hat

Métropolitain

♪♫♪ Emanuel Santarromana – Métropolitain ♪♫♪

Ce n’est pas vraiment une histoire de métro, juste des bouches de métro et des jolis panneaux indiquant la présence d’une station. En parisienne pure souche, je ne me lasse pas de la diversité des styles et époques de ces panneaux, très photogéniques. D’ailleurs, je ne me lasse pas de Paris tout court; cette ville est une pépite. On n’en finit pas de se s’étonner de ce qu’on peut y voir, y découvrir, y trouver, y manger… Bref, j’adore vivre ici et avoir la chance de pouvoir m’émerveiller de son architecture, de ses petites rues cachées, de ses toits et cheminées qui me fascinent, ainsi que de ses monuments incontournables.
Pour rallier mes destinations « intra muros », je ne me déplace principalement qu’en métro, en bus ou à vélo. Le week-end dernier, j’ai publié des Stories sur Instagram, montrant que j’étais passagère dans la Mini Austin vintage familiale. Vous avez été plusieurs à sembler surprises que je ne conduise pas… cela dit, en n’ayant pas le permis, il vaut mieux ! haha ^^
Il y a six mois, j’ai troqué mon Pass Navigo auquel j’étais abonnée depuis plus de quinze ans, contre des carnets de tickets. Plus économiques, car je ne prends plus le métro deux fois par jour, comme à l’époque où je travaillais comme graphiste/ webdesigner.
Pour shooter cette tenue, nous sommes allés devant la bouche de métro Bourse, où le panneau Métropolitain est très graphique sur sa plaque noire. Juste à côté, il y avait seize photos grand format de la chanteuse Barbara, exposées sur les grilles du palais Brongniart. Comme je suis toujours en décalé ici (désolée) l’expo s’est terminée le 10 janvier dernier, mais vous aurez néanmoins un tout petit aperçu ici.

Je portais mon cardigan tricoté « Knit your love » (« tricotez votre amour ») avec ses boules en forme de cœurs, tellement pris d’assaut qu’il a été très vite victime de son succès, mais heureusement remis en vente dans cette teinte ivoire. Dépêchez vous, il est de nouveau disponible dans toutes les tailles ! Il existe également aussi en rouge bordeaux, en rose pale, en mauve et en vert kaki. En dessous, un pull doudou acheté cet automne, ce jean brodé de perles et mes derbies vegan que j’adore. Enfin, telle la cerise sur le cupcake, mon béret à pompon XL orné de broches d’origine. Un look plus que confortable, twisté par des détails inattendus et fun. Bref, je suis toujours un peu empotée à expliquer mes looks, disons que je m’habille au feeling et je sais que je fais des mix and match improbables pour certaines ! ha ha. N’empêche, j’adore quand vous m’écrivez en messages privés que je ne m’habille pas comme tout le monde. C’est un compliment qui me touche sincèrement, car depuis toute petite je n’ai jamais été une « copycat » dans ma façon d’être et de m’habiller. Se conformer aux tendances et aux autres ne me plaît pas, alors si je peux au moins vous inspirer un tout petit peu avec mes associations tantôt bizarres ou inspirantes (rayer ce que vous préférez) c’est tant mieux.

SHOP MON LOOK :

Cardigan « Knit Your Love » dispo ici (pris en taille S/M)
Pull H&M
Jean dispo ici
Derbies « Solstice » via Minuit sur Terre
Béret Scotch & Soda (Sold Out)
Sac Proenza Schouler (old)
Rouge à lèvres n°23 « Chocolat Corset » Rouge Edition Velvet de Bourjois

SHOP MON LOOK :

Abbesses

♪♫♪ Birdy Nam Nam – Abbesses ♪♫♪

Récemment, j’ai réalisé que je me baladais trop rarement à Montmartre. Ce quartier a un charme fou (surtout en semaine, quand il y a un peu moins de touristes) on dirait un village. Le film Amélie Poulain lui rend d’ailleurs parfaitement justice ! Nous avons prévu de le revoir très vite, cela fait longtemps que je l’ai regardé pour la dernière fois. La bande son est d’ailleurs une pépite.
J’adore prendre le temps de redécouvrir Paris avec mon père; il est à la retraite depuis peu et c’est pourtant le plus (hyper)actif de la famille ! Il est toujours partant pour m’accompagner pour me faire des photos, qu’on se pose dans un café et qu’on papote.
Ce jour là, près de la station Abbesses, l’une d’entre vous m’a reconnue et est adorablement venue me parler. J’adore ces moments, un peu suspendus, durant lesquels j’ai l’impression de tomber sur une copine. Vous êtes des filles géniales, je regrette beaucoup le côté très virtuel de mon blog mais je trouve peu évident d’arriver à toutes vous rencontrer.
Ce jour là, j’étais entièrement habillée en noir, ce que je rejette de plus en plus. L’hiver est la saison que je hais le plus (je radote, je sais) et le noir est LA solution de facilité. Tout le monde porte du noir ou du gris, c’est d’un sinistre…. Mon dressing n’est pourtant pas rempli de vêtements noirs, mais je constate avoir énormément shoppé et reçu du prêt-à-porter noir, ces dernières années. Désormais, même si ce n’est pas une résolution, j’ai pris la ferme décision de m’habiller le plus possible avec de la couleur. Croyez moi, en ce moment je lutte pour ne pas attraper mon jean noir avec un pull gris, assortis de mes boots noires adorées (que je porte sur ces photos). C’est difficile de sortir d’une routine terne, alors mes dernières acquisitions sont prune, rouge, orange, rose pale et vif, moutarde : des tons chauds ! J’en ai besoin, il me semble que mon inconscient cherche à faire passer à message à mon moral ! 😉

SHOP MON LOOK :


Fedora Lack of Colors
Manteau long Zara (acheté il y a deux ans)
Blouse Topshop (ancienne collection)
Robe SheIn
Boots Zara (achetées à l’automne 2017)
Boucles d’oreilles via &otherstories

SHOP MON LOOK :


Seat with me

♪♫♪ Imany – Seat with me ♪♫♪

Cette saison, je me suis prise d’amour pour les couleurs de terre : tabac, camel, marron, cannelle… Je ne possédais quasiment rien dans cette palette auparavant. De toute façon, je constate d’année en année une évolution de mes goûts, de mes envies, de mes attirances. Ce qui me plaisait en matière de prêt-à-porter au début de mon blog en 2009 a (heureusement) changé. Bien que je reste attirée par certaines choses, comme les cols claudine ou les imprimés fous. 😉 Après avoir bataillé pour uploader ces photos ici, sur mon blog (cause du bug résolue toute seule, petit jeté de fleurs à mon visage en passant ^^) je peux enfin développer sur le sujet.

J’ouvre un paragraphe dédié aux vestes de tailleurs ou blazers (ils sont plus longs). Vous sollicitez régulièrement mon avis en matière de « quoi mettre », « quoi acheter », « quelle pièce phare à posséder ». Une veste de tailleur vous sauvera la mise dans toutes les situations de votre vie. Que vous soyez en retard le matin pour aller au travail, que vous soyez habillées n’importe comment pour sortir acheter des bananes à la supérette du coin ou que vous deviez courir chercher vos enfants à l’école sans être prête. Dans tous les cas où vous êtes pressées et/ou peu inspirées : une veste bien coupée ou un blazer chic, sera votre allié.
Cela fait quelques années que j’en acquière une de temps en temps, avec parcimonie; il faut que cette veste attire mon regard ! Il faut que je me projette avec quasiment tous mes vêtements, qu’elle soit évidemment bien taillée et de bonne qualité. In fine, je dois en avoir maintenant environ quatre ou cinq dans mon dressing. Le truc cool avec une veste est qu’elle s’enfile à l’arrache sur un t-shirt, un pull fin, une robe, une blouse, une chemise… Adaptez la en fonction de votre métier et de la saison.
Avouez que sans la veste, ce look aurait été archi basique ! C’est vraiment elle qui twiste le tout et apporte une touche sympa à l’ensemble.
Si vous vous demandez : « J’ose l’imprimé ou pas ? » La réponse est forcément « Oui bien sûr ! » mais pensez toujours à ne pas mixer plus de 3 couleurs au sein de votre tenue. Si la veste fait écho au camaïeu de ce que vous portez avec, c’est idéal. Enfin, arrêtez tout de suite de vous demander si c’est fait pour vous et votre morphologie. Parfois on se met des choses tellement bizarres dans la tête ! Non, les femmes petites (moins d’1,60m) ne doivent rien s’interdire, et pas plus d’interdits si on est ronde, maigre, très grande ou quoi que ce soit. L’essentiel est de trouver ce qui vous plait et vous met en valeur. C’est parfois long et compliqué, la clé est d’essayer les vêtements, d’essayer plusieurs enseignes, d’essayer plein de couleurs différentes. On finit par trouver nos propres pépites 🙂
Les conseils de Tatie Valou sont terminés, merci de m’avoir lue et bonne soirée ! ♥


This season, I fell in love for the soil colors : tobacco, camel, brown, cinnamon… I had almost nothing in this palette before. Anyway, I see from year to year an evolution of my tastes, my desires, my attractions. What I liked about ready-to-wear at the beginning of my blog in 2009 has (fortunately) changed. Although I am still attracted to certain things, like Peter Pan’s collars or crazy prints. 😉 After struggling to upload these photos here, on my blog (cause of the bug resolved alone, little throw of flowers to my face by the way ^^) I can finally develop on the subject.

I open a paragraph dedicated to suit jackets or blazers (they are longer). You regularly ask me for advice on « what to put on », « what to buy », « which basic piece to own ». A suit’s jacket will save you in all situations of your life. Whether you’re late in the morning for work, whether you’re dressed like a mess on your way out to buy bananas at the local supermarket or you have to run to pick up your kids at school without being prepared. In all cases where you are in a hurry and / or uninspired : a well-cut chic jacke, will be your ally.
It’s been a few years since I acquired one from time to time, sparingly; this jacket must catch my attention! I have to project myself with almost all my clothes, and must obviously be well cut and of good quality.
In fine, I must now have about four or five in my dressing room. The cool thing with a jacket is that you can put it on a t-shirt, a jumper, a dress, a blouse, a shirt… Adapt it according to your occupation and the season.
Admit that without the jacket, this look would have been really basic ! It really twists it all and brings a nice final touch.
If you ask yourself, « Should I dare print or not? The answer is inevitably « Yes of course! » But don’t forget to mix only 3 colors in your outfit. If the jacket echoes the shades of what you wear with it, it’s ideal. At last, stop immediately to ask if it will suit you and your morphology. Sometimes we put things so much weird in our mind! No, petite women (less than 1.60m) should not forbid anything, and no more forbidden if you’re a plus size, skinny, very tall or anything. The key is to find what you like and highlight you. It’s sometimes long and complicated, the key is to try the clothes, to try several brands, to try many different colors. We end up finding our own nuggets
🙂
The advice of  Auntie Valou are over, thank you for reading me and have a good evening!

SHOP TA VESTE DE TAILLEUR et SHOP MON LOOK :


Veste de blazer via Opullence (déjà vue portée ici)
Pull camel via Pimkie pris en taille S
Jean taille haute Pedal Pusher via Closed (déjà vue porté ici)
Boots en simili Zara
Béret Asos (old)
Bague « Chéyenne » via Satellite
Bague « Petit Soleil et Pierre » via Agnès de Verneuil avec Labradorite
Bague « Grand Soleil et Pierre » via Agnès de Verneuil avec Pierre de Lune

SHOP TA VESTE DE TAILLEUR et SHOP MON LOOK :


Happy 2018 !


J’aurais adoré qu’il neige à Paris… Une ville sous un beau manteau blanc est tellement plus photogénique ! Tant pis pour la vraie neige, il y en avait de la fausse sur les grands sapins, devant l’hôtel Crillon, place de la Concorde. C’est un joli décor pour des photos et puis, mon vélo hollandais était assorti.
Après le bilan de mon année 2017, je tenais à aborder un peu plus ce que je souhaite pour 2018. Je suppose que si vous faites la démarche de venir sur mon blog (que je sais délaissé au profit d’Instagram) je déduis que ce que je raconte ici vous intéresse encore un peu 😉 Du moins, je l’espère.

Si 2017 a été une année riche en voyages, en découvertes et en expériences pros et persos, j’aborde cette nouvelle année moyennement sereine. Mon blog est désormais mon activité professionnelle. J’ai démarré mon activité d’auto-entrepreneur très peu de temps avant de me lancer à temps plein ici, en 2011. Quand on est à son compte, on vit presque au jour le jour. Les propositions de travail arrivent sans prévenir, rares sont les collaborations sur le long terme (pourtant, je les privilégie et les chéris). Ne pas pouvoir réellement se projeter dans le futur est assez effrayant, je ne suis jamais complètement détendue. Je ne fais pas de projets à plus de trois mois, je ne me « vois pas dans 10 ans » : je n’ai aucune idée d’où je serai ni de ce que je ferai.
Récemment, une copine m’a conseillé de déconnecter, en ne publiant rien pendant une semaine entière. Je lui ai répondu que je ne pouvais pas me le permettre, car j’ai un loyer et des factures à payer. Passer à côté d’une proposition par mail, parce que je serais en mode « farniente » ? Inenvisageable.

Je me mets la pression tout le temps, c’est un fait.

Cette angoisse de freelance je ne la partage pas avec vous, car d’une part étaler ses craintes ne les résout pas, et d’autre part je sais pertinemment que vous venez chercher ici un petit « rayon de soleil » dans votre quotidien. Pas pour lire mes inquiétudes. Bref, si je vous exprime cela, c’est avant tout car je ne vous ai jamais menti et ne souhaite rien vous cacher. Vous faites partie de ma vie au quotidien, même si on ne se connait pas toutes personnellement. Vous parler à cœur ouvert reste ma priorité et je sais que vous me suivez essentiellement pour mon franc-parler.

Réussir à vivre de son blog est un énorme travail. Au delà des mails, des négociations, des échanges, je vise surtout de rester droite dans mes bottes. De ne pas tout accepter pour gagner de l’argent. En agissant ainsi, je me ferme des portes et refuse par conséquent de l’argent. Bloguer en ayant une éthique est difficile, car les marques les plus « green », vegan ou engagées sont très rarement celles qui ont du budget pour rémunérer mon travail de promotion. Cet article de Victoria m’a énormément « parlé », je vous invite sincèrement à le lire dans on intégralité.
Vous m’encouragez énormément en me disant votre soutien au sujet de mon engagement pour la cause animale (en premier lieu) et pour cela, merci mille fois. Continuer à me suivre et à me lire ici est la meilleure façon de me « porter ». Sachez-le. Même si Instagram a pris le relais, vous êtes encore nombreuses à rester fidèles au blog, et cela me touche au delà des mots.

J’aspire à essayer de trouver une certaine sérénité dans mon travail, mais je suis lucide, je pense que cela n’arrivera pas de sitôt. Il y a trop de paramètres en jeu et il me semble impensable de tenir pour acquis cette activité. D’ailleurs, rien n’est jamais acquis dans aucun domaine. Même un CDI peut prendre fin, alors penser que quoi que ce soit est gravé dans le marbre… Je suis encore naïve parfois (je ne vois JAMAIS venir les débats et autres « bad buzz », je ne réfléchis pas en pensant au négatif qui pourrait découler de ma spontanéité) mais je suis fière d’avoir réellement appris de mes expériences. J’ai encore un travail sur moi-même à effectuer, pour devenir une meilleure personne, encore plus épanouie et confiante. Cela ne se fait pas en un claquement de doigts; mais j’ai la chance d’avoir une famille très proche qui me soutient plus que quiconque.

Ce blog que j’ai crée, tout ce travail réalisé en coulisses pour ne partager avec vous que de jolies photos et des textes destinés à vous divertir un peu, j’en suis fière. C’est un « lieu » qui n’appartient qu’à moi, qu’à nous, sur lequel il n’y a pas de « Like ». En changeant de design de blog il y a plusieurs mois, le petit ♥ cliquable servant à quantifier le nombre de passages, a disparu. Je n’ai pas souhaité le remettre. Lire ce que vous avez envie de m’écrire m’importe plus que de savoir combien de lectrices sont passées sur mon post.
Pour ça, il y a Instagram, et ces histoires d’algorithme et de chiffres font parfois plus de mal qu’autre chose. Je suis loin d’être la seule à l’avoir souligné.

Voilà en quelques points ce que j’ai envie d’améliorer chez moi, pour moi, en 2018 :

  • Voyager peut-être moins mais en étant uniquement entourée de gens qui me connaissent, pour être à même de créer du contenu de meilleure qualité.
  • Faire de voyages engagés, éthiques. Aller aider à quelque chose, me servir des mes dix doigts en faisant. C’est d’ailleurs un projet qui me trotte dans la tête depuis bien trop longtemps; il faut que ça ait lieu tant que j’en ai l’énergie et la volonté.
  • Continuer d’avoir une éthique et réussir à être rémunérée par des marques qui sont sur la même longueur d’ondes que moi.
  • Me trouver, car malgré toutes ces années, je peux dire que je me cherche encore parfois au niveau de mes attentes professionnelles
  • Parvenir à gérer des relations humaines souvent compliquées, savoir lâcher prise quand la situation m’échappe et me contrarie trop.
  • Répondre à TOUS vos commentaires, ici.

Enfin, de nouveau un immense merci à vous, qui me lisez, qui suivez mes petits périples, qui aimez mes photos ou prenez le temps de commenter mes publications.
Vraiment, MERCI infiniment d’être là, même si je me répète ! À vous, les filles, je souhaite le meilleur dans tout, ne lâchez rien, soyez encore plus extraordinaires. Je vous embrasse fort.

SHOP MON LOOK :

Manteau long Zara (old)
Pull via Pimkie
Pantalon Mango (old)
Derbies vegan via Minuit sur Terre
Boucles d’oreilles tournesols Rock’n rose

SHOP MON LOOK :

Zanzibar – Part 1

♪♫♪ Sobashiya Abazali ♪♫♪

Comme vous avez pu le voir sur les réseaux sociaux, je me suis récemment rendue à Zanzibar (petite île au large de la Tanzanie) pour y travailler. Il est vrai que le cadre est tellement enchanteur, qu’il semble difficile de concevoir qu’on puisse y partir pour travaille, et pourtant. La marque de lingerie et maillots de bain Rouge Gorge m’a proposé cette mission : aller couvrir le shooting officiel de leur prochaine collection, en filmant quotidiennement le making of et en shootant également les maillots et la lingerie portés par moi.
Les voyages sont devenus une grosse addiction depuis quelques années, chaque occasion qui m’est donnée est un beau cadeau que je ne peux refuser (bon, entre nous soit dit j’ai parfois refusé des voyages, car la destination ne me « parlait » pas). Cependant, malgré l’obligation du vaccin anti fièvre jaune et le traitement anti paludique, j’ai signé pour y aller !
Indispensables de voyage : mon ordinateur et tout mon matériel photo. Cet article est un « teaser », d’où le « Part 1 » : l’article « Part 2 » est prévu dès le lancement officiel de la collection Rouge Gorge, au début du printemps 2018. Patience, donc…

De Zanzibar, je n’ai eu qu’un petit aperçu. Pas le temps de visiter ni de faire du tourisme : je devais suivre l’équipe du matin au soir, uniquement entre notre très bel hôtel (le Kisiwa On the Beach Resort) et un autre (le Qambani Luxury Resort, où tout était absolument magnifique).
Ce que je peux vous affirmer est que les plages sont superbes, le sable aussi doux et fin que de la farine, l’eau turquoise et chaude, les palmiers et cocotiers partout, à perte de vue. Fait inattendu : les marées sont impressionnantes et quand l’océan se retire, il part à des kilomètres ! Cela m’a permis de shooter des photos à marée très basse.
Aucun endroit sur terre n’est à mon sens paradisiaque, car comme partout, il y a de la pauvreté et des choses moins jolies. J’ai pris le parti de ne pas m’étendre sur des sujets autres que positifs, ici sur mon blog. C’est un choix entièrement personnel, mais je préfère ne parler que de ce qui m’a plu, sinon je n’en parle tout simplement pas.

En tout cas, je remercie Rouge Gorge et l’agence Publicis ETO pour leur confiance. Avoir été la seule blogueuse conviée m’a vraiment touchée, mais je tiens à souligner que travailler totalement seule aux côtés d’un groupe n’a pas été évident ni une réelle partie de plaisir. Ce fut un premier voyage loin en solo pour le boulot, et cela aura été une expérience enrichissante à titre personnel. 🙂


As you may have seen on social media, I recently went to Zanzibar (a small island off the coast of Tanzania) to work there. It’s true that the setting is so enchanting, that it seems difficult to conceive that we can go there to work, and yet. The brand lingerie and swimwear Rouge Gorge offered me this mission : go cover the official shoot of their next collection, by filming the making of daily and also shooting the swimsuits and lingerie worn by me.
Travels has become a big addiction in recent years, every opportunity given to me is a nice gift that I can’t refuse (well, between us be told I sometimes refused trips because the destination wasn’t ok to me). However, despite the obligation of yellow fever vaccine and malaria treatment, I signed to go !
Travel essentials : my computer and all my photo equipment. This article is only a « teaser », hence the « Part 1 »: the article « Part 2 » is expected from the official launch of the collection Rouge Gorge, early spring 2018. Patience, therefore

From Zanzibar, I had only a small glimpse. No time to visit or sightseeing : I had to follow the team from morning to night, only between our beautiful hotel : the Kisiwa On the Beach Resort and another (the Qambani Luxury Resort, where everything was absolutely beautiful).
What I can tell you is that the beaches are superb, the sand as soft and fine as turquoise flour and hot water, palm trees and coconut trees everywhere, as far as the eye can see. Unexpectedly, the tides are impressive and when the ocean recedes, it goes for miles! This allowed me to shoot photos at very low tide.
No place on earth is in my opinion heavenly, because as everywhere, there is poverty and less beautiful things. I decided not to dwell on anything other than positive here on my blog. It’s a completely personal choice, but I prefer to talk only about what I liked, otherwise I just do not talk about it.

Anyway, many thanks to Rouge Gorge and Publicis ETO for their trust. Having been the only guest blogger is awesome and I feel blessed, but I want to emphasize that working alone alone with a group was not easy or a real pleasure. It was a first solo trip for work, and it has been a rewarding personal experience. 🙂

Chapeau « abat-jour » H&M (old)
Kimono ivoire ajouré H&M (old)
Bikini noir et blanc culotte taille haute via Surania
Bikini blanc H&M (old)
Sandales en corde Nomadic State of Mind
Robe à fleurs Romwe
Lunettes de soleil Wildfox, Prada et Shein (old)
Tout le reste (maillot et combi-short) : prochaine collection Rouge Gorge (printemps/ été 2018)

{article sponsorisé}

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2018 · Theme by 17th Avenue