vegan

Garçon ? Une grenadine, s’il vous plaît

♪♫♪ Gorillaz – On Melancholy Hill ♪♫♪

Une terrasse de café ombragée, une grenadine bien fraîche et ce look estival photographié rapidement. Je portais une robe d’une marque dont je n’avais jamais entendu parler, avant de tomber par hasard sur un magasin qui se trouvait sur mon chemin. Leur cible est définitivement jeune (adolescentes, d’ailleurs il n’y avait que des ados dans la boutique) mais j’ai craqué pour deux choses assorties : cette robe smockée à encolure Bardot et le foulard que j’ai noué dans mes cheveux.
De toute façon, j’assume totalement ma part régressive et ne tiens pas du tout à “avoir l’air d’avoir mon âge”, quel que soit mon âge. Cela vaut pour les années à venir, je trouve qu’il n’y a rien de pire que de paraître plus âgée parce qu’on s’habille comme quelqu’un d’âgé. Il en va de même pour la coiffure qu’on arbore, le maquillage que l’on porte et tout ce qui fait partie de notre vie. Être et rester “jeune” c’est dans la tête avant tout. Je connais des gens peu âgés qui sont déjà “vieux dans leur tête”, vous voyez probablement de quoi je veux parler.

Cela dit, j’espère avoir suffisamment d’auto-critique en stock pour arriver à continuer à me juger en fonction. Pour cette robe, je l’ai embarquée directement avec moi sans l’avoir essayée en magasin. Je déteste essayer en magasin, c’est une perte de temps considérable. D’autant que si ça n’allait pas, on peut toujours rendre ou échanger.
Une fois que je l’ai enfilée, j’ai été très sincère envers moi-même : est-ce qu’elle me va, est-elle portable “vu mon âge” (comprendre “ne dirait-on pas que je l’ai piquée à ma petite sœur”) etc.
C’est systématique avec tout ce que vous me voyez porter sur mes photos, que je passe au scanner d’auto-critiques. De toute façon, la vie est courte, le temps file et je porte ce qui me plaît, tant pis si ça ne passe pas toujours au scanner de mon amoureux (cf. cette robe). On ne peut déjà pas toujours se plaire entièrement soi-même, alors souhaiter plaire à tout le monde, tout le temps serait une mission impossible.

Et vous, arrivez-vous seule à décider ce qui vous va et vous plaît, ou bien avez-vous besoin d’un œil extérieur et de l’avis d’une tierce personne ?

SHOP TA ROBE “COLD SHOULDER” :

Robe Subdued (en noir ici)
Sandales vegan Asos (old)
Foulard Subdued
Boucles d’oreilles Mains Frida via Nimzu
Bagues via Agnès de Verneuil
Lunettes de soleil coeur dispos ici

SHOP TA ROBE “COLD SHOULDER” :

Les pivoines

♪♫♪ Ricet Barrier – Les pivoines ♪♫♪

Un nouvel article axé sur un look tout simple, très estival. Ce jour là, j’ai traversé à pied trois arrondissements de Paris : les 8ème, 7ème et 6ème. Il faisait très beau mais pas trop chaud, le soleil était présent et j’avais des espadrilles super confortables. Je n’étais pas partie pour marcher “autant” (tout est relatif, Paris n’est vraiment pas une ville immense) mais je n’avais rien de prévu et j’avais des photos à prendre (toute seule). ^^ J’ai choisi ces espadrilles avant tout car elles sont vegan (sans aucun composant issu des animaux) et j’ai été plus que ravie de découvrir à l’usage qu’elles étaient plus confort que des pantoufles d’intérieur ! C’est surtout en Thaïlande que je les ai mises à rude épreuve, en gravissant plus de 1300 marches à la Tiger Cave Temple (Wat Tham Sua). Le dénivelé est de 600m… Il faisait accessoirement plus de 30° avec un taux d’humidité élevé. J’ai cru crever, pour résumer la chose.
Heureusement que j’avais chaussé ces espadrilles, qui en plus d’être jolies, sont éco responsables. Avez-vous entendu parler de One for One® ? Pour chaque paire de chaussures TOMS achetée, la marque s’engage à fournir des chaussures, de l’eau et de meilleures conditions d’accouchement à des personnes dans le besoin. Cela se déroule en Inde, en Chine, au Honduras et aux États-Unis.

  • Plus de 2 millions d’enfants sont désormais protégés contre l’ankylostome grâce aux médicaments et aux chaussures TOMS fournis par leurs partenaires-donateurs
  • 1000 élèves supplémentaires se sont inscrits dans des écoles primaires au Libéria suite à la distribution de chaussures TOMS
  • Grâce aux dons de chaussures, la participation aux programmes de santé maternelle de leurs partenaires-donateurs a augmenté de 42%

Pour ces photos, j’ai déniché cette petite rue à l’ombre (j’ai toujours du mal à gérer le soleil sur mes clichés, je vous le racontais ici) pas loin derrière The Conran Shop et le Bon Marché. Ce coin de la capitale fait vraiment partie de mes préférés : les immeubles Haussmanniens, les jolies boutiques de créateurs, les fleuristes, les cafés et surtout ce style bien particulier qu’ont les beaux quartiers. Les gens y sont définitivement plus élégants, à mon sens.
Aussi, en partant de la Place de la Concorde avec mon trépied dans un tote bag et l’appareil photo à la main, j’ai traversé Saint-Germain-des-Prés et ai fait route jusqu’à la rue de Rennes. Soit une petite balade d’environ 4km, en ne faisant pas le trajet en ligne droite. J’ai déniché un fleuriste par hasard, près d’un parc où je ne vais jamais et lui ai pris une brassée de pivoines venant de la proche région parisienne. Voici mon look du jour, avec ces magnifiques fleurs en guest !

P.S : Je profite de cet article pour faire passer un petit message que je garde pour moi depuis très longtemps. Les mégots de cigarettes au sol, partout, tout le temps… Pourquoi ?!
D’une part, le sol n’est pas un cendrier à ciel ouvert, d’autre part sachez (car les fumeurs semblent être très nombreux à l’ignorer) qu’il existe des cendriers de poche. Ce sont de petites boîtes cylindriques qui s’ouvrent et se ferment facilement et intelligemment, de façon à transporter sur vous vos mégots; avant de pouvoir ensuite les jeter dans une poubelle ou par terre, chez vous. 🙂
Je passe un temps fou à effacer ces déchets de toutes mes photos, quand je suis à Paris (merci Photoshop). Quand je voyage, je constate que ma ville est souvent de loin la plus sale de toutes, c’est honteux. Voilà, c’est dit.

SHOP MON LOOK :

Robe via Loavies (similaire ici)
Canotier en paille et velours Asos (Sold out, similaire en noir ici) Voir plus de chapeaux de paille ici
Espadrilles Katalina via TOMS (“via” = reçu en cadeau de la marque)
Panier Blair via Rock N’Rose
Boucles d’oreilles via Jollia

SHOP MON LOOK :

Cheveux : comment j’entretiens mon balayage

Qu’ils soient longs ou courts, j’entretiens mes cheveux avec soin. Compléments alimentaires anti-chute et densifiant, shampoings et soins sans Sulfates, Parabènes et Silicones, un masque nourrissant après chaque lavage (même sur cheveux courts, oui oui). Je les chouchoute car en vieillissant je sens et vois bien qu’ils perdent en densité, ce qui est normal. De plus, une fois par trimestre depuis bientôt 4 ans, je me rends dans un salon de coiffure pour refaire mon balayage. Un balayage a tendance à dessécher la fibre capillaire, d’où la nécessité de les hydrater au maximum. Pour entretenir ces mèches blondes, sur ma base de cheveux châtains (dixit mon coloriste -on a toujours tendance à se croire plus foncée qu’on ne l’est réellement-) je dois utiliser des produits spécifiques.
Aussi, c’est avec une immense joie que j’ai découvert les produits capillaires vegan et Made in France Patrice Mulato. Coiffeur de profession, Patrice Mulato prend rapidement conscience des risques de santé auxquels les professionnels de la coiffure sont quotidiennement exposés. Lui même allergique à certains produits colorants, il décide en 2007 de lancer sa propre marque afin de proposer une alternative aux colorations classiques à base de soins repigmentants naturels. La marque est aujourd’hui disponible pour les professionnels et accessible également pour le grand public. Distribuée par plus de 800 grossistes en France, les produits de la marque sont également commercialisés en vente directe dans plus de 2000 salons de coiffure. Les produits sont aussi disponibles directement depuis la boutique en ligne.

La marque se base sur des principes simples qui font sa philosophie :

  • Naturalité : la marque tire ses inspirations au cœur des plantes, des fruits, de la mer et de la terre les plus respectueuses pour les cheveux comme pour la planète.
  • Efficacité : l’idéal beauté de Patrice Mulato se base sur l’alliance d’une marque professionnelle naturelle qui prend soin de tous les cheveux, les abîmés, les fourchus, les bruns, les frisés, les longs et ceux des tout-petits.
  • Sensorialité : le rituel de soin des cheveux doit avant tout être un moment de détente et de plaisir, les produits mêlent ainsi senteurs délicates et des textures voluptueuses, optimisant l’efficacité des formules.
  • Solidarité : La marque s’inscrit dans une logique associative en établissant sur le long terme une étroite collaboration avec l’ADAPEI : Association Départementale de Parents et amis de personnes Handicapées mentales, qui assure le conditionnement et gère la logistique de toutes les gammes de produits.

En ce qui me concerne, j’utilise donc à chaque lavage des produits bleus, pour neutraliser les reflets oranges qui ont tendance à apparaître au fil du temps, là où mes cheveux ont été décolorés. Ces soins aident à modifier, intensifier et sublimer la couleur sur cheveux colorés, méchés ou naturels.

Pour parfaire le tout, ces produits sont :

  • Sans ammoniaque
  • Sans eau oxygénée
  • Sans résorcine
  • Sans paraben
  • Sans silicone

et comme je vous l’ai précisé plus haut, vegan : aucun produit d’origine animal dedans et ils n’ont bien évidemment pas été testés sur les animaux.
J’ai choisi le Shampoing Repigmentant Terre Bleue composé à 92% d’ingrédients d’origine naturelle et du Soin Crème Cendreur composé à 96% d’ingrédients d’origine naturelle. Pour savoir quels produits vous conviendraient le mieux, par-rapport à votre couleur naturelle ou votre coloration, rendez-vous sur le nuancier de la marque.

Comme vous êtes très nombreuses à me demander ce que je fais précisément comme couleur, c’est très simple. D’abord si je vais dans un salon où je ne suis jamais allée auparavant, je montre des photos issues de ma board Pinterest spéciale cheveux. Cela permet au professionnel de savoir ce que j’attends et qu’il me dise ce qui sera possible comme résultat sur moi. Nous avons tous une base différente et une nature de cheveux différente. De ce fait, maintenant que j’ai trouvé mon salon et mon coloriste attitré, il sait ce que je souhaite. Cela ne nous empêche pas d’en discuter de nouveau à chaque trimestre, en fonction de pas mal de petits détails.

Ce qui peut varier selon les coloristes, si comme moi, vous faites un balayage : qu’ils crêpent les racines des cheveux ou non. Les crêper permet un résultat plus “fondu”, mais la différence est subtile quand on ne me les crêpe pas. Je ne peux donc pas vous affirmer que cela est absolument nécessaire. Mes mèches sont  décolorées dans un blond miel, et une fois sur deux, j’ai une patine qui permet de “fondre” le tout avec mes cheveux non méchés. Le meilleur conseil que je puisse vous donner si vous envisagez d’aller chez le coiffeur : montrez des photos d’inspiration. Un bon coloriste ou coiffeur aura à cœur de communiquer avec vous pour bien comprendre vos attentes et réaliser ce que vous attendez.

Enfin, mes derniers petits conseils pour le quotidien : je lave mes cheveux tous les trois voire quatre jours. Plus vous les lavez, plus ils regraissent vite aux racines; essayez d’espacer votre shampoing d’un jour si vous le pouvez, en utilisant une à deux fois par semaine un peu de shampoing sec. Soyez douces avec vos cheveux : ne tirez jamais dessus en les démêlant, pré-séchez les doucement avec une serviette éponge avant de les sécher avec un sèche cheveux intelligent (le mien est génial, je vous ai déjà parlé ici).
Pour finir, à raison d’une fois tous les quinze jours environ, j’enduis mes longueur d’huile de coco ou d’huile d’argan, et je laisse poser toute la nuit (avec une serviette sur mon oreiller). Le lendemain matin, je les shampouine deux fois d’affilée pour retirer toute l’huile. Cela nourrit la fibre capillaire en profondeur et rend les cheveux hyper doux et brillants !
Avez-vous d’autres conseils à partager ?

Code promo -20 % sur tout le site Patrice Mulato : hellovalentine2018
Jeu concours  sur mon Instagram → lot : A GAGNER 3 lots de 2 produits (de la même gamme). Soit 3 gagnantes au total !

Je porte cette blouse à pois
Salopette Topshop
Boucles d’oreilles via Loveless Bijoux
Chat noir et blanc hyperactif, ne veut pas rester pour la photo ^^

{article sponsorisé}

Peonies

♪♫♪ Peonies – Whispering (All The Colours) ♪♫♪

Un article look parisien posté depuis l’Afrique du Sud. Si vous me suivez déjà sur Instagram et Facebook, vous ne pouvez avoir manqué ce beau voyage que l’on fait.
Quelque temps avant le départ, nous avons shooté ces photos vers Saint Michel (rue Gît-le-Cœur, précisément) un quartier que j’aime énormément à Paris. Ses petites rues sinueuses bordées d’immeubles en pierre de taille, ses nombreux cafés et restaurants, sa place avec la fontaine mythique et bien sur, la Seine et ses quais. Ce jour là je portais une combi-pantalon bleu pétrole imprimée de pivoines. Le décolleté en V très profond est évidemment un peu gênant si on se tient autrement que très droite, aussi je réserve ce vêtement à très peu d’occasions ^^ Cela dit, je l’adore et l’ai emportée avec moi dans ma valise, en vacances.
Mon sac et mes boots sont vegan = en simili cuir (je vous explique ma démarche de ne plus engranger de cuir ici). J’ai ce sac depuis 2013 et il tient parfaitement la route. Comme quoi, le synthétique n’est absolument pas synonyme de mauvaise qualité, d’après mon expérience perso.
Quant aux accessoires (bijoux et lunettes de soleil) je les ai depuis un moment et j’y reviens régulièrement. Tout le détail de ce que je porte en fin d’article, sous les photos !

SHOP MON LOOK :



Combinaisons col en V imprimé fleuri avec une ceinture
Boots en simili Zara (vegan) collection actuelle
Sac à dos via Danielle Nicole (vegan)
Lunettes de soleil Karen Walker
Pendentif pierre via Kei Jewellery
Collier 3 rangs via Les Dissonances

SHOP MON LOOK :



Mes produits bio préférés chez Onatera

♪♫♪ Neil Young – Harvest Moon ♪♫♪

Pour celles qui me suivent sur Instagram (et regardent mes Stories) ainsi que Facebook, vous avez déjà pu voir passer quelques publications au sujet du site Onatera. Il s’agit d’un site spécialisé en cosmétiques bio, huiles essentielles et vitamines, regorgeant de marques vegan (= cruelty free) et green. Le site propose 8000 produits naturels au meilleur prix, et on peut même bénéficier des conseils gratuits et personnalisés de 5 experts, par mail :

  • Un pharmacien
  •  Un naturopathe
  •  Un cosmétologue
  • Un spécialiste en superfood
  • Un spécialiste en aromathérapie

J’y ai récemment shoppé des huiles essentielles, des soins bio pour mes cheveux et même du thé et de la tisane ! De quoi faire un vrai break détente, quand le besoin s’en fait sentir… c’est à dire souvent. Je suis sujette au stress, que je gère difficilement car j’ai tendance à mal respirer. Le Hatha Yoga m’avait fait beaucoup de bien, durant l’année où je l’ai pratiqué. Mon prof était génial et sortie de mon cours d’une heure, je fonçais au lit et dormais comme un bébé. J’ai souvent voulu reprendre le yoga, mais n’ai jamais réellement trouvé le temps de caser ça dans mon agenda.

Les huiles essentielles sont donc mes amies, car il suffit que je respire de la Lavande fine bio Terraïa (Terraïa est une enseigne de produits d’Aromathérapie made in Provence et bio 100% purs et naturels) ou que je vaporise un peu d’Elixir “stress spray” aux Fleurs de Bach dans une boisson (eau ou thé) et je m’apaise immédiatement. J’emporte partout avec moi le Rescue® compte-gouttes Bach, qui est un remède de secours d’urgence. Il a un effet immédiat calmant, apaisant, stabilisant. Il s’utilise pour toute la famille, chez les enfants à partir de 3 ans.
Il en va de même avec un mug de tisane Pukka “nuit paisible” : composée de tilleul, de fleurs d’avoine et de lavande, les beaux rêves sont assurés !

Au sujet de mes cheveux, j’utilise une à deux fois par semaine de l’Huile végétale Noix de coco Bio Terraïa en masque que je laisse poser toute la nuit. Je l’applique sur toutes les longueurs et les pointes, en massant bien pour tout imprégner. Cela les nourrit intensément, puis je les lave avec un shampoing spécial cheveux secs avant de terminer par le masque réparateur cheveux secs Cattier. Il est très efficace car il contient de la moelle de bambou, du beurre de cupuaçu bio, de l’extrait originel d’orange bio et de l’Aquarich® (extrait d’avoine noir et phospholipides).

Enfin, le soir j’applique la Sleeping crème réconfortante et apaisante bio Cattier. Le matin j’utilise une crème Paï ou REN (deux marques bio et cruelty free).
Si vous souhaitez passer commande, vous avec -10% sur tout le site Onatera jusqu’au 31 juillet 2017 avec ce code :

VALENTINEONATUREL10

Enfin, dans l’onglet SHOP vous pouvez retrouver un large éventail de cosmétiques de différentes marques que j’utilise et adore.

Combishort en dentelle via La Redoute
Babies à talons Zara en simili
Rouge à lèvres “Beet it” Velvetines Lime Crime (vegan)
Boucles d’oreilles via Loveless Paris
Bague “Soleil et pierre” via Agnès de Verneuil

SHOP MON LOOK :

{article sponsorisé}

Follow @hellovalentine on Instagram

Copyright © 2018 · Theme by 17th Avenue