter of mood and envy, as far as I’m concerned.
I hope this short tutorial has been helpful?

Fer à lisser Babyliss Digital Sensor, reçu en cadeau de la marque. (Fer à lisser SIMILAIRE)
Blouse via New Look (Petite) Sold Out (SIMILAIRES ici)
Boucles d’oreilles dispos ici
Eyeliner vegan dispo ici
Rouge à lèvres mat « Chocolat corset » n°23 Rouge Édition Velvet Bourjois (teinte similaire teinte n°27 « Black Cherry », teinte « Naughty by Nature » ou teinte « Disturbed »)

Mes archives de Tutos sur mon blog

Une histoire de parfum(s)

♪♫♪ L – Petite ♪♫♪

Le parfum et moi c’est une histoire qui dure depuis mon enfance. Je vous l’avais déjà dit, mais petite, je voulais devenir « nez » plus tard. Quand j’ai su qu’il fallait être excellent dans les matières scientifiques, mon rêve s’est envolé d’un coup. J’ai toujours été nulle en maths et rien n’y a jamais fait. En seconde (juste avant de choisir le cursus Littéraire au lycée) le prof de maths venait m’aider pendant les contrôles… Je ne réussissais jamais à avoir plus de 2/20 malgré ça. Un cas réellement désespéré !

Vers l’âge de 7 ou 8 ans, je collectionnais les miniatures de flacons de parfums. De ce fait, je connaissais par coeur (sur le bout du nez, haha) une centaine de fragrances. Lorsque je croisais des gens je savais, la plupart du temps, quel était leur parfum. C’était un jeu que j’adorais, aussi, très tôt j’ai eu envie de me parfumer. Vous pouvez rire, mais mon tout premier flacon a été « Trésor » de Lancôme. Une fragrance très féminine; l’égérie était alors Isabella Rosselini dans les 90’s.
Ensuite, avec mon premier argent de poche vers mes dix ou onze ans, je me suis offert « White Musk » de The Body Shop, que j’ai porté des années. J’avais environ 16 ans quand j’ai changé pour « Lolita Lempicka ». J’ai également porté brièvement « CK One » de Calvin Klein, puis je suis passée à « Amor Amor » de Cacharel; très sucré. S’en est suivie ma période « Patchouli » de Reminiscence. J’étais Madame Patchouli, j’adorais sentir mes vêtements imprégnés de ce parfum capiteux et oriental; unique parmi mon entourage social.
Je me cherchais complètement, en même temps que mon style vestimentaire.
Vers la vingtaine, découverte de Serge Lutens avec « Un Bois Vanille » qui est resté MON parfum durant de longues années. J’ai ensuite switché pour « Ambre Sultan » : j’avais dédié un article complet à mon parfum d’alors en 2014 : « Ambre Sultan » de Serge Lutens.
Enfin, depuis seulement un an ou deux, j’ai cessé d’être fidèle à Lutens, et j’ai récemment adopté « Tam Dao » de Diptyque. Il fait partie de la famille des Boisés, tout en étant un « Opulent – Sensuel », selon le site AuParfum.
Voici la description qu’ils en font : « Tam Dao est un parc national situé au nord d’Hanoi, au Vietnam, et c’est également le nom que Diptyque a choisi de donner à un de ses parfums, inspiré par le bois de santal et les voyages d’un des fondateurs de la marque dans cette région. La description du site ne tarit d’ailleurs pas d’images évocatrices : « Touffeur de jungle, enchevêtrement de lianes, odeur de forêts et de temples, des éléphants tirent les troncs déracinés du plus parfumé des bois sacrés, le santal ». Plutôt que cette allusion mystique à une forêt moite et touffue, Tam Dao m’évoque plutôt la sécheresse fumée, lactée et poivrée de copeaux de santal et de cèdre sur lesquels sècherait une sève odorante.

Le bois est très présent dès les notes de départ, où l’on sent pointer la note sucrée et résineuse du cyprès et de la myrte (avec ses effluves de maquis) ainsi qu’une délicate touche poivrée et rosée. Le fond se concentre de plus en plus vers les bois, tout en s’enrobant de vanille crémeuse et de musc. Pour les inconditionnels de boisés complexes, fumés et résineux, Tam Dao est une délectation du nez. »

Voilà pour moi, mais ce que j’avais préféré avait été de vous sonder récemment sur le parfum que VOUS portiez. J’avais adoré vous lire, car votre choix n’est jamais complètement un hasard. Chacune a sa propre histoire avec son parfum. 🙂

J’ai récemment découvert La parfumerie en ligne Parfumdo, qui propose un large éventail de marques de parfums (bientôt 200 marques) mais aussi de cosmétiques. Ce site est une véritable parfumerie en ligne, où toutes les grandes marques sont vendues au meilleur prix. La livraison est offerte dès 49€ d’achat et des échantillons sont offerts pour toute commande passée.
De plus, je trouve ça assez chouette qu’ils aient mis à disposition un « Guide Parfum » afin d’expliquer ce qu’est la pyramide olfactive, les familles de parfums, mais aussi comment trouver le parfum qui nous convient. Tout cela s’apprend et à défaut de trouver un spécialiste parfaitement compétent dans son domaine, c’est un bon début pour essayer de s’y retrouver parmi l’offre très riche dans ce domaine.

Concours lancé sur mon compte Instagram !
Parfumdo offre un flacon de chacun de ces parfums :

Il y aura donc 5 gagnantes ! Les règles de participation sont détaillées sous mon Instagram. Fin du concours dimanche 26 novembre à 22h. Bonne chance à toutes !

Robe dispo ici

{article sponsorisé}

« Il soupçonnait que ce n’était pas lui qui suivait le parfum, mais que c’était le parfum qui l’avait fait captif et l’attirait à présent vers lui, irrésistiblement. »
{extrait du roman « Le Parfum, histoire d’un meurtrier » de Patrick Süskind}

SHOP UNE ROBE EN VELOURS JAUNE :

Dark Frida for Halloween

♪♫♪ Paloma Negra – Lila Downs ♪♫♪

Un petit article très court pour Halloween, que je ne fêterai pas cette année, car nous serons en vacances en Afrique du Sud. Cela dit, ayant reçu un lot de mon choix de la part de Rock n’Rose, j’ai eu envie de partager les photos que j’ai prises. La marque m’a proposé de choisir ce qui me faisait plaisir et j’ai adoré imaginer un petit look tout simple avec ce que j’avais déjà chez moi.
Voici le récapitulatif de ce « déguisement » très rapide à recréer :

  1. Pensez à d’abord vous habiller comme vous le souhaitez, avant de vous coiffer et de vous maquiller. J’ai enfilé une simple chemise/ blouse noire à petites étoiles blanches, mais si j’étais sortie fêter Halloween, j’aurais sûrement enfilé une robe en dentelle noire à la place.
  2. Faites deux tresses simples en partant de vos lobes d’oreilles, puis remontez-les sur votre tête. Épinglez les avec des épingles à chignon (celles en U) de façon à les cacher le plus possible.
  3. Disposez sur votre tête au moins une couronne de fausses fleurs. Ici j’en porte deux différentes. Si besoin, fixez les à vos cheveux avec des épingles.
  4. Commencez le maquillage : j’ai une base très simple, j’ai reproduit ce que je fais chaque jour : anti-cernes, poudre terre de soleil, blush, sourcils, ombre à paupières, mascara et eyeliner. J’ai accentué la bouche avec du prune très foncé sur les lèvres. Tout mon maquillage est vegan.
    Les paillettes sont légèrement en décalage avec Halloween, mais je n’avais pas envie de faire peur, je voulais juste m’amuser. J’ai déposé de la crème contour des yeux sans la faire pénétrer et c’est ça qui maintient les paillettes en place 😉
  5. Amusez vous et n’oubliez pas de vous faire pendre en photo pour immortaliser ça !

Bisous de ma part, ainsi que de celle d’Onyx qui apparaît en guest sur mes photos ♥

SHOP MON LOOK :


SHOP MON LOOK :


Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2018 · Theme by 17th Avenue