Blabla

Blushing Heart

♪♫♪ Etta James – At Last ♪♫♪

J’ai reçu cette magnifique robe née d’une collaboration entre Mélodie Boitard et Dans les Baskets de la Mariée en avril dernier. La robe s’appelle d’ailleurs April.
J’avais posté cet Instagram mais je ne vous l’avais pas encore montrée ici sur mon blog. Mélodie est créatrice de robes de mariées/ prêt à porter mariage. Dans les Baskets de la Mariée est le nom donné à leur blog dédié au mariage, par Linda & Marie.
Ce post arrive de façon non prévue/ planifiée sur mon blog, alors que j’assiste au mariage de ma jeune tante ce vendredi ! La météo prévoit de la pluie, mais apparemment « mariage pluvieux, mariage heureux ». Bon, je ne porterai pas cette belle robe, mais j’avais en tout cas très envie de poster ces photos ici, car shootée aux Colonnes de Buren au Palais Royal, lieu parisien que j’adore. Cliché, mais vrai.
J’ai hâte de voir mon amoureux en costard noir vendredi; je crois bien que cela sera la première fois en bientôt 9 ans de relation que je le verrai habillé sur son trente et un… Une photo s’impose ! (Non, non, la Tweed Run à Londres ça ne compte pas. On était plus déguisés que sapés).
J’espère que ce look tout simple -mais avec des talons- vous plaira ?

SHOP TA ROBE BLUSH/ NUDE :

Robe « April » via Mélodie Boitard x Dans les Baskets de la Mariée
Slingback Zara (old)
Chapeau H&M (Soldes été 2017) Similaire ici ou
Boucles d’oreilles dispos ici
Vélo hollandais via TulipBikes (old)

SHOP TA ROBE BLUSH/ NUDE :

Les Parisiennes

♪♫♪ S-Crew – Les Parisiennes ♪♫♪

En parisienne de souche que je suis, je trouve que les cafés et bistrots sont de parfaits « spots » pour prendre des photos. Je ne me lasse pas de flâner dans le rues de ma ville, à pied, à vélo ou parfois en voiture et d’être à l’affût d’un joli café. J’en découvre tout le temps, il en existe tellement !
Ce jour là, c’est devant le ravissant « Les Parisiennes », complètement désert en plein mois d’août, que j’ai pris la pose. Nous avons ensuite profité de la terrasse pour boire un verre (un thé pour moi, scoop !) Ce qui m’avait tapé dans l’œil quand nous étions passés à plusieurs reprises en vélo avenue de la Motte-Piquet : le dessin de Kiraz sur la bâche. Peut-être connaissez vous déjà ? La silhouette élancée d’une jeune femme en robe fourreau, aux jambes interminables et au minois rehaussé d’un béret so cliché. J’adore ! Bref, connaissant le travail de Kiraz depuis ma plus tendre enfance, ce café me faisait les yeux doux et je suis contente d’avoir pu constater que le propriétaire semble vraiment très gentil. La preuve : il nous a laissé mitrailler devant son café sans rien dire. Nous avions juste envie de nous poser là ensuite, mais ne nous sommes sentis obligés de rien.

Je voulais ajouter un grand MERCI dédié à toutes celles qui achètent par le biais de mon blog. Que cela soit les vêtements que je porte et dont je partage les liens ici ou les suggestions que vous pouvez trouver dans l’onglet Wishlist, c’est très touchant de constater que vous suivez mes suggestions !
Pour celles qui l’ignorent, sachez que par votre achat, je perçois en petit % (ce qui ne change rien pour vous, au niveau du prix du vêtement). Mais l’affiliation est une des façons par lesquelles je gagne ma vie et je tenais donc à vous remercier d’être clientes de ce que je partage avec vous. Vous êtes des ♥.

SHOP TON IMPRIMÉ TROPICAL :


Ensemble chemise et short Monki (old)
Slingback Zara (old)
Canotier Brids and Freesia
Panier ? (old)

SHOP TON IMPRIMÉ TROPICAL :


Rose framboise

♪♫♪ Frou Frou – Let Go ♪♫♪

J’ai l’impression que ce look de retour de plage, shooté début juillet sur l’île de Ré, était il y a mille ans… Le temps file et il s’est passé tellement de choses depuis, mais il y a surtout eu beaucoup de réflexions de mon côté. Comme d’habitude, en fait. Partager du contenu quotidiennement sur Instagram et en moyenne deux fois par semaine ici, cela force à essayer de se renouveler ou du moins, à tenter de ne pas vous lasser.

Cela m’a fait plaisir de constater que vous restiez fidèles au poste malgré les vacances d’été. Pour ma part, je reste focus sur celles (et ceux, en moins grand nombre) qui aiment vraiment le contenu que je partage, prennent le temps de me laisser des petits commentaires adorables, « Like » mes photos, s’intéressent à mes voyages, mes looks, mes balades à vélo… C’est peu de choses, mais réaliser que mes petites aventures trouvent écho en vous, que mes (rares) « coups de gueule » sont couronnés d’encouragements et de remerciements, ça n’a pas de prix.
Exemple très récent : la mention noir sur blanc dans ma bio Instagram « 🚫No fur & leather« . Pas de fourrure et de cuir. J’en ai parlé dans mes Stories, mais vous ne les regardez pas forcément. Par contre, nombreuses parmi celles qui les ont vus m’ont félicitée d’être quelqu’un se sensible et de m’exprimer sur ce sujet tabou.
Mon blog reste ma principale plateforme d’expression, donc je pense qu’il est plus judicieux de mettre par écrit ici ce que je souhaite vous dire.
Vous, vous le savez sûrement que je n’ai jamais et ne porterai jamais de vraie fourrure. Les nombreuses marques qui me contactent bien trop régulièrement, ne s’en doutent pas un instant, car beaucoup parmi elles contactent les blogueuses sans même avoir consulté leur blog, leur « Kit Média » (pourtant destiné à elles : les marques) ou s’être intéressées deux secondes à la personne derrière le blog. Alors j’affiche « végétarienne » et « pas de fourrure et de cuir » telle une définition très raccourcie de qui je suis. Une bio sert à cela, je crois ? Ce n’est peut-être pas la bonne façon de se présenter, mais tant pis. Je suis triste que l’industrie du cuir et de la fourrure ait le vent en poupe. Ce sont des matières cruelles, extrêmement polluantes pour la planète, très gourmandes en eau, tellement inutiles à accumuler. J’ai déménagé au printemps dernier et ai pu réellement voir et quantifier ce que je possède.
Assez, bien assez, de chaussures et de sacs. Pas besoin d’en avoir d’autres. J’utilise ce que j’ai, cela me convient, tant pis si je n’ai pas le dernier « it bag » au bras ni les dernières chaussures tendances aux pieds. Ce n’est plus ce que j’ai envie d’être ni ainsi que je veux apparaître publiquement. Mais c’est une démarche personnelle et loin de moi l’envie de critiquer par sous-entendus qui que ce soit. Je suis loin d’avoir une consommation irréprochable, exemplaire et parfaite (c’est de toute façon impossible, ça). Je porte encore mes sacs et shoes en cuir, même si cela peut sembler contradictoire aux yeux de certain(e)s.
Cela fait donc un peu plus d’un an que je n’ai pas acheté quelque chose qui soit en cuir. Plus d’un an que j’ai accepté pour la dernière fois de recevoir des chaussures en cuir (il s’agissait de sandales KJacques, si ma mémoire est bonne). Depuis, je n’ai rien engrangé dans cette matière et ce que vous me voyez porter provient forcément d’anciennes collections.

Retour de plage avec mes erzats de Birkenstock, de chez Jonak (datant d’il y a deux ou trois ans). Je les adore toujours, cela me plaît de garder le plus longtemps possible ce à quoi je suis attachée.
Quant à cette ravissante robe, coup de coeur instantané en la découvrant; elle coûte un certain prix, mais j’ai craqué, je l’adore. Son coloris rose framboise est tellement joyeux, et je ne préfère pas m’étendre sur les volants des bretelles et en bas, ainsi que la broderie anglaise ! Une merveille.

SHOP UNE ROBE FUSCHIA :

Robe « Cayman eyelet » Lovely Pepa Collection (prise en S)
Canotier en paille similaire ici ou ici et j’adore celui-ci
Sandales Jonak (old)
Lunettes de soleil Miu Miu
Panier similaire dispo ici ou autre modèle ici

VANILLE FRAISE

♪♫♪ L’Impératrice – Vanille Fraise ♪♫♪

Ce ne sont même pas mes parfums de glace préférés, mais j’aime bien la façon dont « sonnent » ces deux saveurs ensemble. C’est joli, vous ne trouvez pas ? Digression complète d’emblée. Pouce en l’air !
Je ne vous avais pas officiellement montré ce ravissant kimono en coton issu de la collection capsule Nathalie Lété pour Monoprix. Pour celles qui ont suivi mes mésaventures, j’étais complètement passée à côté de la collab Patch NYC x Monoprix l’hiver dernier. Quand je suis tombée sur des photos de ce que j’avais raté, environ 5 mois après, il était bien trop tard pour espérer dénicher quoi que ce soit en magasin. J’ai donc remué internet de fond en comble et avec l’aide de certain(e)s d’entre vous, j’ai pu finalement passer commande de plein de vaisselle sur Le Bon Coin !!! Je ne vous remercierais jamais assez d’être de si chouettes personnes, de m’aider quand je vous lance des S.O.S, d’être si soucieux de mes lubies. ha ha !
Depuis, nous nous servons quotidiennement des assiettes au style « mi viking, mi Marie-Antoinette » (selon mon beau-frère) des bols et du coussin qui trône sur notre beau fauteuil en velours bleu canard. Je regrette pas mal de pièces de déco, introuvables, mais ce que j’ai acheté me ravit !

Aussi, quand j’ai eu vent de l’arrivée imminente de la collection Nathalie Lété, j’ai été au taquet (et ce n’est rien de le dire). Je connaissais le travail de cette artiste car j’avais déjà des assiettes qu’elle avait créées pour Anthropologie. Ces assiettes en porcelaine peintes pèsent très lourd et j’y tiens plus que de raison. Matérialiste à 300% oui, j’assume ce trait de caractère, car les belles choses me rendent heureuse (merci maman de m’avoir indirectement inculqué cela) ! Alors, quand j’ai appris que Monoprix proposait une prévente dans un lieu éphémère à Paris, de toute la collection Nathalie Lété, j’ai foncé. Si vous me suivez sur Instagram et prenez le temps de regarder mes Stories, vous avez sûrement vu passer mes vidéos ce jour là. J’étais au paradis : toute la déco était magnifique, subtilement rétro, excessivement chargée et parfaitement colorée sur un fond de parquet en bois brut et mur de briques. Coeurs dans mes yeux et paillettes dans mon coeur ! J’ai squatté les lieux un moment, ne voulant plus en repartir…
J’ai fait une razzia : déco, vaisselle, vêtements, il a fallu 4 sacs aux vendeuses pour emballer tous mes achats. Mon conjoint a qualifié « d’ignobles » les assiettes peintes avec deux perroquets et des fleurs, mais que voulez-vous : pour lui, ce qui est fleuri est connoté vieille grand mère kitsch. ^^ C’est drôle, les goûts et les couleurs… Sur ces photos, je porte donc le kimono tout doux, fleuri à l’extérieur, damiers à l’intérieur. Je ne le quitte pas, c’est un vêtement que j’ai plaisir à porter chez moi comme à l’extérieur et qui va vraiment avec tout. Le reste de ma tenue est archi casual et confort, rien de neuf, que du déjà vu !

SHOP UN KIMONO :

Kimono Nathalie Lété x Monoprix (Sold Out)
T-shirt H&M Conscious
Jean Asos
Ballerines Zara (old)
Foulard Kenzo (old)
Panier Bershka (Sold Out)
Boucles d’oreilles via Les Néréides (old) et barrette d’oreille via Loveless Paris
Lunettes de soleil Céline

SHOP UN KIMONO :

Aux Champs Elysées

En attendant plusieurs articles voyages, je partage avec vous ces photos shootées sous l’Arc de Triomphe, au début de l’été. Mon père était derrière l’objectif ce jour là, et il a eu peur quand j’ai couru entre les files de voitures (arrêtées au feu rouge) pour que je sois loin exprès.
Du coup, cela m’a donné envie de partager cette réflexion que je formule de plus en plus à voix haute ces derniers temps. Grâce, mais aussi parfois « à cause » de mon blog, je réalise que je me « challenge » énormément. Sans avoir comme job de me prendre en photo (et bien souvent, tout seule) il y a mille et une choses que je ne ferais pas… C’est peut-être idiot, mais en fait en analysant avec du recul tout ce qui m’a fait me motiver « juste » pour avoir des photos à l’arrivée, cela m’enchante.  Et si je ne m’étais pas mis des coups de pieds aux fesses ce jour là, aurais-je rencontré telle personne ? Aurait-je eu ces éclats de rire ? Aurais-je découvert toutes ces destinations incroyables ? Aurais-je assisté à de tels événements uniques ? Aurais-je bravé mon vertige en haut des toits de Paris ?  Vivrais-je toujours de ce qui m’anime, à savoir partager avec vous ces petites tranches d’aventures ?!
J’en doute fort.
Alors vraiment, s’il y a bien quelque chose que je retiens et auquel je m’accroche, quand il y a des bas, c’est de ne jamais me démotiver bien longtemps. Il y a toujours une belle raison de garder foi en ce qui nous anime, nous, personnellement. Pourvu que cela nous rende heureux, car la vie est courte et le temps perdu le reste à jamais. Autant profiter de ces petits rayons de soleil qui se posent sur nous.

♪♫♪ NOFX – Champs Elysées ♪♫♪

Manteau demi saison H&M Trend (old)
Blouse Zara (old)
Jean taille haute Asos
Sandales à talons en simili via New Look (old)
Lunettes de soleil Urban Outfitters (old)
Sac vegan Stella Mc Cartney via Monnier Frères (old)

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue